Social

Forte mobilisation des fonctionnaires

Entre 1500 et 2000 personnes selon la police, 3000 pour les syndicats. La manifestation de la fonction publique a connu une forte mobilisation ce matin.
Le cortège est traditionnellement parti du jardin de l’Etat et s'est achevé à la Préfecture.


Forte mobilisation des fonctionnaires
Depuis plusieurs jours les syndicats appelaient la population à se joindre aux cortèges. Cri d’alerte réussi puisque les fonctionnaires de la fonction publique ont été présents en masse aujourd’hui, avec une estimation minimum de 1700 personnes.
Tous ont élevé leurs banderoles colorées, dans la bonne humeur, contre la réforme des retraites, les suppressions de postes et contre une série de points précis qui portent, pour eux, atteinte à l’économie de la Réunion.
Postiers, infirmiers, administrations ou encore enseignants puisque c’est l’éducation nationale qui a été à la pointe du mouvement, le cortège a rassemblé les différents corps de la fonction publique… et même certains salariés du privé, car Patrick Corré l’a rappelé lors de son discours, "ce Jego qui divise, ce Jego qui triche, ce Jego qui manipule l’opinion publique, et qui cherche à opposer les salariés du privé à ceux du public, nous disons au secrétaire d’ Etat à l’Outre-mer, s’il n’est pas capable d’exercer sa fonction en toute sérénité, qu’il s’en aille".
Après plusieurs mois d’actions locales dont certaines n’ont pas connu le succès espéré par les syndicats, cette manifestation a le mérite d’avoir attiré un nombre plus important de fonctionnaires. Mais les revendications restent, sans surprise pour l’intersyndicale, sans réponses de la Préfecture qui "a pris acte des revendications exprimées aujourd'hui".
Le directeur de cabinet a reçu une délégation vers midi, qui lui a remis une motion de censure.
Les syndicats insistent une nouvelle fois sur la volonté du gouvernement actuel de monter les catégories socio-professionnelles les unes contre les autres alors qu’à terme, ils évoquent une "paupérisation de l’ensemble des salariés".
Aucun débordement n’a été à signaler, hormis une petite altercation entre les manifestants et un automobiliste impatient. Les forces de l’ordre ont maîtrisé cet épisode de colère qui est intervenu pendant le blocage des manifestants de la route. Paralysie de la circulation qui a duré environ 45 minutes, entre 12h15 et 13h.

Mercredi 15 Octobre 2008 - 16:11
Melanie Roddier
Lu 802 fois



Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales