Politique

Europe Ecologie : "Le marquage des requins aurait dû débuter dès février"

Les Verts maintiennent leur position sur la problématique "requin" sur les plages réunionnaises. Se défendant d'arriver après la guerre, les membres du parti politique demandent eux aussi du temps pour comprendre un phénomène qui prend les autorités de cours. On aurait cru entendre la Préfecture ou la mairie de Saint-Paul. C'était oublier la présence de deux élus saint-paulois à la conférence de presse : Jean Erpeldinger et Mélissa Cousin.


Le parti écologique s'exprimait ce matin à l'Ermitage sur la thématique ô combien délicate de la menace des requins sur les vies humaines et la vie économique de l'Ouest. Aucune annonce fracassante mais une position prudente qui prône de "donner du temps au temps". Cyrille Melchior tombe cependant dans les filets des Verts.

"Les battues de requins comme il y a pu en avoir aux Seychelles ne résolvent en rien le problème. On a pu constater qu'aucun des requins pêchés ne comportait de restes humains dans leur estomac", affirme Jean Erpeldinger, porte-parole d'Europe Ecologie les Verts, mais aussi adjoint aux politiques environnementales à Saint-Paul. "Je parle bien sous la double casquette" confirme l'élu, pour ceux qui en douteraient.

Moins affirmative est la réponse quant à la position à adopter si jamais les études programmées mettaient en lumière une sédentarisation avérée des-dits requins.

Tout naturellement, EELV Réunion compte sur les recherches scientifiques pour éclairer "une situation que personne ne maîtrise" juge Jean-Alain Cadet, président du parti. En matière de fléau, si tant est que l'on puisse qualifier les attaques de requins ainsi, Jean-Alain Cadet évoque sa propre expérience du Chikungunya. "J'étais petit restaurateur. Ce n'est que par la suite que j'ai monté mon association de lutte contre le chik'" qui continue d'ailleurs d'oeuvrer à la propreté de l'île.

Et si les deux phénomènes se rejoignaient dans une même logique de pression humaine sur l'environnement ? Les membres d'EELV n'échappent pas au parallèle. "Un cabri qui meurt dans les hauts finit plus souvent dans la ravine qu'à l'équarissage" juge-t-il. Des ravines dont le contenu finit un jour ou l'autre dans l'océan. De quoi aussi interroger sur nos pratiques humaines.

Sur la dernière proposition municipale de pose de filets de délimitation (et non anti-requins, voir ici ) à Roches Noires, Jean Erpeldinger ne peut se désolidariser de l'action de sa majorité. La touche écologique veille cependant : "Si au bout de deux semaines, on s'aperçoit que des espèces viennent se prendre dans les filets, on rejugera de l'utilité de ce filet". Mais à 5 ou 6 mètres du bord, les risques pour que le filet soit néfaste pour les poissons ou les tortues sont limités selon lui.

Sur la campagne de marquage des requins qui s'annonce, les Verts réaffirment les limites qu'ils souhaitent voir imposer aux pêcheurs autorisés. "Nous sommes en faveur de la capture à des fins de marquage uniquement et qui aideront la compréhension scientifique" poursuit Jean-Alain Cadet. Exit donc "les battues réclamées par un député en mal de publicité et relayé localement par un homme politique". Jean Erpeldinger désigne sans le nommer Cyrille Melchior, conseiller municipal de l'opposition saint-pauloise et conseiller général. Un autre message est envoyé en direction de la préfecture cette fois : "Si le marquage avait été lancé dès février, on aurait su si les attaques suivantes étaient le fait des mêmes individus ou pas, sédentarisés ou pas" ajoute-t-il. Bref, du temps de perdu en somme...

Avec beaucoup de prudence enfin, le parti avoue ne rien savoir de plus que le citoyen normal. "On doit admettre que l'on est dans le doute. Il faut se donner le temps des études scientifiques". La franchise ne fait pas de mal en politique.

Les Verts ne veulent plus se cacher sur le sujet délicat des requins
Les Verts ne veulent plus se cacher sur le sujet délicat des requins
Vendredi 14 Octobre 2011 - 15:06
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 988 fois




1.Posté par noe1 le 15/10/2011 06:32
Le requins font couler beaucoup d'encre , et chauffer de nombreux claviers ...
Chacun y va de ses conseils , de ses bla-bla-bla ....Tout est bon à prendre ...

Depuis les ailerons , le sushi , le carri ....maintenant c'est la capture qui prime ....

Une attaque , on est contre , plusieurs attaques on est pour la pêche !

2.Posté par palaxsa le 15/10/2011 14:40 (depuis mobile)
C qui c pseudo ecolo qui n'ont meme pas de mandat vient nous donner des lecons en matiere d'ecologie

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales