Economie

"Fédérer les chambres consulaires sur le tourisme"

Faire du tourisme l'axe majeur de la prochaine mandature de la Chambre de commerce et d'industrie de la Réunion, c'est un des objectifs que s'est fixé la Fedaction d'Ibrahim Patel. L'occasion, pour les candidats du collège "Tourisme", de dévoiler leur programme sur le socle des prochaines élections de décembre 2010.


"Il y a un volet tourisme qui n'a jamais été exploité à fond", soulignait en milieu de matinée Azeddine Bouali à propos du tourisme, un des douze collèges de la chambre de commerces et d'industries de la Réunion. Il faut dire que l'actuel président du Pays d'accueil du Sud sauvage est désormais colistier d'Ibrahim Patel, dans la course à la CCIR pour laquelle des élections sont programmées le 8 décembre prochain. Pour cette candidature, représentant le tourisme sur la liste de la Fedaction, un seul mot d'ordre, la collaboration des chambres consulaires réunionnaises pour une "véritable" politique de développement touristique.

Vers une "nouvelle stratégie touristique au service de la clientèle"

Une démarche logique à quelques semaines d'un nouveau scrutin à la CCI d'autant plus que, ce matin, les candidats représentant le tourisme sur la liste de la Fedaction ont dévoilé leurs orientations en matière touristique. Des orientations déclinées en une dizaine de points et qui s'attachent particulièrement à l'idée d'une mutualisation des moyens selon Azeddine Bouali, restaurateur à Vincendo dans le Sud sauvage. Un créneau qu'il compte bien mettre en place aux côtés de deux professionnels dans l'évènementiel et les locations de véhicules, respectivement Idriss Bègue et Régis Ramsamy.

Doté d'un rôle majeur dans le développement économique de l'île, la CCIR devra se "rassembler, échanger et surtout créer du lien tant en interne qu'en externe avec l'ensemble des chambres consulaires", précise Azeddine Bouali visiblement soucieux de la voix des différents organismes en charge du tourisme. Entendez, la mise en place d'un véritable "cercle d'échanges dans le tourisme" en réponse aux doléances et attentes des acteurs touristiques locaux.

Plusieurs pistes de travail sont donc mises sur table par la Fedaction à l'image d'une nouvelle politique de formation, d'innovation, mais également une promotion des entreprises touristiques locales, pour plus de proximité. Le but avoué, la conquête de nouveaux marchés et le soutien des structures locales lors des salons professionnels. "Il y a, à l'heure actuelle, beaucoup de salons et de démarches organisées de manière séparée. C'est un véritable gaspillage d'argent. Nous, nous souhaitons une nouvelle stratégie touristique au service de la clientèle" ,explique Azeddine Bouali, évoquant par là l'urgence d'une structuration et d'une démarche commune.

Innovation, accueil, expertise et services

Lancement d'un "référentiel des coûts du crédit et des services bancaires" ou réalisation d'un guide conseil sur les assurances professionnelles, la Fedaction voit large et envisage également la création d'un Centre de ressources et d'innovations pour le tourisme. Une démarche présentée comme complémentaire et qui devrait s'articuler autour de conseillers experts. L'objectif étant de proposer un réservoir de possibilités en terme de recherches, d'expériences ou d'outils sur le tourisme dans l'océan Indien, le tout à travers une médiathèque et une banque de données du tourisme. Il faut dire que le contexte actuel de coopération régionale des "Îles Vanilles" n'est pas pour déplaire aux trois candidats soutenus dans leur démarche par Bernard Picardo, Jean-Yves Minatchy et le bouillant président de Coll'Air Antoine Franco.

Cette volonté de "bouger les lignes" exprimée par la Fedaction se concrétiserait également par une Caravane territoriale. Autrement dit, un organisme capable d'intervenir et de conseiller les socioprofessionnels et les porteurs de projets, souvent soumis aux aléas des lenteurs administratives françaises et au manque d'ambitions communes. Mais, ce programme passe aussi par l'accueil aux accès de la destination Réunion. Pour ce faire, la liste d'Ibrahim Patel prévoit de lancer un challenge régional dédié à l'aménagement d'un point d'informations touristiques de qualité aux portes d'entrées de la Réunion (Aéroports et port de la Pointe des Galets). Une démarche de qualité qui devrait rimer, entre autres, avec un pool Change & Money, davantage d'agents de services ou un renforcement de l'offre de transfert aéroportuaire.

Complémentarité et fédération locale, volontés affirmées et moyens supplémentaires, la Fedaction a des ambitions en matière de tourisme et ne manque pas de le faire savoir.
Mardi 16 Novembre 2010 - 13:53
Ludovic Robert
Lu 1370 fois




1.Posté par Emy le 16/11/2010 15:04
Peu importe qui en est à l'origine et qui paie en tout cas j'espère que ce projet va réellement être fait (quelque soit celui qui s'assoit dans le fauteuil de la Région) car nous sommes à des années lumières du reste du monde en matière de tourisme.

2.Posté par Jeff le 16/11/2010 15:18
Très bonne initiative d'Ibrahim Patel, c'est certainement une voie essentielle pour l'avenir de la Réunion.

3.Posté par pfffutttt le 16/11/2010 15:32
ah oui ce sont les elections donc bonne idée pour fédérer le tourisme..........

mais vous croyez sincèrement que nous vous avons attendu ???? pfuuuttt

pas besoin de vous, on s'est toujours démerdez seul on on continuera ! de toute façon on rentre pas de vos magouilles politiques.
Nous sommes des acteurs privé du tourisme et nous ne faisons pas de la politique

4.Posté par Jeff le 16/11/2010 16:13
Il fallait s'y attendre, il y a toujours des "pfuuuttt" qui ont des recettes pour tout, mais ils ont surtout une grande gueule. Les élections consulaires sont une opportunité pour voir des stratégies s'élaborer, et celle de dynamiser le tourisme n'est pas la moindre.

pfuuuttt, on a le droit d'en vouloir plus, mais il faut aussi jouer le jeu, et les acteurs privés devraient être les premiers à s'engouffrer dans les opportunités et soutenir ceux qui ont envi d'avancer. Participer au débat au lieu de toujours pleurnicher, vos ne faites peut-être pas de politique mais vous profiter des infrastructures qu'ils ont entérinés. C'est lassant tous ces passifs qui ne savent que se plaindre.

5.Posté par forum974 le 16/11/2010 22:59
Si M. PATEL compte gérer la CCI comme il gère (ou plutôt comme il ne gère pas) le RSI, on est pas dans la m....

6.Posté par en voici en voilà le 17/11/2010 06:24
si la révolution du tourisme passe par Idriss Bègue et Régis Ramsamy, on est pas sorti de l'auberge...

7.Posté par Mécontant le 17/11/2010 09:20
Magouille Magouille ! :)
Création d'un cabinet d'expert... Qui bosseront moins de 35h par semaine payet 10 fois le SMIC... Qui seront la sur le papier mais pas au bureau !
C'est vraiment génial les périodes électorales... promesses ceci promesses cela !
Et puis, on parle de tourisme... dans l'océan indien ? Soyons un modèle sur le plan touristique avant d'aller mettre notre grain de sel chez les autres !

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales