Société

Fête du Cheval à St-André: Judex Therméa, récit d’une "success story"

La fête du cheval débarque ce week-end sur le site du Colosse à Saint-André où les écuries Therméa sont partenaires de l’événement. L’occasion de revenir sur le parcours de Judex Therméa, jeune Réunionnais sorti de la délinquance grâce à sa rencontre avec ce noble animal.


Fête du Cheval à St-André: Judex Therméa, récit d’une "success story"
Judex Therméa a grandi dans le quartier de La Cressonnière à Saint-André. Ne sachant que faire dans sa jeunesse, il se frotte à la délinquance après avoir quitté le cursus scolaire en classe de seconde. Entraîné sur cette voie par ses fréquentations de l’époque, le déclic lui vient à la suite de l’emprisonnement d’un ami. 
 
"Il faut faire quelque chose de ma vie"
 
Véritable passionné des animaux, le Réunionnais décide de reprendre ses études pour faire "quelque chose de (sa) vie" et s’inscrit au CFA agricole de Saint-André. N’ayant pas le niveau nécessaire pour accéder à des études vétérinaire, il s’engage alors dans cette formation où il découvre l’élevage de cochons, de poulets, d’abeilles, … C’est au cours de ce stage en apiculture que sa première rencontre équine a lieu. Son maître de stage possède un cheval et de-là, va naître en Judex Therméa sa passion pour les équidés.
 
"Un jour, j’aurais un cheval"
 
Amateur de western, il admire déjà à l’époque les cavaliers qui passent par La Cressonnière. Un peu rêveur il se dit "un jour, j’aurais un cheval". Transformer ce rêve en réalité devient son objectif. Il ambitionne donc de suivre une nouvelle formation pour se rapprocher de son but. L’île de La Réunion ne compte que deux maréchal-ferrant à cette époque : une piste que le Saint-Andréen ne lâchera pas. Il a 18 ans en 1998, lorsqu’il entreprend les démarches pour suivre une formation de maréchal-ferrant en métropole. Mais issu d’une famille modeste, Judex Therméa doit affronter divers organismes sociaux qui tentent de le dissuader de se diriger vers une formation qui coûte, en ce temps-là, 50.000 francs (7.500 euros environ). Il finit par rassembler la somme nécessaire après avoir frappé à de nombreuses portes, allant des institutions aux particuliers.
 
Départ pour la métropole avec 20 francs en poche
 
Le 29 avril 1998, c’est le jour du départ pour la métropole. Judex Therméa quitte La Réunion alors qu’aucun logement ne l’attend sur place. Sans un sou en poche, il se rappelle que "c’était l’aventure". Avant d’embarquer pour le continent, il aide une dame qui lui cède 20 francs (7.5 euros environ) pour l’aider à son arrivée à Lyon. Là-bas il contracte un crédit de 1.050 francs (160 euros environ) qui lui permet de louer une chambre. 
 
Après une année d’étude, il est diplômé de l’EFMC (Ecole Française des Métiers du Cheval) en 1999. Par la suite, il choisit de poursuivre ses études et se spécialise afin de devenir secouriste équin. Il décroche à nouveau son diplôme et rentre à l’île de La Réunion où il obtient son premier emploi aux côtés d’un maréchal-ferrant, qui assure la suite de sa formation.
 
Mettre le cheval à la portée de tous
 
En 2003, il se rend à nouveau en France, à Bourg-en-Bresse cette fois, pour suivre des études d’accompagnateur de tourisme équestre. Avec ce diplôme en poche, Judex Therméa rentre à La Réunion et applique ses nouvelles compétences dans un centre équestre. A ce moment-là, il constate que l’équitation est réservée à l’élite et décide d’ouvrir un centre pour mettre le cheval à la portée de tous. C’est donc tout naturellement que le 7 mars 2005, il crée l’ACE (Amicale des Cavaliers de l’Est), avec six autres passionnés de chevaux.
 
En ce temps-là, ce sont ces amoureux du cheval qui mettent gratuitement leurs montures à disposition afin de rendre l’équitation accessible au plus grand nombre. Cette stratégie lui vaut de nombreux articles dans la presse spécialisée qui le nomme "club le moins cher de France".
 
Du centre équestre à la fête du cheval
 
Huit ans plus tard, l’ACE compte désormais 28 amis du cheval et 170 adhérents. Aujourd’hui, en marge de l’amicale, Judex Therméa a ouvert un centre équestre dont la volonté est toujours l’accessibilité à tous. Le centre équestre possède trois labels, gages de qualité et une première dans ce domaine à La Réunion.
 
Le cheval sera à la fête les 21 et 22 septembre prochains sur le site du Colosse à Saint-André. Au programme, balades à poney, à cheval, en calèche, démonstration de sauts d’obstacles, de carrousel et de voltige attendent les visiteurs de 10h à 17h30.
 
Aujourd’hui, l’objectif est atteint pour Judex Therméa. Avec la fête du cheval, la démocratisation de l’équitation est sur la bonne voie.
Jeudi 19 Septembre 2013 - 17:04
Lu 2203 fois




1.Posté par roca le 20/09/2013 08:23
Judex fait du bon travail - il faut l'encourager.

2.Posté par Donali.fr le 20/09/2013 13:25
Bravos pour le parcours exemplaire ! vraiment !

3.Posté par Bassou ben le 20/09/2013 15:05 (depuis mobile)
Parcours exemplaire qui devrait inspirer bien des jeunes.
Et ce n est pas fini
un Bonjour de Montpellier

4.Posté par Orély le 25/10/2013 15:54
Bravo!
Rien ne résiste au travail et à la volonté.

Bonne continuation.

5.Posté par riviere brice le 22/09/2014 21:01
salut judex , c est un cavalier de la savane qui te dis bravo pour ce que tu as fait au colosse et si tu ne le savait pas je suis venu vous aider grâce à une monitrice de ton club hier après midi à 10h pour la première promenade et tu m as vue avec un pantalon jean et le poney etait speedy, j espéré revenir dans ton club un jour et pouvoir monter chez vous quand j aurais le galop 3

et si tu veux la prochaine fête du cheval faire venir l écurie de la savane pour t aider pour les balades et pour t aider mais il fraudra que tu appelé mon moniteur et gérents gael

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 11:03 Saint-Leu : L’opération 10.000 arbres lancée

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales