Société

Eviter le vol des mobiles, un "geste citoyen"

L'association de la Fédération Française des Télécoms et le ministère de l’Intérieur s'associent une nouvelle fois pour lutter contre le vol des mobiles. L'accent est particulièrement mis sur le blocage de la ligne mais aussi du mobile en cas de vol. Le lancement du site de conseils pratiques www.mobilevole-mobilebloque.fr permet dorénavant de renseigner tous les usagers. Voici le communiqué de la Préfecture.


Eviter le vol des mobiles, un "geste citoyen"
"Engagés ensemble depuis 2003 dans la lutte contre le vol des mobiles, les opérateurs membres de la Fédération Française des Télécoms et le ministère de l’Intérieur, de l’Outre-mer, des Collectivités territoriales et de l’Immigration s’associent une nouvelle fois.

Aujourd’hui, il s’agit de sensibiliser les utilisateurs sur l’importance du blocage du téléphone mobile en cas de vol, en plus du blocage de la ligne. En effet, bloquer son mobile rend le téléphone inutilisable sur le réseau national, et donc le vol inutile. Le faire est un geste citoyen permettant de décourager tous les potentiels voleurs.

Depuis l’entrée en vigueur de la loi LOPPSI 2 (loi d'orientation et de programmation pour la performance de la sécurité intérieure), le 16 mars 2011, la procédure à suivre en cas de vol de son mobile est plus simple pour l’utilisateur et plus efficace pour les forces de l’ordre, car dorénavant tous les dépôts de plainte sont automatiquement suivis du blocage du téléphone.

Le numéro IMEI est indispensable

En cas de vol, l’utilisateur doit, d’une part, bloquer sa ligne auprès de son service client opérateur, d’autre part, porter plainte auprès d’un commissariat de police ou d’une brigade de gendarmerie, en indiquant le numéro d’identité (le numéro IMEI) du téléphone volé.

Les forces de sécurité se chargent ensuite d’envoyer la demande de blocage de l’appareil à l’opérateur concerné, qui la met en œuvre dans un délai de 1 à 4 jours maximum. Auparavant, c’était l’utilisateur lui-même qui devait envoyer une copie du dépôt de plainte à son opérateur.

Il est indispensable de bien noter le numéro IMEI de son téléphone mobile, disponible soit en faisant le *#06# sur le clavier de son téléphone, soit sur le coffret ou la facture d’achat de son appareil. L’objectif de la campagne d’information lancée par la Fédération Française des Télécoms et le ministère de l’Intérieur est d’expliquer aux utilisateurs de mobile la démarche à suivre en cas de vol et les sensibiliser sur l’importance du numéro IMEI.

Un flyer d’information sera diffusé à 4.000.000 d’exemplaires dans toute la France à travers les préfectures, les commissariats et les gendarmeries, ainsi que dans certains points de vente opérateurs. Ce flyer sera décliné en une affiche et un sticker qui seront affichés dans les lieux recevant du public et les gares.

65 millions d'utilisateurs concernés

Un site d’informations pratiques www.mobilevole-mobilebloque.fr voit également le jour. Il est composé de trois rubriques "Utiliser les anti-vols de son mobile", "Eviter de tenter les voleurs" et "En cas de vol" et d’actions de communications menées par les opérateurs tout au long de l’été vis-à-vis de leurs clients pour leur diffuser les messages-clés de sensibilisation sur le vol des mobiles : emailing ou SMS en push et inserts dans les factures, articles dans magasines clients, relais sur les sites webs et les réseaux sociaux, sensibilisation interne... *

Le site répond à l’un des freins constatés dans le processus de blocage des mobiles en cas de vol, où conserver le numéro IMEI de son téléphone mobile. Comment ? Grâce à un module simple d’utilisation et pratique, présent sur le site www.mobilevole-mobilebloque.fr , chaque utilisateur peut se faire envoyer le numéro IMEI de son mobile sur son adresse mail personnelle afin de le garder dans un lieu sûr et facilement consultable.

La Fédération Française des Télécoms et le ministère de l’Intérieur se félicitent du renouvellement de ce partenariat autour d’un sujet qui concerne l’ensemble des 65 millions d’utilisateurs de mobile en France, dont plus de 10 millions sont équipés aujourd’hui d’un smartphone."
Mardi 5 Juillet 2011 - 12:39
.
Lu 1211 fois




1.Posté par Géolocalisation le 05/07/2011 18:12
Et la géolocalisation ? Ce n'est pas seulement réservé aux mari jaloux et aux patrons voyous ! Mais encore faut-il une volonté politique de l'Administration et des opérateurs.

2.Posté par ndldlp le 05/07/2011 20:14
pour que le vol soit efficace, il faut lancer fort et loin le gsm dans les airs...

3.Posté par Gabriel Picard le 05/07/2011 20:49
Je n'ai toujours pas compris à quoi ça sert : le téléphone est volé, il ne va pas revenir ! La vengeance, c'est l'idée que le voleur l'aura dans le baba ? Ca reste à prouver. Ceci dit, ce qui serait un geste citoyen, c'est que les gens cessent de laisser dans leur voiture la carte grise et l'attestation d'assurance : quelle aubaine pour le voleur s'il se trouve confronté à un contrôle routier ! On devrait verbaliser, ET JE SUIS SERIEUX, tous ces gens qui laissent dans leur voiture leur sacoche, leur sac à main, leur PC portable, et devinez où ? La plupart du temps la nuit aux abords d'une discothèque ! Mais c'est pareil dans le parking de leur réside'nce, voire dans leur propre cour. Ils et elles n'ont pas encore compris que lorsque les voleurs (toujours à l'affût) voient un homme et à plus forte raison une femme sortir bras ballants d'une voiture, cela signifie qu'ils ont tout laissé à l'intérieur ! Oui, on devrait les verbaliser, car ils entretiennent le fond de commerce des voleurs. Gabriel Picard.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 5 Décembre 2016 - 09:32 Saint-Pierre: Un requin bouledogue prélevé

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales