Social

Face à l'absence de signature du protocole, les ex-Arast pourraient repasser à l'action


Face à l'absence de signature du protocole, les ex-Arast pourraient repasser à l'action
L'impatience commence à connaître ses limites chez les ex-Arast qui désespèrent de voir un jour leurs comptes crédités des indemnités de licenciement. Après 55 jours de mobilisation et 32 jours d'attente après la signature d'un accord, les ex-Arast ont beaucoup de mal à comprendre la lenteur des acteurs concernés.

Certains finissent même par douter des hommes et femmes qui se sont, jusqu'ici, battus à leur côté, allant jusqu'à faire une grève de la faim. Une situation quelque peu difficile à avaler pour les Paul Junot et consort qui ne cessent de le marteler, le combat continue tant qu'ils n'obtiennent pas justice.

Paul Junot, le représentant syndical CFTC, a alerté le Préfet sur la situation en rappelant qu'une signature devait arriver au plus tard samedi 25 février. Des courriers ont certes été échangés entre l'avocat de l'AGS et le liquidateur judiciaire et représentant des créanciers, Me Badat, mais jusqu'à hier rien n'indiquait la signature prochaine du protocole.

Mardi, le représentant des droits, Didier Lefèvre, aurait évoqué la possibilité d'une signature "au plus tard jeudi de cette semaine", informe Paul Junot. Elle aurait été convenue à l'issue d'une réunion de travail à la préfecture entre les avocats de l'AGS, du Conseil général et le mandataire liquidateur.

La situation financière des ex-Arast devenant insoutenable, avec leur banquier notamment, la réflexion est menée autour d'une reprise de la mobilisation. Carmen Allié, en première ligne, est suffisamment remontée pour envisager même une nouvelle grève de la faim.

En bref, tout moyen de pression est envisagé pour faire bouger les choses… à moins que l'engagement pris d'une signature "au plus tard jeudi" soit tenu.
Mercredi 29 Février 2012 - 17:18
Lu 1222 fois




1.Posté par sarko le 29/02/2012 19:32
Y'a bon l'argent du Con tribuable !!!

2.Posté par pseudo jetable le 29/02/2012 20:28
Post 1.Non, non ,non l’argent des salariés, un droit, la loi, rien que le droit

3.Posté par Boudou le 29/02/2012 22:21
Là je rigole pas ! Sérieux là !
Je demande une chose moi, euh .... L'ex- directeur de cette association, euh .... Il travaille lui ?
Au chômage lui ? Il attend qu'on l'indemnise ?
La curiosité est un bien vilain défaut mais là je voudrai bien qu'on me dise mots sur ce point !
À bon entendeur ....

4.Posté par Patrick jacquemart le 01/03/2012 02:57
@ post 3
Moi aussi sans rigoler, le plus sérieux possible et peut être même plus :
Non, je ne travaille pas, je suis toujours au chômage, en fin de droit du pôle emploi, et je n'ai toujours pas été indemnisé. Votre curiosité ciblée est certainement légitime, la voila satisfaite.
A bon écouteur...

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales