Social

Faible mobilisation contre la réforme des retraites.

Ils étaient à peine plus de 400 manifestants à défiler ce matin dans les rues du chef lieu, Saint-Denis, pour dire non à la réforme des retraites.


Les manifestants n'étaient pas nombreux à s'être déplacés à l'appel de l'intersyndicale, à peine 400 sur Saint-Denis. Alors que la mobilisation est au plus fort au niveau national, au niveau local la mobilisation semble faiblir de cortège en cortège.

" le tempo local et national n'est pas le même. A la Réunion se sont toujours les vacances" explique Jocelyn Cavillot, de Solidaires, "une mobilisation qui s'essouffle, mais le terrain de jeu est le national" explique Paul Junot de la CFTC pour expliquer le peu de manifestant présent dans les rues.

Une manifestation qui est partie du petit marché vers 10h30, avec en tête de cortège les principaux leaders syndicaux. Un défilé dans le calme qui a été marqué, une nouvelle fois, par la fermeture "solidaire" des commerçants à l'appel des manifestants de la CGTR. Les commerçants ne souhaitant pas fermer leur magasin, avaient le droit à des jets d'oeufs sur leur vitrine.

Vers une grève reconductible ?

Les syndicats s'interrogent sur la possibilité de reconduire le mouvement jour après jour. Un durcissement, comme en métropole, avec le blocage de site stratégique est pour le moment écarté.

Les étudiants et lycéens n'étaient pas présents dans ce cortège. A peine une quinzaine à défiler derrière la bannière de l'UNEF.

"Les lycéens et étudiants ne sont pas présents, sans doute la faute des vacances. Une assemblée générale va être organisée lundi soir et on va mobiliser la faculté" explique Emeline Vidot, de l'UNEF. Sur la question d'un blocage des lycées et facultés, "le blocage n'est pas envisagé, la jeunesse doit se faire entendre dans la rue avec les autres syndicats", conclut-elle.

Une nouvelle journée de mobilisation aura lieu le 19 octobre, mardi prochain, et devrait avoir le même trajet et horaire.
Samedi 16 Octobre 2010 - 16:55
Julien Delarue
Lu 1117 fois




1.Posté par noe974 le 16/10/2010 17:10
Baroude d'honneur (ou queue baissée)

Rentrez chez vous et surtout , n'essayez pas de pousser nos enfants dans la rue , de grâce : en cas de problèmes , nous vous pousserons en justice pour "incitation de mineurs à la débauche" !!!

Si vous étiez en service : retenue sur salaire (1/30) ou surtout "mis à pied"

2.Posté par ilo le 16/10/2010 19:08
Un oeuf dans ma vitrine et ta sale tronche de syndicaliste se transforme en omelette ....

3.Posté par midi le 16/10/2010 19:49
Alors qu'en Métropole les manifestation battent leur plein, qu'au delà des retraites c'est bien aujourd'hui la politique d'inégalités sociales initiée par le Voyou de La République Française que le peuple de France dénonce, que les syndicats font front, que la population se mobilise, comment se fait il que dans un ile qui connait 30% de chômage, 52% de la population en dessous du seuil de pauvreté, il n'y ait pas toute La Réunion dans La rue? Que fait l'intersyndicale, l’argument des vacances est un peu léger pour justifier une telle absence de mobilisation!! Les Réunionnais ne sentent pas concernés? Ne sont-ils pas des Français parmi les plus mals lotis?

4.Posté par Roche écrite le 16/10/2010 20:05
ici on prend les reunionnais pour des assistés et ils attendent la bouche ouverte

et au moment qu'il faut se reveiller non personne ne bouge forcemment le petit umpiste de zinfo cri sa joie et il est content voir personne reagir et subir

lui il confirme tout ce que raconte le mentor et confirmé par son fion de ministre et la leche va fort chez lui cette réforme est mauvaise tout part dans ce sens et on trouve encore des gens pour mais ils sont gravent ma parole

5.Posté par lahope le 16/10/2010 20:16
Midi, tu devrais aller les chercher chez eux ou à la plage !

6.Posté par franck le 16/10/2010 20:29
post 3 = n'importe quoi
il faut un peu se réveiller.
le syndicalisme a bon dos dans cette affaire
professionnaliser le syndicalisme n'est pas une solution à un problème de société

7.Posté par ré-actionnaire le 16/10/2010 20:36
justifier la faible mobilisation?? Quand il faut défendre les emplois lorsque la nassima et socialistes et communistes ont licencié 1200 salariés . Ils se trouvaient où ces syndicats , calfeutrés dans leurs unions chanter l'internationale pour le retour de karl marx ou bien polo . Vous allez probablement berner quelques timbrés d'étudiants en mal de sensation qui ne connaissent même pas c'est quoi travailler, encore moins une entreprise. Créez la votre ensuite défilez dans votre enceinte en invitant le héros de diégo pour bétonner vos allées avec la subvention retirée aux organismes sociaux. Mais le vrai travailleur sait pertinement qu'aucun de ces lustucrus pourra sauver sa peau en confiant leur avenir à de tels phénomènes en voie de disparition. DEGAGEZ

8.Posté par midi le 16/10/2010 20:42
6.Posté par franck le 16/10/2010 20:29

On est quand même en droit se poser la question sur l'action de l'intersyndicanle devant le peu de mobilisation?
a quel moment j'ai évoqué la professionnalisation du syndicalisme?

9.Posté par papichulo le 17/10/2010 03:12
LES ETUDIANTS NE SONT PAS EN VACANCE! Ils ont cours en cette période! Ne cherchez pas d'excuses! Mais nul doute qu'après les AG vous serez beaucoup plus nombreux. Très tardive votre AG d'ailleurs. Vous ne respectez donc pas les consignes du national que l'on entend depuis déjà trois semaines à la télévision?

10.Posté par KABOUM le 17/10/2010 03:22
post 1 noe 974 inutile ; ici tout se passe dans le calme ici, vos descendants seront bien encadrés dans leur manif. "pousser en justice" ce sont des biens grands mots pour des faits non repréhensibles... la peur vous habite merci de consulter...
Merci pour la dernière ligne de votre post, vous vous exprimez avec des airs supérieurs comme le fait la direction MEDEF de mon entreprise ; votre soit disant "mise à pied" sera tournée par nos soins, travailleurs militants, en bonne mise au point ou poing....

11.Posté par Feroz le 17/10/2010 11:08
C'est surement loin d'être fini.
En effet le gouvernement n'arrête pas de dire qu'il ne cédera pas comme d'ailleurs tous ceux qui disaient ça et ont fini un jour par céder.
C'est bien l'intransigence et le mépris du gouvernement qui sont responsables de la résistance qu'on constate et de ce qui pourra arriver.

Tout le monde est d'accord pour dire qu'il faut faire une réforme mais on peut financer les retraites autrement, ce que le gouvernement refuse préférant taxer la grande majorité de la population que tous les nantis.

12.Posté par site le 29/10/2010 13:11
Ben c'est normal, c'était un faux problème! Il fallait être contre Sarkosy! il a résisté, il va falloir attendre un peu et trouver autre chose! En attendant cet heureux jours, on a quand même découvert que les actions les plus dures n'étaient entretenues que pour défendre des intérêts particuliers: dockers, grutiers, camionneurs, pilotes.... au risque de mettre le pays à mal, alors que nous sommes en crise mondiale et que la France ne s'en sortait pas si mal! Encore une réforme à entreprendre: le pouvoir des Syndicats! Allez, au boulot les Politiques!!

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales