Société

Football : De Cilaos à Arpajon, itinéraire d'une créopolitaine


Football : De Cilaos à Arpajon, itinéraire d'une créopolitaine
On connaît les créopolitains, ces footballeurs réunionnais qui évoluent dans les clubs de football en métropole, mais on connaît moins bien les créopolitaines. Il faut dire que le football féminin est beaucoup moins médiatisé et que les joueuses de football sont quasiment des inconnues du grand public. C'est le cas d'Anne-Sophie Maillot, qui a pourtant quitté Cilaos à l'âge de 14 ans pour sauter la mer et rallier le MHSC, le club de Montpellier. Aujourd'hui âgée de 23 ans, la jeune femme est restée quatre ans dans l'Hérault. L'apprentie footballeuse a donc traversé l'adolescence et grandi loin de chez elle et de ses proches.

En CDI depuis le mois de juin

A l'heure des orientations post-bacalauréat, Anne-Sophie Maillot a choisi de quitter le club de Louis Nicollin pour poser ses valises dans le Cantal. Elle signe alors à l'ESACA, l'Etoile Sportive Arpajonnaise Cantal Auvergne. La tête bien posée sur les épaules, elle a préféré Arpajon dans l'optique de poursuivre ses études : "Le BTS que je voulais suivre était dans cette région", explique la Cilaosienne qui a enchaîné avec une licence en alternance. "J'ai fait un stage dans une entreprise du BTP pendant ma licence. J'ai ensuite eu un CDD pendant un an", souligne-t-elle avant de préciser qu'elle a signé, depuis le mois de juin, un CDI dans cette même entreprise. Responsable informatique, la jeune femme a réussi à s'insérer, non grâce au football mais à côté du football, une discipline qui l'aura aidé à quitter son île et accompagné tout au long de son chemin de vie.

Ce parcours fait d'ailleurs l'admiration de Jean-Philippe Payet, le papa du regretté et convalescent "Challenge Bourbon", qui ne fût pas étranger au départ de la jeune fille à Montpellier. Il faut reconnaître que beaucoup de jeunes garçons échouent là où Anne-Sophie Maillot a triomphé, sur le chemin de l'insertion lorsqu'on est loin, très loin de chez soi. Tout ça force le respect, d'autant que les perceptives financières offertes par une carrière de footballeuse sont nettement moins motivantes que pour un garçon. La comparaison est même absurde tellement le déséquilibre est flagrant.

"La D2, c'est du football loisir"

A ce niveau de compétition, la division 2 féminine, la pratique du football est totalement désintéressée. La jeune footballeuse n'a jamais rien perçu de ses activités sportives, ni quand elle était à Montpellier et pas plus depuis qu'elle a signé dans son nouveau club. "C'est du football loisir. (...) Le football ne m'a pas aidé professionnellement", reconnaît-elle sans néanmoins se plaindre de sa situation. Même si le sport ne la fait pas vivre, Anne-Sophie Maillot a construit sa vie parallèlement au football. Son meilleur souvenir reste d'avoir décroché le titre national de division 3 en 2009. Lors de cette saison, elle avait terminé à la première place au classement des buteuses, avec 25 réalisations.

Bref, contrairement aux nombreux jeunes garçons qui abandonnent en rentrant à la Réunion, malgré pourtant des perspectives professionnelles bien meilleures, l'histoire d'Anne-Sophie démontre qu'elle possède des ressources et une force de caractère qui font parfois défaut aux garçons. Ce parcours révèle aussi les inégalités qui existent entre le football masculin et le football féminin, en métropole et à la Réunion particulièrement. Il est bien normal dès lors, pour la jeune femme, de trouver que le football des hommes "est trop business". Dans leur club de division 2, elle et ses coéquipières vivotent avec environ 150.000 euros de budget pour l'année. Un somme ridicule en comparaison avec celles que les clubs péi consacrent aux football masculin...
Mercredi 18 Juillet 2012 - 15:50
Lilian Cornu
Lu 1416 fois




1.Posté par Jack Karrity le 18/07/2012 17:35
Mais non les médias, continuez à nous gonfler avec avec les kairas masculins du foot ! ! !

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales