Santé

Être enceinte ne fait pas arrêter de fumer

En cette journée mondiale sans tabac, l'association des Droits des non fumeurs a mené une étude sur la consommation de tabac chez les femmes enceintes. Elle met à mal certaines idées reçues sur le fait que les futures mamans s'arrêteraient davantage de fumer dès lors que leur grossesse est annoncée.


Être enceinte ne fait pas arrêter de fumer

Plus d'un tiers des femmes fume en début de grossesse. La réalité des chiffres est implacable et révèle en ce 31 mai, journée mondiale sans tabac, que beaucoup de travail d'information reste à faire.

36% des femmes débutent ainsi une grossesse en fumant quotidiennement. Et si "une très grande majorité ont tenté d'arrêter", 73% l'ont fait seules, sans aucun accompagnement, "d'où un taux d'échec important", souligne une étude de l'association Droits des non fumeurs (DNF).

Pire, 22% des femmes continuaient à fumer au cours du dernier trimestre de la grossesse. En revanche, les trois-quarts affirment avoir réduit leur consommation, en général divisée par deux.

"Arrêter de fumer crée du stress"

L'association Droits des non fumeurs pointe là une des "fausses idées" qui continuent à être colportées sur le tabagisme et la grossesse, "y compris dans le milieu médical", à savoir qu'un arrêt brutal du tabac créerait trop de stress pour le foetus.

Une diminution du nombre de cigarettes fumées ne suffit pas, la femme compensant souvent ce changement de rythme en "tirant" plus sur chaque cigarette. Le tabac multiplie par deux le risque de fausse-couche, rappelle l'association DNF. Il augmente aussi le risque de grossesse extra-utérine.

Autre risque, souvent méconnu des femmes, le tabac a un impact négatif sur la fertilité : les fumeuses mettent deux fois plus de temps à être enceintes. Pour l'enfant, les principaux risques sont la naissance prématurée, le petit poids à la naissance, et une plus grande sensibilité aux infections respiratoires (bronchite, bronchiolite, otite...).

L'enquête de l'association montre malgré tout qu'un tiers des futures mamans fumeuses font état d'un sentiment de culpabilité, ce qui révèle un début de conscience de la dangerosité de la cigarette.
Mardi 31 Mai 2011 - 10:38
Ludovic Grondin
Lu 1977 fois




1.Posté par Mwinmidike le 31/05/2011 12:25
Une cigarette au bec, une cahuète dans la tête !
Voila le slogan qui s'applique à ces futures mamans. Incroyable ! si un bébé ne suffit pas à les faire arrêter, c'est qu'elles n'ont pas encore pris conscience de leurs responsabilités.

2.Posté par lolo le 31/05/2011 16:01
euh... après lecture, la conclusion me paraît plutôt être: dans la très grand majorité des cas, être enceinte fait arrêter de fumer!
Qu'en pensez-vous monsieur Grondin?

3.Posté par lolysauvage le 03/08/2011 19:08
contrairement a ce que vous pensez etre enceinte et avoir des gens qui fument autour et arreter de fumer ne sont pas chose facile !! alors merci de ne pas juger les filles qui vont sur des sites comme sa cherche de l aide et non des personnes qui enfoncent

pensez y !!

4.Posté par Espinasse Alice le 24/10/2011 12:20
Il existe une nouvelle méthode pour aider les femmes enceintes à arreter de fumer ou à fumer radicalement moins, il s'agit du boîtier programmable et verrouillable regulsmoke. Voir www.regulsmoke.com.
Bises à toutes

5.Posté par élodie le 28/05/2013 15:39
Beaucoup trop risqué donc je n’aurais jamais pu continuer les cigarettes. C'est par chance que je suis tombé sur un article sur le tabac et les femmes enceintes :
http://www.breizh-e-cig.fr/article-16--femmes-enceintes-et-la-cigarette-electronique.html
Très peu de temps après, j'ai pris ma décision et j'ai arrêté de fumer.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales