Politique

Ex-Arast : Une récupération "minable" pour la majorité du Département


Ex-Arast : Une récupération "minable" pour la majorité du Département
 
Les esprits se sont échauffés ce matin après le débordement survenu à l'entrée du Conseil général entre les ex-salariés de l'Arast et les vigiles du Département. Une ambiance électrique qui s'est reportée immanquablement au sein de l'assemblée qui allait débattre du budget primitif 2012. Deux motions étaient déposées par les élus de l'opposition d'Objectif Réunion et apparentés, avant même que les débats ne commencent. La première portant sur l'association "Momon Papa lé la" et la seconde concernant les ex-Arast.

Une première motion, lue par Hermann Rifosta, conseiller général de l'opposition, demande un "complément" de subvention pour l'association dirigée par Patrick Savatier. "Lors de la commission permanente du Conseil général du 7 décembre dernier, le dossier de subvention de cette association a été adopté à valeur de 30.000 euros alors que la demande était de 100.000 euros", explique-t-il. Après une réunion, la présidente du Conseil général, Nassimah Dindar, et les membres de l'association ont accepté un complément de subvention de 35.000 euros.

Une réunion qui était intervenue après la démonstration de force de Patrick Savatier, devant les grilles du Département, où il s'était retrouvé en slip pour exiger d'être entendu. "Une motion qui sera envoyée en commission spécialisée pour être traitée" a expliqué Nassimah Dindar.

"Je ne souhaite pas de récupération politique sur ce dossier"

Deuxième motion lue et attendue, celle concernant les ex-salariés de l'Arast pour "aide d'urgence et intégration dans le budget du Conseil général" et qui a été lue par Béatrice Sigismeau, conseillère générale de l'opposition. "Nous demandons la mise en place d'une aide d’urgence pour ces ex-salariés et que soit inscrit en urgence dans le budget 2012 du département, la provision nécessaire pour l'indemnisation de ces ex-salariés", a-t-elle expliqué.

I. Dindar : "Vous essayez aujourd'hui, avec des manières minables de récupérer ces gens"
I. Dindar : "Vous essayez aujourd'hui, avec des manières minables de récupérer ces gens"
Après avoir écouté la lecture de la motion, Nassimah Dindar a rappelé que le Département avait déjà débloqué au moment de la liquidation judiciaire de l'Arast, une somme de 1.000 euros par salariés. "Un budget équivalent à un million d'euros et inscrit au budget il y a deux ans", a-t-elle souligné. Une motion qui n'a pas lieu d'être pour la présidente qui explique aux élus de l'opposition que les indemnisations prévues pour les ex-salariés ont été budgétées. "Lisez vos documents" a lâché la présidente.

"Le dossier Arast est difficile. Je ne souhaite pas de récupération politique sur ce dossier. Depuis un an et demi, nous travaillons sur le volet technique et juridique. Je suis d'accord, humainement ce dossier doit être traité. Nous voulons apporter une réponse concrète, juridique et technique aux salaires", a expliqué Nassimah Dindar, après avoir récemment déclaré dans la presse, vouloir payer les indemnités des ex-salariés.

Une réplique à laquelle a répondu Cyrille Melchior, conseiller général de l'opposition, en s'adressant directement à Nassimah Dindar : "Il y a eu de graves débordements ce matin. Des femmes ont été frappées par les vigiles du Conseil général, alors même que nous rentrions. Je ne vois pas ce qui pourrait nous empêcher de rentrer avec ces femmes, ex-salariés de l'Arast (...). Elles ne viennent pas pour casser ou briser. De plus, cette assemblée est ouverte au public. A partir du moment où l'ordre public est respecté, on peut permettre à tout le monde de rentrer. Mais ce matin, ce sont des vigiles qui ont agi sur des ordres et ont empêché de laisser rentrer des femmes. Nous condamnons ce qui vient de se dérouler, surtout quand on connait votre combat contre les violences faites au femmes".

"Vous êtes co-responsables de la faillite de l'Arast"

Une présidente du Conseil général qui reconnait qu'il s'agit là de faits graves et en réponse, Nassimah Dindar demande à ce que des plaintes soient déposées. "Je veux que l'on porte plainte contre ces vigiles, je vous demande de porter plainte et je signe avec vous. Ceux qui ont vu ses exactions doivent nous donner les noms de ces personnes", explique-t-elle.

Mais le discours de l'opposition ne convainc pas Ibrahim Dindar, vice-président du Conseil général, qui décide de prendre la parole en dénonçant une récupération politique des ex-Arast, mais également en accusant les élus d'être à l'origine de l'altercation.
"Je condamne cette provocation constante de pousser ses femmes dans les bras des vigiles" a lancé Ibrahim Dindar en direction de l'opposition. Des propos qui vont mettre de l'huile sur le feu...

"L'Arast a été créée en 2004 et a rencontré de très sérieuses difficultés en 2008. Entre 2004 et 2008, vous (ndlr : Objectif Réunion) étiez aux commandes du Conseil général et vous êtes co-responsables de la faillite de l'Arast. Je vous rappelle que cette association de droit privé avait un conseil d'administration non nommé par le Conseil général. Elle a mené pendant des années une politique de dépense sans nous (...) C'était de la gabegie, la folie des grandeurs et vous l'avez vécu tout ça. C'est une faute de gestion des dirigeants qui a tué l'Arast et vous essayez avec des manières minables de récupérer les ex-Arast. Je vous le rappelle, c'était vous qui aviez les responsabilités au sein du Conseil général à l'époque", lâche Ibrahim Dindar, tout en reconnaissant également être en partie responsable de la situation de l'époque, puisque siégeant dans la majorité du Conseil général.

Un débat qui a pris fin peu après. La majorité ne laissant pas un droit de réponse aux "attaques" menées par Ibrahim Dindar, l'opposition a quitté l'hémicycle, refusant de siéger pour délibérer sur le budget primitif 2012 du Conseil général. "Ce sont des accusations graves. Jamais nous n'avons mis des femmes devant nous pour être frappées", a expliqué, avant de quitter la salle, Cyrille Hamilcaro.

Des élus de l'opposition remontés qui ont donné, pour la symbolique, avant de partir du Conseil général, un panier de fruits et légumes offert par la présidence. "Nous n'en avons pas besoin et nous préférons l'offrir aux ex-salariés", conclut Cyrille Hamilcaro.

Distribution de fruits et légumes à la sortie de l'hémicycle
Distribution de fruits et légumes à la sortie de l'hémicycle
Vendredi 16 Décembre 2011 - 14:38
Lu 2628 fois




1.Posté par ANIN le 16/12/2011 15:05
Que de démagogies de la part de ces élus de l'opposition !!!

2.Posté par MENSONGES974 le 16/12/2011 15:18
c'est beau la comédie... surtout quand ça se passe dans tous les camps!

3.Posté par SURPRENANT???.. le 16/12/2011 15:35
ces mêmes élu(e)s de la bande à sarko qui ce sont engraissés sur le dos de L'ARAST pendant des années qu'ils étaient au pouvoir!! sont entrain de profiter de la faiblesse de cette ancienne associations pour parfaire leur politique nauséabonde ?? assez petit et minable comme stratégie ???

4.Posté par Soixante trois le 16/12/2011 15:57
Comme les partis , les syndicats , les instances religieuses ne peuvent rien au changement de comportement de la présidente , je demande au nom de mon père et au nom de moi même la dissolution des instances politiques représentant soi disant le peuple .. pour un renouveau de la poli tique vraie...

5.Posté par Padawan974 le 16/12/2011 16:42
Ibrahim Dindar, membre de l'ancienne majorité en 2004, aujourd'hui conseiller municipal dans la majorité de Gilbert Pannette, également conseiller général du Chaudron, oublie aussi de dire que l'un des anciens dirigeants de l'A.R.A..S.T. est un certain Joël PERRIGAUD, qui perçevait près de 8000 euros par mois, et qui, à ce jour, occupe les fonctions de conseiller politique en chef (DIRCAB) du maire repris de justice dit l'ancien Bagnard.

Il parle de récupération politique alors que l'ancienne majorité de 2004 a tout fait pour mettre les anciens dirigeants devant leurs responsabilités. Il est étrange que personne ne parle du cas PERRIGAUD, si nous étions dans le cadre d'une liquidation judiciaire d'une grande entreprise de la place, le PDG aurait été lynché devant les médias, là rien est dit....

C'est vraiment pitoyable d'accuser à la récupération politique alors qu'il est flagrant pour le premier quidam qui passe, et qui connait les liens de connivence que je viens d'évoquer, que cette majorité est responsable de la crise de l'A.R.A.S.T. !

Je vous invite à vous renseigner tous sur le déclenchements des différentes procédures d'alerte des Commissaires aux comptes de l'époque, lui qui est soit disant expert comptable, devrait le savoir, sans compter la fameuse facture émise par l'ancienne direction de l'A.R.A.S.T relative à une augmentation du tarif horaire des services payés par la collectivité.... Tarif augmenté sans concertation avec la collectivité, il y a d'autres points litigieux, aux journalistes de faire une rétrospective objective !

6.Posté par Padawan974 le 16/12/2011 16:45
dirigeant de l'Arast : Joël Perrigaud, aujourd'hui directeur de cabinet d'annette, membre de l'équipe Dindar au conseil général, qui a d'ailleurs remplacé monsieur Perrigaud quand celui ci a pris les fonction de directeur général adjoint de l'arast ? ce n'est pas un ami à ibrahim Dindar ???

J'ai le nom sur la langue, mais ça m'échappe.... aidez moi à m'en souvenir lol

DINDAR, ANNETTE, etc... cette majorité est bien responsable de cette crise !

Je vous invite à faire une rétrospective objective et vous verrez les causes des difficultés de l'ARAST !

7.Posté par CITOYEN le 16/12/2011 17:41
Mme DINDAR , c'est une honte pour vous !Vous montrez depuis quelques semaines un visage que beaucoup ,de petites gens n’oublieront pas !!!

8.Posté par bertel le 16/12/2011 18:23
bertel
"Ex-Arast : Une récupération "minable" pour la majorité du Département

Ce qui est minable, c'est de voir le comportement de tous les élus. Entre ceux qui distribuent les cadeaux reçus en fruits et légumes , payés par nos impôts, et ceux qui se disent des forces du progrès - sic - , il reste une détresse sociale dont aucun d'entre ne mesure la gravité, tant ils sont attachés à leur intérêts pécuniers ou pécuniaires !!!

J'ai presque envie de dire : "Nous sommes tous des ex de l' Arast et nous nous en souviendrons la prochaine fois que nous mettrons un bulletin dans une urne."

Bertel de Vacoa

9.Posté par Padawan974 le 16/12/2011 20:14
A BERTEL,

Soyez cohérents, cher monsieur ou chère madame, vous dites que ce qui est minable (...) distribuent les cadeaux reçus. Mais ces fameux cadeaux sont du fait de Madame la présidente du conseil général, qui les offraient aux 48 élus de la collectivité (un siège vacant, celui sur lequel T.Robert a été élu deux fois), et de ce fait, je trouve honorable que les élus de l'opposition refusent ce cadeau, déjà acheté par la majorité, et que l'opposition décide de les offrir à ceux qui actuellement comptent, hélas, passer leurs fêtes devant le palais de la source !!

10.Posté par pseudo jeutable le 16/12/2011 20:39
5 des éléments objectifs sur les motif de la liquidation de l'arast. Le vice président du social avant 2008 sait de quoi il parle sur la récuperation politique.En décembre 2009, Des aides à domicile, des TISF, des chargés de secteur de l’ex arast reçoivent des appels d’élus de la majorité « z ambrocal » à leur domicile pour leur demander de ne pas prendre part aux regroupements et manifestations. A la clé, il y a un hypothétique CDD de 6 mois. La pression fonctionne toujours dans les communes. Mais il est vrai dans l’isoloir, on fait avec notre conscience. au le 1 décembre, 2009 des ex personnels de l’arast travaillaient au CG (dans les locaux rue de l’escouble, gut st pierre, ou gut st andré) sans aucun contrat de travail. Il faut croire que ce conseil général est au dessus des lois. Mais que fait l’inspection du travail ? Il est plus facile de courir après le BTP ou le petit artisan du coin. C’est une majorité d’action au CG selon la première dame et d’alimentaire, de combinard selon moi. Les autres iront faire la manche aux CCAS des communes pour donner à manger à leurs enfants. notre système "Kolonialiste" fonctionne encore même en 2010.
Je vais essayer de faire facile pour que tout le monde puise se rendre compte des problèmes de l’ex arast. Aujourd’hui le conseil général et ses élus n’arrêtent pas de traiter les dirigeants de l’arast de mauvais, d’irresponsables oui je le confirme ils n’ont pas été bon. Ils auraient dus prendre plus d’argent publique en demandant au CG de financer les interventions au prix du marché et non à un prix discount. Les différents journaux de l’ile ont eu en main l’audit « secafi alpha » mais aucune exploitation de ce document à ce jour. Et pourtant !!!!
Si on regarde juste la partie aide à domicile prestataire.
ANNEE 2004 2005 2006 2007 2008
NB HRS SUR L ANNEE: 823 424 921 003 1 091 996 1 025 821

PRIX PAYE PAR LE CG974 EN €/H : 13,00 en 2004 soit10 704 512,00€ . 13,00 en 2005 soit 11 973 039,00 €, 14,66 en 2006 soit 16 008 661,36 € . 16,31en 2007 soit 16 731 140,51 € 17,22 -en 2008

PRIX DE LA CNAV EN € et heure (PRIX ZOREIL OU DEHORS) 15,99 /h en 2004, 13 166 549,76€,
16,34/H en 2005 15 049 189,02 € ,
16,82 / H en 2006 18 367 372,72 € .
17,21 /H en 2007 17 654 379,41 €
17,52 /H en 2008
(prix pratiquer en france par les associations qui font de l'aide à domicile)

L ARGENT Y MANQUE A L EX ARAST 2 462 037,76€ en 2004,
3 076 150,02 € en 2005,
2 358 711,36 €en 2006,
923 238,90 € en 2007

Soit une économie de plus de 8 820 138 € pour le C G sur 4 ans sur le dos des gramounes, des bénéficiaires et de l’arast. Et un estimatif de 1 000 000 hrs pour 2008 X par la différence (17,22 -17,52)soit 0,3 = 300 000€ en fin d’année.
Pour les autres services, c’est la même chose AEMO, ADQ, voir audit secafi. Au fait, le CG à commandé 2 autres audits financés avec de l’argent publique aussi, mais je ne connais pas les résultats. Encore un secret des services de la présidente.
Alors quand je vois qu’il faut 11 millions pour 6 mois avec le GIP ??? soit 22 millions par an et en plus il vat falloir rajouter les fins de contrats pour 1000 personnes. Alors je dis chapeau pour la gestion en bonne mère de famille.
Ces chiffres sont vérifiables. Mr G M Lepinay a entièrement raison. La liquidation de l’arast n’est pas que financier à l’approche de mars et du renouvellement de certains cantons l’année suivante.

11.Posté par Padawan974 le 16/12/2011 21:42
"Les autres iront faire la manche aux CCAS des communes pour donner à manger à leurs enfants. notre système "Kolonialiste" fonctionne encore même en 2010."

Votre analyse est juste, cettte majorité zmbrocale a en effet tout fait pour que les missions originelles de l'EX ARAST soient désormais dévolues au CCAS des mairies, en effet, cela ne nous a pas échappé qu'en 2008, nombreuses ont été les communes qui ont basculé, à gauche, et qui sont proches de la majorité départementale, je serais d'ailleurs très curieux de savoir si le conseil général n'aurait pas attribué aux communes de gauche des subventions qui auraient contribuées au sauvetage de l'ARAST... ce n'est pas une accusation, c'est une interrogation :)

12.Posté par AVATAR le 16/12/2011 23:05
dindar i zorro faut fuyant grand ami de jacquemart adherent de l ucl combien d emploi a t il fait embauché a l arast en 2006 et pourtant il savait les diffuculté mais comme les autre il a profité j aurai honte d ouvrir ma gu...... ET DE condamné ses amis de hier et de demain

13.Posté par jeanrene le 17/12/2011 06:36
depuis que le dindar fait de la politique,sous LEGROS qu'il a trahi pour rallier Boyer, puis de retour sous Victoria qu'il a trahi pour rallier anette ,la seule chose intelligente qu'il ait dite c'est de proposer un test ADN à certains géniteurs d'une certaine communauté qui tirent profit de la procréation(il suffit d'aller à la CAF pour le comprendre...) tout le reste c'est de l’esbroufe et de la posture!...donc de l'imposture...

14.Posté par JOSEPH le 17/12/2011 06:37
Il y a beaucoup de démagogie et d’hypocrisie de la part de beaucoup trop d'élus !!! MADAME DINDAR ,vous vous qualifiez de "droite sociale"? Vous vous gargarisez de mots : il n'y a rien de "social" , rien d'humain dans votre comportement depuis l'éclatement du scandale de l'A.R.A.S.T. !
Qu'avez -vous fait pour résoudre au plus vite ce problème pour lequel il n'y a toujours pas de solution?

Où sont les "grands défenseurs" des victimes de l'injustice de la société ??? On ne les entend pas !L'exploitation de cette situation intolérable est facile : elle est déjà et sera encore utilisée : des élections approchent . Il faut espérer que les Réunionnais ne seront pas dupes de certaines prises de positions tardives ...électoralistes!!!!!LE CONSEIL GÉNÉRAL UNANIME DEVRAIT RÉGLER RAPIDEMENT :TOUTE LA REUNION A LES YEUX BRAQUES SUR VOUS !

15.Posté par scandalidée le 17/12/2011 08:45
Je suis dépassée par tant d'hypocrosie et de malhonnêteté des élus de tout bord. Je suis moi même une ex arast et je peux vous dire qu'ayant sympathiser avec certains vigiles du cg lors des dernières manifestations il s'avère que c'est bien nassimah qui donnne les ordres de jetter la nourriture des ex arast, de les empêcher de rentrer pour les assemblées les ordres sont données directement à Mr Vitry chef de la sécurité. Excusez moi ma langue à fourché l'habitude et mon éducation oblige, c'est pas MR mais vitry et en minuscule svp. ça fais deux ans que je n'arrive pas à trouver du boulot, nassimah à donner l'agrément à 3 structure (korbey d'or, scopad et proxim service)pour l'aide à domicile et les travailleurs sociaux les tisf. korbey d'or a fait les choses en grand avec des entretiens d'embauche pour les tisf avec test écrit svp, l'appel d'offre a été lance au molis d'aout et a été attribué seulement à proxim service. je rappelle quand même que c'est ce qui reprochait nassima à l'arast d'avoir le monopole des tisf. je voudrais quand dire que face à la souffrance nous sommes tous égaux et que nous attendans 2012 avaec impatience, les vergès ont déja eu une grosse claque en perdant la région y comprend pas même. pierre verges devariat fermer sa grande bouche nous viens pou li, la droite social inquiète pas continu surtout change pas rien, casse pas la tête tout se passera bien pour la prochaine année. et quand a valérie bénard et ti robert aussi faut continuer sur zot lancé. je soutiens mes collègues devant le cg et je leur dis que bientôt je les rejoindrais.

16.Posté par Bonneconscience le 17/12/2011 11:20
A tous les élus, je vous souhaite de passer de bonnes fêtes, festoyez bien! Mangez, buvez! Faites bombance ! Que le remords ne vous étouffe pas.Vous êtes convaincus d'avoir fait votre boulot consciencieusement, d'avoir respecté le droit, c'est bien! A certains qui sont très religieux, priez bien devant la crèche le 24 au soir. Et le 25 au matin après une nuit de festivité sachez vous regarder sans complexe dans la glace! Ayez la conscience tranquille, vous ne cherchez que le bien du peuple. Ce dernier ne vous oubliera point le jour venu!

17.Posté par Padawan974 le 17/12/2011 20:17
UN GRAND MERCI à Avatar, c'est le seul qui a répondu à mon interrogation, j'avais oublié le nom de l'ancien directeur général de l'ARAST, celui qui a été plaçé à cette fonction par PERRIGAUD, j'ai nommé

jacquemart !!! et oui, il a raison c'est un grand copain de DINDAR qui ose parler de récupération politique mais qui, à mon sens, devrait être interrogé en responsabilité dans le cadre de ce conflit ! je commence à me demander si le GLAIVE fonctionne de manière transparente... commençons à nous en inquiéter, d'ici 10 ans, on parlera d'un conflit à la GLAIVE lol

18.Posté par Padawan974 le 17/12/2011 20:24
Un émouvant témoignage du commentaire posté par "Scandalisée" ! souhaitons un vrai renouvellement de la caste politique, qu'elle soit de droite ou de gauche, mais personne n'ayant de lien de près ou de loin avec :
- la majorité actuelle du conseil général,
- l'équipe régionale de Robert qui a récupéré Bénard pour faire du clientélisme,

Nous avons les élus qu'on mérite, mettons fin à cela, et cela dépend de vous, qui lisez mes lignes, l'ère des partis politiques est terminée, la Réunion a montré que ce n'est que du vent, ils trempent tous dans les affaires, dans le zembrocal !!!

Militons ensemble pour des élections d'hommes ou de femmes, sans étiquette, je ne leur demande pas de ne pas dire qu'ils sont de droite ou de gauche, ils doivent être honnête et l'avouer, mais ils doivent être en dehors du PROCESSUS de désignation des grands partis.

19.Posté par Clio le 17/12/2011 21:16
Padawan974, vous ne voyez pas que Mr Dindar protège son ex ou nouvelle chérie en la personne de Mme Dindar c'est cela l'amour
Mais pas que cela, il protège aussi ses fesses, car s'il ne fait pas ce que la petite dame demande d'exécuter, il pourrait perdre sa place au profit du Maire de St Rose, qui a tout comme Tak, a renier sa famille politique pour un poste au conseil Général
Mme Dindar comme beaucoup d'élu du conseil Général (dont Mr Vlody) ne savent pas ce que c'est le social, ils se partagent la part du gateau (voyages, festins, ect....)

20.Posté par Padawan974 le 19/12/2011 20:43
u[A Clio, ]u

Je vois que trop bien dans son jeu, Ibrahim Dindar et sa ex-future dulcinée mme "Dineda"r, est un "couple diabolique" disait quelqu'un sur les ondes du JT d'Antenne Réunion.

Quand j'ai cité le nom de JACQUEMART, c'était pour permettre à d'autres commentateurs de parler de ce monsieur qui serait, je parle au conditionnel, ami de ce même Ibrahim, et à ce jour, l'ancien directeur de l'Arast travaillerait à la mairie de Saint-Denis avec Annette et son directeur de cabinet, Perrigaud ! merci à zinfos de mener l'enquête.... :)

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales