Social

Fondation Abbé-Pierre : "On voit émerger l’envie de se sortir de la rue"

Le 13 octobre est la journée internationale du sans-abrisme. Pour l’occasion, la fondation Abbé Pierre organise une journée pour découvrir les accueils de jour. Les trois Boutiques Solidarité de l’île ouvrent leurs portes au public, avec au programme des expositions, des débats et un repas partagé.


Sonia Houas-Trabelsi Responsable de la Boutique Solidarité de la Fondation Abbé Pierre.
Sonia Houas-Trabelsi Responsable de la Boutique Solidarité de la Fondation Abbé Pierre.
Il n’y a rien à vendre dans les "Boutiques Solidarité", juste un peu de chaleur humaine à disposition des SDF, "venus consommer cette solidarité" explique Sonia Houas-Trabelsi Responsable de la Boutique Solidarité de la Fondation Abbé Pierre de Saint-Denis. Le terme a d’ailleurs été choisi par L’Abbé Pierre lui-même.
 
À l’occasion de la journée internationale du sans-abrisme, tous les accueils de jour au niveau national et régional ouvrent leurs portes à la société civile, aux élus et aux personnes démunies. "On leur explique notre mission, notre offre avec une thématique cette année axée sur la santé et la précarité" précise Sonia Houas-Trabelsi.
 
Tous les jours, les Boutiques Solidarité offrent un petit-déjeuner et mettent à disposition une laverie ainsi que des douches et des sanitaires aux sans-abris. Des partenaires conventionnés tel que l’hôpital offrent des soins médicaux tous les quinze jours. Une assistante sociale et une équipe de psychiatrie viennent renforcer cette action.
 
95% d’hommes et 5% de femmes SDF
 

Parmi les activités proposées, des cours de cuisine.
Parmi les activités proposées, des cours de cuisine.
La fondation offre également un accompagnement et une adresse administrative pour l’insertion. La capacité d’accueil du centre est de 110 personnes mais les locaux de Saint-Denis en accueillent 75 en ce moment.
 
"Il y a eu une évolution dans la population que l’on a accueillie. Il y avait beaucoup de femmes SDF ou dans des squats. Aujourd’hui c’est une population plus isolée, vieillissante et SDF de puis longtemps donc très peu mobilisables. Cette population est composée à 95% d’hommes et 5% de femmes qui peuvent par ailleurs se faire héberger mais qui viennent pour le lien social et une envie d’être accompagnées."
 
"On voit émerger l’envie de se sortir de la rue"
 

Une buanderie et des douches sont à disposition des SDF.
Une buanderie et des douches sont à disposition des SDF.
Le retour n’est pas immédiat mais Sonia Houas-Trabelsi observe avec satisfaction les personnes accueillies "se mettre debout" après un moment difficile. "Souvent ils sont brisés par leur histoire, par la chute brutale de la rupture familiale. Petit à petit ils reprennent confiance en eux et on voit émerger l’envie de se sortir de la rue."
 
S’ensuit alors l’accompagnement social, avec une domiciliation pour les démarches administrative, un service informatique, un suivi à travers toutes les initiatives. "Nous n’avons pas de critère de temps, avec un rendement à la fin de l’année. Ce qui est important, c’est de laisser la personne avoir l’envie de s’en sortir" précise Sonia Houas-Trabelsi.
 
La Boutique Solidarité à été créée en 1994 et installée rue Général de Gaulle à Saint-Denis depuis 2001. L’équipe est composée de quatre salariés et cinq bénévoles, des médecins, des infirmiers ou même des personnes simplement venues discuter autour d’un café.
 
Jeudi 13 Octobre 2016 - 12:01
Laurence Gilibert
Lu 2454 fois



Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales