Social

FO dénonce la pression sur les agents communaux pendant la campagne


FO dénonce la pression sur les agents communaux pendant la campagne
Le groupement départemental de Force Ouvrière, branche des services publics, rappelle les municipalités à l'ordre. Les exemples de pression exercée sur le personnel communal sont nombreux dans cette période préélectorale, déplore FO.

"Le personnel communal reste tributaire des pressions politiques", analyse Marina Amony, secrétaire départementale Force Ouvrière. Lors d'une conférence de presse donnée ce mercredi à Saint-Pierre au Centre de Gestion, les syndicalistes ont voulu crever l'abcès et dire stop au "flicage des agents communaux".

Pêle-mêle, les syndicalistes font remonter les doléances qui émanent des agents communaux. "On nous demande d'assister aux meetings, de participer au boîtage, c'est-à-dire la distribution de tracts", énonce un membre du syndicat. Les "mises au placard, au sens propre comme au figuré", seraient légion au sein des collectivités dans la période risquée des élections.

Pas une mairie n'est épargnée à en croire Marina Amony, secrétaire départementale Force Ouvrière, services publics. Les intercommunalités sont également comprises dans ce tableau décidément bien sombre: "Ce qui est choquant, attristant et honteux, dit-elle, c'est que ces pressions entraînent des dégradations dans le travail mené par ces agents".

Si le syndicat a voulu tirer la sonnette d'alarme, c'est parce que ce sont des agents qui les dénoncent. Mais la crainte de représailles, d'une nouvelle affectation dégradante, d'une suppression de prime, finissent par les inciter au silence. "S'ils ne le payent pas maintenant, ce sera après les élections", ajoute Marina Amony. Autant les titulaires que les contrats précaires sont concernés, selon elle.

Parmi les syndicalistes présents ce matin à Saint-Pierre, une équipe de Saint-Paul a bien voulu entrer dans le détail. "Nous pouvons témoigner parce que nous avons la casquette de représentant syndical", rectifie d'emblée Aude Cazanove, secrétaire adjointe FO mairie de Saint-Paul, membre du CTP et CHSCT. "C'est trop flagrant. On voit que les choses se sont dégradées depuis le début 2014". FO attend, dit-elle, une réponse de la mairie sur des décisions en matière de ressources humaines qu'elle qualifie de "floues". Un exemple : "vous avez des personnes qui attendent sur liste d'aptitude et on voit débarquer d'autres de nulle part qui obtiennent le poste. Nous constatons que certains hauts fonctionnaires n’ont plus d’autorité et tout passe par un circuit autre que l’administration générale chargée du personnel, qui coupe et qui hâche".

Sans porter d'accusation jusque-là, Force Ouvrière regrette néanmoins que les demandes d'éclaircissement de l'autorité politique soient restées lettre morte. "Un courrier a été envoyé à Mme la députée-maire le 21 novembre 2013. On n'a rien vu revenir", explique Aude Cazanove.

Faire campagne contre des promesses

"Demandez-vous pourquoi beaucoup d'employés communaux sont en congés durant cette période d'élection ?", demande, faussement naïve, Marina Amony. Des employés communaux qui se sentent menacés s'ils ne battent pas campagne pour le maire sortant, voilà le constat que dresse Force Ouvrière. Un constat récurrent, à chaque élection locale, que le syndicat souhaite résolument voir aboli.

La fonction publique territoriale de la Réunion a une très grande particularité de part son faible taux de titulaires, ce qui rend cette armée de contrats précaires corvéable à merci. Sur 36.000 agents que comporte l'ensemble des collectivités territoriales, seuls 30% de ces agents bénéficient du statut prévu par la loi du 26 janvier 1984. "Les autres bénéficient soit d'un CDI "péi" existant uniquement à la Réunion, soit d'un CDD de 3, 6 ou 12 mois renouvelé maintes fois et cela pendant des années", déplore FO.
Jeudi 13 Février 2014 - 07:58
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 1350 fois




1.Posté par héhé le 13/02/2014 08:11
Les élections, vaste plaisanterie !!!
Quand je pense que certains pensent que nous vivons dans une démocratie, soit dans un endroit ou le pouvoir appartiendrait au peuple !
C'est même notre premier prétexte pour aller faire la guerre en Afrique : imposer notre démocratie !!!

J'irai cracher sur vos tombes, c'est tout ce que méritent ces politiciens !

2.Posté par Keunel974 le 13/02/2014 08:40
Faut bien qu'ils servent à quelque chose :x

3.Posté par noe le 13/02/2014 09:18
Jamais eu de pression de qui que ce soit pendant les campagnes électorales §
Ce n'est que "menteries" sans plus racontées par des partisants qui n'ont pas été invités à la noce !

4.Posté par Zbob le 13/02/2014 09:47
ah bon, seulement pendant les campagnes électorales les pressions?
FO se réveille tout 'un coup!
La bonne blague! si les mairies recrutent autant ( le double de ce qui est la norme officielle pour certaines communes) c'est surtout pour avoir la main sur ces petits contrats ( CDD de 2 ou 3 mois parfois comme à St Louis les derniers temps) , comme autrefois les quinzaines ...Tu bosses un peu , si t'es sage , on donnera un autre contrat à un membre de ta famille quand le tien sera fini...
Et le pire c'est que ces maires ont tellement formaté les gens qu'ils n'attendent que ça.
Combien de jeunes ne foutent rien à l'école car ils ont dans la famille cet exemple détestable ...
Tous les maires préfèrent avoir des précaires à leur botte que de vrais personnels compétents ( et donc qui réfléchissent et voient la connerie, la vénalité , l'incompétence des élus )
La préfecture a déjà fait ce constat qu'il n'y a pas assez de vrais cadres et trop de bons à rien si ce n'est à lécher le derrière du maire

5.Posté par Lé pa vrai tou ça le 13/02/2014 11:50
Oté kamarad, crie pas tros fort, taleur Lebreton y porte plainte contre zot pour diffamation et non respect de l'élu....

6.Posté par Choupette le 13/02/2014 17:09
4.Posté par Zbob

Eh oui. Parfois même, les vrais cadres (compétents) doivent faire profil bas quand ils s'adressent à ces élus qui n'ont jamais été plus loin que le portail de l'école .... .

Ça a son côté humiliant mais bon, en même temps ça fait sourire (de mépris) car on sait ce qu'on vaut !

7.Posté par marie le 14/02/2014 07:57
il faut pas venir pleurer maintenant vous savez à quoi vous attendre quand vous allez bosser dans les mairies, je trouve même aberrant de se plaindre quand on est payé à rien foutre alors que des personnes diplômés cherchent du boulot et galèrent tout les jours, honte à vous!!!

8.Posté par Sinistromalé le 14/02/2014 08:19 (depuis mobile)
A saint paul c''est comme cela?vous en êtes sur? Si c comme cela aujourd hui je nimagine pas du tps de benard et celui de sini...c t au goulag direct

9.Posté par jayce le 14/02/2014 14:03
En même temps, franchement de quoi ils ont peur . Que le contrat péi CDD batard payé au lance pierre soit pas renouvelé ? Pourquoi ? Le contrat en question lé si gaillard que ça ?

Avec un CDD on peut pas acheter une maison ou une bagnole, alors pourquoi rester dans un cadre aussi pourri ! Autant évoluer vraiment quitte à quitter l'ile pour trouver autre chose, changer de vie !

Et pour les titulaires, bordel, vous avez des droits. C'est sur que c'est pas évident de faire face à l'élu, mais l'élu est là pour orienter une impulsion politique et organiser les services, eux mêmes déterminés par la loi en vertu du principe de compétence générale. Resté neutre, telle que vous le demande votre statut, si il vous déplace, il faut le faire en fonction de vos compétence (on va pas mettre un administratif en technique) auquel cas, n'ayez pas peur, faite un recours devant le T.A, mais faite vous respecter car à ce stade de toute façon, y a plus rien à perdre et vous vous découvrirez d'autres qualités. Tourner la page.

Faut arrêter quoi. Vous pouvez être reconnaissant, c'est normal et respectueux, pour un poste, un avantage en nature, une prime, une avancée d'échelon...mais en aucun cas redevable. Si il vous offre telle ou telle chose...c'est pas gratuit et en même temps, c'est que vous le méritez plus ou moins. Mais ne courbez pas l'échine, ne soyez plus esclaves et si ça foire...ben de toute façon c'est que le poste que vous occupiez était pourri, donc "lu peu touffe avec". Je pense surtout aux jeunes, car pour les anciens, non titulaires, avec statut bâtard et peu alerte d'esprit, ça marchera toujours ça. Mais heureusement le Kréol lé de moin en moin couillons.

D'où l'intérêt de passer concours externe, interne, professionnel...mais d'y arriver par le mérite et non par le macrotage local. Lorsque vous aurez compris ça, nos élus seront également des gens plus instruits que toute cette bande de TDC qu s'imaginent être le père dieu tout puissant tellement que ça fait longtemps qu'ils sont en place et tire les ficelles.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales