Politique

F. Mélin-Soucramanien: "La commission Jospin est un engagement de campagne de la majorité"


F. Mélin-Soucramanien: "La commission Jospin est un engagement de campagne de la majorité"
Ferdinand Mélin-Soucramanien, universitaire à Bordeaux IV et originaire de la Réunion, a intégré la "commission Jospin" en charge de la moralisation de la vie politique, une promesse du candidat François Hollande. Nommé à sa "plus grande surprise" (voir ici ), Ferdinand Mélin-Soucramanien a assisté à la première réunion de la commission le 25 juillet dernier à Paris. Objectif annoncé, traduire "l'engagement" de la campagne de François Hollande et la rendre "effective", explique-t-il.

De retour à la Réunion pour quelques jours, Ferdinand Mélin-Soucramanien "profite" de ces vacances avant d'attaquer les travaux de la commission Jospin sur la moralisation de la vie politique. L'ancien Premier ministre, Lionel Jospin, avait prévenu au moment de sa nomination à la tête de cette commission: le travail sera "soutenu" pour rendre les propositions au président de la République, François Hollande, au mois de novembre.

Le 25 juillet dernier, a eu lieu une première réunion des 14 membres de la commission. Le planning s'annonce "dense", précise l'universitaire réunionnais. "La réunion du 25 juillet s'est très bien passée. Nous avons eu une feuille de route claire. Il s'agit d'une mission brève avec un souci d'efficacité comme a prévenu Lionel Jospin à la demande du président François Hollande", explique Ferdinand Mélin-Soucramanien.

Même si, pour le moment, le travail reste confidentiel jusqu'à la rédaction du rapport final, plusieurs pistes ont été abordées. "Une série de sujets va être abordée pendant les prochains mois comme le cumul des mandats chez les parlementaires, la question du mode des élections, savoir s'il faut introduire une dose de proportionnelle, mais également le statut pénal du président de la République", souligne-t-il. "D'autres questions pourront être posées au cours des prochaines semaines. La commission peut se saisir d'autres sujets", ajoute-t-il.

"Les universitaires devront travailler notamment sur la question des parrainages"

Le non-cumul des mandats a été une des mesures phares du candidat Hollande, les travaux de la commission sur cette question sont attendus."L'enjeu est important, il s'agira de remettre un rapport effectif qui ne dormira pas au fond d'un tiroir. Il sera suivi d'effets. On est dans une commission de réflexion mais également d'action. La commission Jospin est un engagement de campagne de la majorité", selon Ferdinand Mélin-Soucramanien.

Pas de fonction prédéfinie pour l'universitaire réunionnais, mais des attentes particulières. "On interviendra sur tous les sujets. Mais les universitaires devront travailler notamment sur la question des parrainages lors de la dernière élection présidentielle", précise-t-il. On sait que ce mode de parrainage, défavorable au petit candidat, a été fortement décrié quant au nombre de signatures obligatoires pour pouvoir se présenter au scrutin, ou encore sur la publication des noms des parrains au Journal officiel. "Je vais aussi me pencher sur les modes de scrutin pour les élections. Après ce sera en fonction des domaines et spécialités des uns et des autres", ajoute-t-il.

Les 14 membres de la commission Jospin consacreront le mois d'août à des travaux de lecture avant de se retrouver au mois de septembre pour des réunions hebdomadaires. Enjeu, livrer le rapport final au mois de novembre au président de la République. Les 14 membres seront assistés par six membres du Conseil d'Etat chargés de mettre concrètement en oeuvre les propositions qui seront formulées par la commission.
Vendredi 27 Juillet 2012 - 15:04
Lu 1253 fois




1.Posté par Jeff le 27/07/2012 15:19
Tâche bien difficile, car il va falloir nettoyer les écuries d'Augias. Monsieur Mélin-Soucramanien est surement à la hauteur de la tâche, son CV le laisse entrevoir, mais dèjà à la Réunion, il va falloir expulser les ex repris de justice de la vie politique avant de s'attaquer aux cumulards, et là il y a du boulot.

A moins qu'il ne s'attache qu'à faire des propositions pour interdire constitutionnellement le cumul des mandats, mais là ce sera impossible cela touche tout le monde politique, tout parti confondu et il y en a trop qui sont là que pour le "casse-croute".
.
Un homme de valeur pour un poste peau de bananes, c'est pas gagné la glasnost française.

2.Posté par MoA le 28/07/2012 08:39
Nos élus ont décidé a une bonne majorité de :
- Refuser la fiscalisation de leurs frais non justifiés
- Repousser aux calanques grecs la réforme de leur retraite
- S'octroyer un maxi ASSEDIC
- Conserver un parc automobile luxueux et puissant (donc polluant)
- Conserver leur prêt à taux zéro sans justificatif
- ....

Et vous pensez qu'on va vers une moralisation ??

La seule moralisation possible doit passer par par le référendum !

3.Posté par condor le 28/07/2012 08:40
cette petite histoire de copinage va nous couter 2.4 millions e
chaque personalité sera rénuméree 92.000 euros
et les autres membres inviter à plancher toucheront 32.000 e
on trouve comme par hasard Mme aginsky (épouse jospin)
le fils de Mme BACHELOT
elle est pas belle la vie

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales