Economie

Europe : La Réunion doit montrer sa capacité à innover


Les chercheurs et innovateurs réunionnais vont pouvoir vendre leurs savoir-faire et expertises à l'Europe ce jeudi. Cette semaine est dédiée à "Horizon 2020", un nouveau programme-cadre de recherche et d'innovation de la Commission Européenne pour la période 2014-2020 qui propose à tous les organismes de recherche, universités et entreprises des financements via des appels à projets. 80 milliards d'euros vont être investis pour financer ces projets et c'est l'occasion pour La Réunion de récolter sa part.

Pour aider les Réunionnais à répondre à ces appels, le Comité régional d'innovation a mis en place une "Cellule Europe" qui vise à faciliter la mobilisation de financements, coopérations internationales et la visibilité des centres de recherche et entreprises réunionnais.

Pour l'occasion, la "Cellule Europe" a organisé des visites de sites pour des chercheurs et référents européens, appelés des "points de contacts nationaux". Un séminaire général sur le programme Horizon 2020 et ses enjeux est prévu ce jeudi et un atelier de travail vendredi. Les chercheurs réunionnais auront donc l'occasion d'échanger avec ces "points de contact nationaux" autour de diverses thématiques. Pour cette première édition, un focus particulier sera néanmoins consacré à la question de la transition énergétique.

Philippe Jean-Pierre, président du Comité régional d'innovation, insiste sur l'importance du programme pour La Réunion: "Nous devons capter ces financements européens qui complètent les financements spécifiques que nous avons déjà. Nous devons transformer l'économie réunionnaise avec de nouveaux moteurs économiques et le point central pour cela est aujourd'hui l'innovation".

Si La Réunion a de nombreux atouts selon lui, il est judicieux de se concentrer sur la transition énergétique pour montrer ce que l'on sait déjà faire. "L'Europe doit tendre vers une économie moins carbonisée. Il est nécessaire pour cela de mieux consommer notre énergie, de moins en demander et d'utiliser des carburants plus propres".

Le soleil, le vent, la marée et la canne à sucre sont quelques exemples des atouts climatiques qui permettent cette transition, selon Philippe Jean-Pierre. "Nous avons des start-up qui réfléchissent aux carburants de troisième génération et d'autres à des bâtiments intelligents, qui consomment moins, explique-t-il. Cette semaine est l'occasion de dire "La Réunion, construit ton destin"".
Mercredi 29 Octobre 2014 - 18:28
Soe Hitchon
Lu 1082 fois




1.Posté par bien le 29/10/2014 19:07
La Réunion ne risque en cas cas "la fuite des cerveaux "!!

2.Posté par noe le 29/10/2014 19:07
Innovons !
-Transformons le rhum en champagne ou en whisky ..
-Transformons nos plages en endroits hyper accueillants
-Transformons le grand Raid en super raid !
-Transformons notre mauvaise mentalité en accueil sincère !
.....................

3.Posté par Dimitri ALAIN le 30/10/2014 07:04
post 2 oublié pas de faire un loi qui s'occupe avec une sévérité nos politiques et un contrôle sur leurs faits et gestes avec notre argent et leurs salaires a la baissent de moitié

4.Posté par niko le 30/10/2014 08:33
faisons dans ce cas là un institue de recherches sur les énergies, dont l'axe serait porté non seulement sur les renouvelables et la réduction de la consommation des maisons et bâtiments, mais en plus sur la réduction et le moyen de remplacer les énergies fossiles, dont le pétrole en premier lieu.

5.Posté par alékons le 30/10/2014 08:53
Cela fait plus de 15 ans qu'un certain paul Verges s'engageait à assurer la quasi autonomie énergétique pour...2020, c'est à dire demain. Cela fait 6 ans qu'un certain Sarkozy voulait faire de GERRI la vitrine du savoir faire réunionnais, avec l'appui de major telles que Renault véhicules électriques (rien de moins)... et tout cela alors que Mr Jean-Pierre jouait déjà les "conseillers Nimbus"...bref des amuse kouyons à répétition alors que la combustion d'énergie fossile "déor" représente aujourd'hui 70 % de nos besoins globaux ! Il faudrait messieurs-dames raison garder. Plutôt que de fumeuses énergies ou climatisation marines limitées au mieux à quelques spots de consommation, investissons sur le soleil avec stockage: ça marche...mais la technostructure (EDF) n'aime pas vraiment. OUKILE à ce sujet nos politiques batay-coq ? Au fait Mr Dupuy, le terme "carbonée" dans l'avant dernier paragraphe serait plus judicieux que "carbonisée".

6.Posté par CARBONISé SAIT DE QUOI IL PARLE le 30/10/2014 13:53
Avec un président de CRInnovation qui prescrit de faire de "l'innovation" sur la base de ce qu'on sait déjà faire... pas étonnant que notre économie soit "carbonisée"... la chasse à la prime et à la sub est le contraire de l'innovation, il entretient les positions de rente et ne stimule pas l'économie qui implique prise risque, effort de productivité, stratégie recherche et stratégie de développement et évidemment pour une île comme la nôtre mais des présidents machins, des cousins directeurs d'agence de développement et la seule vraie ambition dans une route de béton à 1,6 ou 1,7 ou 2 milliards qui va carbonner plus encore l'économie, difficile d'être crédible ... mais bon, le Petit Dictateur a demandé d'être sur tous les fronts e de monter au "charbon" alors ça carbone dans le n'importe quoi au lieu de phosphorer avec discernement ! Innovons pour 2020 et dégageons cette bande de bras cassés qui ne peut rien comprendre au développement économique parce que fonctionnarisés depuis le biberon. Ils en avaient un du privé .. Dupont, ils l'ont noyé en coulant GERRY alors les professeurs de développement qui ne développe rien d'autres que le melon c'est bon, ça ne nous ouvre aucun horizon ! En somme, merci pour ton intervention Jean-Philippe !

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 17:47 La Réunion monte à bord du Train des Outre-mer

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales