Politique

Fillon veut transformer les ports des DOM en établissements publics

Le Premier ministre François Fillon a présidé, vendredi dernier, le comité interministériel de la mer (Cimer), à Guérande (Loire-Atlantique), en présence de nombreux ministres (Nathalie Kosciusko Morizet, Bruno Le Maire, Eric Besson), mais aussi de Marie-Luce Penchard, en charge de l’outre-mer. Ce comité a permis "d'engager une nouvelle étape de la réforme des ports d'Outre-mer".


Fillon veut transformer les ports des DOM en établissements publics
François Fillon a annoncé vendredi le lancement d’une nouvelle étape de la réforme des ports d’outre-mer, consistant à les doter d’une "gouvernance modernisée" qui sera désormais dévolue aux collectivités territoriales.

L'objectif étant de transformer, au cours du second semestre 2012, les ports de chaque département d'Outre-mer en établissements publics. Un projet de loi sera soumis au Conseil d'Etat "dans les semaines qui viennent".

"Nous nous sommes fixé un objectif précis qui est d’avoir mis en place ces établissements entre juillet 2012 et janvier 2013, ce qui nécessite un vote par le Parlement de ce texte avant la fin de cette législature" a-t-il dit.

La légine s’invite dans les discussions

Il s’agit selon François Fillon "d’instaurer une gouvernance modernisée, qui donne plus de place aux collectivités territoriales et qui donne une meilleure réactivité à nos ports".

Le Premier ministre est aussi intervenu sur la protection dont doivent faire l’objet les eaux françaises. "Dans les Terres australes, les efforts entrepris pour protéger la légine dans les zones économiques exclusives portent leurs fruits. Nous allons continuer à opérer avec la même détermination, et nous avons d’ailleurs aujourd’hui décidé de mettre en place un certain nombre de moyens du ministère de la Défense pour continuer à assurer la permanence de la présence de l’Etat sur l’ensemble de cette zone maritime française".

Pas de pétrole (pour le moment) mais des idées…

Le Cimer a également été l’occasion d’une annonce toute aussi inédite :  l’exploration des fonds sous-marins des espaces maritimes français.

Le Premier ministre a annoncé l'élaboration, d'ici la fin de l'année, d'une stratégie nationale sur les ressources minérales profondes. Le dépôt d’un permis d’exploration en zone internationale sera effectué. "La France qui dispose du deuxième domaine maritime mondiale doit être un des acteurs majeur de cette recherche", a souligné François Fillon qui a par ailleurs souhaité l'achèvement "dans les meilleurs délais" de la délimitation précise des espaces maritimes sous juridiction française, notamment en Outre-mer.
Mardi 14 Juin 2011 - 07:43
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 1802 fois




1.Posté par Anti cons et connes le 14/06/2011 09:21
Le Cimer a également été l’occasion d’une annonce toute aussi inédite : l’exploration des fonds sous-marins des espaces maritimes français.
-------------------

Paf ! Et c'est là qu'on découvrira qu'il y a du pétrole sous Mayotte (et sous les Comores).
Tout s'explique : on comprend pourquoi Mayotte est devenue un département français.
Bientôt les mahorais émigreront de nuit aux Comores en Kwasa Kwasa et se battront pour obtenir la nationalité comorienne.
(Mort de rire).

2.Posté par forza francia le 14/06/2011 09:26
et actuellement c'est quel statut qui est en cours?

3.Posté par Anti cons et connes le 14/06/2011 09:42
L'objectif étant de transformer, au cours du second semestre 2012, les ports de chaque département d'Outre-mer en établissements publics.
----------------

Jamais ils arriveront de cesser le payer les ouvriers dockers au tarif des grands PDG ...
Pire : les choses vont se dégrader avec cette "fonktionarisation". Ceux qui jusque là travaillaient se considèreront en vacances.
Les ports de l'outre mer français resteront les plus chers pour les bateaux.
Le prix de fret ne baissera pas (ni à l'importation ni même à l'exportation, car même l'utilisation des containers vides au départ de la Réunion restera cher). Au contraire, le prix du fret augmentera.
Notre économie ne s'améliorera pas car les intrants resteront chers, et la production locale aussi, et les exportations aussi.
Nous continuerons à vivre de l'Etat providence, et des grands chantiers subventionnés par l'Etat et par l'Europe. Quand la route du littoral en mer sera faite ainsi que le Tram Train, on inventera un souterrain en ligne direct entre Saint-Denis et Saint-Pierre, puis entre Saint-Paul et Saint-Benoit, puis entre Saint-Leu et Saint-André, puis une route en colimaçons vers la lune, car il faudra "donner du travail".
Il nous faudrait une Margaret Thatcher ou un Ronald Reagan pour casser tout ça. Si ils ont réussi à tirer la chasse chez eux, ça devrait être possible en France.

4.Posté par icade le 14/06/2011 10:01
Ouaf !Une première du gouvernement Sarkozy !! Des services publics pour gérer les ports d'Outre Mer
Il dit : "instaurer une gouvernance modernisée, qui donne plus de place aux collectivités territoriales et qui donne une meilleure réactivité à nos ports".
A quand la nationalisation des banques ?

5.Posté par forza francia le 14/06/2011 10:23
C'est aux regionales de 2004 que Paul verges expliquait qu'il etait comme "anti cons et anti connes" cad tres remonté contre un amendement de virapoullé qui empêchait la privation des ports des DOM dans la loi de décentralisation du bossu rafarin.

6.Posté par le congo chez tintin le 14/06/2011 10:36
Si cela peut débarrasser les ports français des mafias CGTistes qui les vampirisent....allons y !

7.Posté par François Jourdier le 14/06/2011 16:21
On a privatisé les ports de la métropole on veut rendre publics les ports des DOM, comprenne qui pourra.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales