Social

Ex-Arast : Renvoi de l'examen du dossier au 14 avril


Ex-Arast : Renvoi de l'examen du dossier au 14 avril
Le conseil des prud'hommes a renvoyé, hier, l'examen du dossier et les plaidoiries des ex-salariés de l'Arast pour leur intégration au Conseil général, au 14 avril prochain. Et pour cause, le principal argument de l'avocat du Département, Me Badat, a été l'absence de toutes les pièces nécessaires pour défendre son client.

Me Badat a indiqué à l'audience ne disposer d'aucun contrat de travail à l'Arast, ni de lettre de licenciement, ni d'attestation de recherche d'emploi. "Rien ne me prouve que ces requérants sont d'anciens salariés de l'Arast", peut-on lire dans le Quotidien d'aujourd'hui.

Le conseil du Département a également avancé que la partie adverse n'avait pas respecté les délais de rendu des conclusions faites lors d'une réunion préparatoire, accusant un jour de retard. Un fait reconnu par la représentante syndicale des ex-salariés de l'Arast, Valérie Bénard, qui a quand même fait remarquer que le liquidateur avait remis la liste du personnel au Conseil général.

Les ex-salariés de l'Arast n'ont pas manqué de manifester des soupirs de ras-le-bol, eux qui pensaient qu'une action en référé allait accélérer la procédure.
Jeudi 18 Mars 2010 - 10:00
Karine Maillot
Lu 1586 fois




1.Posté par etjosedire le 18/03/2010 12:24
Et maintenant ça finasse.

Toutes les manoeuvres dilatoires seront employées, car il s'agit de ne pas parler du soldat Nassimah qui dimanche soir, après la victoire de Robert, se retrouvera réduite à ce qu'elle a toujours été, c'est à dire: Pas grand chose.

L'opportunisme a ceci de pitoyable: à force de vouloir coller aux tendances du moment, on se retrouve à la fin bien seul.

Elle pourra toujours former un club avec TAK et Vira.

2.Posté par TISF déçue le 18/03/2010 14:13
Pour une poignée de dollars en plus!!! tel pourrait être le titre de cet épisode de plus du feuilleton ARAST. je me suis désolidarisée de ce mouvement depuis longtemps car ne comprenant pas l'acharnement contre le Conseil Général. Manœuvre politicienne? Désir de notoriété pour certaines? Volonté de cacher les "gabegies" des dirigeants? Rêve de faire une entrée dans l'arène politique??? autant de questions qui me chiffonnent et m'obligent à me démarquer.
Cela dit, ma demande première reste le paiement de mes indemnités de licenciement. a ce jour je suis dans la m... parce que financièrement je n'arrive pas à joindre les deux bouts et j'ai du mal à retrouver du travail malgré des démarches multiples...
si cette affaire perdure, je vais prendre la direction d'un pont.... mais cela personne ne l'écoute ou l'entend; trop occupé avec les Régionales ou autre volonté de percer....
et tout ce petit monde se dit être dans ou pour le social!!! Sérieux?

3.Posté par Dyonisa le 18/03/2010 14:42
C'est dingue, depuis le temps que cela dure, j'admire ces ex-salariées pour leur courage... Ne baissez pas les bras, votre situation est inadmissible.

4.Posté par papapio, ni macro ni géniteur payeur le 18/03/2010 14:53
Fallait il sursoire a cette décision avant le 2eme tour ? c'est pas impossible....
Quoi qu'il en soit, malgré que chacun sache maintenant les reproches que nous formulons contre la branche AEMO de l'Ancienne ARAST, laisser ces gens dans l'attente sans résolution est inacceptable, pour eux comme pour leur enfants...
Ils se retrouvent, comme nous, balancés d'une échéance a l'autre et doivent subsiter comme ils le peuvent entre temps... t les banques, elles, n'attendent pas, c'est Now...
Le chacun pour soit c'est ça......... Est ce que nous voulons vrament ?

5.Posté par hugues dechilly le 18/03/2010 15:25
"partie adverse n'avait pas respecté les délais de rendu des conclusions faites lors d'une réunion préparatoire, accusant un jour de retard. Un fait reconnu par la représentante syndicale des ex-salariés de l'Arast, Valérie Bénard,"

c'est sur qu'on peut pas tout faire à la fois .... être sur la liste (- 2 places) de Robert et s'occuper de ses ex collègues qui sont dans le caca financièrement parlant ....

à chacun ses priorités ...

6.Posté par papapio, ni macro ni géniteur payeur le 18/03/2010 16:01
Voilà, on était pas loin du compte... c'est sure qu'au regard de l'entente cordiale entre Nassimah et Paul (pour cause d'intérets convergeants), il valait mieux que ça se passe comme ça... Rien ne se perd, Rien ne se crée, tout se transforme...

7.Posté par ex-arast le 18/03/2010 16:38
euh c pas maître badat l'avocat du département c'est maître BELLO!

8.Posté par décision le 18/03/2010 17:17
je suis fatigué d'attendre une décision, fatigué d'attendre les indemnités je suis tjs au chômage avec une lettre de licenciement pourquoi AGS ne travaille pas au cas par cas pourquoi le tribunal ne peut une bonne fois pour toute rendre une décision pour qu'enfin on puisse faire un pas en avant j'ai l'impression que c'est un plaisir pour eux de s'archarner
et vous voulez que le 21 on VOTE JAMAIS
les élus on contribué avec nassimah au licenciement de 1200 salariés meme aujourd'hui aucun d'entre eux ne fait en geste en faveur des salariés alors si ils attendent mon vote et celle de ma famille ils peuvent tjs rever

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales