Social

Fin de la grève à la SRPP, retour à la normale

Un accord est intervenu hier entre la CFDT et la direction de la SRPP. Le protocole met fin à cinq jours de grève et à la gène occasionnée par les longues files d'attente aux abords des stations-services. Leur ravitaillement reprend normalement ce matin.


Fin de la grève à la SRPP, retour à la normale
Il a fallu la médiation de la Direction départementale du travail, de l'emploi et de la formation pour mettre un terme à cinq jours de grève à la SRPP (Société réunionnaise des produits pétroliers). Un accord entre la CFDT et la direction de la SRPP, est intervenu hier soir.

Cette sortie de grève devrait permettre un retour à la normale ce week-end. De nombreuses stations-services sont en rupture de stock depuis deux ou trois jours. Les automobilistes craignant un enlisement du conflit, se sont précipités dans les stations pour remplir leur réservoir à ras bord, alors même que le préfet de Région avait imposé un service minimum. Son appel à la modération n'avait pas été entendu.

Ils ont été centaines à faire la queue pendant de longues minutes à l'entrée des stations-services, et à remplir leur bac. Ainsi, les stations ont été rapidement à sec. Un peu comme à l'annonce de chaque cyclone, les grandes surfaces sont dévalisées en bougies, conserves ou sacs de riz. Quand il y a de la crainte, il y a moins de civisme.


Samedi 20 Mars 2010 - 08:10
Jismy Ramoudou
Lu 2199 fois




1.Posté par papapio, ni macro ni géniteur payeur le 20/03/2010 08:39
LA PREUVE QUE SANS PRISE D'OTAGES, IL NE SE PASSE.....RIEN.....
Alors qu'on ne vienne surtout pas nous parler de bonne volonté et de dialogue politique..

2.Posté par coyotte le 20/03/2010 08:59
euh le manque de civisme est de quel côté ???

ceux qui profitent d'une situation dominante pour faire chier tout le monde ??

ou celui qui a juste besoin de mettre de l'essence dans sa voiture pour aller bosser ??

3.Posté par David le 20/03/2010 09:54
Comme quoi, les grandes idéologies de nos amis syndicalistes passent au second plan dès que la menace de rupture de stock de riz pointe son nez. Le ventre et le fric d'abord.

Encore une fois, 800000 personnes sont prises en otage pour satisfaire l'égo démesuré des responsables syndicaux. Lamentable.

4.Posté par sitarane le 20/03/2010 10:02
je suis écoeuré! je n'ai pas pu conduire mon fils à l'aéroport hier soir(je devais rouler sur la réserve).
Dalleau et cfdt, que c'est beau de défendre l'aristocratie ouvrière avec des 13 ème et 14 ème mois:...j'ai décidé de rendre ma carte CFDT !!!

5.Posté par la population en otage le 20/03/2010 10:51
Encore une greve de plus qui va ternir davantage l'image te la réputation des syndicats.
Oui je partage l'avis que les syndicalistes doivent trouver d'autres moyens que de prendre en otage la population.
Oui je partage l'avis que les abus des patrons doivent être corrigé mais par d'autres moyens
Je regrette aussi que ce syndicat nous ex Arast nous ne l'avons pas beaucoup vu ces derniers temps pour soutenir les actions des 1200 salariés licenciés, sauf qu'il a un peu semé la confusion
Alors dans une situation pareille moi aussi je rend ma carte, il FAUT PAS NOURRIR LE VER POUR PIQUE SON COEUR!!!

6.Posté par David le 20/03/2010 11:13
Post 4. Mieux vaut tard que jamais.
Je me souviens que le mouvement du Cospar était très populaire l'année dernière. La majorité des réunionnais ont apporté leur soutien aux syndicalistes. Mais ça n'empêche pas ces derniers de leur piquer un couteau dans le dos dès qu'ils en ont l'occasion. Barrages routiers et grève de l'essence en sont les illustrations.

Cette violence syndicale finira par être dramatique tôt ou tard, avec blessés et morts à la clé. On a vu ce qui s'est passé en Guadeloupe avec le syndicaliste qui a perdu la vie. Nous ne sommes pas à l'abri à la Réunion avec des personnes aussi irresponsables.

7.Posté par Nico le 20/03/2010 11:55
On pourrait avoir un vrai travail de journalisme!
Par exemple, savoir sur quoi l'accord porte, histoire de connaitre les réelles causes de la grève...


ps: j'étais contre le COSPAR, ses méthodes, son idéologie et j'ai eu raison... Les prix sont toujours indécents et on ne l'entend plus; mais il a embêté tout le monde sauf les grandes surfaces... Bravo!

8.Posté par jolaracaille le 20/03/2010 13:55
à Sitarane. Heureusement qu'il y des mecs comme Dalleau de la Cfdt avec des c...au c...pour démonter des patrons du Cac 40 et leur montrer que le réunionnais n'est un beni oui-oui maléable et corvéable à merci....
...moi je n'attend jamais d'être sur la réserve pour faire le plein...!....rendez votre carte Cfdt une chance pour le syndicat de ne plus compter des égoïstes de votre genre dans ses rangs...!

9.Posté par ilo le 20/03/2010 15:16
les syndicats vous ne servez à rien..... foutre la merde vous connaissez mais régler des problèmes comme l'arast et d'autres .... vous êtes incapables.... vous ne pensez qu'a votre titre et les avantages que cela vous apporte...... certains patrons n'hesitent pas à vous donner des avantages financiers , priorité à l'embauche dans une autre société du groupe dans le cas d'un dépot de bilan ,.............., et vous les acceptez en échange d'un certain silence.....ou manipulation des salariés ..... une honte !

heureusement que vous ne dites pas tout aux salariés que vous défendez dans vos entreprises , mais un jour tout finira par se savoir !

10.Posté par ilo le 20/03/2010 18:36
non pas d'accord avec "comme quoi sans prise d'otage il ne se passe rien" car il ne s'est rien passé du tout c'est APRES LA REQUISITION que la grève a trouvé une solution donc je dirais plutôt : Rien de sert de prendre la population en otage, il suffit de négocier intelligemment...mais là c'est plus efficace certes mais moins intéressant pour les syndicats car beaucoup moins médiatique....

11.Posté par Olympe le 21/03/2010 13:11
T'as raison ilo les syndicats ne servent à rien...
tu n'a jamais pris de vacances de ta vie...?
tu devrais essayer ça fait du bien aux neurones !!!

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales