Social

Fonction publique : “la suppression de postes retardera le retour des Réunionnais dans leur île”

Le secrétaire général du syndicat Solidaires, a passé ce début de semaine à Paris. Il a été de retour de l’île à la veille de la grève générale dans l’île. Selon Jean-Claude Bénard, les revendications du Cospar rejoignent celles de l’intersyndicale nationale.


“Sur le problème du pouvoir d’achat, nous ne cessons de dire qu’il faut mettre les 35 %, aussi bien sur les salaires, les allocations familiales et les minima sociaux”, indique Jean-Claude Bénard.
Sur la vidéo, le secrétaire général de Solidaires aborde l’une des conséquences de la suppression de postes dans la fonction publique, à travers un récent concours aux Impôts.

Vendredi 20 Mars 2009 - 09:11
Jismy Ramoudou
Lu 1191 fois




1.Posté par MoA le 20/03/2009 09:34
et que fait-on des 18% manquant pourquoi ne pas les donner aussi ?

2.Posté par MoA le 20/03/2009 09:45
Encore une fois la suppression des postes et le retour des jeunes n'est pas lié dans la fonction public nationale. Ces postes aurait été affecté au personne selon leur classement au concours. Concernant la fonction public nationale, la seule solution selon moi et la modification de ce statut afin qu'il régional et non plus national.

3.Posté par nicolas de launay de la perriere le 20/03/2009 10:20
non concernant les concours de fonctionnaires, j'ai déjà exprimé ma proposition sur le sujet.
affectation régionale pendant la période de titularisation puis départ vers la métropole et retour prioritaire au bout de 20 ans...mieux vaut un réunionnais formé et compétent car il aura vu du pays, plutôt qu'un réunionnais qui ne sera que rester sur son île.. (les voyages ne forment ils pas la "jeunesse"..?)

4.Posté par boyer le 20/03/2009 10:22
MoA
la seule solution selon moi et la modification de ce statut afin qu'il régional et non plus national.


n'importe quoi!
quand on voit le fonctionnement des collectivités (region departement communes) de type colonial avec:
- des embauches clientelistes,
- le nepotisme
- le fonctionnement en "reseau"
- le frasque des depenses d'apparat (GSM, billet d'avions et voyages d'etudes, indemnités exorbitantes, voitures de fonction, frais de bouche....)
- la pressions mise sur les agents ou on oblige les reunionnais à garder la tête baissée comme cela à toujours été dans l'histoire de la Réunion
- le delabrement des services rendus aux usagers parce les institutions sont utilisé pour assoir les pouvoir (ceux qui sortent de prison ou battus aux elections precedante remplacent les sortants)

On se rend compte que nous nous avancons au fil des decentralisation dans un fonctionnement de type republique bananiere. ( Un bon exemple a regarder : la montée en puissance du parc national...).

Non seulement le propos de Moa est une aberration totale, mais surtout c'est a s'interroger sur ce qui sera en mesure de faire voler en eclat ces verrous qu'on pose sur la societe reunionnaise pour etouffer la departementalisation.


5.Posté par nounne974 le 20/03/2009 10:23
post 2
et donner ce pouvoir supplémentaire aux Vergès ? Quand on voit ce qu'ils font en toute impudeur actuellement, on comprend très vite les limites de la décentralisation ! Imaginez qu'ils aient le pouvoir de nommer TOUS les fonctionnaires de l'île ! Un vrai cauchemar !

6.Posté par HATBACH le 20/03/2009 13:47
Et comme, ils n'auront pas servi 15 Ans à la Réunion, ils n'auront plus droit à l'ITR.

7.Posté par Trouillomètre au maximum le 20/03/2009 16:03
Mais arrêtez donc de nous gonfler avec le retour prioritaire des réunionnais !
Quand on passe un concours de l'Etat, on est désigné à un endroit en fonction de son classement, donc en fonction de son mérite.
Si on veut rester à la Réunion on ne passe pas de concours de l'Etat.
Pour les mutations suivantes : c'est pareil, c'est en fonction des besoins et de ses notations. Si le fait d'être réunionnais est considéré comme un atout pour mieux tenir le poste, alors OK mais je ne vois pas en quoi l'origine géographique devrait être un atout de façon systématique.
Non mais ! si j'ai envie d'être muté à Canne ou a Deauville il faudrait qu'un abruti me pique mon tout sous le prétexte de sa naissance ? Ca me rappelle les gens de la noblesse qui n'ont eu d'autre mérite que de naitre !!!

8.Posté par Gérard maillot le 20/03/2009 20:53
7. Posté par Trouillomètre au maximum le 20/03/2009 16:03
Mais arrêtez donc de nous gonfler avec le retour prioritaire des réunionnais !
Quand on passe un concours de l'Etat, on est désigné à un endroit en fonction de son classement, donc en fonction de son mérite.
Si on veut rester à la Réunion on ne passe pas de concours de l'Etat. "

Je ne suis qu'un copieur...Et si certains petits pistonnés se mettaient, réellement, à apprendre à "fonctionner"?
Ils sont communistes, fonctionnaires et indépendantistes...Il y a un malaise quelque part!
Et si je devenais fonctionnaire?
Trop tard mon gars!


9.Posté par nicolas de launay de la perriere le 20/03/2009 23:41
gerard maillot, tu devrais relire le post de pierrot relatif aux hauts fonctionnaires qui viennent ici et dont on peut se poser la question de la compétence, et de l'envie de bien administrer la réunion..alors oui, à la préférence régionale qui n'est pas la condition suffisante à faire en sorte que la Réunion soit bien administrée mais qui est une condition sans doute nécessaire...

eh oui, trouillo, c'est bien pour ça que le code civil a prévu certaines dispositions que NS s'est empressé de remettre en cause... et en tant que descendant de cette noblesse, je confirme ce que j'ai écris et j'enfonce le clou, oui à la préférence régionale sous condition de compétence et d'expérience...

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales