Social

Ex-Arast : Le 5ème gréviste de la faim dénonce un "asservissement" rampant

Patrick Fary-Olax a entamé une grève de la faim depuis hier pour soutenir les ex-salariés de l'Arast. A travers cette démarche personnelle, il veut interpeller les Réunionnais face à une perte de solidarité à cause des pouvoirs publics qui veulent "maintenir les gens dans l'ignorance et le besoin".


Patrick Fary-Olax à gauche et Jacques Zéphir
Patrick Fary-Olax à gauche et Jacques Zéphir
 
Depuis hier matin, Patrick Fary-Olax, engagé de la "cause réunionnaise" et qui suit le sort des ex-salariés de l'Arast depuis la dissolution de la structure, a entamé une grève de la faim. "Les choses ont pris le temps de se décanter et là j'ai décidé de me joindre aux grévistes", explique-t-il. A travers sa démarche, il veut dénoncer un problème de société: "l'asservissement du peuple réunionnais".

"Ils (l'AGS et le Conseil général) sont en train de gérer un cheptel humain"

"Les plus petits payent pour les plus gros, c'est une règle qui devient institutionnelle", regrettent Patrick Fary-Olax et Jacques Zéphir, lui en grève de la faim depuis maintenant 13 jours. Pour Patrick Fary-Olax, "ils (l'AGS et le Conseil général) sont en train de gérer un cheptel humain". Jacques Zéphir ajoute que "les règles sont imposées jésuitement". Les deux grévistes considèrent que les deux structures, dont le Conseil général qui est garant du confort social, "maintiennent les gens dans l'ignorance et le besoin, et les oblige à entrer dans leur combine en les inféodant". Une tendance mise en place depuis la départementalisation selon eux, et qui aujourd'hui est visible à travers "les arrangements" qu'on tente d'imposer à ces ex-salariés.

Les deux hommes montrent du doigt également la justice. "Des gens se faufilent à travers des procédures juridiques au détriment des plus faibles. Aujourd'hui on ne gagne pas contre l'Etat ni contre une collectivité alors que ces ex-salariés dépensent des sommes astronomiques pour faire respecter leurs droits. Cela va à l'encontre de toutes les valeurs de notre société", insiste Jacques Zéphir.

Patrick Fary-Olax dénonce aussi "l'hypocrisie" des pouvoirs publics: "On dépense des fortunes dans des campagnes de lutte contre les violences faites aux femmes, mais on nourrit la vague de violence d'un autre côté en prenant les plus faibles en otages". Jacques Zépir, membre du parti politique du Front de gauche parle lui "de système d'oppression mis en oeuvre par deux personnes morales contre des personnes physiques (...). Le Conseil général et l'AGS sont sensés les aider au lieu de leur faire perdre leur dignité".

"Beaucoup de gens nous soutiennent dans l'ombre"

A travers sa démarche, Patrick Fary-Olax veut interpeller la population réunionnaise. "Il faut entrer dans leur jeu, explique-t-il. Beaucoup de gens nous soutiennent dans l'ombre car ils ont un parent qui travaille au sein du Conseil général, mais la solidarité est quand même là".

Tous les soirs, dans "la grotte", le Groupe de dialogue inter-religieux lit un texte de fraternité. "C'est un moment fort où on ressent des vibrations, la solidarité est encore là".
Mercredi 4 Janvier 2012 - 09:04
Lu 1926 fois




1.Posté par Françoise Adv le 04/01/2012 11:54
Bonjour
petite précision : le texte qui est lu tous les soirs est l'Appel à la Fraternité proclamé en octobre 2009 par le Groupe de dialogue interreligieux. Celui-ci n'est pas représenté en tant que tel au rendez-vous du soir.

2.Posté par lalwa le 04/01/2012 12:43
Que fait donc Valérie Benard, maintenant Conseillere Regionale pour ses ex collegues ?
Il me semble que la Region est la plus grosse collectivite de la Reunion !

3.Posté par mazenbron le 04/01/2012 13:30
"Les règles sont imposées JESUITEMENT" ! C'est le jésuite Stephane(qui a officié sous la bache de Noel) qui va apprécier cette jésuititude :-))

4.Posté par NEMO le 04/01/2012 14:07
L'asservissement du peuple Réunionnais en le maintenant dans l'ignorance et la dépendance grâce:

. à nos CHERS élus locaux entourés de leurs courtisans,...

. qui vivent TRES LARGEMENT de l'argent public sensé améliorer la vie du plus grand nombre,...

. encouragés par des "affairistes" spécialisés dans les montages financiers opaques proches des partis politiques qui eux aussi profitent de ce fromage,...

. Adeptes du toujours plus pour eux et leurs affidés,...

. UNANIMES à reconnaître que c'est la faute de l'Etat qui ne, LEURS, donne pas assez en étant incapables de réduire leur propre train de vie ,...

. Après avoir connu une crise due aux requins en 2011,... il est à souhaiter dans l'intérêt du plus grand nombre, que La Réunion en cette année 2012 ne cède pas aux chants des sirènes !!!

5.Posté par kada le 04/01/2012 15:03
L ignorance est le plus grand des pêchés est tout la souffrance en n 'est la conséquance

la Réunion debout Ensemble

6.Posté par nicolas de launay de la perrière le 04/01/2012 19:15
mais comment se fait il que zinfos974 n'arrive pas à obtenir une interview de valérie bénard??!!

7.Posté par ti colon le 04/01/2012 20:20
Salut Fary,
J'admire ton courage politique, la Réunion manque de ces "camarades" qui vont réellement au fond de leur soutien aux salariés en lutte.
Bon courage à toi

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales