Politique

Fidji, Morel et Lechat fixés mercredi, Saint-Paul remis à plus tard

Le Conseil d’Etat rendra plusieurs décisions demain. Il y aura l'appel de Jean-Claude Fidji, son élection cantonale ayant été annulée par le tribunal administratif. Il y a aussi l’appel de Mario Lechat dont les comptes de campagne n’ont pas été validés.
La décision quant à une éventuelle annulation de l'élection municipale de Saint-Paul a pour sa part été reportée à une date ultérieure.


Fidji, Morel et Lechat fixés mercredi, Saint-Paul remis à plus tard
Les décisions concernant les différents appels interjetés après l’annulation de la cantonale de La Source et de l'invalidation des comptes de campagne de Mario Lechat, au mois d’octobre 2008 par le Tribunal administratif, seront connues demain.

Selon le programme fixé par le Conseil d’Etat pour la journée du mercredi 24 juin 2009, les deux jugements concerneront la municipale de Sainte-Marie et la cantonale de Saint-Denis (canton n°4 – La Source).

A Sainte-Marie, c’est la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques qui avait demandé au tribunal administratif d’invalider les comptes de Mario Lechat, tête de liste “Union pour le changement et le progrès”, lors des municipales de mars 2008.

Le TA avait suivi l’avis de la Commission nationale. Si le Conseil d’Etat en fait de même Mario Lechat perdra sa fonction de conseiller municipal et sera déclaré inéligible pour une période d’un an. Il sera alors remplacé par un membre de sa liste.

Dans le recours intenté par le conseiller général socialiste, Jean-Claude Fidji, à la suite de l’annulation de son élection par le tribunal administratif, aucune inéligibilité ne sera prononcée. Le seul suspense, si suspense il y a : les électeurs de La Source vont-ils devoir à nouveau retourner aux urnes pour choisir entre Jean-Claude Fidji et Jean-Jacques Morel ?

Si la réponse est oui, ce sera un souci de plus pour Nassimah Dindar. A qui ira le soutien de la présidente du Conseil général en cas de nouvelle élection ? Sur ce point, les deux probables candidats sont sereins. “Elle a fait savoir qu’elle n’ira pas contre sa famille politique”, avait dit Jean-Jacques Morel lors d’une conférence de presse. “Elle m’a déjà dit qu’elle n’ira pas contre un membre de sa majorité composite”, avait déclaré Jean-Claude Fidji.

C’est pourtant de notoriété publique, à force de faire le grand écart, le risque d'une déchirure est réel.

La présidente du Conseil général pourrait à nouveau se trouver dans une position inconfortable, si le Conseil d’Etat confirme l’annulation de l’élection municipale de Saint-Louis et de Sainte-Rose, d’ici le 13 juillet 2009.

Que ce soit à Saint-Louis ou à Sainte-Rose, les principaux candidats sont déjà en campagne. A Saint-Louis, Claude Hoarau a même pris de l’avance : titularisation de salariés sans indexation de salaire, augmentation de salaire de 50 €, réunion de cellules…

Cyril Hamilcaro n’est pas en reste. Voilà ce qu’il déclarait le 2 octobre 2008 à l’issue du jugement du tribunal administratif qui a annulé l’élection de Claude Hoarau : “La campagne démarre ce soir”. Une certaine impatience a d’ailleurs gagné les deux camps.

Cette impatience est même palpable dans le camp de Michel Vergoz, à Sainte-Rose. Le candidat malheureux de la municipale et de la cantonale de mars 2008 est pour sa part très serein quant à la décision du Conseil d’Etat. Il y a la même sérénité chez Bruno Mamindy-Pajany.
Mardi 23 Juin 2009 - 08:35
Jismy Ramoudou
Lu 806 fois



Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales