Social

Ex-salariés de l’ARAST : “On ne veut pas d’un CDD, on veut un CDI !”

Quel accueil, le Conseil général réservera t'il ce matin aux travailleurs sociaux de l’ARAST ? Nassimah Dindar a promis 600 CDD de six mois dès vendredi, dès la liquidation judiciaire de la structure avec effet immédiat. “Elle ne sait pas encore qu’elle devra embaucher 800 personnes”, a déclaré un cadre de l’ARAST.


Ex-salariés de l’ARAST : “On ne veut pas d’un CDD, on veut un CDI !”
“Nous allons réclamer notre contrat, dès ce lundi matin. Les premiers seront devant les grilles du palais de La Source dès 7h30. Nous n’en repartirons qu’avec un CDI. On ne veut pas d’un CDD, on veut un CDI”. Le ton est donné, Nassimah Dindar, présidente et les élus du Conseil général savent à quoi s’en tenir.

La collectivité locale est déjà en difficulté sur ce dossier depuis vendredi. Car, la liquidation judiciaire avec effet immédiat, a pris de court le Conseil général, à qui le TGI n’a pas accordé le délai nécessaire pour créer une autre structure (ou plusieurs autres), sur laquelle (ou sur lesquelles) elle devait transférer la plupart des travailleurs sociaux de l’ARAST.

La bonne nouvelle pour les ex-salariés de l’ARAST, c’est qu’ils vont devenir des fonctionnaires territoriaux puisqu’ils seront directement embauchés par le Conseil général ce matin. L’effectif du Conseil général va sans doute grimper en flèche. A moins qu’une structure n'ait été créée ce week-end, ce qui est possible.

Mais quel que soit le statut accordé aux anciens travailleurs sociaux de l’ARAST, la semaine sera mouvementée au palais de la Source. Ce ne sera pas simple d’embaucher en quelques jours 600 à 800 salariés, même en CDD. En fait, le Conseil général n’a qu’une journée pour le faire, c’est-à-dire aujourd’hui.

En effet, les ex-employés de l’ARAST qui n’auront pas signé de contrat ce lundi, ne pourront intervenir chez les bénéficiaires d’aides sociales, pour une question d’assurance et de cadre juridique.

Plus que jamais, le Conseil général devra agir dans l’urgence, car il y a 6.000 personnes âgées et handicapées qui attendent leurs médicaments, la présence et surtout l’affection des ex-salariés de l’ARAST.
Lundi 30 Novembre 2009 - 08:38
Jismy Ramoudou
Lu 1894 fois




1.Posté par un tisf le 30/11/2009 08:04
que vont devenir les familles qui sont suivis dans le cadre de l'aide sociale à l'enfance? On en parle pas depuis vendredi!

2.Posté par ass.momonpapalela@ool.fr le 30/11/2009 08:59
Les baisés comptons nous ! J'appelle tous ceux qui ont mal au cul à force de se faire mettre, les mal logés, les sans logements, les mangeurs de miettes, les chercheurs d'emploi, ceux du trottoir d'en face, ceux qui veulent se faire du blé, ceux qui n'ont pas de portables ni de voiture, ceux qui veulent une Rollex, ceux qui trouvent que le lait pour BB est trop cher, les interdits de chéquiers, ceux qui risquent de l'être, les mal payés... à me contacter pour monter une liste pour les régionales ! Pour qu'on leur mette bien et qu'ils aient eux aussi du mal à s'asseoir! Allez hauts les coeurs ! et joyeux Noël !

3.Posté par boyer le 30/11/2009 09:16
Nos elus de gauche et de droite ont toujours œuvré pour obliger les réunionnais a baisser la tête.


Voila la raison pour laquelle le statut des agents des services publics de l'etat leur font tant horreur. Les assos, les sem pour maintenir la precarité

4.Posté par jules Edmond le 30/11/2009 10:10
Posté par ass.momonpapalela@ool.fr le 30/11/2009 08:59
Les baisés comptons nous ! J'appelle tous ceux qui ont mal au cul à force de se faire mettre, les mal logés, les sans logements, les mangeurs de miettes, les chercheurs d'emploi, ceux du trottoir d'en face, ceux qui veulent se faire du blé, ceux qui n'ont pas de portables ni de voiture, ceux qui veulent une Rollex, ceux qui trouvent que le lait pour BB est trop cher, les interdits de chéquiers, ceux qui risquent de l'être, les mal payés... à me contacter pour monter une liste pour les régionales ! Pour qu'on leur mette bien et qu'ils aient eux aussi du mal à s'asseoir! Allez hauts les coeurs ! et joyeux Noël !

bbbbbbbbb

Avec un tel langage et une telle mentalité, on ira bien loin!

5.Posté par lol le 30/11/2009 10:24
Ben zot la gagn un CDI gratte zot fesse la case xD

6.Posté par Touspourris le 30/11/2009 10:35
AHAHAHAHAH!!!!! allez demander aux différents acteurs sociaux qui connaissent le mode de fonctionnement de mme Dindeharde, pour avoir eu a faire avec elle, ce qu'elle fait de ses promesses de CDI.....des mots des mots des mots....de la politique...fiction oui!!!!

7.Posté par Fidel le 30/11/2009 10:43
ont ne parle pas des vrais responsable de ce massacre sociale, quelle était les salaires des dirigeant,directeur,et tout les petit chef,sous chef,la liste est trop longue.

8.Posté par Miidyaou le 30/11/2009 11:01 (depuis mobile)
C'est l'ensemble des "élus" du conseil général qui porte la responsabilité de l'échec de la' Arast, chacun plaçant une voire plusieurs connaissances parmi les cadres (gratteur de Q) grassement payees. Une seule solution : Vote sanction....

9.Posté par NASSIMAH à Mayotte ! le 30/11/2009 11:26
Pour sauver le conseil général de mayotte, la solution, c'est nassimah , grande gestionnaire des causes perdues, à mayotte. Voilà la solution

10.Posté par MI èD a Ou le 30/11/2009 11:54
Avec un tel langage et une telle mentalité, on ira bien loin !!

Faut savoir lire au delà des lignes Edmond :..Hé les branleurs...?! ...Créez donc votre entreprise !!
Car c'est sûr après tout : Il appartient à la population et non pas à l'État, de s'occuper de leur famille, ou de ces personnes âgées isolées et en difficulté !! Alors des offres variées depuis le petit forfait " brosse son dos, passe un ballier, casse un papaye" jusqu'à celui "cuisine son carry, repasse son linge, retrouve sa carte vitale", ..il y a moyen de faire son pti business là !!

Ceux qui en ont les moyens pourront offrir ce genre de prestations à leur "mémés".
Les autres ? Et ben démierde a OU !!!!

...Espérons qu'il y ait de l'offre..!! Tant, il serait "déplacé", de vouloir ICI estimer la demande...!!

11.Posté par Cassius le 30/11/2009 12:53
En effet, on ne parle pas du tout des mesures de suivi éducatifs AEMO (prononcés par le juge) pour les enfants et familles en difficultés éducatives et qui sont faites par les travailleurs sociaux de l'ARAST (éducateurs notamment).
En fait, l'ARAST travaillait un peu comme un "prestataire de service" pour ses mesures qui relèvent des missions de protection de l'enfance du Département.

A mon avis tout sa va retomber sur les services sociaux du Conseil Général au sein des GUT et donc sur des travailleurs sociaux déjà assez débordés et qui travaillaient déjà avec de moins en moins de moyens.

En tous cas l'autre question est que deviennent à ce jour ses familles là et ses enfants que le juge avait évalué en grandes difficultés ?

12.Posté par tracas le 30/11/2009 18:26
nassimah n'a aucune parole elle choisi la tete pour embaucher je sais de quoi je parle elle m'a viré aprés 3 ans suite à la création de mon poste pr embaucher une de ses amies. aujourd'hui quelle garantie ont les aides à domiciles que ce sont bien elles qui font bébéficier de ses postes rien n'est moins sur car je peux vous dire qu'elle va embaucher d'autres personnes à votre place (source sure) pour faire passer verges au éléctions et les autres ils auront au pole emploi nassimah se fout des réunionnais

13.Posté par nicolas de launay de la perriere le 30/11/2009 22:55
sur quelle base juridique reposent ces éventuels contrats en cdd ou en cdi ..?

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales