Actu Ile de La Réunion

Européennes : Les trois propositions clés d'Hugues Maillot pour "une révolution tranquille"


Hugues Maillot et Jean-Jack Morel
Hugues Maillot et Jean-Jack Morel
À presque 15 jours des élections européennes du 25 mai 2014, Hugues Maillot, tête de liste pour la circonscription Outre-Mer, a exposé les principales propositions de son parti "Debout La France !" pour "une nouvelle Europe".

En 2012, la France a contribué à hauteur de 21 milliards d'euros au budget européen. En retour, elle a reçu 14,5 milliards d'aides de l'Europe, soit "perdus", selon les dires d'Hugues Maillot, 6,5 milliards d'euros.

Cette "fuite", toujours d'après le candidat, aurait servi en 10 ans au "projet principal de l'Europe dans l'élargissement de l'Union vers les anciens pays de l'Est, ainsi que la remise à niveau de leurs infrastructures et leur éducation". Reprenant les propos de William Félicité, un adhérent, il dénonce une mauvaise orientation des crédits de l'Europe : "Charité bien ordonnée commence par soi-même. On ne peut pas être solidaires si l'on n'a pas réglé nos propres problèmes".

"Il faut arrêter l'hémorragie"

En 10 ans, la contribution "nette" de la France aurait été multipliée par six puisqu'elle était d'un milliard en 2002 tandis que la dotation attribuée aux départements d'Outre-Mer est restée la même depuis 2000, soit 530 millions d'euros.

D'autre part, l'aide de l'Europe ne représente que 271 millions (5,5%) des dépenses publiques sur les 5 milliards dépensés par les collectivités réunionnaises chaque année. Le parti "Debout La France !" considère les fonds européens comme des aides "marginales" et dénonce l'inexistence d'un "accompagnement de l'Union Européenne en fonction de l'augmentation de la démographie de l'île (12% en plus depuis 2000)". "Par exemple, la Route du Littoral coûtant un total de 1,5 milliard d'euros, n'est financée qu'à hauteur d'environ 10% par l'Europe, avec 151 millions d'euros", explique la tête de liste.

Hugues Maillot soutient que : "La Réunion peut fonctionner sans les fonds européens" ce qui "relativise le fait que certains décrivent l'Europe comme le pied de riz de l'île, alors que c'est le contraire". Ces fonds sont pour lui, "insuffisamment utilisés envers les DOM-COM" alors que si c'était le cas "quelques grands sujets réunionnais seraient aujourd'hui réglés dont ceux du logement, de la mobilité et de l'intégration, complètement. Il faut arrêter l'hémorragie".

Une meilleure distribution de l'enveloppe

Le parti propose une réorientation de l'enveloppe vers les départements d'Outre-Mer à hauteur de 3 milliards d'euros des 6 milliards "perdus", ensuite distribués à "50/50" entre les Océans Atlantique et Indien, le dernier comprenant Mayotte et La Réunion (l'Océan Pacifique n'est pas concerné car son lien de fiscalité avec l'Europe le rend non-éligible aux fonds structurels).

Sur 5 ans, ce seraient donc 15 milliards de contribution globale reversés à l'Europe (3 milliards par an), pour une redistribution des fonds de 7,5 milliards envers l'Océan Indien dont 5,2 milliards pour l'île de la Réunion, soit 10,4 milliards par an. Ainsi, 20% de la dépense publique réunionnaise serait prise en compte par l'union.

25.000 nouveaux logements sociaux

Ce milliard par an de crédit supplémentaire ne serait pas "saupoudré" selon le parti et permettrait la mise en place de trois grands programmes envisagés par la liste candidate aux européennes. Contribuant au passage, "socialement, à la croissance et à la création d'environ 20.000 emplois sur les cinq ans".

Parmi ses trois propositions structurelles, la première touche le problème du logement, une "priorité" selon Hugues Maillot. Sa liste compte garantir la poursuite des financements sociaux, face à une très forte demande de logement social. L'enveloppe actuelle est de 300 millions d'euros par an pour une construction de 1500 logements à l'année face à un besoin de 5000 logements. Pour lui, elle doit être maintenue sur les cinq prochaines années.

"Sans aucune dépense supplémentaire" souligne le parti, mais "simplement avec une renouvellement de ce crédit, la Réunion pourrait répondre à cette demande" et programmer la construction de "25.000 logements sociaux et l'amélioration de 6000 foyers insalubres". En termes d'emplois, cela en créerait "7000 par an à raison de deux emplois par logement sur les 3500 logements supplémentaires" attendus chaque année.

Le prix du billet d'avion "effrayant"

La deuxième proposition porte sur la mobilité des réunionnais. Jean Jack Morel, membre du parti, estime que la continuité territoriale actuelle n'est que du "pipeau" car "seulement une partie de la population y a accès" et qu' "une bonne fois pour toute", la Réunion doit se doter d'une "véritable continuité territoriale" pour deux raisons… Déjà, pour "permettre une meilleure mobilité des jeunes" puisque un billet d'avion coûte "presque un SMIC" ce qui est "effarant". Mais aussi pour entretenir "le deuxième pan de l'économie réunionnaise, après la canne à sucre dont l'avenir est incertain, le tourisme".

Debout la France suggère une prise en charge à 50% du billet d'avion sur les fonds de l'Europe, mais aussi une dévaluation de l'euro de 20% qui diviserait par deux le coût du même billet. Elle s'effectuerait directement au niveau des compagnies "sans obligations sur celles-ci" et serait attribuée à deux types de voyageurs, les "domestiques" (ceux affiliés à l'île) et les "touristiques", à condition que le tarif soit d'un maximum de 500 € aller-retour, depuis n'importe quelle destination.

Le parti attend 300.000 touristes supplémentaires par an en espérant approcher les 700.000 et la création de 10.000 emplois directs (hôtellerie) et indirects (artisans, chauffeurs etc…). À côté de ça, le parti prétend que les compagnies auront "750 millions d'euros" de chiffre d'affaires.

La moitié du budget d'un touriste lambda est consacrée au billet d'avion selon lui, et cette baisse du prix laisserait à l'île quelques "2 milliards" de bénéfices au tourisme avec 1800€ par touristes "laissés dans l'économie locale".

Le coût de ce programme s'élèverait à 3,2 milliards d'euros contre 3,45 milliards de recettes nouvelles générées, "un bénéfice indispensable pour les perspectives des jeunes" selon Hugues Maillot qui qualifie sa campagne de "révolution tranquille par suffrage universel", avant "une révolution dans la rue si rien n'est fait".

"100% des jeunes doivent être aidés"

Le troisième et dernier point sur lequel l'équipe d'Hugues Maillot a insisté, est l'instauration d'un programme d'accompagnement pour les jeunes en demande d'insertion sociale. Valérie Dambreville, conseillère principale d'éducation et membre du parti elle aussi, demande un programme pour "redonner confiance et estime de soi aux 37.000 jeunes inscrits en Mission Locale".

La réunion compte plus de 56% des jeunes de moins de 25 ans en recherche d'emplois dont 3500 jeunes diplômés à niveau Bac+3. L'adhérente alarme sur la "stupidité" des emplois jeunes et contrats d'avenir qui "dévalorisent la jeunesse" et affirme que "100% des jeunes doivent être aidés et pas seulement 2000 avec la garantie jeune… Il faut construire une réponse à la hauteur de la demande".

Le programme couterait 500 millions d'euros à la Réunion et comprendrait la rémunération des diplômes (490 millions) et les prestations complémentaires (10 millions).
Mardi 13 Mai 2014 - 16:39
Lu 5554 fois




1.Posté par noe le 13/05/2014 18:29
C'est qui ? je ne le connais pas encore ...il ne m'a pas invité ...

2.Posté par dadou le 13/05/2014 18:34
et Maurice qui ne depend pas de l'europe a eu droit a des financements pour la construction de la 4 voies reliant l'aeroport a grand baie!!

3.Posté par R I P O S T E le 13/05/2014 20:58
Hugues Maillot pour "une révolution tranquille" reste out kaz mounwar , pou lo peu d' électeurs i sa vot pou " assis la république " .
Au contraire invite a zot à un pic nique somin volcan , un retour sur investissement ne sera pas perdu pour tous !

4.Posté par nicolas de launay de la perriere le 13/05/2014 21:11 (depuis mobile)
Sur le même principe...la France verse X milliards à la Reunion..qui contribue à hauteur de Z millions au budget national via l'impôt sur le revenu.. bien evidemment, Z est bien inferieur à X... que conclure alors de l argumentaire du candidat ???

5.Posté par fredo974@gmail.com le 13/05/2014 21:27
En tout cas , il est sur de ne pas avoir les voix des employés du Conseil Général sous ses ordres , tellement il se comporte en petit dictateur , méprisant tout le monde et se comportant en donneur de leçons , alors qu'il doit sa progression de carrière à une énorme capacité à courtiser les élus , et non pas à ses compétences (comme beaucoup dans cette collectivité)
Enfin , on ne sait jamais , voter pour lui et l'envoyer à Bruxelles c'est s'en débarrasser au niveau du Conseil Général!

6.Posté par clio974 le 13/05/2014 21:58
Encore un leader d'un parti dont les adhérents à la Réunion tiendraient dans une cabine téléphonique , un opportuniste qui rêve de toucher les indemnités de député européen et voyager aux frais du contribuable.
Mieux vaut rester chez soi que voter pour un tel candidat , jamais élu par le peuple , tellement imbu de sa personne qu'il n'aura jamais aucune chance , sauf sur un scrutin de liste comme à la Région ou n'importe qui peut être élu s'il connait bien la tète de liste ou s'il peut payer sa place.

7.Posté par Aurélien le 13/05/2014 22:51
Bien entendu on s'attaque à l'homme que l'on ne connaît pas et on passe à côté de l'essentiel : les propositions. Ah mesquinerie quand tu nous tiens ! La lâcheté est tellement facile dans l'anonymat d'un pseudo. Moi je voterai pour ce candidat parce qu'il a le courage de ses opinions.

8.Posté par Éric le 14/05/2014 08:28 (depuis mobile)
Encore une personne abus de sa personne au cg, qui ne doit sa place qu 'à la politique ....incompétent

9.Posté par Oscar DUDULE le 14/05/2014 11:53
La plupart des réactions s'attaquent à la personne.. Rien sur le programme. C'est nul
Je voterai pour cette liste

10.Posté par Auto-entrepreneur le 14/05/2014 13:35
J'aimerais dire que beaucoup d'employés du Conseil Général sont souvent cyniques et méprisants vis-à-vis les bénéficiaires du RSA et des auto-entrepreneurs en difficultés. Je constate que la créolisation entraîne davantage de l'affairisme que du développement.

11.Posté par Tarsier le 14/05/2014 18:46
La Réunion et la France en général s'enfoncent dans la paupérisation, le fonctionnement de l'Union Européenne éloigne inexorablement les peuples des décisions pendant que les lobbies font leur loi à Bruxelles et nous préparent un traité transatlantique qui va faire de gros dégâts... Alors oui, il est plus que temps de voter pour un parti qui refuse la fuite en avant, le 25 mai NI SYSTEME, NI EXTREMES !

12.Posté par yeux ouverts le 14/05/2014 19:57
Moi quand je lis les commentaires je vois des critiques sur la personne mais pas sur le projet.
Si vous n'avez rien d'autre à faire chez vous que de vous en prendre à des gens qui ont des idées juste par jalousie également de la réussite de monsieur Maillot vous êtes minable.
Ses collaborateurs CG974 sont très content de travailler avec lui mais seul les paresseux qui ne veulent pas bosser son mécontent et quand leurs bretelles sont remontés ils sont pas content les minables.

@riposte n'oubliez d'aller vous acheter un cerveau ça vous aidera je pense.

Moi je voterais pour la liste debout la france et comme on dit en créole

y gagne pas empêche la mer batte.
et dans la langue na point le zos

@bon entendeur salut

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales