Social

Fin du mouvement de grève au Port Est


Fin du mouvement de grève au Port Est
Le travail a repris ce matin au Port est. Après cinq jours de grève, un accord entre les syndicats des dockers de la Sermat et la direction a été trouvé.

Les dockers contestent l'attribution du marché de maintenance des chariots cavaliers et des portiques à une société concurrente. Les deux parties se donnent deux mois pour revoir ou non l'attribution du contrat signé avec le groupe Kalmar.

Il convient désormais aux manutentionnaires de prendre en charge es centaines de conteneurs en souffrance.

Voici le communiqué de la CGTR-SERMAT :

"Il est convenu entre deux parties en présence que la SERMAT dénoncera à titre conservatoire le contrat de maintenance la liant à la SRMP et prendra une décision quant à sa reconduction ou non dans un délai de 2 mois soit au plus tard le 26 Avril 2013.
 
Dans ce délai de 2 mois les partenaires sociaux du GIE SERMAT s’engagent sous l’égide de la DIECCTE à ouvrir des négociations sur la maintenance des charriots cavaliers et l’organisation des autres services.
 
A l’issue des négociations, le Comité d’Entreprise de la SERMAT sera régulièrement convoqué et consulté sur les points issus des discussions.Les parties s’entendent de s’adjoindre les compétences d’un expert dont la mission sera d’apporter un soutien technique aux négociateurs. La reprise du travail aura lieu le premier jour ouvrable suivant la signature du présent accord".
Samedi 9 Février 2013 - 09:02
Lu 1599 fois




1.Posté par noe le 09/02/2013 08:16
C'est très bien ...
On voit qu'ils ont écouté mon conseil : "Prendre des décisions devant une coupe de champagne"!

Au fait , qu'ont-ils obtenu ?

2.Posté par Job le 09/02/2013 08:52
C'est inquiétant si un chef d'emtreprise ne peut plus choisir ses fournisseurs. Surtout que dans le cas présent se sont des entreprises privées qui paralysent toute l'économie de notre île, cela s'appelle de l'anarchie.

Qui va régler le manque à gagner des armateurs, des aconniers, des pilotes et des transporteurs, des entreprises qui attendaient leurs boites pour travailler car aujourd'hui on travaille en flux tendu,etc.

Sans parler de l'image désastreuse que l'on donne à notre port.

3.Posté par ZLATAN le 09/02/2013 10:19
Vive la mécanisation pour la disparition de ces emmer$#.. surpayés qui nous prennent en otage pour satisfaire leurs caprices.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales