Société

Feux de forêts: La période de haut risque commence ce jeudi


Le Maïdo en feu en 2010
Le Maïdo en feu en 2010
À partir de ce jeudi 15 septembre, les massifs forestiers de l’île sont sous haute surveillance. L’ONF, le SDIS, le Conseil départemental, le Parc national et Météo France déploient leurs équipes et renforcent le dispositif de surveillance, prévention et sensibilisation contre les feux de forêt.

Si des patrouilles terrestres se font tous les jours de l’année, il y aura une vigilance particulière à partir de ce jeudi et ce jusqu’au 15 décembre. Ces dates correspondent à la période de sécheresse et donc de risque d’incendie plus important.

En cette période de risque, les partenaires se réunissent à la préfecture tous les jeudis. "Lors de cette réunion inter-services, une carte des risques est affichée et nous devons respecter le dispositif choisi, explique Catherine Moulin, responsable du Pôle risque de l’ONF. C’est dans le plan ORSEC que sont détaillés les équipes et le matériel déployés". Le risque peut être plus ou moins élevé en cette période, selon la force du vent, le dessèchement des végétaux et l’organisation d’événements tels que le Grand Raid.

Comme pendant le reste de l’année, l’ONF aura un agent en semaine et deux le week-end sur chaque massif des Hauts de Saint-Denis, du Maïdo et du volcan. Mais à partir de demain, chaque équipe aura un véhicule spécialisé équipé d’une réserve d’eau "pour pouvoir éteindre les petits départs de feu, si besoin", ajoute-t-elle.

Au niveau du SDIS, 55 sapeurs-pompiers seront en permanence dédiés à la mission feux de forêt. Parmi eux, on comptera un officier chargé de l’analyse des risques et la mobilisation du dispositif préventif, 36 sapeurs-pompiers en caserne pour armer les deux groupes d’intervention feux de forêt de garde et 13 à 18 sapeurs-pompiers de garde pour armer le détachement d’intervention héliportée. Si besoin, les autres effectifs du SDIS pourront être mobilisés.

"Les départs de feux d’origine naturelle sont très rares"

Les équipes déployées surveillent donc les lieux et sensibilisent le public qui profite des sites naturels, surtout le week-end. Le plus important risque est celui lié à l’utilisation des barbecues, selon l’ONF. "Le public ne doit utiliser que les places à feu aménagées et pas leurs propres barbecues, affirme Catherine Moulin, ils pourront être verbalisés".

Elle rappelle également l’importance de s’assurer que le barbecue est bien éteint avant de quitter les lieux et de se munir d’une bonbonne d’eau en cas de besoin. Les usagers doivent aussi respecter la signalisation des parkings et ne pas se garer devant un accès dédié aux secours, faire attention à leurs cigarettes et ne pas laisser traîner des bouteilles en verre.

Une interdiction d’incinération de végétaux est par ailleurs en vigueur en période de risque, selon l’arrêté préfectoral du 27 juin 2013, soit du 15 août au 15 janvier. "La plupart des incendies sont causés par la malveillance, explique la responsable. Les départs de feux d’origine naturelle sont très rares, comme la foudre ou la lave du volcan".

"Ce patrimoine exceptionnel peut être détruit en un coup d’allumette"

Et la malveillance peut coûter très cher aux forêts. "Ce qui peut être détruit en une heure peut prendre plusieurs dizaines d’années à repousser, insiste-t-elle, et ce patrimoine exceptionnel peut être détruit en un coup d’allumette". En effet, des plantes endémiques détruites prendraient plus longtemps à repousser que des plantes exotiques, changeant ainsi tout un paysage. "On le remarque aujourd’hui après les grands incendies du Maïdo", ajoute-t-elle.

Des incendies qui restent gravés dans les esprits : "Il y a une crainte en cette période de l’année".
 
Mercredi 14 Septembre 2016 - 17:40
SH
Lu 1747 fois




1.Posté par Juliette CARANTA-PAVARD le 14/09/2016 17:49
*J'ai cru entendre qu'un incendie s'est - à nouveau... - "déclaré" au Maïdo...

*Au Maïdo et...ailleurs..."Act of god", diraient les anglais...

2.Posté par noe le 14/09/2016 19:57
Il faut être plus vigilant et mieux traquer les pyromanes surtout si ce sont les pompiers en mal d'amour de la forêt ...

3.Posté par Geronimo le 14/09/2016 20:54 (depuis mobile)
Et quid du Dash 8, il ne vient plus?

4.Posté par Question bete le 14/09/2016 21:26 (depuis mobile)
Faut fliquer les pompiers...?

5.Posté par Didier NAZE le 14/09/2016 22:47
....Feux de forets : la période de haut risque commence ce jeudi.....vite mettons nos pompiers sous surveillance et voir sur écoute téléphonique.....MDR......je blague, je salue nos pompiers qui font un métier pas toujours facile, qui sont confrontés aux drames, à la misère sociale.....à la violence, et autres situations compliquées....je veux saluer ici votre travail et votre courage !

6.Posté par Question pas bette le 15/09/2016 07:14
Une citation de Question pas BETTE

Il faut mieux être NAZE post 5 que Bete post 4

7.Posté par Amasutum le 15/09/2016 09:15
Comme Géronimo, j'ai la même question.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales