Faits-divers

"Faut-il investir dans un parc de loisirs ou une réserve marine? C'est un choix politique"


"Faut-il investir dans un parc de loisirs ou une réserve marine? C'est un choix politique"
Le site Lexpress.fr a aussitôt réagi hier, après l'attaque mortelle survenue à Saint-Paul. Une océanographe et spécialiste des squales, Bernard Séret, a été interrogé sur la question sensible des raisons de la recrudescence des attaques.

Le spécialiste évoque principalement l'augmentation des infrastructures touristiques et des spots de surf sur un territoire limité, comptant à peine 40 kilomètres de côte.

Il aborde également la question de la dégradation des rivages du fait du développement des activités de loisirs et donc d'une évolution de l'écosystème.

Il évoque enfin, pour rétablir un équilibre entre sécurité humaine et biodiversité, la nécessité pour les élus locaux d'opérer un véritable "choix politique" entre le développement touristique et la constitution d'une réserve marine…

Lire l'article intégralement ici.

"Faut-il investir dans un parc de loisirs ou une réserve marine? C'est un choix politique"
Mardi 16 Juillet 2013 - 07:45
Lu 1522 fois




1.Posté par polo974 le 16/07/2013 08:23
Article typique d'un "spécialiste" qui ne connaît rien de l'île,

ni d'ailleurs aux requins si on croit wikipedia pour le requin gollum...

2.Posté par stop aux projets hôtelier le 16/07/2013 11:18
oui, il faut stoper les projets hôtelier, celui de Narayanin, de Floch, de CBO et ceux du Nord, car évidement leur merde va directement dans le lagon.

en plus il s'agit que de projet purement défiscalisable avec aucun intérêt sociales ou écolo

stop à la defisc et stop aux construction de golf de CBO , d'hotel dans l'ouest et le sud

stop à la Région de soutenir par des aides jusqu'à 6 millions d'euros par hôtels

3.Posté par comique le 16/07/2013 11:32
pas besoin de vivre ici, pour voir que c'est bourré de touristes sur les côtes, que les écoles de surfs s'ouvraient (car depuis ils se sont calmé) comme des champignons pour ramasser le maximum des activités liés à la plage, tout comme les restos etc.
Ceux d'ailleurs ne connaissent rien à l'île peut-être, mais ceux d'ici sont des stars aussi, les défenseurs comme les anti-requins, on dirait des politiciens.
Si ils veulent vraiment tout contrôler et virer la réserve qu'ils le font, ce sera comme la côté d'azur qui ne ressemble pas à grande chose avec ces gros hôtels au bord de la plage, et ces plages privés. Et là ceux qui viennent pleurer ou l'ouvrir que y'a des requins, la réserve un garde-manger, ils vont revenir crier qu'ils n'ont plus de droit à la plage, qu'il y a trop de touristes, ce n'est plus aux réunionnais, il y a plus de poissons (les pêcheurs qui viendront pleurer comme les agriculteurs et demanderont des subventions)...
Si c'est pour ressembler aux plages de Maurice (qui sont belles mais privé, ou les esclaves les nettoient jour et nuit), ça promet.

Peu importe ce que fera les politiques ou d'autres personnes il y aura toujours le pour et contre.

4.Posté par patnat le 16/07/2013 13:11
A l'île Maurice, il y a eu attaque de requins (rare mais moins médiatisée qu'ici). On sait que cette île vit de son tourisme. Qu'ont fait les autorités pour remédier à ce problème ? Tuer immédiatement un ou plusieurs prédateurs (par les pêcheurs de gros, par exemple) sans avertir qui de droit. Résultat : pas de morts à Maurice à cause du phénomène requin, bizarre, non ? Allez, c'est bon, virez-moi ces têtes "pensantes" du comité du tourisme et tous ces mauvais politiciens donneurs de leçons (interview de M. Huguette : "il ne faut pas se baigner n'importe où, bla bla bla" alors qu'elle même n'a pas fait son boulot : installer des panneaux pour prévenir les touristes ! Remarque, des touristes, il n'y en aura plus avec cette médiatisation !!

5.Posté par Ginrol le 16/07/2013 15:00
Une question et une seule à tous, si les requins restent, se reproduisent, qui leur donnent à manger? et quoi? Les eaux usées ?

6.Posté par Balise en carton le 16/07/2013 15:19
Propos qui datent de Bernard SERET qui a vécu à la Réunion

Extraits :

"ON NE PEUT PAS AVOIR UN PARC D’ATTRACTIONS AQUATIQUES ET UNE RESERVE AU MEME ENDROIT. IL FAUDRA FAIRE UN CHOIX."

http://www.plongee-mag.net/journal-des-pros/tourisme/requins-un-scientifique-donne-son-avis-sur-la-situation-reunionnaise/

Extraits :
"Le requin bouledogue est l’une des espèces les plus dangereuses de l’hémisphère sud. Mais SA PRESENCE N’EST DUE QU’A L’ATTRAIT QUE REPRESENTE LA RESERVE MARINE ET AUX PROIES POTENTIELLES QU’ELLE RENFERME.
En voulant masquer la menace naturelle que présente des prédateurs à l’égard de plaisanciers qui veulent rentabiliser le prix de leur séjour, les édiles de l’Ile auraient mieux fait de prendre les mesures nécessaires pour éviter que les bobos des planches ne terminent leur carrière entre quatre d’entre-elles. "

http://data0.blogy.fr/internatcorporation/perso/coup_de_gueule_de_pascal_deynat-7aout2012.pdf

"Lorsque M. SERET MIT EN EVIDENCE QUE C’ETAIT LA RESERVE MARINE QUI ATTIRAIT LES REQUINS, LE DIRECTEUR DE CETTE DERNIERE FIT PRESSION AUPRES DE L’IRD POUR QUE CETTE RESPONSABILITE NE SOIT PAS EVOQUEE. ENFIN, LORSQUE LA DERNIERE VICTIME EUT LA JAMBE ARRACHEE ET MOURUT D’EXSANGUINATION, UN MOT D’ORDRE FUT LANCE AUX SPECIALISTES DES REQUINS
AFIN QUE CEUX-CI NE DEVOILENT RIEN A LA PRESSE SUR LES CAUSES PRECISES DE L’ATTAQUE AFIN DE NE PAS « ALIMENTER » LA PSYCHOSE."

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 10 Décembre 2016 - 09:45 Saint-Louis: Un conducteur heurté par un bus

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales