Social

File d'attente insupportable au centre des impôts de St-Paul

Ils sont une centaine de personnes à attendre leur tour devant les grilles du tout nouveau Centre des impôts de Saint-Paul. Pour l'occasion, et après la fusion du Trésor public et des impôts, l'accueil des usagers se fait désormais au sein du Service des impôts des particuliers (SIP). Parmi les couacs constatés ce matin dès l'ouverture, une file d'attente qui s'est étendue jusque sur le trottoir.



"Certains contribuables sont venus attendre leur tour depuis 6h30",
nous révèle Pascal Valiamin, de l'Union syndicale SNUI-SUD Trésor Solidaires. Comme nombre d'usagers, les syndicalistes de la CGTR Finances publiques et du SNUI ont donc campé depuis ce matin devant les grilles du Service des impôts aux particuliers pour constater ce qu'ils craignaient tous : une réception du public qui se fait au compte goutte.

Alors q'une dizaine de personnes attend sous le soleil aux grilles du centre, une autre dizaine patiente sous un préau à l'entrée du bâtiment dans la cour du SIP. Ce n'est pas terminé, passé les portes du centre, les usagers doivent encore attendre leur tour, dans le centre cette fois et à l'abri du soleil.

L'exemple de Saint-Pierre n'a pas servi

Le mécontentement monte à quelques reprises lorsque le vigile à l'entrée du site refuse encore aux usagers l'entrée, pourtant ticket numéroté à la main.

File d'attente insupportable au centre des impôts de St-Paul
Une situation délicate qui n'étonne pas les syndicalistes qui s'attendaient à un tel rush comme cela avait été le cas à Saint-Pierre il y a une quinzaine de jours.

Des agents stressés

Fred Boyer, représentant de la CGTR FP n'en démord pas sur la situation particulière des services fiscaux réunionnais : "la Réunion compte 850 agents des finances pour 850.000 habitants, soit 1 agent pour 1 000 habitants, contre un agent pour 500 hab. en métropole. Dans ces conditions, on ne peut répondre favorablement à toutes les demandes".

Une situation qui ne date pas d'aujourd'hui, hormis l'ouverture du SIP de Saint-Pierre le mois dernier, les syndicats avaient déjà pu constater des difficultés d'accueil couplées à des problèmes structurels liés à la fusion des deux branches. L'exemple de Saint-Benoît, fusionnée en 2009 déjà, avait donné une idée de ce qui allait arriver ailleurs.

Les syndicalistes regrettent l'impact négatif sur les agents soumis au stress dû au mécontentement du public, parfois obligé d'attendre plus de quatre heures, obligeant à fermer les centres à 9h au lieu de 12h du fait de la trop grande affluence.

Les Réunionnais préfèrent parler à l'agent

Enfin, un autre aspect plus subtil provoque la résignation des agents postés à l'extérieur. L'un d'entre eux parle d'une situation spécifique pour la Réunion : "beaucoup de personnes viennent nous voir car elles ne peuvent faire leur démarche par télédéclaration. C'est comme cela, nous sommes à la Réunion. Les personnes qui ne manient que les espèces préfèrent avoir une discussion directe avec l'agent au comptoir. Et malheureusement, vous le voyez, on ne peut les recevoir convenablement".

Les syndicalistes s'attendent à d'autres journées difficiles dès la semaine prochaine.

File d'attente insupportable au centre des impôts de St-Paul
Vendredi 10 Décembre 2010 - 14:25
Ludovic Grondin
Lu 2461 fois




1.Posté par Pouche le 10/12/2010 15:28
850 agents pour 850.000 habitant, ça fait 1 pour 1000 et non pas 1 pour 100.000.
Pas étonnant que les impôts augmentent autant si les agents du fisc comptent aussi bien.
Pourtant avec F. Baroin comme ministre du budget, ils devraient maîtriser la règle de Troyes.

2.Posté par bwarouz le 10/12/2010 16:07
on fait chèque on mets un timbre et basta .....


3.Posté par Aigle Noir le 10/12/2010 18:13
à Pouche,

Où as-tu vu qu'il a dit 1 pour 100 000 ?
Le weekend n'est pas encore commencé et déjà tu mélanges les chiffres.
Houlala, Il risque d'être long le weekend -:))

4.Posté par Pouche le 10/12/2010 18:52
A aigle noir,

L'article a été corrigé depuis ma remarque.

5.Posté par jujube le 10/12/2010 21:38
Nous venons gaiement aider notre pays à payer ses dettes et voilà nous rencontrons une file d'attente interminable et une grille fermée et surveillée par un vigile !

Comment ne pas être en colère devant une situation ubuesque !

6.Posté par Tanbi le 11/12/2010 09:23
Faut pas poucher...Rien ne dit que ce n'est pas une erreur de frappe de Ludo...

"Les Réunionnais préfèrent parler à l'agent" ...

C'est pure bêtise de dire que les réunionnais préfère venir au centre au lieu, comme dit bwarouz, de faire un chèque...

Qui peut prendre plaisir à attendre 2 heures en plein cagnard?

Avec plus de 52 de personnes vivant en dessous du seuil de pauvreté, beaucoup de ceux là n'ont pas droit à un chéquier.

Non seulement, ces rmistes et autres personnes vivant dez minimas sociaux, sont contamment culpabilisé et montrés de doigts comme des fainéants, en plus ils subissent tout le temps ce genre d'humiliation.

Après avoir attendu 2 heures à la poste pour retirer son p'tit monnaie il faut qu'il revienne attendre 2 heures sous le soleil pour payer son impôt...

C'est une vraie honte!.

7.Posté par cimendef le 11/12/2010 11:51
Ils ne connaissent pas le prélèvement automatique ? pour parabole, canal, orange, SFR oui mais pour les impôts non.

52 % de pauvres, vraiment !!! les pauvres sont à haïti ou à madagascar, arrête pleurer !!!!!!!!

8.Posté par Aigle Noir le 11/12/2010 12:09
à Pouche,

Mille excuses pour la précipitation.
Je suis rassuré maintenant sur la suite de ton WE... :-))



9.Posté par boyer le 11/12/2010 13:22
le prelevement automatique est une vraie galere, quand on change de banque ou qu'on souhaite y mettre fin. A eviter absolument .

10.Posté par zipé le 11/12/2010 14:24
a la poste, on peur être rmiste et avoir un chéquier
personne n' est donc obligé de faire la queue aux impôts!

11.Posté par Aréquiom le 18/12/2010 09:06
J'ai un Niv BAC+2 ASSISTANT DE GESTION ADMINISTRATIF ET FINANCE.
J'ai envoyé ma candidature en CDI à St Paul pour une demande de Stage, la DRH du CDI a pas retenu ma candidature.
il faut déclencher un émeute pour mettre le point sur le i.

12.Posté par milie974 le 18/12/2010 10:55
Aréquiom : un bac +5 a du mal à trouvé un travail alors imagine un bac +2
Nous sommes dans un monde de fous!!

13.Posté par milie974 le 18/12/2010 10:57
bwarouz :"ON MET" pas on met

14.Posté par didi le 18/12/2010 10:59
C'est sûr avec une minuscule après un point "ce sera dure!"non !... : - )

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales