Faits-divers

Francis Collomp libre après s'être évadé


Francis Collomp libre après s'être évadé
C'est donc la fin du calvaire de pour Francis Collomp. Et les informations commencent à filtrer sur les conditions de sa libération.

Le Portois a en effet profité d'une opération de l'armée nigériane contre le groupe islamiste Boko Haram, pour s'évader, selon une source proche du dossier citée par l'AFP. "Précisément, Francis Collomp s'est enfui pendant un échange de tirs entre l'armée nigériane et des membres du groupe Boko Haram, la porte de sa cellule n'étant pas fermée", souligne LeMonde.fr.

"Il a couru et s'est réfugié dans un poste de police", rapporte une source proche du dossier. Une autre source affirme que ce poste de police était à Kaduna, chef lieu de l'Etat de Kaduna dans le nord du Nigeria.

D'après BFMTV, c'est en passant un coup de téléphone depuis ce commissariat qu'il se serait placé sous la protection des autorités françaises. Une autre source proche du dossier a affirmé que ce poste de police était à Kaduna, chef lieu de l'Etat de Kaduna dans le nord du Nigeria.

Le chef de l'Etat a exprimé "toute sa gratitude aux autorités du Nigeria (...) pour l'action décisive qui a été la leur, a demandé à Laurent Fabius de se rendre immédiatement au Nigeria pour accueillir Francis Collomp".

Hollande a parlé à Francis Collomp

Le Monde.fr rapporte que François Hollande a pu dialoguer, dimanche, par téléphone, avec l'ancien otage. Une "conversation sereine et longue" malgré un interlocuteur qui est apparu "fatigué" au cours de laquelle le chef de l'Etat a salué le "courage" de Francis Collomp, a indiqué l'entourage du chef de l'Etat.

Dans son communiqué, le président Hollande a souligné que "la France n'avait cessé de déployer tous ses efforts pour parvenir à ce dénouement heureux". "Cette nouvelle tant attendue ne nous fait pas oublier que sept de nos compatriotes sont encore retenus en otage en Syrie, au Mali et au Nigeria", a ajouté le chef de l'Etat, assurant que "la France continuera inlassablement à travailler pour leur liberté".
Dimanche 17 Novembre 2013 - 18:14
G.K.
Lu 2433 fois




1.Posté par Pascal Maillot du RBM le 17/11/2013 21:42
C'est pas Hollande qui l'aurait libéré! Collomp l'a fait tout seul, obligé de se bouger seul!!
Bravo!

2.Posté par noe le 18/11/2013 07:07
Un héros !
Super !
J'adhère !
S'il fallait compter sur notre bon Président , notre armée, nos bombes atomiques..... alors lèche-béton !

Comme quoi dans la vie il faut tj savoir se débrouiller seul !

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 5 Décembre 2016 - 08:55 Quatre blessés graves en cette fin de week-end

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales