Culture

Festival Sakifo : Un avant-goût des prestations du samedi 11 juin

Hier, nous vous avons communiqué un aperçu de la soirée d’ouverture du Sakifo, aujourd’hui nous vous proposons une sélection de quelques artistes qui se produiront au second jour du festival.
Au programme du samedi 11 juin, du séga mauricien avec Richard Beaugendre, un maloya péï avec Tiloun, des accords reggae avec Toguna, Blue king Brown et Ker faya sound system, de la musique électronique signée Mix’n’blend ou Stromae. Le groupe sud-africain Ej von Lyrik concoctera un petit mélange d’influences hip-hop, reggae, rock. The Bombay Royale pourra également nous surprendre à travers une démonstration de funk façon Bollywood…
Focus sur quatre temps forts de la soirée : la chanson française de Camélia Jordana, de la soul en compagnie de l’Anglaise Alice Russell, des rythmes salsa avec Yuri Buenaventura ou encore la prestation du pionnier de l’Afro Beat, Tony Allen.


Yuri Buenaventura

Avec Yuri Buenaventura, on peut s’attendre à voir apparaître une piste de danse improvisée au beau milieu du Sakifo. Si l’on peut présumer sans réserve que le Colombien fasse le bonheur des amateurs de rythmes salsa, ils ne seront pas forcément les seuls. Le chanteur s’est aussi bien illustré dans la réinterprétation de titres phares de la chanson française, notamment au travers d’hommages à Brel et Brassens. Prometteur!


Camélia Jordana

Camélia Jordana s’est fait connaître au travers de quelques reprises de variétés françaises et anglo-saxonnes lors de la saison 2009 de l’émission La Nouvelle Star, alors âgée de 16 ans seulement. La jeune artiste n’en est probablement qu’à ses balbutiements mais déjà sa voix jazz, un soupçon éraillée, et sa musique pop ont enthousiasmé un large public, essentiellement en France et en Belgique.

Alice Russell

De la soul aux influences multiples, voilà ce que nous propose Alice Russell. Dans sa musique, l’on décèle un savant mélange de jazz, de funk et de gospel porté par une voix puissante. Pour la Britannique qui s’est révélée au chant dans des chœurs d’églises, la musique doit être une "expression de la vie humaine".




Tony Allen

Musicien, chanteur, compositeur, Tony Allen est un artiste accompli. Et le style musical qu’il donne à écouter, l’afro beat, il en est lui-même le co-créateur. Le batteur nigérian reste à 70 ans particulièrement dynamique si l’on considère que sa production de disque s’étale de la fin des années 60 à aujourd’hui. Un "moment d’histoire", selon les organisateurs du festival.
Samedi 7 Mai 2011 - 08:01
Marine Dijoux
Lu 1576 fois




1.Posté par pfffuuuttt le 07/05/2011 08:57
j'irais pas car ça pu la magouille et le copinage avec le maire de st pierre.

2.Posté par michel ravine blanche saint pierre le 07/05/2011 12:06
Il y a plus d'une barrière entre la "sakifopa" et la rvn blanche!!!
pendant plus d'une semaine on a plus accès accès au boulodrome,au parc des enfants...aux aires de "pic nic"...et j'en passe des odeurs du bruits...le maire il "senfoufe" il n'habite pas là comme la moitié de son conseil...ils sont là haut !!!
Pou bouch' nout zié...un "riz touffé" à terre sainte et un podium dovan conservatoire lo dimanche....qu'il pleut ce jour là...comme l'année dernière !!!
Peut être un jour ce "gros nournours" de maire aura la lucidité de faire déménager ce "festival l'arzent" à Pierrefond !!!

3.Posté par palaxsa le 07/05/2011 13:23
le sakifo c'est nul

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales