Société

Etudiants : Le président de l'UNEF est à La Réunion


Emmanuel Zemmour (à gauche) avec des membres de l'UNEF Réunion
Emmanuel Zemmour (à gauche) avec des membres de l'UNEF Réunion
L'UNEF Réunion accueille pour quelques jours Emmanuel Zemmour, président de l'Union Nationale des Etudiants de France, principal syndicat étudiant, qui compte environ 36.000 adhérents en France, dont 500 à La Réunion.

La raison de la venue du jeune homme de 24 ans est double. Il est d'une part venu donner le coup d'envoi des élections étudiantes, le 6 novembre, l'académie de La Réunion étant la première à voter. D'autre part, Emmanuel Zemmour souhaitr "attirer l'attention des pouvoirs publics sur le problème de la vie chère qui touche particulièrement les étudiants réunionnais". Plus concrètement, l'Unef demande "une prime de vie chère de 25% sur les aides sociales". D'autant plus que "la population étudiante s'appauvrit deux fois plus vite que la population française", ajoute-t-il.

Stéphane Maillot, le président de l'UNEF Réunion voit d'un bon oeil la venue d'Emmanuel Zemmour : "C'est toujours bien d'attirer le focus sur la Réunion. Car à Paris, on n'a pas toujours conscience de la situation des étudiants dans l'île. Et ce n'est pas normal qu'il n'y ait pas d'aides supplémentaires alors que la vie est plus chère ici"

Réformer le système des bourses

Emmanuel Zemmour en a profité pour faire le point sur les différents combats que le syndicat étudiant souhaite mener durant les prochaines semaines. "Nous demandons depuis longtemps une remise à plat du système des bourses". Au niveau local, le président de l'Unef soutient que le système actuel, "hérité des années 1960, exclue 50% des étudiants de l'île".

La réforme des aides sociales, que le gouvernement Ayrault a accepté de mener, n'est toutefois pas engagée. Les négociations doivent commencer en décembre. L'UNEF milite pour que les bourses ne soient plus administrées "par rapport à la feuille de salaire des parents mais en fonction des conditions personnelle des étudiants".

Emmanuel Zemmour note par ailleurs qu'au niveau politique, "le climat est meilleur qu'avant et offre plus de perspectives", faisant référence au changement de président et de gouvernement. Hollande, mieux que Sarkozy pour la condition étudiante ? "Il faut que les réformes viennent vite", tempère toutefois le jeune homme. Emmanuel Zemmour est à La Réunion jusqu'au 7 novembre prochain.

Dimanche 4 Novembre 2012 - 15:41
Lu 1848 fois




1.Posté par moi même le 04/11/2012 16:08
Au moins cette élection serait moins onéreuse que celle d'Avril ... Et niveau rentabilité par siège , ce n'était pas ça

J’espère qu'ils sont pas la juste pour avoir des sièges mais aussi pour défendre nos causes , et que les candidats peuvent le faire sans obliger de demander de l'aide extérieur .

2.Posté par Que faire ? le 04/11/2012 20:32
Les syndicats étudiants portent une très lourde responsabilité dans l'avenir des jeunes réunionnais. A toujours exiger plus d'argent pour tous les étudiants, les représentants étudiants de l'université préparent les jeunes réunionnais à devenir de futurs chômeurs, "rsaistes" et sans aucune formation. Les chiffres parlent d'eux-mêmes, 64% des jeunes actifs sont au chômage.

Actuellement vu les faibles revenus des parents, une majorité touche 4600€ de bourse nationale et 2150€ de bourse départementale (uniquement si les parents habitent la Réunion), soit 6750€ par an et PENDANT 3 ans, SANS AUCUNE CONDITION de réussite à un quelconque examen. Un étudiant peut donc s'inscrire pendant 3 ans et percevra approximativement 5000 € chaque année.

Tout le monde sait qu'une majorité d'étudiants s'inscrit en première année à l'université uniquement pour toucher les bourses nationale et départementale. Il y a deux exigences pour toucher ces bourses : la "présence" aux TD et la "présence" aux examens ! Ces deux conditions ne sont jamais appliquées et ne sont jamais vérifiées. Tous les gouvernements successifs de gauche, comme de droite, ainsi que les hommes politiques locaux, notamment ceux du Département qui versent la bourse dite "départementale", n'ont jamais eu le courage de prendre des décisions simples et efficaces, telles que :
- Exiger des établissements du secondaire, notamment des lycées, de recruter exclusivement des étudiants titulaires d'un baccalauréat professionnel au lieu de sélectionner les meilleurs baccalauréats généraux,
- Imposer une moyenne minimale afin que chaque étudiant fasse l'effort intellectuel et prenne conscience la nécessité d'acquérir des compétences,
- Exiger que chaque étudiant se construise un projet professionnel personnalisé en suivant avec "assiduité" une formation adapté à son parcours (formation en alternance, apprentissage, etc.).

Du courage Messieurs les décideurs !

3.Posté par moi même le 04/11/2012 22:39
@Que faire ?

Pour commencer , déjà pour pouvoir mettre les jeunes au boulot , faudrait avoir des emplois à offrir . Hors il y en a pas ... La seule solution est la mobilité .Mais bon ces jeunes qui ont bougé ne sont pas comptabilisés en tant que jeune actif de la Réunion et donc cela augmente le pourcentage de jeunes actifs au chômage .

Quand vous dites majorité , moi j'ai vu sur ce site (surement un communiqué de L'UNEF Réunion ou du Crous ) que 50% des étudiants touchent la bourse national et 70% de ces boursiers à échelon 6 . Ce qui fait moins de 50% des étudiants qui touchent la bourse national à taux plein ... Pas besoin de calcul vraiment scientifique ...
De plus vu le système mis en place , on a droit à 2 années pour réussir une première année d'examen sinon on a plus droit à la bourse . Donc voila si on se trompe une fois de filière (par ce que généralement au lycée , on est pas trop documenté pour les études supérieurs et on s'en rend compte que trop tard ) , on a pas le droit de rater son changement de filière .
Les 2000€ et quelques du département ne sont accessible au étudiant de parent habitant sur l'Ile de la Réunion pour des étudiants qui font leurs études en métropole , sinon on a droit qu'à 1000€ du département . Et de plus pour pouvoir les recevoir lorsqu'on a redoublé , il faut avoir plus de 8/20 au examen , c'est à dire qu'il faut bosser un minimum tout de même ...

Mais bon c'est vrai que une grande partie des étudiants de première années ,pas la majorité , s’inscrivent à la fac pour toucher les bourses . Moi même j'ai conseillé à une connaissance d'aller à la fac pour cette raison . Mais comment faire pour différencier ceux qui sont ici juste pour toucher les bourses et ceux qui sont là pour étudier qui sans ces bourses ne ferait pas d'étude et donc abandonne juste par manque de moyen financier ?

4.Posté par noe le 05/11/2012 04:56
Que vient-il faire ici ? des vacances au lieu d'aller en fac ?
Qui a payé son billet et son séjour ?

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales