Société

Exercices militaires à l'Etang-Salé, Saint-Gilles et Saint-Denis la semaine prochaine


Les FAZSOI (Forces armées dans la zone Sud de l’océan Indien) annoncent qu'un exercice terrain sur les communes de l’Etang-Salé, Saint-Gilles et Saint-Denis, du dimanche 12 octobre au vendredi 17 octobre; sera conduit dans le cadre de leur entraînement.

Durant cet exercice, des moyens militaires terrestres, aériens et maritimes seront présents en dehors des zones militaires habituelles. Des militaires malgaches, mauriciens, seychellois et comoriens seront également engagés et près de 800 hommes seront déployés.

Le but est de maintenir le savoir-faire des FAZSOI ainsi que la maîtrise des processus interarmées et interalliés nécessaires en cas de guerre.
Samedi 11 Octobre 2014 - 08:06
.
Lu 1112 fois




1.Posté par jean97413 le 11/10/2014 09:40
Ici à Cilaos, c'est la guerre chaque matin.
On entend passer les hélicos de combats en route pour les transports de troupe.
Certains touristes nomnent ça "l'apocalyspe now"

il n'y a pas de trêve, pas de week end quand avoir la paix, c'est normal: c'est la guerre: on n'arrrête pas les opération le dimanche.

Oui.. c'est la guerre, on ne vas pas respecter la population..

d'ailleurs elle cautionne avec plaisir car elle aussi croît à la victoire..

mais à quelle victoire?
La victoire de la croissance économique en transportant des troupes de lâcheur de fric...

il faut se battre... se battre, et apprendre à jouer à la guerre, "la vraie"...
Au moins, ça fait l'animation, c'est moins monotone que la guerre économique en plumant des touristes... et c'est l'avenir... car on est trop nombreux sur terre à vouloir vivre au dessus de nos moyens.

2.Posté par bovis le 11/10/2014 09:57
bonjour a tous la grande muette remue ces ailes ins ns prepare la guerre avec les talibans et autre dijiadiste de tt poils..... fini la paix entre communaute chere a la reunion mefiance restons unis

3.Posté par noe le 11/10/2014 10:15
Ces exercices sont utiles et nécessaires pour montrer aux pays du coin notre capacité à nous défendre en cas d'invasion de mauriciens , de malgaches , de seychellois et autres ....

4.Posté par Bourbon KID le 11/10/2014 10:18
Après le Nivôse qui prend feu, un Mirage cloué au sol pendant 2 semaines, et un Transall souvent

en panne:

Exportons et paradons notre savoir-faire.

5.Posté par Titi or not Titi le 11/10/2014 12:48
C'est Connu !
Tous ca Bénévolement, Gratuitement ....

Té lé gars ! Retourne zot Globe terrestre!!
Na poin rien ter la !!

Na que Bandes Ponctionnaires ( comme zot ! )
et 140 000 Chômeurs !!

6.Posté par a propos de buit à cilaos le 11/10/2014 16:36
1.Posté par jean97413

sais-t-on l'origine des detionations qu'on entend à cilaos?

Ca commence a environ 7H30 et il s'en produit une toutes les minutes.
Ca dure jusqu'au soir.
Ca semble venir du bonnet de prete
Ca ressemble a des coups de fusils, ca resonne dans tout le cirque et ca s'entend jusque sur le sommet des cretes

7.Posté par jean97413 le 12/10/2014 11:41
Ces détonations sont une "nouveauté" pour faire fuir les ravageurs des récoltes que sont les merles maurices et les moineaux...
Ce système a démontré son efficacité en métropole.

Dans un premier temps les oiseaux "pensent " qu'on leur tire dessus et déguerpissent.
le signal est un signal "siginifiant" qui porte le signal DANGER.. pour des oiseaux qui ont enregistré dans leur mémoire génétique: détonation = danger...

dans un second temps ils remarquent qu'il n'y a pas de danger et reviennent entre les détonations et remarque à quel point il est facile de becqueter quand il y a souvent ces détonations...

Ils associent ainsi "détonation" avec "champs à becqueter" et mémorisent l'intervalle de temps entre chaque.

"Détonation" reste un signal siginfiant, mais le message porté est "champs à becqueter sans danger"
conforménet à l'équation : détonations = "le repas est servi"... ils viennent de préférente sur les champs qui font "leur campagne de pub". ("champs à becqueter")

Quand les oiseaux auront "compris le message", on retirera naturellement les détonateurs des champs pour éviter de les attirer dans les récoltes... cela prendre le temps de repérer le retournement de situation.

Cela gêne guère les oiseaux de la Réunion car c'est un bruit ponctuel qui n'envahi pas l'espace sonore... c'est un signal qui reste neutre sur le plan signifiant.

par contre la constance du bruit aérien (voir les enregistrements ici) je le précise par ce que le vice président de la SEOR ne le comprenait pas... n'est pas du même registre... il ne s'agit pas d'un "signal", mais d'un brouillage altérant les fonction vitales des espèces d'oiseaux construites dans des forêts silencieuses.

http://cilaos-mon-amour.com/dossier-helicos.html

Le bruit, constant et répété des longues minutes envahi l'espace sonore sur une grande durée de temps: pendant tout ce temps là les oiseaux "n'ont plus internet"; ils n'ont plus accès au "réseau" de messages qu'ils s'envoient pour se répartir: pour délimiter leur territoire.. Les oiseaux de l'île, qui n'eurent pas à chanter fort jusqu'en 1994 (date ou hélilagon a commencé ses rotations massives) sont défavorisés par rapports aux soiseaux bruyants habitué au vacarme de l'inde depuis des centaines, voir milliers d'années.. ainsi le bruit durant longtemps et tous les jours dans les forêts des haut favorise l'importation de graines de plante étrangères et défavorise les plantes indigènes moins soignées par "leurs" oiseaux..
Mais compte tenu que les observation sont commencées trop tard... il n'y a pas "d'étude serieuses" pour prouver cette évidence.

c'est pourquoi la menace la plus forte sur l'identité de la forêt, c'est la perte de tranquilité... qui n'a rien à voir entre les touristes bruyants confinés sur quelques toutes et sentiers localements, avec l'invasion des rats, des oiseaux importés, et du bruit qui favorise les étrangers au dépends des indigènes et endémiques...
Cela est recconu dans le monde entier que la QUIÉTUDE est importante pour la faune, et la flore qui dépend de la faune.. Les animaux, et les oiseaux dépendent du paysage acoustique, du paysage GLOBAL, alors que les humains définissent un paysage par sa beauté visuelle, alors qu'un paysage est une perception d'ensemble de tous les sens...

C'est pour cela que dans un parc national, une réglementation existe pour préserver des trajectoires aériennes les cirques, pitons et remparts..
Ici cette réglementation n'est pas appliquée...

C'est le prix de la liberté de tous aux dépend du tout le reste: nous allons peu à peu perdre ce qui faisait l'indentité de l'île...

Nouveau commentaire :
Twitter