Social

Ex-Arast : Un rendez-vous décisif demain au Conseil général

Les ex-grévistes de la faim pour la cause des ex-salariés de l'Arast recommencent progressivement à manger de la nourriture solide. Carmen Allié continue malgré tout de rester dans la "grotte" devant le Conseil général et promet de recommencer sa grève dès samedi si une solution n'est pas trouvée à l'issue de la table ronde prévue demain à la mi-journée. Le psychosociologue Arnold Jacoud projette d'écrire un roman sur l'affaire de l'Arast.


Ex-Arast : Un rendez-vous décisif demain au Conseil général
 
Une soupe épaisse hier, une tranche de pain de mie ce matin. Manger à nouveau des repas solides doit se faire progressivement pour Carmen Allié et les autres ex-grévistes de la faim. "Il faut recommencer prudemment", indique-t-elle. Elle a interrompu la grève de la faim hier mais n'hésitera pas à la recommencer samedi si aucune solution n'est trouvée pour les ex-Arsat qui attendent depuis deux ans de percevoir leurs indemnités de licenciement.

Pendant quelques jours, les ex-grévistes de la faim ne pourront pas manger à leur guise et devront le faire progressivement. "Il faut une semaine de réadaptation à la nourriture solide", indique Carmen Allié, très affaibli, ressentant une grande lassitude et qui se dit dans un état second. "Je suis rentrée chez moi hier soir et se fut très agréable de sentir l'eau couler sur ma peau. Parfois on commence une phrase et on inverse les mots", témoigne-t-telle.

"C'est une véritable guerre"

Une grève de la faim affaiblit l'organisme et "on est plus fragile. J'ai attrapé des mycoses sur la peau et je dois mettre de la crème plusieurs fois par jours mais ça ne part pas". Carmen Allié est convaincue qu'elle ne sortira pas indemne de cette affaire. "Même si on a stoppé la grève de la faim, on est toujours dans la bulle de l'Arast. C'est une véritable guerre et j'ai failli un jour me grimer, me mettre du cirage sur tout le visage pour signifier que c'est la guerre", ajoute Carmen Allié, qui assure que c'est le plus dur des combats qu'elle ait mené et qu'elle consultera un psychologue: "Je suis de nature gaie mais j'ai peur de ne plus retrouver ma joie de vivre"

"Il avait décidé de mourir pour la cause"

Paul Junot est encore plus déterminé et voulait mardi dernier entamer une grève de la soif. "J'ai dû faire faire appelle à toute ma force de conviction pour l'empêcher de se lancer dans cette grève de la soif. Il avait décidé de mourir pour la cause et m'a répondu qu'il avait chargé une personne de prendre le relais du dossier", assure Carmen Allié. Le syndicaliste confirme qu'il "préfère mourir libre plutôt qu'enchainé par des gens qui bafouent le droit et la démocratie".

Un roman pour la mémoire

Selon Carmen Allié, Arnold Jacoud, psychosociologue, va écrire un roman sur l'affaire Arast. "C'est bien pour nous, car on ne veut plus jamais ça. Mais nous c'est rien à côté de ces femmes qui ont vécu un calvaire pendant deux ans".

La journée de demain sera décisive. Un premier rendez-vous est prévu à 9h au Conseil général où il sera question de définir la cellule de reclassement pour un guichet unique et à la mi-journée, la table ronde portera sur les indemnités qui ne sont pas encore payées.

"Si une solution définitive n'est pas trouvée, je recommence la grève de la faim dès samedi", répète Carmen Allié, qui craint que son acolyte Paul Junot mette à exécution sa grève de la soif dès samedi.

Jeudi 19 Janvier 2012 - 13:35
Lu 1341 fois




1.Posté par ubuland le 19/01/2012 13:05
je ne comprend pas pourquoi les fonctionnaires sur-rémunérés de la réunion , dont l'humanisme et l'esprit de solidarité légendaire ne sont plus à démontrer ne cotisent pas pour faire l'avance des
indemnités réclamées par les 200 ou 300 (?) ex-arast dont le dossier n'a pas encore été réglé d'une manière ou d'une autre. cela éviterait le spectacle tragi-comique de ces grévistes un peu suicidaires qui emploient des termes bien outranciers dans l'héroique pour parler d'eux.

2.Posté par Syndiqué le 19/01/2012 13:25
Un syndicaliste qui va jusqu'au bout de son combat pour honorer son mandat pour la défense des salariés qui ont cotisé depuis plusieurs années à son institution , c'est valeureux et magnifique. Où sont les 2 responsables des syndicats dits majoritaires qui défilent sur le macadam de la rue de paris en batifolant sur la prime cospar alors qu'on est entrain de licencier des centaines de salariés pratiquement avec leur aval? ils sont peut-être en thaïlande se faire cirer en jaune le portrait! On doit leur décerner la médaille des "CAPON". Pourquoi nassima n'a pas déposé plainte contre les gestionnaires arast, c'est parcequ'elle a embauché un directeur au GIP du conseil général , un autre est allé gérer les finances de zilber de diégo; un autre encore attend son heure pour publier la liste des personnes que ces élus ont fait recruter à l'arast lors de la période "chouchou-la morue".. D'ailleurs ces petits protêgés on le retrouve transférés soit à korbeil, proxim (déclaration dans la presse du vice-président dennemont ) à la mairie du chef-lieu et au C.G évidement. (na rienq un la reste dans la poussiere, l'était prévu solutionne son problème bientôt mais avec ce grève li lé parti pou attende encore 2 ans) . Pourquoi l'intervention du préfet disent certains? la décentralisation, c'est le pouvoir aux élus locaux, mais quand vous avez un carrosse vous attelez des cochons, il ne pourrait jamais avoir le même résultat qu'avec des chevaux de race. La REUNION c'est çà

3.Posté par Solidaire le 19/01/2012 14:02
Je tiens à féciliter M Junot pour son courage et pour sa détermination pour ce combat! Je ne vous connais pas mais vous êtes une personne remarquable et votre famille et vos proches peuvent etre fiers de vous! La Réunion a besoin de gens comme vous qui n'a pas peur de se battre et à agir meme sous les critiques contre l'injustice!

Courage également aux ex salariés de l'ARAST

4.Posté par Cambronne le 19/01/2012 14:36
1.Posté par ubuland le 19/01/2012 13:05
je ne comprend pas pourquoi les fonctionnaires sur-rémunérés de la réunion , dont l'humanisme et l'esprit de solidarité légendaire ne sont plus à démontrer ne cotisent pas pour faire l'avance des
indemnités réclamées par les 200 ou 300 (?) ex-arast dont le dossier n'a pas encore été réglé d'une manière ou d'une autre. cela éviterait le spectacle tragi-comique de ces grévistes un peu suicidaires qui emploient des termes bien outranciers dans l'héroique pour parler d'eux.

l'on constate que le service communication du Conseil Général redouble d"énergie pour venir pondre des excréments à soutenir les turpitudes d'une grande prêtresse planquée dans son pigeonnier roucoulant comme une bécasse estimant avoir fait son devoir de présidente mais force de constater que nous percevons tout l'étendu de l'amateurisme gauchiste à pouvoir ou vouloir résoudre ce problème jouant des subterfuges ambigus pour rester en place

5.Posté par Luc TEUF le 19/01/2012 14:48
Paul JUNOT ? Un syndicaliste, un vrai et compétent !
Un homme tout simplement, digne de ce nom !
BRAVO PAUL et bravo également à toutes ces dames-courage !
Vous méritez vraiment le RESPECT !

6.Posté par la vu azot le 19/01/2012 14:50
n'importe quoi !
tout le monde peut faire la gréve comme eux : on gréve, on fait une pause et on recommence, c'est vraiment du grand n'importe quoi !

quand a l'autre paul Junot qui disait qu'il allait mourrir pour la cause, force est de constater qu'il s'est aussi arrété sans avoir obtenu gain de cause!

Bizarre aussi de voir ces "grévistes" de la faim laver de la vaiselle et des marmites....quel arnaque !

Quand on fait une gréve de la faim on va jusqu'au bout, on ne fait pas une pause pour recommencer aprés.

Ils se sont complétement discrédités, N Dindar est en position de force.

7.Posté par Reveil 2012 le 19/01/2012 15:01
Nous sommes en guerre contre tout les élus , mais malheuresement peux son conscient du combat,

LES DROITS SON BAFOUE, MISERABLE ELUS

8.Posté par Cambronne le 19/01/2012 15:31
6.Posté par la vu azot le 19/01/2012 14:50
vas y fait la grève de la faim toi tête de nœud avec ta grande gueule de gauchiste

9.Posté par Logique le 19/01/2012 15:38
6.Posté par la vu azot le 19/01/2012 14:50
Voici un type qui n'a pas encore intégré qu'on peut laver les assiettes des autres, même lorsqu'on a pas mangé soi-même.

Et puis ça ne faisait jamais que 29 jours qu'ils étaient en grève de la faim... rien du tout, quoi, une paille. Tout le monde peut le faire mais, étrangement, tout le monde ne le fait pas, surtout ceux qui disent que tout le monde peut le faire, pas vrai?

Heureusement que le ridicule ne tue pas, sinon ce genre de commentaire serait à chaque fois une auto-épitaphe.

10.Posté par qu'il est beau le chévique le 19/01/2012 16:09
cambronne défend des grévistes libéraux et d'ex-salariés d'une association totalement libérale dans son objet comme son mode de financement , les gauchistes ne passeront pas scrogneugneu !

11.Posté par Cambronne le 19/01/2012 16:28
10.Posté par qu'il est beau le chévique le 19/01/2012 16:09

z'avez raison mon cher qu'il est beau le bichique quand la merde monte elle monte elle monte comme disait un certain Vladimir Ilitch Oulianov, dit Lénine, hélas les faits sont têtus , ce qu'il ya de comique avec nos amis socialos démocrates humanistes c'est que lorsque la merde monte c'est que la fosse à lisier est pleine , mais ça ne sera jamais de leur faute pourtant ils ne seront jamais les derniers à pondre leur étrons socialisant pour utiliser des éoliennes pour ventiler le pognon des autres , l'exemple de cette entreprise l'arast en est le parfait produit socialisant d'une France d’assistanat ou nos politiques s'imaginent pouvoir résoudre des problèmes relevant du privé maintenant qu'ils ont abusé du système qu'ils payent ces femmes qui réclament leur salaire dignement gagné les dispositions du Conseil Général sont totalement irresponsables

12.Posté par BIEBER le 19/01/2012 18:08
Quelle folle ALLIE tout cela pour se montrer ,comme si elle a fait la gréve de la faim 27 ou 29 jours tout n'est que mensonge,continuez aussi mme à nous prendre pour des cons,vous continuez à vous enrichir sur le dos des créoles,(il n'y a qu'à voir à combien elle vends ses robes de mariées dans son petit commerce de st denis) ne rentrez pas dans son jeu,elle vous manipule depuis fort longtemps.........(Assoc STOP INJUSTICE)

13.Posté par MAIGNAN CARINE le 20/01/2012 10:25
@ BIERBER

Faut vraiment être un pauvre mec pour ne pas voir plus loin que bout de son nez.
Bouge ton cul de ton fauteuil si tu veux gagner ta vie et te faire du fric !
Mme ALLIE elle n'est pas comme tous ses gratteurs de cul qui vivent des allocations et enragent dès que d'autres plus courageux, plus travailleurs, prennent le risque de créer une entreprise et ont du succès ! Mi lé kréol é si ou lé kréol, ou fé honte a nou ! Il est temps de grandir un peu, de vous prendre en main au lieu d'attendre la gueule ouverte que tout vous tombe tout cuit dedans ! Arrêtez de jouer les pauvres victimes et de criez à l'injustice dès qu'un zoreil, un zarab, un malbar ou un chinois monte un commerce ou une affaire, allé rod travail, arret touche l'argent l'état, arret profit du systèm !

14.Posté par BIEBER le 20/01/2012 16:38
post 13 la vérité n'est pas bonne à dire à ce que je vois,c'est l'hopital qui se fout de la charité
à bon entendeur salut mais à trés bientôt

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales