Santé

Fièvre aphteuse: Les mesures prises par la préfecture

Foyers de fièvre aphteuse à Maurice et à Rodrigues. Les mesures de prévention mises en œuvre :


Fièvre aphteuse: Les mesures prises par la préfecture
Des foyers de fièvre aphteuse ont été détectés récemment sur les îles de Rodrigues et de Maurice. Cette maladie virale n’est pas transmissible à l’homme mais extrêmement contagieuse pour les animaux d’élevage. Les espèces concernées sont les bovins, les ovins, les caprins, les cerfs et les porcs.

L’introduction de cette maladie à l’île de La Réunion menacerait la pérennité des filières d’élevage et entraînerait de graves conséquences tant économiques que sanitaires.
A ce jour cette maladie n’est pas présente sur notre territoire.

Dans la suite de la détection de ces foyers sur les iles en proximité immédiate de La Réunion, des mesures d’information, de contrôle et de surveillance ont été mises en place avec la collaboration de l’ensemble des administrations civiles et militaires de l’État concernées, des opérateurs commerciaux et de l’ensemble des organisations professionnelles agricoles.

Une première information à destination des voyageurs a été diffusée le 10 août 2016

Sont d’ores et déjà mises en œuvre les mesures suivantes :
- Activation d’un dispositif complémentaire d’information des passagers des liaisons aériennes régulières et de loisirs, de la marine marchande et de plaisance : mise à disposition d’informations écrites (dépliants, affichettes) ou audio-visuelles (écrans d’information aéroport…) décrivant les mesures de prudence et de vigilance à adopter par chacun. Il est rappelé les règles d’interdiction d’importation de produits susceptibles de véhiculer le virus, il est recommandé d’éviter d’aller dans les élevages de Maurice et de Rodrigues (si c’est le cas, il est demandé de nettoyer immédiatement vêtements et chaussures).

- Augmentation de la fréquence de mise en œuvre des contrôles aux frontières maritimes et aériennes en complément de ceux déjà existants : interception de toutes marchandises en provenance de Maurice ou Rodrigues susceptibles de porter le virus (viandes, plats cuisinés à base de viande, saucisses, fromages…). En effet, à La Réunion ou en Métropole (via un transit par La Réunion), l’importation à de ces produits en provenance de pays tiers est strictement interdite.

-Les contrevenants s’exposent à la confiscation de la marchandise prohibée et à des poursuites pénales punissables de 2 ans d’emprisonnement et 30 000 euros d’amende. Ces peines peuvent être portées à 10 ans d’emprisonnement et 300 000 euros d’amende en cas de propagation volontaire de cette maladie.

A ce jour, il n’y a pas d’interdiction d’exportation des produits issus de La Réunion vers la métropole.

Activation d’un dispositif visant à réduire le risque d’introduction du virus dans les aéroports : mise en place de tapis de décontamination des chaussures dans les aéroports de La Réunion.

Anticipation de mesures pour prévenir la diffusion éventuelle du virus entre exploitations agricoles : installation de pédiluves devant les étables, limitation au strict minimum des entrées dans les élevages, nettoyage et désinfections des véhicules de transport d’animaux et d’aliments. Il convient de rappeler qu’aucune limitation de mouvements d’animaux n’est en vigueur à ce jour à La Réunion.
Lundi 22 Août 2016 - 12:58
Lu 5176 fois




1.Posté par Minable ! le 22/08/2016 18:18
12 jours pour réagir ! C'est minable de chez minable ! C'est une faute grave. ET cela mériterait quelques départs et mutations.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales