Economie

Fonds européens agricoles 2014-2020 : Pierre Vergès tire la sonnette d'alarme


Pierre Vergès
Pierre Vergès
Et si l'agriculture réunionnaise n'était pas aussi bien dotée qu'elle pouvait l'espérer en terme de fonds européens agricoles pour la période 2014-2020? Pierre Vergès, vice-président du Conseil général en charge de l'agriculture, tire la sonnette d'alarme et invite le gouvernement à épargner la Réunion dans les arbitrages qu'il doit mener.

Pourtant, rien ne présageait une telle issue. Fin juin dernier, le Parlement Européen et les Etats membres de l'Union Européenne trouvaient un accord concernant la politique agricole commune 2014-2020 et l'utilisation du Fonds européen agricole de développement rural (Feader).

8,8 milliards d'euros pour la France

Durant cette période, la France recevra ainsi 8,8 milliards d’euros au titre du Feader, soit une augmentation d'environ 10% par rapport à la période 2007-2013, où elle avait perçu 7,6 milliards d'euros. Il revient désormais au gouvernement français de répartir cette somme entre les différentes régions de métropole et d'outre-mer, probablement d'ici la fin de l'année.

La Réunion pouvait s'attendre à une augmentation de ses crédits en raison de son statut de Région ultra-périphérique (elle avait perçu 329 millions d'euros en 2007-2013). Mais l'augmentation des crédits pourrait ne pas être aussi importante qu'attendue, d'après Pierre Vergès.

"Nous sommes pour la période 2014-2020 dans l'incertitude quant au niveau financier qui sera consacré à la Réunion", explique-t-il.  D'après le vice-président du Conseil général en charge de l'agriculture, "la part de la Réunion pourrait ne pas être à la hauteur de ce qu'elle peut prétendre", compte-tenu de l'augmentation de 10% de la part française du Feader pour la période 2014-2020.

Une augmentation de seulement 3% pour la Réunion ?

"Avec cette augmentation, la Réunion pourrait aspirer à une trentaine de millions d'euros supplémentaires pour la période 2014-2020 (par rapport à 2007-2013, ndlr). Mais il nous revient qu'elle pourrait n'être que d'environ 10 millions d'euros, soit environ 3%", poursuit Pierre Vergès, qui évoque avoir eu "des retours de Paris et de Bruxelles" sur cette sensible question des crédits européens.

Pourquoi une telle situation ? L'accès imminent, au 1er janvier 2014, de Mayotte au statut de région ultrapériphérique n'y est sans doute pas étranger. Mais pour Pierre Vergès, un tel arbitrage du gouvernement français ne serait "pas acceptable", compte-tenu du fait que l'Etat a dans le même temps confirmé un gel de ses dotations envers les collectivités locales.

"Nous devons être vigilants pour défendre le traitement différencié et particulier de la Réunion et pour qu'il y ait une prise en compte de nos spécificités", lance-t-il, citant l'éloignement géographique, l'insularité, l'étroitesse du marché et les contraintes résultant de la démographie.

Pierre Vergès invite donc l'Etat "à démentir par les chiffres" ces allégations. Si elles venaient à être confirmées, l'agriculture réunionnaise pâtirait selon lui de ces arbitrages du gouvernement.
Vendredi 22 Novembre 2013 - 17:18
Lu 1509 fois




1.Posté par Zot lé vraiment a gauche??? le 22/11/2013 17:46
Ôté arrêt tire sur l'ambulance! Un peu de respect camarade? Tout de suite i fo A nou plus, surtout i fo respecte nout situation, garde pa les zot, c'est nous les plus malheureux, mais tout zagriculteurs i roul en pickup? Arrêt pléré i feé honte à nou!
Lété la droite zot té pa content, lé la gauche zot camp, zot lé pa content même

2.Posté par helios le 22/11/2013 18:31
heuuu les mecs... ll faut peut être arrêter ?! notre canne est trop cher, sa culture pourrie nos terres, et franchement si c'était pas une histoire de subvention ça fait longtemps qu'on aurait innovés et dynamiser le secteur agricole au lieu de cautionner un trou sans fond...
il va peut être falloir penser à l'avenir de façon réfléchie pour organiser un changement en douceur. On peut pas vivre dans le passé comme ça, profitons des subventions pour innover.
Et que l'on ne commence pas à parler de tradition car si la culture de la canne fait partie des traditions, alors ça veut dire que l'on est pas capable de voir plus loin que le bout de notre nez...

3.Posté par ZEPHIR JACQUES le 22/11/2013 18:45
I fé 40 ans que band VERGES i plèr : donne l'argent la France! OIN!.. OIN!..
Ki ça la ramassé dopi 40 ans? Arèt zot cinéma!
Zot bilan lé connu !
nou na mar ! Parce que nou manz la merde, zot tout lé responsables depuis 1946.
Nou vé pi dépend de zot system!
Na poin travay et zot i accuse à nou d'être paresse. Zot i vend not l ile.
Nou ve garde not tèr réunionnaise et partaze a lu, Chacun un ptit bout pou planté et retrouv not dignité .

4.Posté par ? le 22/11/2013 19:43
La Famille VERGES n'a pas appelé à voter Mr HOLLANDE, et maintenant il pleure
Fallait réfléchir avant d'appeler la population Réunionnaise à voter Mr HOLLANDE
Et puis de toute façon la canne lé fini, car le sucre de canne l" moins cher au Brésil
Les Agriculteurs Brésilien ne demande pas au temps de subventions qu'à la Réunion

5.Posté par L'INDEPENDANT le 22/11/2013 19:50
Comme d'habitude, il est déconnecté des réalités !
A t'il remarqué que la France (et l’Europe) est en crise ?
Non, la crise ne l'effleure pas.
Il remarque seulement qu'il y aura moins d'argent à grappiller.
Pense t'il sérieusement que la France et l'Europe, vont subventionner éternellement une production qui ne sert en rien les Réunionnais (sauf bien sûr ceux qui ont un intérêt dans la canne) !
Où est l'autosuffisance que lui et ses proches nous rabattent les oreilles sans cesse ?
En quoi produire des tonnes de sucre qui ne servent à rien (quelques petites tonnes de sucre suffisent), au lie de râler contre les importations "étrangères", produisons ce dont l'île a RÉELLEMENT besoin à des tarifs attractifs !!!
Toujours à râler après le pouvoir Parisien, mais toujours à pleurer derrière......
Bonjour l'indépendance...
On ne peux vouloir être indépendant et toujours pleurer pour avoir de l'argent.
Non, pour certains, il faut le beurre, l'argent du beurre et si possible, le séant de la crémière.

6.Posté par Kaiinoa888 le 22/11/2013 20:03
Même jour que le beaujolais, mais pas nouveau celui la!
Casting pour une p'tite place aux prochaines municipales?

7.Posté par Fab le 22/11/2013 20:30
De combien de pourcentage en plus va bénéficier la Guadeloupe ? Voilà la question !

8.Posté par UPREUNION le 22/11/2013 20:46
PREPARONS NOUS, PENSONS A NOUS D’ABORD

La lettre qui suit a été envoyée nominativement à chaque maire, député, sénateur et président de conseil de La Réunion.
Les réponses, s’il y en a, seront intégralement publiques.

Les récents évènements (grèves, guerres, spéculation sur les denrées alimentaires) montrent que la population réunionnaise peut être une victime collatérale des décisions prises à des niveaux qui ne sont pas les nôtres.
Quelque soit le niveau du stock de sécurité alimentaire disponible actuellement, une pénurie alimentaire de longue durée doit être prévue. Nous vous demandons solennellement d’organiser l’autonomie alimentaire et de déclarer la terre agricole à La Réunion, bien public global au même titre que l’eau.

En conséquence, il convient :

•De remembrer dans l’intérêt général de La Réunion

•D’exercer un droit de préemption d’intérêt public lors de vente de terres agricoles. Les terres agricoles acquises par la collectivité deviennent inaliénables.

•De stopper l’extension de l’urbanisme sur les terres agricoles.

•D’attribuer à tout ménage qui en fera la demande une parcelle de 150 à 200 mètres carrés afin d’en tirer profit pour sa subsistance.

Pour ces attributaires :

L’utilisation d’intrants chimiques dans la production est interdite, seuls les amendements respectueux des équilibres biologiques sont autorisés.

L’usage de machine de traitement du sol par procédé mécanique est prohibé.

Aucune construction n’est autorisée, hormis un poulailler d’une superficie maximale de 2 m2 au sol.

•Les personnes disposant d’un diplôme attestant d’une formation agricole pourront demander l’attribution d’une parcelle d’un hectare, l’inscription comme exploitant sera obligatoire.

•D’aider à la création de coopératives d’échanges de semences agricoles de variété non OGM, de conseils, d’expertises.

•De prendre à la charge de la collectivité, l’organisation de la distribution d’eau, une participation sera demandée aux attributaires de parcelles, elle est la même sur tout le territoire de La Réunion

Nous n’appréhendons pas toutes les conséquences sociales des ces actions à mettre en œuvre sans délai, mais nous sommes persuadés que le bénéfice sera pour les Réunionnais.
Réagissons d’urgence pour la Réunion ; dans l’espérance qu’ici et maintenant naisse l’unité.
Nous vous demandons de nous donner votre position sur ce projet.
COMMUNIQUE DE L’UNITE POPULAIRE POUR LA REUNION

9.Posté par Aux "taureaux" des post 1,2,3,4,5 et 6 qui voient rouge dès qu''''il s''''agit de Vergès le 22/11/2013 21:06
Combien d'hectares de cannes à supprimer selon vous ? Pour remplacer par quoi ? Peut-on remplacer la bagasse (sous-produit de la canne au cas où vous ne le sauriez pas !) par votre intelligence pour fournir de l'énergie aux usines de Bois-Rouge et du Gol ? Connaissez-vous les efforts de diversification réalisés par les agriculteurs, DONT les planteurs de canne ? Connaissez-vous le niveau d'autosuffisance en production végétale et animale ? La Réunion doit-elle ou non bénéficier comme les autres régions françaises des subventions auxquelles elle à droit, NI PLUS NI MOINS ? Alors, que ce soit Vergès, X ou Y qui le dit, on s'en fout, si ce qu'il dit est censé. Mais je vous l'accorde, ça demande un petit peu de réflexion. Allez, amusez-vous bien et bon week-end, pendant qu'il est encore temps !

10.Posté par Pascal Maillot du RBM le 22/11/2013 22:04
Cessez de parler de fonds de subventions de l'europe, c'est une tromperie, une arnaque!!! L'europe ne coute de l'argent, elle ne rapporte rien!!!!
Sans europe, on serait plus riche!!!!
Ce machin nous pompe 10 milliards par an, on donne 20 et le retour est de 10 milliards§!!!!
Qu'on cesse de tromper le peuple, ce fric est le notre, l'argent européen, c'est avant tout celui des Français!!!!!!!!!!!!!
Marre!!!!!!!!

11.Posté par ZEPHIR JACQUES le 22/11/2013 23:17
A Post 9 : renseignes toi : la bagasse ne couvre pas seule les besoins en énergie des usines de Bois Rouge et du Gol : 680648 tonnes de charbon en 2009 qui utilise ce charbon à ton avis? Quant au niveau de couverture des besoins alimentaires , regardes les rayons des supermarchés et demandes toi si ces conserves ne pourraient pas être faites ici? Oui , la Réunion doit au même titre que n'importe quel département français avoir le bénéfice de subventions mais vers la nécessaire conversion en autosuffisance alimentaire. A titre indicatif , d'après certains calculs il faudrait 15000 ha de terres agricole pour couvrir les besoins en riz de la Réunion. L'autonomie alimentaire doit être la priorité en ces temps troubles. Dors bien et continues de voter pour ceux qui ont amené la Réunion dans l'impasse. Soit courageux met ton nom.

12.Posté par À monsieur Zephir le 23/11/2013 03:55
Monsieur Zephir, avant de donner des leçons à nous planteur, commencez par apprendre notre métier. Remplacer la bagasse par encore plus de charbon ? Par la paille de riz que vous planterez ? En tout cas pas moi car j'ai besoin comme vous qui n'êtes pas agriculteur de vivre avec un revenu suffisant. Quant aux rayons de supermarché que vous fréquentez, je préfère les marchés forains. Et apprenez que nous fournissons à notre île 70% de fruits et légumes produits localement, pour citer ce seul exemple. Et n'essayez pas de nous opposer aux agriculteurs qui ne plantent pas la canne. Regardez les élections à la chambre d'agriculture ! Commencez par planter du riz monsieur Zephir, ne serait-ce que pour vous tout seul, comme ça vous pourrez dire de quoi vous parler et vous présenter aux élections à la chambre d'agriculture... pou pran un bezman car les agriculteurs, planteurs de canne ou pas, n'aiment pas les comiques qui parlent sans savoir ce que c'est que planter, dans des conditions difficiles, avec par exemple la sécheresse.
Un planteur de canne de Trois Bassins qui vous connaît

13.Posté par la grossi le 23/11/2013 06:17
su la photo oon dirait PIERRE LA GROSSI.

14.Posté par Dimitri ALAIN le 23/11/2013 07:04
que représente le volume de subventions aux agriculteurs ??????? QUE l'on donnent pour de la main d'oeuvre humaine oui, pour les machines non .et qu'on on voit le prix des légumes (pays) vendu plus chère que ce qui arrive de dehors pourquoi des subventions ??????????????

15.Posté par Dimitri ALAIN le 23/11/2013 07:09
ET POUR MR Vergés Pierre vous n'avez pas le charisme de votre père et vous ne serez jamais son remplaçant faite un autre métie, au lieu de récolté les miettes que votre père a laissé ?????

16.Posté par souriredelareunion le 23/11/2013 09:14
La décison de mr LUREL va dans le bon sens du développement de la réunion. Au lieu de vous énerver les uns contre les autres, c'est comique cependant, il serait temps de prendre conscience que les terres agricoles de la réunion seraient bien mieux exploitées en cultivant des produits d'une facon différente comme la permaculture par exemple...de nombreux groupes de pays différents ouvrent les yeux et reviennent de plus en plus à la culture traditionnelle. Il serait temps de s'occuper de ré-oxygéner nos sols complètement asphyxiés par les engrais, et tous les intrants chimiques dont on les abreuve depuis longtemps. Et puis, si les agriculteurs ne veulent pas cultiver autre chose que la canne, laissez donc une partie de vos terres à des familles réunionnaises qui seront certainement très heureuses de cultiver et récolter le fruit de leur travail. En cas de gros problèmes d'importation de produits alimentaires, pensez vous qu'on va tous sucer un bout de canne pour palier à la faim ? Allons, j'en appelle à votre bon sens, et ceci dans l'intéret général de la Réunion. Chacun voit midi à sa porte, j'en conviens, mais des exemples en terrains tres difficiles ont prouvé que tout est possible, avec de la patience (ex pierre rabbi)...encore faut-il avoir l'esprit tourné dans le BON SENS.....Quant aux productions des centrales du gol et de bois rouge, je vous signale que nous avons un taux d'ensoleillement extraordinaire sur la Réunion, et que le solaire pourrait prendre une place bien plus importantes et suppléer largement. Utiliser les subventions sur la mise en place de champs de panneaux photovoltaiques serait également précurseur d'une autonomie énergétique. Enfin, quand les gens intelligents auront compris que l'épaisseur de leur protefeuille n'est qu'une manière d'etre, ils lacheront peut-etre du lest pour permettre aux autres de trouver également leur place....ah, l'argent, l'argent....maudit système !

17.Posté par ZEPHIR JACQUES le 23/11/2013 11:00
A Post 12:
- 1 : je pense que le rôle de l'agriculture sert d'abord à subvenir aux besoins alimentaire de la population.
2- Je fais mes courses en légumes et fruits sur les marchés forains, quand je remarque que sur les tangors par exemple il y a des restes de produits chimiques et que l'on me répond qu'il n'est pas possible de produire autrement, je me pose des questions sur les autres fruits et légumes.
3- Il n'est pas de mon propos de mettre les agriculteurs les uns contre les autres; mais ne pensez vous pas que votre dépendance aux subventions sert d'abord les intérêts des multinationales? Connaissez vous d'autres activités bénéficiant d'autant d'aides? Pour vous c'est normal?
4- Remplacer la bagasse par encore plus de charbon ? C'est votre question, voyez vous quand la bagasse ne couvre l'appétit énergétique des usines en partie que pendant la coupe, on comprend pourquoi plus de 700000 Tonnes de charbon sont importées augmentant notre dépendance ; ce n'est pas vertueux et polluant.
5- ma grand mère était agricultrice n'avait pas de subvention, et s'en sortait plus ou moins bien selon les années. Elle n'utilisait que du fumier, n'avait donc pas l'obligation d'utiliser une partie de ses revenus à acheter des intrants chimiques. Vous comprenez ce que je veux dire?
6- j'ai un diplôme agricole qui me permettrait d'exploiter comme vous, savez vous que nombreuses sont les personnes que l'on forme et qui se retrouvent sans terre à cultiver et sans espoir?
7- Vous dites que l' agriculture réunionnaise couvre 70% des besoins alimentaires , A quel prix sont les fruits et légumes? Pensez que la moitié de la population qui vit en dessous du seuil de pauvreté pourra encore longtemps continuer à consommer? Comment expliquez vous que le kilo de citrons est à 12 euro et vient de l'extérieur? Ce chiffre ne vous semble t-il pas exagéré? Assurez vous qu'au cas où un problème mondial adviendrait l'agriculture réunionnaise serait en mesure de répondre à aux besoins de la population? Je vous rappelle quelques faits divers récents dont les agriculteurs ont été les victimes: vol sur le champ etc..C'est à mon avis symptomatique de la situation.
8- Vous me connaissez : j'écris sans cacher mon identité et vous?
Pensez à vous d'abord et arrêtez d'engraisser les multinationales.

18.Posté par kersauson de (P.) le 23/11/2013 13:05
390 millions pour 3 biquettes et 50 cabots !

il vaut mieux donner l argent a nos amis bretons !
EUX VEULENT BOSSER ! SAVENT BOSSER

pas comme les Rsa tistes permanents d ici, zamalisés alcoholisés pickupisés

si le PV veut l egalité alors mettons des portiques pour EcoTaxe ICI !

19.Posté par Candide le 23/11/2013 13:20
Vivement que l'on cesse d'accaparer les terres agricoles pour la canne à sucre. Une seule usine et une production réduite au moins de moitié, voilà ce qu'il faut. Remplaçons le reste par des serres, cultivons les oignons (au lieu de les importer d'Inde ou de Chine), cultivons des carottes (au lieu de les importer d'Australie ou de Chine), innovons dans la culture maraichère avec des débouchés locaux et arrêtons de faire la mendicité auprès de l'Europe. Mais cela entrainera sans doute une surcharge de travail pour les anciens pleureurs (ooops, je voulais dire planteurs).

20.Posté par Aou le 24/11/2013 10:58
Ne pas toujours attendre ou se plaindre des aides , subventions, perfusions de Paris et de la Commission. Il faut une plus grande autonomie insulaire et une perspective d'une autosuffisance alimentaire

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales