Social

Fonction publique : "On est dans une zone de non-droit" à la Réunion


Fonction publique : "On est dans une zone de non-droit" à la Réunion
Depuis quelques jours, le Secrétaire général du SNU-CLIAS et membre du Bureau National de la FSU, Didier Bourgoin, rend visite à ses collègues réunionnais. L'occasion pour le syndicaliste de passer quelques messages et de préparer, déjà, les prochaines élections interprofessionnelles, qui auront lieu en 2014.

"La FSU n'est pas qu'un syndicat d'enseignants, comme on a coûtume de l'entendre. En 2014, le SNU-CLIAS pourrait devenir la troisième force de la FSU", explique Didier Bourgoin. Au niveau local, le syndicat, créé en 2008, compte désormais plus de 400 adhérents.

"Il y a un recours abusif aux non-titulaires dans ce département"

Le ton du secrétaire général du syndicat de la fonction publique territoriale devient plus incisif lorsqu'il s'agit d'évoquer le problème de la non-titularisation des agents à la Réunion. "Il y a un recours abusif au non-titulaires dans ce département", s'indigne Didier Bourgoin.

Il constate que le "taux de non-titulaires, qui est d'environ 80%, dépasse de façon exponentielle le niveau national". "On est dans une zone de non-droit", renchérit-il, expliquant que le taux est "illégal" et ne respecte pas les règles en vigueur. "Pourquoi les lois de la République ne sont pas appliquées à la Réunion ?", se demande-t-il.

Marylise Lebranchu va être alertée

Didier Bourgoin reproche par ailleurs "à la majorité des collectivités de ne pas avoir encore délibéré sur les places de titularisation alors qu'elles devaient le faire, comme la loi l'exige, avant le 24 février".

Et met en garde le préfet de la Réunion, Jean-Luc Marx : "D'après une élue de Saint-André, le préfet refuse de titulariser les CDI conclus en 2004 et 2005 car les contrats seraient illégaux. Qu'il m'explique en quoi ils le sont !", souligne-t-il.

Didier Bourgoin s'engage à faire remonter "le mécontentement massif" des agents de la fonction publique à Marylise Lebranchu, la ministre de la Fonction publique. "Je ferai état de cette situation" (sur la non-titularisation des agents, ndlr), prévient-il.
Vendredi 1 Mars 2013 - 15:13
Lu 3263 fois




1.Posté par mi marche ec Melenchon le 01/03/2013 14:31
bon tres bien et pour le gopal, le troll qui medefise le snuipp974 avec l’assentiment de l'intersyndicale, quand est ce qu'il va etre karcherisé?

2.Posté par TEGO le 01/03/2013 14:33
Oh tu te réveille le sieur secrétaire général du SNU-CLIAS et membre du Bureau National de la FSU, Didier Bourgoin : " On est dans une zone de non-droit " et les 53% de sur-rémunérations de tes potes dans l'éducation nationale péi !

3.Posté par Le bon à tout le 01/03/2013 16:05
Nous sommes en train de croire que le titulaire est un CDI non, non et non......................L élu de St André se trompe car le préfet s oppose aux CDI, normal car la règle de recrutement est le concours dans la fonction publique.
Le titulaire reste le fonctionnaire qui a obtenu un concours de la fonction publique tous les autres bien que bardés de diplômes pour certains restent des contractuels CDI ou CDD d'aileurs et ne seront jamais des titulaires.

Réunion, République bananière, le taux de recrutement des non titulaires soit les CDD ou CDI reste pléthorique mais c est un abus de droit depuis des années par les élus de toutes tendances.

4.Posté par WQS le 01/03/2013 17:04
" une zone de non-droit " ? VRAI !
Face à la vie chère , la sur-rémunération dont bénéficient les seuls fonk's est discriminatoire.
La discrimination est interdite par la constitution Française ( article premier ).

5.Posté par Collectif Gardien Nout Pei le 01/03/2013 17:25
TOUS ENSEMBLE République bananière, DANGER POUR TOUS


LOGIQUE NON PSYCHOLOGIQUE ALERTE ROUGE

6.Posté par palaxsa le 01/03/2013 18:29 (depuis mobile)
Oter arret cri la bouch plein tou temp zot mem un smicard y cri pa comma et pourtant na quoi

7.Posté par Tanbi le 01/03/2013 20:08
Compte tenu de la cherté de la vie à la Réunion, exigeons, qu'au lieu des seuls fonctionnaires, que ce soit tous les réunionnais qui puisse percevoir un complément de rémunération afin que cesse cette discrimination de pouvoir d'achat avec les résidents de métropole.

8.Posté par kaf la fré le 02/03/2013 11:36
arret plèr su fontionnaire té! passe concours, vien galér dan la fré, sacrifie une partie d'out vie ici, pour ensuite rentrer.
j'allais être au chomage en 2009. J'ai passé des concours. J'ai préféré quitter mon île, ma famille, mes amis, mes passions... un homme responsable sait faire des choix, pour le bien être des siens, ou pour soi-meme. Aujourd'hui j'ai un poste à responsabilité dans la fonction publique. Je peux être poursuivi pénalement pour des décisions que je prends, plus ou moins dans l'urgence. J'attends une mutation pour rentrer. Mais comme on dit, "ma kraz mon banane" pour arriver ou je suis et j'en suis fier. Pas de pistons, pas de magouilles. Alor lé ga, bouge a zot, sorte dan jup maman, pren zot destin en main!
Un ti kaf lo Port

9.Posté par ticolon le 02/03/2013 19:33
Post 2 TEGO
Pouvez vous me dire quel rapport entre les discriminations, la sur-rémunération et les abus des commerçants et industriels de toutes sortes.
Encore une fois on ne paye pas un dentifrice, une voiture, une pièce détachée , du beurre à cause de la sur-rémunération mais à cause d'abrutis qui se font du beurre sur le dos des réunionnais chaque jour et qui trouvent un autre prétexte pour qu'on en parle pas.
S'il vous plait arrêtez de parler de sur-rémunération. voici des exemples d'abus.
Des oeufs en pack de 12 vendus en France 1.50 euros et ici le même pack 3.89 euros chez la même enseigne. Prix des taxes (45 cents)sur ce produit acheté hors taxes 1.20 euros
des Yaourts en packet de 16 vendus 3.50 euros en Métropole et le même fabriqué à la Réunion avec un pack non plus de 16 mais de 12 vendus 5.90 euros à la Réunion alors que les taxes sont ici réparties sur une plus grande échelle sur ce produit, soit une différence de 2.40 euros.
Le lait "marque machin" fabriqué à partir de poudre de lait et reconstitué vendu 1.10 euros à la Réunion et 60 centimes en Métropole.
Aucune économie au monde ne pratique ces marges sauf à la Réunion.
Alors siouplait au lieu de critique les fonctionnaires, fais des études, passe concours, affrontes le froid et l'éloignement avec la famille et après zot va peut être voir autre chose. Car quand on a cheté en Métropole et qu'on revient à la Réunion peu après, on a une autre idée des fonctionnaires et des abuseurs.

10.Posté par TEGO le 03/03/2013 02:45
A 9.Posté par ticolon le 02/03/2013 19:33 , la sur-rémunération est l'un des facteurs de la vie chere à la REUNION autant que l'octroi de mer , TEGO est d'accord avec vous " les abus des commerçants et industriels de toutes sortes " , c'est un constat de la sur-rémunération des fonctionnaires en outre-mer . Il est temps de passer à un autre modèle régional par une " Collectivité Unique " non pas une indépendance de l île mais à de nouveaux choix mieux adaptés à notre environnement économique . Nous sommes trop nombreux sur cette île , la REUNION n'est pas un continent mais un petit cailloux , Michel ROCARD l' a dit : On ne peut pas encaisser toute la misère du monde ( le RMI de 1998 et hier le RSA ) encore moins voir notre île que pour le soleil , la plage , le sexe par des " mutations " de passage chaque année avec un salaire + 53% ! De grâce cessez de venir nous bassiner aux " pôvres " fonctionnaires " d'état " : mwin la pass un koncour , mwin lé té dans le froid , l'éloignement avec la famille etc ... etc ...

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales