Santé

Forfait hospitalier en hausse et déremboursement des médicaments en vue

Il y a eu le tiers provisionnel, il y a la taxe foncière, il y aura le prix du paquet de cigarette et la taxe d’habitation avec la redevance télé, ça c’est pour 2009. Pour 2010, il faudra sans doute ajouter : la vignette auto, la taxe carbone, la hausse de 25 % du forfait hospitalier et le déremboursement d’autres médicaments…


Forfait hospitalier en hausse et déremboursement des médicaments en vue
Ça ne finira donc jamais ! L’Etat n’a cessé de creuser le déficit public d’abord pour sauver les banques et différentes industries et entreprises, puis pour aider les familles en situation de forte précarité.

La semaine dernière, le gouvernement a annoncé un déficit record de 109 milliards d’euros. C’est en grande partie le prix mis par Nicolas Sarkozy pour éviter à la France, une faillite financière et économique. Seulement aujourd’hui, les caisses de l’Etat sont vides.

Et, les solutions pour trouver des recettes fiscales se multiplient. Il y a d’abord les méthodes détournées. Ce sont d’abord les collectivités qui font le sale travail. Nous l’avons vu au Conseil général ici à La Réunion. Le Département a “explosé” son taux dans le calcul de la taxe foncière.

Il y a aussi les idées qui fâchent : la vignette auto, la taxe carbone, la chasse aux niches et aux évasions fiscales… si possible dès 2010. Mais ça ne suffit pas. Selon une exclusivité du Journal du Dimanche, “le gouvernement a un plan secret pour renflouer la Sécurité sociale”.

Deux pistes principales ont été dévoilées par le JDD : le forfait hospitalier (aujourd’hui à 16 €) et le déremboursement d’autres médicaments. En ce qui concerne le forfait hospitalier, la Sécu paierait 25 % de moins. C’est donc 25 % de plus pour les mutuelles… qui répercuteront ensuite cette hausse sur les cotisations de leurs clients.

Autre proposition du “projet secret”, le déremboursement d’autres médicaments. Depuis quelques années, la liste des médicaments déremboursés, ne cesse de s’allonger. Cette fois-ci, le malade n’aura pas le choix, il devra payer le produit. C’est ça ou pas de médicament… Ici, tout le monde est égal. Ceux qui auront les moyens d’en acheter sans doute un peu plus que les autres.

Le gouvernement devrait apporter plus de précisions sur son projet sans doute la semaine prochaine.

Dimanche 6 Septembre 2009 - 16:43
Jismy Ramoudou
Lu 2075 fois




1.Posté par bertel le 06/09/2009 17:03
La vignette auto était Un impôt juste.

Rétablissons cette redevance.

La taxe carbone est un leurre... mais il faut augmenter le prix des cigarettes et de l'alcool...

En attendant, un pays moderne ne peut économiser sur les services de santé, ni sur l'éducation , la police et l'armée !

Si jamais, en plus, ce pays moderne pouvait économiser sur le délires coûteux de ses élus, alors nous serions dans le "meilleur des mondes" !

Bertel de Vacoa

2.Posté par JUBILATION 57 le 06/09/2009 18:30
Que Sarko et sa bande mettent en place ces augmentations en 2011, on sera plus nombreux à s'en souvenir.

3.Posté par Michel Gangaye le 06/09/2009 19:42
Notre économie est malade, faut-il encore garder la monnaie fiduciaire ? N'est-il pas le bon moment de faire des réformes dans ce sens. Il y a du travail au noir et du trafique à cause de la grande quantité des espèces sur le marché local. Tant qu'il manque la volonté politique pour passer totalement à monnaie scripturale, ça sera toujours les mêmes qui vont payer. Actuellement les imposables paient aussi pour les gens qui trichent. C'est un débat que nous devons ouvrir à la Réunion.

4.Posté par regsky le 06/09/2009 20:33
suis d'accord sauf pour la vignette qui etait simplement une facon demago de raquetter les automobilistes qui le sont assez comme ca !
pour le reste, attendons encore 3 petites années et il n'y aura plus de deficite de l'etat puisque notre cher president aura privatisé donc revendu ou ceder pour l'euro symboliques toutes les biens etatiques voir certaines activités de certains ministeres (education nationnale, armée, police etc) a ces amis les banquiers et autres industriels.
les chiffres ont leur fait dire ce que l'on veux, facile de dire que telle ou telle systeme ne fonctionne pas quand on lui coupe les vivres petit a petit !
les usa prennent modele sur nous et nous sur eux, sauf qu'ils reconnaissent meme tardivement, qu'ils etais dans l'erreur.
facile en france de faire du social avec l'argent du francais moyen qui paye pour tout et n'a le droit a rien ! si travailler plus pour payer plus !
bon dos la crise !
" a tant bercer la cruche a l'eau, a la fin elle se brise "

5.Posté par boyer le 06/09/2009 21:46
10 ou 20 milliards de deficit de la secu sont un probleme alors qu'il a suffit d'un claquement de doit pour en trouver 350 pour les banques, et 7 ou 8 pour les constructeurs auto (auquels les banques étaient censée preter...)

6.Posté par AéRo FreiNS le 07/09/2009 09:49
...hop ! j'renchéris le number 5, même si, à c'qu'il paraît, il ne faut SURTOUT PAS confondre économie politique, et économie de marché, mais ..lorsque nous évoquions les presque 5 milliards d'euros 'perdus' par KERVIEL, faisant remarquer que cela pouvait presque financer totalement, les quelques 6 milliards d'euros dépensés par l'Etat, et par an, ...afin de financer le RMI, ...nous étions désignés comme les nouveaux Marx Brothers...?!

Et pourtant le plus drôle, n'était-ce pas plutôt : Un seul homme, 'entièrement responsable et forcément coupable', c'est en tout cas ce qu'estiment les juges instructeurs.... un seul homme, capable de financer le cout annuel du RMI... en France.

Nul besoin de préciser, que si cette perte avait été gain, nous n'aurions jamais entendu parler de Kerviel.

Et nul besoin de rappeler, que la seule et unique revendication d'ATTAC, suggérée par TobIn depuis 1972, à savoir... la taxation des transactions financières, ...bcp en parle désormais comme faisant partie de mesures concrètes, évidentes, et à prendre...

Limite, cela devient incontestable...

7.Posté par GRENADE974 le 07/09/2009 13:49
1 - oui la vignette était un impôt juste ! et la taxe TOBIN serait la bienvenue.
Le vrai problème dans notre pays, ce sont des impôts et taxes qui ne vont pas là où ils étaient destinés : prenons donc l'exemple de la sécurité sociale.
- Une partie de laTaxe tabac (8 milliards d'€).
- Une partie de la taxe alcool (3,5 milliards)
- Une partie des taxes sur les industries polluantes (1,6 milliards).
- la part T.V.A. pour la sécu non versée (2 milliards).
- les retards pour les contrats aidés et retards de paiement des cotisations des entreprises (2 milliards).
Nous arrivons déjà à 17,1 milliards qui devraient être versés à la S.S. et couvriraient plus que le déficit estimé à 12 milliards.
C'est comme pour le combat contre l'insécurité dont notre président se fait le chantre, la politique gouvernementale et ses réformes à la noix ne marchent pas.
Mr WOERTH se déclarait, il y quelque temps, le ministre de la maîtrise de la dépense publique...
Curieux !!!!!!!!!!!!!
-

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales