Société

Filière biocarburant: Bioalgostral et Séchilienne-Sidec signent un accord

Mercredi, la société Bioalgostral a signé un accord avec le groupe Séchilienne-Sidec et la société Nexa pour lancer un projet de filière de biocarburant.


Des rendements à l’ hectare 30 fois supérieurs aux oléagineux avec les microalgues
Des rendements à l’ hectare 30 fois supérieurs aux oléagineux avec les microalgues
Séchilienne-SIDEC, la société Bioalgostral et la société d’ économie mixte Nexa signent le 6 février 2013 un accord tripartite pour le développement d’ une filière complète de biocarburant.

Depuis vingt ans, le groupe Séchilienne-SIDEC a développé, depuis La Réunion, un savoir faire incontesté de valorisation de la bagasse. Il est aujourd’ hui un acteur de référence, reconnu dans le monde, pour la valorisation électrique de toutes les formes de biomasses. Il est aussi un acteur significatif dans le domaine de l’ énergie photovoltaïque.

Le groupe, toujours animé par la volonté de répondre de façon innovante à la demande énergétique, poursuit à partir de ses bases Réunionnaises son développement dans les énergies vertes en s’ engageant dans la valorisation des biocarburants de deuxième et troisième génération.

Au cours des prochaines années, des besoins importants en énergie de pointe apparaîtront dans les territoires où Séchilienne- SIDEC est aujourd’ hui présente ( La Réunion, Guadeloupe, Martinique, Guyane, Maurice..). Forte de son expérience réussie dans l’ exploitation de la centrale du Galion à la Martinique, le groupe dispose d’ une compétence technique reconnue sur ce type d’ installation industrielle à haute technicité.

Un premier projet de turbine capable d’utiliser du biocarburant / microalgues, en substitution du fuel léger pourrait voir le jour à La Réunion dès 2015.

Le biocarburant utilisé dans une première phase sera le bioéthanol issu de la transformation de la mélasse produite par le groupe Omnicane, partenaire de Séchilienne-SIDEC à l’ île Maurice. Puis, ce biocarburant sera progressivement remplacé par du biocarburant de troisième génération développé à La Réunion par Bioalgostral.

Jacques Pétry, Président du groupe Séchilienne-SIDEC, avait annoncé en Octobre 2012 lors de la cérémonie anniversaire des 20 ans de la centrale thermique de Bois-Rouge, différentes pistes de développement du groupe sur l’ île de La Réunion.

Une de ces pistes se concrétise aujourd’ hui par la signature de cet accord et permettra à terme de contribuer davantage à l’ atteinte de l’ objectif, pour l’ île de la Réunion, de 50% d’ électricité produite à partir d’ énergies renouvelables, dès 2022.

La société réunionnaise Bioalgostral trouve, grâce à ce partenariat, les débouchés économiques et industriels de sa technologie innovante développée en collaboration avec le leader mondial de la culture des microalgues, la société allemande IGV . Depuis 30 ans, cet institut a développé et breveté des technologies de production industrielle d’ algues au service de la chimie verte, de la protection de l’ environnement et de la bioénergie.

Bioalgostral est aujourd’ hui soutenue par Nexa qui souhaite promouvoir le développement des énergies vertes et économiquement viables à La Réunion. Laurent Blériot, Président de Bioalgostral, estime pouvoir créer en 2020 quelques 200 emplois.

Ce partenariat impliquant, à La Réunion, des carburants de troisième génération pour la production d’ énergie électrique à partir de microalgues est une première mondiale.
Jeudi 7 Février 2013 - 07:16
Lu 2197 fois




1.Posté par john le 07/02/2013 10:44
donc ça veut dire qu on enfin trouver une solution verte pour faire fonctionner des turbines ? on se rend compte que c'est une révolution ?

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales