Social

Fin de grève à la fondation Père Favron

La grève des salariés de la Fondation Père Favron n'aura duré qu'une journée puisque les représentants des employés et la direction sont parvenus à trouver un accord.


Fin de grève à la fondation Père Favron

La fondation Père Favron est bien connue des Réunionnais. Sur toute l'île, à travers 35 établissements, cet organisme reconnu d'utilité publique apporte son soutien aux personnes âgées, aux handicapés et aux jeunes en difficulté sociale. Des employés s'étaient regroupés hier devant le siège social de la fondation, à Saint Pierre, pour exprimer leurs attentes auprès des dirigeants et de la direction.

Des revendications multiples

Soutenus par les syndicats, les employés souhaitaient notamment la mise en place du comité central d'entreprise afin qu'ils soient davantage consultés dans les discussions sur les projets de la fondation. Ils exigeaient que les représentants du personnel soient associés de manière significative dans la vie de la fondation.

Par ailleurs, les grévistes attendaient une position claire pour ce qui concerne "les critères de recrutement" dans tous les établissements et le renforcement de la sécurité des personnels de nuit. Les grévistes disaient être particulièrement préoccupés par la sécurité la nuit en raison d'agressions survenues récemment. Ils demandaient deux personnels de nuit au lieu d'un pour l'établissement de Bois d'olives (35 résidents) et trois personnels au lieu de deux pour les établissements accueillant davantage de résidents. Ils ont été entendus sur ce point.

Plus généralement, les grévistes exigeaient l'ouverture immédiate de discussions et de négociations sur l'ensemble des éléments permettant le paramétrage d'un logiciel de gestion, notamment pour ce qui concerne les congés payés, les heures supplémentaires, les temps de pause et les congés trimestriels.

Une synthèse des engagements met fin au mouvement de grève

Finalement, après plusieurs heures de discussion entre les dirigeants et les représentants des employés, ils sont parvenus à un accord qui a fait l'objet d'une synthèse. L'ensemble des revendications a été abordé et les salariés étaient satisfaits. Seule la problématique des congés trimestriels semblait ne pas leur donner complète satisfaction, elle nécessite une étude plus approfondie afin d'aboutir à une harmonisation générale. Un nouveau point devra être effectué à la fin du mois de mars pour que les équipes mènent, en leur sein, une réflexion sur l'organisation de leur travail et ainsi augmenter la qualité de la prise en charge des patients.
Mercredi 9 Février 2011 - 07:31
Lilian Cornu
Lu 1755 fois




1.Posté par futur ex le 09/02/2011 13:49
bravo à tous les intervenants ! pensez aussi , pour les prochaines , si il y en , à demande que la CC 51 soit enfin appliquée dans les établissements .......affaire à suivre très prochainement , croyez moi .

2.Posté par fiuman le 09/02/2011 17:45
Comment est financée cette "entreprise"?

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales