Société

Faible mobilisation des profs contre la "réforme de l'évaluation"


Faible mobilisation des profs contre la "réforme de l'évaluation"
 
Les enseignants se sont difficilement mobilisés ce matin, notamment dans le sud où ils étaient entre 100 et 200 à avoir répondu à l'appel des syndicats. Ils s'étaient regroupés devant la mairie de Saint-Pierre et protestaient contre la réforme de l'évaluation et l'avancement des professeurs.

Le projet de loi prévoit de confier aux chefs d'établissement la responsabilité de l'évaluation des enseignants du secondaire.
Ces évaluations détermineront notamment l'évolution de leurs salaires. Exit donc les inspecteurs qui jusqu'alors évaluaient les enseignants dans leur discipline respective, celle dont ils étaient spécialiste.

Des objectifs à atteindre

"La notation est supprimée, elle est remplacée par une évaluation qui commence par un entretien ressemblant à une auto-critique de chaque enseignant. (...) Durant cet entretien, chaque enseignant verra ses résultats comparés à des objectifs pré-définis. En cas de mauvais résultat, le chef d'établissement serait alors en mesure de demander des explications sur les moyens pédagogiques mis en œuvre par le professeur", résume Michel Zerwetz, le secrétaire académique du SNES.

"C'est à l'issu de cet entretien que le chef d'établissement décidera d'une éventuelle bonification salariale qui ne compensera pas le système actuel " prévient le syndicaliste . "Dans le meilleur des cas, la majoration maximum sera inférieure "au grand choix" , c'est-à-dire le système actuel qui permet à un enseignant d'évoluer plus rapidement en comparaison avec la grille à l'ancienneté.

La période n'est pas propice à la mobilisation à La Réunion

A l'approche des fêtes de fin d'année, la mobilisation était donc relativement modeste. La Réunion pourrait d'ailleurs être moins concernée par la mobilisation que les autres régions françaises qui vont vraisemblablement relancer le mouvement de contestation dès le mois de janvier, période durant laquelle les enseignants de la Réunion sont en vacances. Les syndicats péï espèrent néanmoins que le vote du projet de loi traînera un peu, pour qu'ils puissent participer à une éventuelle mobilisation après la rentrée des classes prévue le 23 janvier prochain.

Jeudi 15 Décembre 2011 - 17:58
Lilian Cornu
Lu 931 fois




1.Posté par noe!!!!! le 15/12/2011 17:05
Grève à la veille des vacances ? Du n'importe quoi !!!!

Seuls quelques bornés ont osé braver leur paie (1 jour en moins) en bachant les cours !!
Ils frisent l'admiration !

"Un dictateur n'a pas de concurrent à sa taille tant que le peuple ne relève pas le défi. " (François Mitterrand)

2.Posté par David ASMODEE le 15/12/2011 17:36
On dirait bien que le Noe a trouvé un site de citations.

3.Posté par zaigrettes le 15/12/2011 19:09
oui, tu nous gonfle, Noe avec tes citations!
c'est pour que le petit peuple pense que tu es intelligent?

tu ne bosses pas de la journée, ou quoi? j'ai l'impression que tu passes ta vie sur le forum de zinfo!!!

allez, sors de chez toi et va faire un plouf, la vie est si belle dehors...

4.Posté par La fraternité le 15/12/2011 20:31
Moi j'aime bien Noé,il rafraichit les vieux croutons qui jacassent.Ses interventions ,entre autres,sur la crise requin sont construites et offrent un oeil vif et critique sur le schmilbick ..Noé!!!!!!!!!!!! Continue ! Les invisibles croient en toi

5.Posté par milie974 le 15/12/2011 21:39
LES profs ! Avec cette maigre mobilisation vous êtes peu crédible !

Où sont les autres ? Déjà en vacances?

6.Posté par quoi? le 16/12/2011 05:28
reforme de l'évaluation laquelle?
.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales