Economie

Etes-vous inquiet de la crise financière ?


Etes-vous inquiet de la crise financière ?
La crise financière ébranle l’économie sur le plan mondial.
Cette situation inquiétante a débuté suite à la crise des « subprimes » qui s'est déclenchée au deuxième semestre 2006 avec le krach des prêts immobiliers (hypothécaires) à risques aux Etats-Unis. Les emprunteurs, souvent de conditions modestes, se sont retrouvés dans l’incapacité de rembourser. Jean-François Mozer disait dans un récent reportage qu’il fallait laisser les chefs des grands états réguler la crise, car nous avons suffisamment de grains à moudre ici. Mais les épargnants, et on peut les comprendre, s’inquiètent pour leurs dépôts. Et vous, êtes–vous inquiet d’une éventuelle faillite du système libéral?

Mardi 7 Octobre 2008 - 19:05
Karine Maillot
Lu 12660 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

181.Posté par Logique le 06/03/2009 17:42
Je ne suis d'accord avec Cambronne que sur un point:
Si le régulateur est stupide, la régulation est stupide.

Certains affirme que la régulation est TOUJOURS stupide, alors que j'ai la faiblesse de croire qu'elle ne l'est pas par nature. Vouloir tout réguler est idiot, vouloir limiter les dérives ne l'est pas.
Entre le bolchevisme et l'ultra-libéralisme, il y a un sacré espace...

Qu'est-ce qu'un bon régulateur?
- C'est quelqu'un qui comprend ce qu'il fait et pourquoi il le fait
- C'est quelqu'un qui a en ligne de mire l'intérêt commun (en tant que somme de tous les intérêts particuliers) et pas certains intérêts particuliers qui lui sont plus particulièrement profitables
- etc.

Tirer sur la régulation économique par principe, c'est un peu prétendre que la loi qui interdit le vol ou le meurtre est inutile, le "marché" se régulant tout seul: Les victimes tueront les voleurs et les assassins et, en fin de compte, tout ira bien

Nier l'utilité de toute régulation c'est affirmer que le code de la route est inutile:
Laissons les petits cons rouler à 130 km/h devant les écoles,certes ils écraseront certes quelques gamins, mais ils finiront par se planter tout seuls contre un arbre, non?

"La main invisible du marché" est le truc magique qui fait que tout se régule toujours "au mieux"
Mais au mieux pour qui?
Au prix de quelles convulsions?
Et qui y perd sa culotte à chaque fois?
Qui doit renflouer les banques stupidement cupides?

Trop régulées les banques? C'est pour ça qu'elles ont fait d'investissements profitables à court terme et pourris à long terme?
C'est le régulateur qui demandait ça?

L'idéologie pousse à penser au delà de la logique la plus élémentaire, parfois...

180.Posté par cambronne le 20/01/2009 16:04
Ce n'est pas pour me vanter je n'avais pourtant pas de boule de cristal , mais tout de même, après les attaques des bolcheviks et la débandade de notre gouvernement beaucoup de sang neuf semble avoir irrigué le débat d'idées autour de cette mystification de crise depuis ma première ouverture sur la crise dans les colonnes de Z'infos 974...

Ce qui passait pour un point de vue totalement iconoclaste au début de la crise,
de dire et d'affirmer que
"Ce n'est pas une crise du marché, mais une crise de l'interventionnisme excessif des états sur les marchés",
commencerait donc à trouver un certain écho, au sein de ce que j'appellerai
"la gauche traditionaliste moderne", celle qui admettrait enfin que la supériorité de l'économie de marché sur l'économie administrée pour produire des richesses, et qui ne se différencie des libéraux que sur l'importance des mécanismes redistributifs à mettre en place.
J'ai eu l'occasion d'évoquer ici même dans des répliques l'émergence d'une gauche qui ose se prétendre libérale, entre les Valls en passant par les Delanoë. Quand bien même on puisse trouver à redire à certaines de leurs positions, ces personnes offriraient ils au débat politique français des perspectives nouvelles?
C'est en découvrant les inepties gauchistes du Monde de mercredi dernier pour revenir sur Cinq propositions de Sarkozy anti libéral pour renforcer concrètement la nouvelle régulation mondiale des acteurs financiers et encadrer leurs activités. Pendant quelques semaines, les courbes de l'économie se sont creusées sous le souffle de l'Histoire. Faut il croire que les frrançais ont eu peur de revenir un siècle en arrière, un siècle de haine et de guerres. Peur, de suvivre d'un soulagement provisoire : ce ne sera qu'une récession. Mais bon Dieu quel gâchis ! Car il faut vivre dans un univers bien éthéré pour ne voir dans ce qui s'est passé que la simple revanche de l'Etat sur les marchés, de la régulation sur la dérégulation, de l'Europe sur les Etats-Unis. .

On aurait pu croire que la crise actuelle allait les forcer à se faire tous petits et recentrer la gauche sur les "valeurs" paléo-marxistes de certains scribouillards gauchistes ou du porte parole officiel d'Hugo Chavez en France. A mon agréable surprise, il semble qu'il n'en soit pas ainsi.

Suffit de continuer sur le même sujet le même jour dans les Echos, sous la plume de Jacques Delpla, il est rappelé que, selon Dominique Strauss Kahn,

La crise actuelle est une énorme faillite des régulateurs bancaires, selon DSK. "l'effondrement financier actuel n'est pas né là où on l'attendait, dans les secteurs non régulés de la finance. Mais au sein des banques, le secteur le plus régulé de l'économie."

Si le directeur du FMI le dit...cela doit être vrai ... mais il y a mieux encore dans le genre.

Ce n'est pas la fin du capitalisme, ce n'est pas la remise en cause de l'économie de marché. Ce n'est même pas seulement une crise de la dérégulation. Elle n'est née ni des hedge funds (fonds spéculatifs), ni des paradis fiscaux, mais aux Etats-Unis et sur un segment de marché assez régulé, les crédits hypothécaires. Elle a, dans l'histoire des crises financières, la caractéristique unique de venir de ce que les banques ont trop prêté... aux pauvres. Le dérèglement ne vient pas seulement de la dérégulation, mais aussi d'une mauvaise régulation, doublée d'une passivité des autorités face aux contournements de la loi.

Mauvaise régulation que celle qui forçait les banques américaines à prêter aux communautés les plus défavorisées, et qui leur permettait ensuite de socialiser ce risque auprès d'agences privées sous-capitalisées - donc très rentables aux heures fastes - et bénéficiant de la garantie de l'Etat. Pile l'actionnaire gagne, face l'Etat perd. Mauvaise dérégulation que celle qui permettait de replacer ces prêts auprès de la clientèle dans des produits endettés et assurés par des assureurs sans capital.

Certes, les gracques omettent "prudemment" de préciser que les "agences privées sous capitalisées bénéficiant de la garantie de l'état" dont ils parlent, à savoir Fannie Mae et Freddie Mac, bénéficiaient non seulement d'une garantie, mais aussi de subventions importantes par voie fiscale, qu'elles étaient dispensées de la même rigueur que les établissement vraiment privés dans la transparence de leurs comptes, et qu'elles se sont livrées à une surenchère de lobbying politique pour conserver leurs avantages dans les années 2003-2007, alors que leur direction, ouvertement soutenue par le parti démocrate, était engluée dans des scandales comptables portant sur des milliards de dollars. En contrepartie, elles étaient soumises à des objectifs politiques très stricts en terme de rachat de prêts à des familles à faibles revenus.

C'est beau comme un texte de Pascal Salin, lequel écrivait dès le 1er octobre dans "les Echos":

La cause essentielle de cette crise provient en effet de l'extraordinaire variabilité de la politique monétaire américaine au cours des années récentes. Or celle-ci est bien évidemment décidée par des autorités publiques et non déterminée par le marché. C'est ainsi que la Fed est passée d'un taux d'intérêt de 6,5 % en 2000 à un taux de 1 % en 2003. Il y eut ensuite une lente remontée à partir de 2004 jusqu'à atteindre 4,5 % en 2006. Pendant toute la période de bas taux d'intérêt et de crédit facile, le monde a été submergé de liquidités.

Vous l'avez compris: il se dégage un consensus entre libéraux et "gauche intelligente" -- c'est à dire celle qui sait qu'elle devra prendre des décisions basées sur la réalité des faits si elle se retrouve au pouvoir...--- sur les causes de la crise.

179.Posté par anonyme le 20/12/2008 05:44
La France en récession en 2009 : "S'il faut faire plus, il faudra faire plus", a indiqué Christine Lagarde. Comprendre que s'il faut tirer la langue, il faudra tirer la langue, comme dirait l'autre. Comme chez le médecin, pas pour se moquer bien sûr.

178.Posté par boursicoteur le 10/12/2008 10:21
Au sujet de Fortis...
http://www.boursorama.com/forum/message.phtml?file=381199174&pageForum=1
berdouil (berdouil)
La belle et la dette (BrunoCOPPENS) 01:18 10/12/08

Il était une fois une belle princesse, si riche et si courageuse qu'on l'appela Fortiche.

Fortiche grandit si vite que son papa, Mauriche Lippens, se dit :
"Voilà un compte de fait, ouvrons-en un autre !" ..

C'est alors qu'il entendit une grosse Hollandaise lui chanter :
"L'ABN, l'ABN, ça voulait dire... on a vingt ans !"
Il en tomba éperdument AMRO et il l'acheta en débit du bon sens.

Du coup, ce qui devait tarifer tarifa, le château de la Princesse était menacé !
Il fallait consolider les Fortisfications !

Seulement dans la finance,
Tout allait à vau-l'eau, à vall Street...
En Russie, on fermait la Bourse vit'fait, à la soviet !
L'Islande criait "Moscours ! Moscours !"
Et même le CAC 40 devenait CAC 48 : "Aidez-nous !"

Tout l'édifisc s'écroula
Les rocs s'fêlèrent... et cela fit, avec toutes ces pierres, belle mare !

Pour soigner la Princesse, on appela vite le médecin de garde,
Un urgentiste, Yves Leterme qui voulait sauver sa peau,
Enfin... Celle de la Princesse
Mais la sienne aussi, en passant...

Hélas, Fortiche avait toujours fort mal à la dette.
Alors c'est au casino qu'on joua la Princesse devenue la poule aux oeufs d'or :
"Attention ! Rien ne bat plus, les oeufs sont frais !"

Et paf ! Débarque le chef de la BNP, Baudouin Proton,
La BNP parie bas et emporte la Fortiche !
Il saute sur l'occasion,
C'est le cas de le dire,
Pour l'épouser à l'insu de son plein gré.

Lors du mariage forcé, Fortiche perdit son nom de jeune fille et sa belle assurance.
C'est dingue que la BNP avale ainsi un si beau bijou de famille belge,
et tout ça en un seul W-E !
Comme quoi l'avaleur... n'attend pas le nombre des années !

Le jour même, la Princesse mourut
Dans un incendie qui se propagea de la sicav au grenier.
Ainsi Fortiche s'éteignit
Et BNPaix à ses cendres...

Du coup, papa Mauriche, craignant le goudron et les plumes,
se réfugia sur la côte, groggy, Knokke-out.

Quant à Axel Miller, sans parachute doré...
Il se retrouva tellement démuni qu'on l'appela "Axel raide" !

Seulement la Princesse n'était pas la seule dans le besoin.
Fortiche, c'est un peu l'arbre qui cache la déforestation !
Partout, c'était la dèche, le Big Bank !

Alors l'Etat versa des milliards et paya les dépôts cassés.
Ça calma la crise quelque temps, ça l'endormit même un peu...
Car la Bourse, c'est comme le serpent Kaa du livre de la jungle :
"Aie confiance, croîîîîs en moi !"

Seulement, pourra-t-on berner la crise plus longtemps ?
Ce serait un miracle plus fort qu'à la grotte de Lourdes, car qui berne la dette soutire tout...
Quand la crise se réveillera, on devra se serrer la ceinture !
Hé oui !
Vous pensez bien que si l'Etat avance de l'argent pour que le marché se régule,
il faudra bien quelqu'un pour payer la note selon le bon vieux principe :
"Si tu avances et que moi, je régule, comment veux-tu, comment veux-tu que..."

Moralité: "La crise est devant nous mais le pire est derrière! "

177.Posté par boursicoteur le 02/12/2008 07:25
175. Posté par bertel le 30/11/2008 07:30
LOL ! Merci Bertel, mais je n'en suis pas l'auteur, j'ai mis le lien.

Sur le même théme, intéressant de lire l'article de e24.fr.
http://www.e24.fr/etmoi/monlogement/article18952.ece

"pour acquérir un bien de 250.000 euros, il faut gagner au minimum 3.700 euros net par mois, et avoir, en plus, un apport de 20%."

Allez une petite pour rester optimiste.
Un homme demande à un avocat: "quel est le montant de vos honoraires ?"
L'avocat lui répond qu'il est de 150€ pour trois questions.
L'homme lui demande alors: "n'est-ce pas un peu excessif ?"
Et l'avocat lui répond: "Si. Quelle est votre troisième question ?"


176.Posté par floc'h patrick le 30/11/2008 19:18
175. Posté par bertel le 30/11/2008 07:30


Tiens donc Baron Bertel vous vous croyez chez France Télévision!

Ce soir sur pravda 2, on discute des "émeutes de la faim" ...

Etrangement, cela semble gêner les intervenants de parler de démographie et d'augmentation du nombre de bouches à nourrir ... pourtant le présentateur à déjà relancé le thème plus de cinq fois.

Par contre, nous venons d'apprendre que la liberté des acteurs économiques, et surtout celle des citoyens, c'est maaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaalllllllllllllllllllllllllll!
Faut il croire que CPEF
Ce pays est foutu!

Remarquez vu que ARTE se prend au jeu
En fait, parfois je me demande exactement comment ils vont s'y prendre pour casser du sucre sur les salopards de libéraux mangeurs/affameurs d'enfants.
Vous savez comme les Bolcheviks il fut un temps

"Comment l’aide alimentaire d’urgence est tombée dans l’escarcelle de la finance. Un exemple éloquent, à travers le destin de la récolte éthiopienne de 2006."

"Ce fut une des idées lumineuses du début du millénaire, quand les promesses virtuelles de la spéculation financière internationale semblaient sans limites. Et si la bourse ou les assurances pouvaient aussi renflouer l’aide d’urgence ? Les experts onusiens du Programme alimentaire mondial (PAM) décidèrent ainsi d’assurer la récolte de l’Éthiopie, en proie à un risque endémique de famine, contre la sécheresse. Malheureusement, en 2006, ce sont des inondations catastrophiques qui ont emporté une partie du cheptel et détruit les stocks annuels de vivres dans une partie du pays. Nullement ébranlée par cette erreur de prévision, l’Organisation a préconisé d’élargir l’expérience…

Ce documentaire éloquent met en perspective l’immense décalage entre deux univers : les lieux où se décident abstraitement les politiques mondiales, et des « sociétés de survie » qui ont perdu toute capacité à agir sur leur propre destin."

175.Posté par bertel le 30/11/2008 07:30
172. Posté par boursicoteur le 21/11/2008 12:19
Crédit immobilier break

BRAVO ! Quelle plume !

Comment lire votre texte sans vous féliciter ! C'est ce qui s'appelle écrire ou alors je ne m'y connais pas.

Encore toutes mes félicitations ! Chapeau bas ! Un vrai moment de bonheur

174.Posté par denis le 29/11/2008 23:47
800 milliards? Est ce que j'ai bien entendu?Où Obama va-t-il chercher tout ce fric?
Au lieu de sauver son pays, il risque de l'endetter encore plus, de le couler encore et encore...Et Sarko aussi , qui fait de même...Il n'y a qu'Angela qui ne cède pas à cette psychose !
Et il y a d'autres choses de plus important à faire avec 800 milliards : résorber la faim dans le monde, lutter contre le cancer et le sida. Que l'argent est mal employé !

173.Posté par floc'h patrick le 29/11/2008 18:01
Politique de relance : les vieilles recettes ne vont pas aux nouvelles crises
Alternative Libérale s’inquiète de voir les chefs d’Etats du G20 proposer des solutions de relance budgétaire qui ont montré leur inefficacité à juguler les crises économiques, et appelle les dirigeants politiques à faire preuve de retenue pour ne pas prolonger la crise par des mesures contreproductives.

Les conclusions du G20 semblent nous ramener 30 ans en arrière. Les chefs d’Etat des 20 pays les plus industrialisés se sont accordés, dans les conclusions de ce sommet sur la crise économique, sur le besoin d’"utiliser des mesures budgétaires pour stimuler la demande interne avec des résultats rapides".

De telles déclarations ont de quoi inquiéter. Les tentatives de relance par injonction massive d’argent public ont par le passé montré leur inefficacité. Non seulement, en période d’incertitude, de telles mesures ne permettront pas une reprise de la confiance, mais elles pèseront lourdement sur les finances publiques d’Etats aux déficits publics déjà abyssaux (2,9% en Espagne, 3,5% en France, et jusqu’à 5,6% au Royaume-Uni).

Ces dépenses viendront peser encore davantage sur l’endettement de nos économies, repoussant sur nos enfants le poids de notre incapacité à trouver des solutions de long terme pour retrouver la croissance.

En France, les premières mesures proposées par Nicolas Sarkozy rappellent des solutions utilisées en France il y a près de 30 ans : créations massives d’emplois aidés, aides directes versées à des entreprises dépassées, et immixtion dans les décisions des banques avec la volonté de confier aux préfets la décision en matière de crédits aux PME.

Baisse des taux d’intérêt et crédits imposés par l’Etat et non décidés par les établissements bancaires : les mécanismes qui ont mené aux Etats-Unis à la crise des subprimes vont être mis en place à leur tour en France.

Alternative Libérale s’inquiète de l’interventionnisme croissant de nos dirigeants dans une matière économique qui n’est pas de leur ressors et appelle les dirigeants européens à faire preuve de retenue dans l’utilisation de politiques budgétaires inefficaces et contreproductives.

172.Posté par boursicoteur le 21/11/2008 12:19
http://www.lesbanquiers.com/index.php?option=com_content&task=view&id=297&Itemid=35

Crédit immobilier break


Je viens d'accepter l'offre de prêt de ma banque. Elle sera postée ce matin. J'en ai pris pour 20 ans. J'espère pouvoir sortir en conditionnelle d'ici 10 ans si je me comporte bien et que je mets assez d'argent de côté. Mon avocat m'a dit que je devrais débourser une pénalité de remboursement anticipé. Mais bon, si c'est le prix à payer pour la liberté... Au début, quand j'étais locataire, je me tenais tranquille. J'étais bien intégré. J'avais un travail, une femme et un gosse. Mais je me suis laissé entraîner par mon entourage. Mon frère avait plongé le premier.

Il avait acheté en 2006. Quand je voyais sa maison, ça me faisait envie. Je savais bien d'où provenait tout cet argent. Je savais qu'il avait des complices au Crédit Foncier qui lui avaient prêté en taux variable. Mais moi, je ne voyais que l'image de sa réussite. Alors, je me suis laissé convaincre. J'ai été faible. Et tout semblait si facile. Tu signais quelques papiers et tu pouvais tout acheter. Mais maintenant, il faut que je paye ma dette.

Mes parents viendront me voir à la maison et m'apporteront quelques vivres lorsque les fins de mois seront difficiles. J'ai honte. Mais c'est aussi un peu de leur faute. Ils m'avaient poussé à acheter. Dans le quartier où j'ai été transféré, tout est question d'argent si tu veux améliorer ton ordinaire. Téléphone portable, ADSL, écran plat HD, cuisine équipée... Y'a des gars qui peuvent tout te procurer mais faut payer pour chaque service. Des fois, y'a des bagarres qui éclatent dans la cour entre voisins. Pour des motifs dérisoires comme une haie mal taillée, un barbecue un peu trop bruyant ou une clôture qui déborde de quelques centimètres la limite. Le plus dur c'est la nuit, quand tu entends les cris de ton voisin qui se dispute avec sa femme. Et personne n'intervient.

Les Gendarmes sont au courant mais ils laissent faire. On dirait que ça les amuse de nous voir nous entretuer dans le lotissement de haute-sécurité. Ils prennent des paris. Dans le quartier, deux gangs s'affrontent. Ceux qui veulent que les poubelles passent le mercredi se battent avec ceux qui veulent que les poubelles passent le samedi. On reconnait à quel gang chacun appartient en fonction du tatouage sur le cou. Quand je suis arrivé, j'ai du adhérer au gang du mercredi pour bénéficier d'une protection. Sinon, tes adversaires renversent tes poubelles la nuit avant le ramassage.

Le midi, les repas ne sont pas terribles. Faute d'argent, tout passe dans le remboursement du prêt. C'est toujours du riz ou du blé. Bref, des trucs pas chers. On se bat pour piquer le déssert de celui qui est assis en face. La semaine passée, y'en a un qui a été tué d'un coup de fourchette dans le dos. Un mec n'avait pas supporté qu'on lui vole son flamby. Heureusement, y'a la télé pour s'occuper le soir. Mais des fois, ça nous rappelle trop notre vie d'avant. Comme lorsqu'on voit des émissions sur M6 avec l'homme qui m'a fait tomber : l'agent immobilier Stéphane Plaza. Y'a un contrat sur sa tête de 50 000 euros. Quand je m'en sortirai, je le retrouverai. Pour ne pas oublier, j'ai repeint ma cellule en blanc. On s'évade en rêvant de résidence principale située à côté du boulot et entièrement payée. C'est ce qui nous aide à tenir.

Le plus dur, ça va être pour mon gamin. Pas de noël, pas de vacances, pas d'argent à la maison pour payer les études. Et en plus, il l'aime pas cette barraque. C'est une maison en kit que j'ai montée moi même le week-end. J'ai affiché des photos et des dessins dans ma chambre de 6 m2. Au départ, ça devait être la buanderie, mais avec ma femme, on dort plus ensemble. Avec tous ces bouleversements, on n'a plus de relation intime. On passait chaque week-end à faire des travaux. Ma femme a eu des douleurs au dos à force de poser du papier-peint dans chaque pièce. Et on ne peut plus pratiquer la levrette. La seule position qu'elle acceptait. Mais j'ai trouvé une correspondante bénévole sur Internet. On s'écrit tous les jours. On pense même se marier quand je sortirai de mon prêt.

Pour le moment, je me documente à la bibliothèque pour faire des études. Je voudrais devenir agent immobilier quand je sortirai. Et j'aurai ma vengeance.

171.Posté par patrick floc'h le 15/11/2008 08:15
170. Posté par Bill Vesée le 14/11/2008 21:01

Comme je comprends vos désillusions.
Et comme je plains votre nostalgique tristesse.
Et oui bill qu'espèrez vous mon cher d'un système bancaire qui favorise les dérapages lorsque l'on constate les mensonges de Bercy pour couvrir les premières banques françaises mettant en évidence les failles d’un système ou la spéculation financière a définitivement enterré toutes les stratégies industrielles et les logiques d’investissements à long terme pour la France, qu’il s’agisse d’investissements en capital ou en ressources humaines (formation, protection sociale…).
Je vous invite d'aller demander 10000 euros pour créer une entreprise à n'importe quelle banque de la place vous verrez, même avec un bon projet , l'on risque de vous demander le nom et l'age de votre arrière grand mère en caution , alors qu'il finance le RMISTE pour un crédit d'une voiture ? cherchez l'erreur ....
N'est ce pas une forme mineure de Subprimes Made In Run ?de nos fidèles Angel Partners ? Tenez aussi comment pouvons nous justifier les propos d'un Sarkozy demandant la tête d’un patron d'une Banque pour détourner les citoyens de l’analyse des causes profondes de cette crise, alors que toutes les banques ont les mêmes méthodes. les banques continuent à ignorer les besoins réels de tout un pan du tissu économique de la Réunion, notamment celui des PME-PMI. La déconnexion des politiques avec l'économie réelle est-elle un vestige du passé, à ranger dans l'armoire aux souvenirs aux côtés de l'emblématique plan Marshall ? On pourrait le croire au vu des actions radicales entreprises menées au pas de charge par un gouvernement impétueux pour sauver le système bancaire en faillite, des banques qui sont pourtant des entreprises comme les autres, deux poids deux mesures !
les banques bien évidemment ne tiendrons jamais leurs engagements véritable paroles d'ivrogne surtout ne comptez pas sur eux pour rouvrir le robinet des crédits, elles resteront tenues par des ratios de solvabilité extrêmement restrictifs, et n'auront d'autres choix que de prêter en priorité à des entreprises leader , celles qui ne risquent rien. On peut parier que les autres, les plus fragiles, celles qui ont immédiatement besoin de ces liquidités pour passer la crise, resteront sur le carreau...La somme totale de toutes ces aides internationales, crédits débloqués, fonds souverains... donne le vertige en effet. Bizarrement, je pense que ce phénomène ne va pas régler, loin de là, le fossé existant entre l'économie de tous les jours (celle des entreprises) et l'économie financière. La posologie reste du même ordre que la folie des dérèglements... Un peu de pédagogie ne serait donc pas de trop, pour comprendre aussi, quelque part, les mécanismes du commerce international.

Surtout lorsque Bercy nous invente une nouvelle méthode Coué recette de Madame Lagarde avec 0.14% franchement y a vraiment pas de quoi en faire une dinde de Thanksgiving et en faire une fête avec 0.14% de croissance ...

Parce qu'il faudra m'expliquer pourquoi l'Allemagne affirme être en récession?

Alors que les allemands ont dégagé milliards bénéfices de croissance ...Avec un excédent commercial allemand qui frôlerait les 100 milliards d'euros, alors que la France c'est plutôt la Bérézina le solde des échanges est déficitaire de 29,2 milliards d’euros.
Encore des mensonges truqués de Bercy pour attendrir les gogos de veaux manipulés j'aimerais bien que madame Largarde prend tout son temps histoire de nous expliquer ce phénomène mystérieux?un mensonge à l'actif de ce gouvernement, qui n'en finit pas de les accumuler. C'est même là sa seule et réelle réussite.
Zarkozy ment, cela risque de faire grandement plaisir à Angela.Moi, ce qui me fait rire, c'est que l'on puisse croire que ce chiffre soit véridique...
"Comment fabriquer des chiffres bidons il ya des experts à Bercy payé grassemebnt avec nos impôts pour le faire sortir +0,14% de croissance en France au troisième trimestre, par rapport au deuxième" :
Sauf qu'ils ont vite oublié que, le 2ème trimestre 2008, le PIB était à la ramasse avec un minable -0.3% ...
Pas de quoi pavoiser !!
D'autant que pour l'année 2009, Madame la Ministre Christine Lagarde, continue de baser le budget sur une croissance entre 0.2 et 0.5 % !!!
La dette a de beau jours devant elle surtout avec l'attentisme des banques qui n'aiderons pas les entreprises françaises...
Pas de quoi être ravis !!
Mme Largarde, depuis 1 an et demi, avec toute les mesures anti libérales et plus d'impôts pour entretenir un état en faillite régalien , n'a encore jamais réussi à sortir des bons chiffres ! Et vu ce qu'elle annonce pour l'année prochaine, ça risque de continuer ...
Pendant sa campagne NaboléonSarkolouisXIVlepetithardi avait promis la lune aux français alors qu'il n'a toujours pas réussi de faire décoller sa fusée il a vraiment un grave problème d'allumage...


170.Posté par Bill Vesée le 14/11/2008 21:01
Selon La Tribune, la somme qu'aurait perdu Natixis en octobre 2008 est de 975 millions d'euros.

La banque d'investissement détenue pour moitié par la Caisse d'épargne et pour moitié par les Banques populaires a englouti cette somme sur les marchés d'actions et les marchés de change, explique le quotidien économique. En clair, des opérations boursières malheureuses seraient à l'origine de cette perte.

Mais, précise La Tribune, "dans l'immédiat, l'histoire ne dit pas si la responsabilité directe de ce trou financier est à mettre au compte d'une poignée de traders en contravention avec les règles fixées par la hiérarchie".

N'empêche, pour la Caisse d'épargne, c'est pas la joie, après l'annonce en octobre d'une perte de 751 millions d'euros...

169.Posté par FLOC'H PATRICK le 14/11/2008 09:15

167. Posté par Bill Vesée le 13/11/2008 21:49
Récession, le mot récession raisonne et est clamé sur tous les médias. A la réunion, il y a maintenant un plan ORSEC pour les PME/PMI.

Mais quel est donc le mécanisme de cette récession. C'est pourtant simple/

Tout un chacun fait verser son salaire sur un compte dans une banque, les entreprises déposent lestraites et leschèques de leursclients et payent leur fournisseurs et employés, Mais!

Mais les banques ont utilisées ces liquidités pour "spéculer", et alors?

Et alors! Eh bien aujourd'hui, les liquidités (décrites ci-dessus) ne servent plus qu'à boucher les trous de la spéculation pour ne pas faire faillite, alors prêter de l'argent, voir même avancer de l'argent gagné,c'est pas leur problème, ilsne veulent pas faire faillites, alors les entreprises qu'elles crèvent, moi d'abord dit le banquier.

C'est tout
__________________
Euhhh quelle mouche a donc bien pu piquer la bourse américaine ?
Une bonne nouvelle m'aurait échappé ?
Bientôt +7%. L'indice dow jones est de nouveau passé de 8000 au plus bas de la séance à presque 8900 ?

preuve qu'il y a une pompe qui alimente Les quelques tentatives de régulation absurde des états qui vont se faire jour, risquent de vite se heurter au problème des spéculateurs caché de l’envahissement de toute la sphère financière par l’argent sale qui parasite l’ensemble du système. Car en fait, s’il ne faut rien attendre d’un financier qui tuerait père et mère, qu’en est-il de la responsabilité des politiques, membres de l’exécutif et du législatif, chefs d’État, ministres et autres parlementaires, dont le rôle est de proposer et de voter les lois (absentes, mal conçues, ou hypocritement non appliquées...) ? Qu’en est-il de tous les organes publiques et privées (Banques centrales, institutions de contrôles...), des agences de notations et de garanties, des économistes, journalistes et autres observateurs, des commissaires aux comptes, des conseils de surveillance et d’administration... ?

168.Posté par boursicoteur le 14/11/2008 05:47
La loterie du cheval mort, ou comment les banques s'en sortiront :

Once upon a time, le jeune Bob vivait au fond du Nebraska.

Un jour il décide de devenir riche, lui aussi. Pour démarrer, il choisit d’acheter un vieux cheval à un cowboy. Il emprunte sans difficulté 500 dollars à la banque du coin, qui aime par dessus tout les jeunes gens audacieux ; il verse au cowboy la totalité de la somme empruntée, et ce dernier lui promet la livraison, ferme, du canasson pour le 10 du mois.

Las ! Une semaine plus tard, le cowboy vient voir Bob pour lui annoncer une mauvaise nouvelle: le cheval est mort. Bob, qui est encore un pied tendre, lui dit alors :

- No problem, man ! Tu me rends mes 500.

- Gosh ! lui répond le cowboy, c’est que je ne les ai plus. J’ai été obligé de les refiler à ma sœur, pour qu’elle aille se soigner.

Bob, qui mûrit vite, réfléchit et lui dit :

- All right, chap ! Je prends quand-même le cheval.

- Le cheval ? Pour en faire quoi ?, lui demande le cowboy, très surpris (il ne sera jamais riche).

Bob lui répond avec assurance :

- Je vais le vendre en montant une loterie. Pour un cheval, je suis sûr de trouver tout un paquet de gens qui tenteront le coup.

Le cowboy s’étonne :

- Tu ne peux pas faire une loterie avec un cheval mort !

Petit clin d’œil de Bob :

- Pourquoi veux-tu que je dise que le cheval est mort ?

Deux mois plus tard, le cowboy croise Bob, chemise de grande classe, lunettes de soleil, montre étincelante et chaussures de cuir fin. Aussitôt, il lui demande :

- Alors ? Ta loterie, ça s’est passé comment ? - Super ! lui répond Bob. J’ai vendu 500 tickets à 3dollars la mise. Du coup j’ai fait mes premiers 1000 dollars de profit !

- Mais…. Tu n’as pas eu de réclamations ?

- Si, bien sûr. De la part du gagnant. Mais on s’est arrangé : je lui ai rendu sa mise.

Aujourd’hui, Bob vend des produits structurés chez Goldman Sachs.


167.Posté par Bill Vesée le 13/11/2008 21:49
Récession, le mot récession raisonne et est clamé sur tous les médias. A la réunion, il y a maintenant un plan ORSEC pour les PME/PMI.

Mais quel est donc le mécanisme de cette récession. C'est pourtant simple/

Tout un chacun fait verser son salaire sur un compte dans une banque, les entreprises déposent lestraites et leschèques de leursclients et payent leur fournisseurs et employés, Mais!

Mais les banques ont utilisées ces liquidités pour "spéculer", et alors?

Et alors! Eh bien aujourd'hui, les liquidités (décrites ci-dessus) ne servent plus qu'à boucher les trous de la spéculation pour ne pas faire faillite, alors prêter de l'argent, voir même avancer de l'argent gagné,c'est pas leur problème, ilsne veulent pas faire faillites, alors lesentreprises qu'elles crèvent, moi d'abord dit le banquier.

C'est tout

166.Posté par boursicoteur le 06/11/2008 19:02
Crise financière : "le cyclone est en train de se déplacer vers les pays émergents"
06/11/2008 15:38 PARIS


Selon Jean-Paul Betbèze, économiste du Crédit Agricole SA, il n'y a aucun doute, la crise "est mondiale" et est en train de rattraper les pays émergents : Elle est née aux Etats-Unis, puis s'est propagée en l'Europe, avant de gagner les pays émergents... Aux Etats-Unis, la partie financière de la crise se résorbe désormais grâce au "plan Paulson II, et aux mesures de restructuration des banques". En Europe, des mesures ont également été adoptées pour endiguer la crise financière. J.P. Betbèze explique que "les mesures ont été prises, entre autres, pour que les Européens ne trouvent pas de solutions chez l'un contre l'autre", mais essaient "d'avoir une solution commune"...Bien qu'il soit encore trop tôt pour juger de l'effet des mesures mises en place, l'économiste considère "que les solutions vont, d'une certaine manière, marcher"... Si les États-Unis et l'Europe ne se trouvent plus désormais dans l'oeil du cyclone, le mal a contaminé dans un second temps les nations émergentes... Désormais, "on est dans une mondialisation de la crise. Le cyclone d'origine américaine s'est développé aux États-Unis, mais il n'y est plus... et au fond, c'est réglé du point de vue du cyclone, c'est-à-dire : le ralentissement économique est là, mais l'aspect terrible n'est plus là... En Europe, c'est réglé..." a encore expliqué J.P. Betbèze.

L'économiste poursuit : "A l'heure actuelle, dans les pays émergents, ce cyclone appellera les mêmes solutions : des soutiens bancaires, des interventions pour que la liquidité revienne. (...) Par phénomène de contagion, les pays émergents vont devoir, à la fois, faire front à un dégonflement de la bulle boursière dans leurs pays respectifs, et à un véritable ralentissement économique...".

(c) - Informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com

165.Posté par denis le 02/11/2008 17:00
162. Pas mal, Boursi, mais la conclusion laisse plusieurs hypotheses, ....ou alors j'ai rien compris!

Allons, Patrick, un homme comme toi, libéral de type "britannique", ou Irlandais, si tu préfères, doit se rapprocher un tant soit peu de la droite française.

? Un ojo solo, Aereo-freno ?
Evidemment, il faut avoir plusieurs points de vue, comme dans "le cercle des poetes disparus", pour éviter de mourir idiot, ou NP ...

Patrick, déjà sans chivas, tu pars dans des délires bioniques, ou de BIPOLAIRE (cf wikipedia), ces hommes qui vivent à deux mille à l'heure, avec plein de projets dans la tête, et qui pensent beaucoup plus vite qu'ils ne parlent, ...comme j'en connais...As tu pris ton lithium?

164.Posté par Patrick FLOC'H le 02/11/2008 08:35
163. Posté par Aéro Freins le 02/11/2008 03:02

Je pourrais vous rétorquer savez vous pourquoi l'on met des oeillères aux chevaux ?

Monsieur Aéro Freins a surement raison dans son vert pâturage extensif traditionnel,Au royaume des aveugles, les borgnes sont rois. , j'en veux pour preuve les oeillères que l'on met aux chevaux de courses... C'est dire à quel point il maîtrise son sujet ! Remarquez depuis que certains ont vu la belle verte un truc d énervé qui leur monte au cerveau difficile constat encore une analyse et une synthèse attendues des recherches effectuées sur les notions de « lavage de cerveau » ou de « manipulation mentale » qui sous-tendent la lutte contre les « sectes ».
Quant au poids mort traîné par le cheval vous savez la surcharge de méthane, à quoi bon s'appesantir dessus ? Il peu chuter au premier chaos et courre beaucoup moins vite que sa monture.
Je cesse ici avant que les brumes de Chivas du Dimanche matin ne finissent de m'égarer sur un terrain lourd !

163.Posté par Aéro Freins le 02/11/2008 03:02
Hola todos... ! Como andiamo ?!! Je vois qu'on en arrive aux calembours et aux plaisanteries Bacàn !!!?! Pero... certaines sont plus drôles que d'autres.. Huevon!!

Aussi, je vous propose une petite devinette !!

Comment faire la différence entre un faux libéral et un vrai faché ??


un indice ? recherchez la définition du terme monophtalmie..

=]

Hé au fait!! on aura droit à un repas au Business C@fé vous croyez ?? Chai' pas... à emporter...?? patrick pour toi ça sera sur place j'imagine ??!!? tu y es déjà ??.. pour les autres, qui postent moins long, et moins souvent.. euh..un café, un jus de pomme? de pain de beurre ?? nan..?!! histoire de bien apprécier la prochaine revue de presse t'as vu... Nan... j'dis ça, ça va hein !! attention j'm'en sors hein !! J'étais manutentionnaire avant... et puis, Il y a plusieurs vies ds une vie...mais bon... Doucement... Comme ça... Au cas où !! L'offre et la demande, la liberté et l'entreprise, l'audimat et les réclames, tout ça, vous savez..?!! voilà... pas de vagues en tout cas. 'demande toujours... de bonne guerre... en temps d'crise... L'amour et harmonie, le reggaeton, la soca dance, tout ça vous voyez..!!!

Parce que j'aime bien prendre mon temps moi l'matin....

;) !

Hola Compañeros !!

162.Posté par Patrick FLOC'H le 01/11/2008 18:02

318. Posté par boyer le 31/10/2008 12:49
bon Mr flop, c'est bien gentil vos utopies alternativoboboliberofacho pour refaire le monde en faisant tourner un chivas 12 ans d'age. Mais ici c'est un site serieux ou on cause du monde réel.
_________________________________________

Karamarad Boyer Là, j' comprends plus, j'y perds mon latin , comme c'est ti pô mimi ça m'attribuer tous les honneurs et titres , manque plus que le grade de docteur « honoris causa » et la boucle est bouclée?
Définition Alter en latin, "alter" veut dire "autre"globalisme et de mondialisme sont synonymes surprenant de découvrir que le terme « mondialisme » a souvent été employé au début du XXe siècle pour désigner une conspiration juive voir maçonnique.... destinée à fonder un Nouvel ordre mondial.

Donc je comprend pourquoi vous m'accusez de alternativoboboliberofacho mon cher devriez consulter votre othorino vous êtes en plein complexe altermondialogauchotrotskoboboecolos vous avez vu votre nom a plus de lettres génial non? Et vous savez ce qu'est un Facho vous devriez apprendre la signification des mots avant de les utiliser.
Vous êtes comme le rédacteur en chef du JIR qui traite ses lecteurs parce qu'ils ne sont pas d'accord avec lui de Nazillons

D'ailleurs pour vous Boyer qu'est-ce qu'un facho?
Je serais curieux de découvrir votre définition du mot facho?
Est ce parce que vous êtes comme Jean Louis Rabou à court d'arguments, est là pour vous aidez à assumer fièrement votre anti libéralisme primaire, vous sortez votre petit manuel rouge d'altérophobie à l'usage de propos haineux?
C'est vrai quoi quelle est selon vous votre définition de ce terme, quelles sortes de gens sont pour vous des fachos?
Et savez-vous ce qu'est un facho à l'origine?

Sachant que le fascisme n'accepte nullement le libéralisme que je défend et rejette totalement tous systèmes socialiste voir communistes, donc vous m'excuserez de ne pouvoir me comparer avec la moindre formation politique française, vu qu'elles sont toutes plus ou moins proche du communisme ... Alors vous conviendrez que mes visions sont loin d'un rapprochant avec se que vous pensez et surement pas de l'UMP, UDF, ou encore le FN, ni de toute la gauche !!
Bref je devrais vous demander qu'est ce que le Libéralisme?

161.Posté par boursicoteur le 31/10/2008 18:45
Merci Denis lol.

Une autre alors.

Trois parfumeurs s'attablent dans un restaurant. Quand le patron vient prendre la commande, l'un deux lui lance :
- Je peux vous dire ce qu'il y avait hier dans ces trois assiettes.
- Monsieur, fait le patron, nos assiettes sont impeccablement lavées en machine et essuyées.
- Je n'en doute pas, mais j'ai un odorat exceptionnel.
- C'est impossible. Si vous y arrivez, je vous offre le déjeuner à tous les trois !

L'autre prend la première assiette et la sent.
- Fricassée de volaille

Il flaire la deuxième.
- Rougets à la provençale

Puis la troisième.
- Choucroute alsacienne

- Monsieur, fait le patron, vous êtes stupéfiant. C'étaient effectivement nos trois plats du jour, vous avez gagné !

Le lendemain, les trois parfumeurs reviennent.
- On fait quitte ou double ?
- D'accord, dit le restaurateur, je vais chercher les assiettes. Il passe dans la cuisine et dit à la jeune femme qui est aux fourneaux.
- Josette, ne cherchez pas à comprendre, prenez cette assiette et frottez-la contre votre foufounette !

La nommée Josette s'exécute, et le patron ramène trois assiettes dont celle-là.

Le parfumeur flaire la première.
- Merlan sauce d'huitres

Il sent la seconde.
- Escalope au poivre vert

Et enfin la troisième. Il a l'air surpris, la renifle de nouveau et dit au patron :
- Josette travaille chez vous ?



160.Posté par denis le 31/10/2008 17:59
Ah-Ah ! Excellent, Boursi !!!!

159.Posté par boursicoteur le 31/10/2008 15:38
En ces temps moroses, une petite pour faire rire la bouche : La nuit de noces d'un banquier.

Un banquier épouse une femme qui a déjà été mariée 6 fois.Au cours de la nuit de noce, la jeune épouse dit à son mari:
- Mon chéri, sois plus doux, s'il te plait. Je suis vierge.

Les bras en tombent à notre banquier:
- Hein, quoi ? Mais tu as déjà été mariée 6 fois !

- Ben oui.
Mon premier mari était psychiatre. Le sexe, il se contentait d'en parler.
Mon deuxième était gynécologue. Il ne faisait qu'ausculter.
Mon troisième était philatéliste et ne savait que lêcher.
Mon quatrième était manager des ventes: il disait bien connaitre le produit, mais ne savait pas comment l'utiliser.
Le cinquième était fonctionnaire: lui disait qu'il savait ce qu'il fallait faire, mais que ce n'était pas de sa compétence.
Et mon sixième, enfin, était informaticien. Il disait que si tout fonctionne normalement, il faut surtout ne toucher à rien.

Alors, je t'ai épousé toi, un banquier, pour être certaine de bien me faire baiser !!!

158.Posté par denis le 31/10/2008 15:01
Sarko est-il un illusionniste, Bill? Il sort des billets du chapeau? Tout d'un coup, comme cela, pour les banquiers, alors qu'on ne comble jamais "le trou de la sécu", ou le déficit budgetaire de la france ???
Mais non,....à votre avis????

157.Posté par boyer le 31/10/2008 12:49
bon Mr flop, c'est bien gentil vos utopies alternativoboboliberofacho pour refaire le monde en faisant tourner un chivas 12 ans d'age. Mais ici c'est un site serieux ou on cause du monde réel.

156.Posté par Coo2gle le 31/10/2008 10:53
Voilà maintenant que Sarkozy nous fait dans le comique ! En faisant appel à la moralité des banques... Comme si les banques avaient une "morale" !!!

155.Posté par Patrick FLOC'H le 31/10/2008 09:05

308. Posté par boyer le 30/10/2008 19:25
oui mr Flop vivement la nuit du 4 aout, l'abolition des seigneurs, l'assemblée constituante et la constitution et la déclaration des droits de l'homme.

307. Posté par Aéro Freins le 30/10/2008 14:50
Moi je me demande..??! >>> La forme du Coco fesses est-elle libérale ??? Parce que je trouve que cela me rappelle étrangement... "hot" chose ??!

Bof ! Cela doit être naturel... Voilà tout !

Comme la forme d'une goutte d'eau...

Rien de bien sorcier... (!!!) en somme.

"" Waï waï mon zenfant... faut travaille... pou gaingn' son pain.....!! "" Sans blagues.

ou encore... Still Life Kills

my dear !

;) !

--------------------------------------------
Je savais que mon lien sur Les trois piliers de l’antilibéralisme à la française
http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=46388

vous ferez plaisir sans rancune ...

C'est sûr que les commentaires de Vomygorax en tiennent une couche. J'y vais de ce pas.

Ce type de commentaires m'énervent particulièrement :

L’autre point commun entre les ultra-libéraux et les communistes c’est qu’ils affirment que leur systeme n’a jamais vraiment été mis en place, ce n’etait que des ersatz.Les communistes car pour avoir un vrai systeme communiste il faut qu’il soit en place partout dans le monde et donc que les crimes sous stalin, Pol Pot, Mao etc etc ne sont pas imputable au communisme.Les ultra libéraux, eux, vous diront que les états unis ou le chili de pinochet ne sont pas des systemes libéraux avec une concurence parfaite car les gens au pouvoir pratique le népotisme, les délits d’initié, lobbying etc et que dans un vrai systeme ultra libérale ces choses la n’arriverait pas. Evidement le fait que le propre du pouvoir est d’étendre sa domination et d’accroitre son controle sur les masses leur échappe completement.


Mais il est partiellement correct. C'est bien pour ca que j'evite de recourir a ca en parlant a un communiste. Les regimes communistes mis en place n'ont rien a voir avec le communisme theorique. Il convient donc

a) d'expliquer l'immoralite du communisme theorique lol lol lol
d'expliquer a priori que ce type de regimes procede naturellement de l'ideologie communiste, i.e. qu'elle contient en son sein le germe du totalitarisme


Cependant c'est facile sur un BLOG RELATIVEMENT LIBRE, dans la réalité, en face de toi, tu as des agités barbus qui risquent de venir vous couper la parole, balançant des saloperies, se croyant comiques en épatant la galerie, en te faisant passer pour un allumé (et je ne parle pas au moment où je parle de nanarcapie, mais au moment où simplement j'émets le souhait de quitter la sécu par exemple). Je crois que discuter avec un communiste est une peine perdue, ça n'avance à rien, en revanche, les sociaux-démocrates c'est déjà plus intéressant.

154.Posté par boyer le 30/10/2008 19:25
oui mr Flop vivement la nuit du 4 aout, l'abolition des seigneurs, l'assemblée constituante et la constitution et la déclaration des droits de l'homme.


153.Posté par Aéro Freins le 30/10/2008 14:50
Moi je me demande..??! >>> La forme du Coco fesses est-elle libérale ??? Parce que je trouve que cela me rappelle étrangement... "hot" chose ??!

Bof ! Cela doit être naturel... Voilà tout !

Comme la forme d'une goutte d'eau...

Rien de bien sorcier... (!!!) en somme.

"" Waï waï mon zenfant... faut travaille... pou gaingn' son pain.....!! "" Sans blagues.

ou encore... Still Life Kills

my dear !

;) !

152.Posté par FLOC'H PATRICK le 30/10/2008 10:42
Pour information je voulais juste vous faire remarquer que la Marianne Libérale Sabine Herold interviendra dans l'émission de Jean-Marc Morandini aujourd'hui à 13h35

Vous aurez l'occasion de découvrir une vrai libérale

151.Posté par Patrick FLOC'H le 30/10/2008 09:03
150. Posté par boyer le 29/10/2008 20:49

Kamarad Boyer vous avez certainement remarqué que j'ai laissé la parole à d'autres blogeurs, histoire de voir les réactions, et j'en suis arrivé à cette réflexion suivante;

Sans surprise, il suffit de comprendre vos diatribes et analyser vos commentaires façon des bolchévicks agités de service sont vraiment navrants, même pas d'un niveau café du commerce.
Vous vantez la tradition Jacobine de la solidarité républicaine ringarde à la française contre la cupidité des idées anglo-saxonnes que la pensée unique voudrait imposer.
Mais c'est sans prendre néanmoins la peine et trouver le temps pour vous répondre par des objections de façon assez calme et pertinente, non sans humour voir sarcasmes ; histoire de maintenir la meute à distance respectable dans le débat.

Ce qui est drôle c'est que par simple mimétisme et réflexe se met rapidement en place une petite troupe antilibérale expliquant avec frénésie qu'en France, il n'y a aucun ostracisme particulier des idées libérales, qu'au contraire le libre échange est devenu l'idéologie dominante avec Sarkozy et sa clique . Putain de Dieu qu'est ce qui faut pas lire comme conneries...

Surtout lorsque l'on retrouve d'ailleurs un troll nommé Boyer il aurait pu être un disciple du célèbre Ernest Mandel qui avait sévi en son temps comme notre Boyer à nous ici et ailleurs sur l'ex faux rhum mort d'en face , il y a quelque mois, pour venir nous raconter des histoire de lapins et de chasseurs ,que les vrais héritiers des libéraux (des lumières) sont les socialistes et qu'il faudrait interdire aux "néo-libéraux" le droit de revendiquer cette tradition. On avait aussi eu droit au couplet du complot "néo-libéral" et mondialiste :
Parenthèse lubrique que l'on comprend pourquoi les Irlandais ont voté NON et ils ont eu raison en bon libéraux...
Article 101 du traité de Lisbonne :
1. Il est interdit à la Banque centrale européenne et aux banques centrales des États membres, ci après dénommées «banques centrales nationales», d’accorder des découverts ou tout autre type de crédit aux institutions, organes ou organismes de l’Union, aux administrations centrales, aux autorités régionales ou locales, aux autres autorités publiques, aux autres organismes ou entreprises publics des États membres; l’acquisition directe, auprès d’eux, par la Banque centrale européenne ou les banques centrales nationales, des instruments de leur dette est également interdite.

2. Le paragraphe 1 ne s’applique pas aux établissements publics de crédit qui, dans le cadre de la mise à disposition de liquidités par les banques centrales, bénéficient, de la part des banques centrales nationales et de la Banque centrale européenne, du même traitement que les établissements privés de crédit.

Pourquoi cette interdiction au juste ? Quelqu'un a-t-il une simple explication ? Bon vous aurez compris j'ai la réponse mais c'est juste pour vous ennuyer ...

Vous comprendrez que Sieur Boyer aurait pu tout aussi être un Payet voir un Grondin ou pourquoi pas un Fontaine mais il est du genre à aBoyer présence en de multiples endroits du Blog pour servir cette rhétorique tendrait plutôt à confirmer la thèse d'une stratégie antilibérale de type orientation gramsciste, sinon léniniste, qui se revendique de l’idée d’intellectuel organique, enraciné dans les exigences et les valeurs de la classe ouvrière en France, bien que le simple mimétisme républicain me suffise au fond comme explication.


Mais ce n’est qu’une petite partie d’un système bâti pour durer. La définition du respect de la vie privée d’un homme politique est très extensive en France. Un cour spéciale (la XVII chambre Paris) peut statuer en un temps record sur la parution d‘un journal, d’un article. Juste au cas où la connivence politiques/journalistes ne serait pas assez efficace.

De même, une enquête fiscale peut à tout moment être déclenchée, sans à avoir à se justifier. Au défendeur de faire la preuve de son innocence !

Ça fait déjà du lourd, mais la panoplie dans l'hystérie collective de cet Etat paranoïaque est complète. Pétain avait créé les Renseignements généraux et personne, depuis, n’a jugé utile d’abolir une officine pourtant si caractéristique des pays totalitaires. Le moindre de ses services étant de vous proposer de faire sauter quelques contraventions (un sport national), contre quelques informations ! Et aussi une justice administrative, comme si l’administration ne pouvait pas relever du droit commun.

Bon, nous ne sommes pas encore au niveau de la grande Union soviétique des bolchevicks, certes, mais quand même avouez que la France, pays des droits de l’homme, ça sonne un peu faux, au final sauf pour l'hymne internationale à la fête de l'huma. il suffit de regarder autour de vous chez pas moi l'Australie la Nouvelle Zélande Taïwan voir même tiens l'Afrique du Sud qui pourtant sort de l'apartheid

Alors, voilà pourquoi il est bien de dire que 95 % des Français sont totalement réfractaires au libéralisme et sont fondamentalement antilibéraux. Une remarquable réussite depuis 1793, qui aura mis son temps pour ruiner ce vieux pays.

150.Posté par boyer le 29/10/2008 20:49

c'est DSK (rémunération annuelle de 495 000 dollars net d'impôt) en 1998 qui a commencé a remettre en cause le mode de fixation du taux du livret A.

En 2003 c'est ratfarin qui a instauré la regle 'automatique' qui a fait baisser le taux du livret A.
En 2008, c'est sarkozy qui a modifié la regle automatique qui aurait donné depuis fevrier un taux de 4,5%.

=> L'UMP fait tourner la planche a billet pour les actionnaires, et fait tout pour penaliser les epargnants qui 'gerent en pere de famille' sur le livret A.

149.Posté par Bill Vesée le 29/10/2008 19:47
Moi aussi je m'interroge. Je comprends parfaitement le processus de la bulle financière et de l'argent virtuel. Mais d'où vient l'argent de Nicolas?

Si c'est argent existe, il est quelque part, où alors c'est encore de l'argent virtuel ce qui sous-entend que le processus continu.

Il n'y a peut-être pas de solution finalement, il faut alors se résigner et accepter; Brrrrrr!!!

148.Posté par denis le 29/10/2008 18:37
Charly, pour ton 3), le CAC est passé de 6000 points en juillet à 3000 actuellement....C'est quand meme une belle chute.
En continuant comme cela , dans quatre mois, effectivement, nous sommes à zéro !
Fillon, Sarko ou Bush injecte NOS millions, les patrons, les banquiers, les traders les investissent....et les actions se cassant la figure, perdent ces millions qu'ils n'ont pas encore remboursé....
Charly, tu as lu "LE JOUEUR" de DOSTOIEVSKY ??? (un petit livre, bien écrit)
Eh bien, c'est ce qui est en train de se passer....à l'echelle mondiale !
Las Vegas est devenue planétaire.

147.Posté par Aiguillon le 29/10/2008 15:05
Brutus, faut bien payer les pertes de la Caisse d'Epargne...

146.Posté par Brett le 29/10/2008 14:59
Sarkozy veut développer les CDD...

En fait, son rêve caché, et celui des patrons, c'est de tendre vers des CBI, "Contrat Bénévole à durée infinie" !

145.Posté par Brett le 29/10/2008 14:56
Posté par Brutus :
"Les taux des prêts bancaires augmentent,
Le taux du Livret A baisse,
L'inflation explose...

On nous prend vraiment pour des cons !"


Mais non, vous commencez seulement à payer le 360 milliards des banques.


144.Posté par Brutus le 29/10/2008 14:06
Les taux des prêts bancaires augmentent,
Le taux du Livret A baisse,
L'inflation explose...

On nous prend vraiment pour des cons !

143.Posté par boursicoteur le 29/10/2008 10:32
Bonjour Charly,

Il y a un blog qui tente une explication du fondement psychologique :
http://tropicalbear.over-blog.com/

Lire : "La cause-racine de la crise" du dimanche 19 octobre 2008 .

C'est pourquoi peut être :
http://www.e24.fr/finance/article7335.ece
La facture de la crise s'élève à 2.800 milliards de dollars

..."Parmi les solutions explorées par la Banque d'Angleterre figurent des mesures pour éviter la survenance de crises systémiques. Une solution, selon la Banque d'Angleterre, consisterait à agir sur les contraintes réglementaires en matière de capitaux et de liquidités avec une approche contra-cyclique. Ce qui revient en gros à augmenter les contraintes prudentielles des institutions financières quand l'économie est bien orientée et les assouplir en période de difficulté."...

Une ébauche de solution, à cette crise de confiance : Une prise de conscience.

Amicalement,
Un voisin de la Plaine.



142.Posté par Charly le 29/10/2008 09:36
Je ne suis pas un spécialiste de l'économie mais cette histoire de crise je n'y comprends strictement rien !
Si quelqu'un pouvait répondre à ces questions cela m'éclairerai.

1) D'où vient donc cette crise, quelles en sont les raisons exactes ?
2) Comme en 1929 a t'on fait fonctionner un peu trop la "planche à billet" ?
3) Depuis quelques mois on entend dire tous les jours que la bourse se casse la figure. Je veux bien ; mais aller, soyons généreux, supposons qu'elle se casse la figure tous les jours de 2%, en cinquante jours, le Nasdac, le CAC40 et le Dow Jones devraient être à zéro ! non ? pourquoi existent-ils encore ? Franchement je n'y pige rien du tout !!!
4)Quand Fillon est arrivé Premier Ministre, et ce n'est quand même pas si vieux, il a dit : " Je reprends une entreprise qui est en cessation de paiement". Et là il injecte 360 millards d'Euro. 360 millards d'Euro plus quelques autres broutilles de millards. J'ai pris ma calculette pour essayer de voir ce que ça fait en Franc et ainsi avoir un ordre d'idée et bien ça passe pas ! Je suis allé sur Excell et ça met le vertige !
5) Où est passé tout cet argent? Je ne parle pas uniquement de celui de Fillon, mais de la totalité des bourses mondiales. Il n'a quand même pas pu s'envoler comme ça ! Chirc aurait dit "ça fait pchitt" mais j'ai du mal à imaginer un tel "pchitt"

Si quelqu'un veux bien éclairer ma lenterne, il est le bienvenu.

Charly Menot

141.Posté par boursicoteur le 28/10/2008 18:56
Lu sur le forum de Boursorama :


De lulude (Jéponge donc jessuie)
Conseil de votre banquier FORTIS 08:58 15/10/08

Si à l'ouverture d'Eurotunnel vous aviez pris 1000 Euro d'actions,
Aujourd'hui vous auriez encore 27 Euros .
Si vous aviez acheté pour 1000 Euros d'actions Vivendi,
Vous n'auriez plus que 70 Euros.
Si vous aviez acheté pour 1000 Euros d'actions France Télécom,
Il vous resterait aujourd'hui 159 Euros.
Si l'an passé vous aviez acheté pour 1000 Euros d'actions Alcatel,
Il vous resterait aujourd'hui 170 Euros.

Par contre ,
Si l'an passé, vous aviez acheté pour 1000 Euros de biére Jupiler,
Vous auriez tout bu, et
Aujourd'hui, il vous resterait 380 Euros de consigne...
Soit le plus haut rendement !!!

Le P.E.J.
Plan Epargne Jupiler.
L'épargne qu'il nous faut !
Dividende
payé en LIQUIDE !!
et EXEMPT de précompte !!!

------------------------------------------------------
CASH IS KING ! Qu'ils disaient...


140.Posté par Patrick FLOC'H le 28/10/2008 17:56

138. Posté par Basile le 28/10/2008 16:27
Patrick FLOC'H , faut pas comparer Napoléon le Grand avec Naboléon le minable (dixit Cohn Bendit !)


Le problème mon brave Basile vu que j'aime votre humour caustique , les deux Nabo son des petits bon je vous l'accorde, Après le fumeux coup d’Ėtat du 18 Brumaire qui installa le Général BONAPARTE comme Consul à vie.
Ou l'on verra de nombreux Ateliers et loges maçonniques qui étaient en Après le coup d’Ėtat du 18 Brumaire qui installa le Général BONAPARTE comme Consul à vie. De nombreux Ateliers maçonniques étaient en somnolence. l'histoire de l'Empire, c'est celle d'un rapide retour aux conditions dans lesquelles Napoléon avait pris la dictature en 1799.
Le Grand Orient De France continuera néanmoins ses petites activités sous les directives de la Perfide d'Albion.
Cependant à partir de 1800 sous le nouveau régime qui s’installait des signes très positifs de reprise se sont manifestés.
Le Grand Orient De France n’hésita pas à envoyer des émissaires en province pour concrétiser ce renouveau et l’accentuer. .
Profitant du Concordat de 1801
Entre sa Sainteté Pie VII, et le Gouvernement français.

Qu'est ce que Sarkozy laissera derrière lui qu'une vaste débâcle au milieu de la vaste plaine fertile, après le passage de la Bérézina financière avec les banquiers?

139.Posté par Patrick FLOC'H le 28/10/2008 17:31
136. Posté par boyer le 28/10/2008 15:19

C'est du Chinois Kamarade Boyer Ernest-Antoine Seillière est connu en France Baron sans titre...vous faites dans la démagogie anti libérale c'est comme j'ai toujours apprécié la valeur de Madame Laurence Parisot face à tout the Macho man's la Présidence du Medef... à toujours su faire preuve d'une grande lucidité "Je préfère être pédagogique que démagogique", a-t-elle ajouté, estimant que les Français sont "enfermés dans des considérations pleines de bonnes intentions au départ, à vouloir très protéger" mais "que cela ne marche pas".

"J'assume tout à fait le mot libéral. J'insiste aussi pour dire que libéral ne veut pas dire anti-social bien au contraire", disait elle la veille de son élection au MEDEF

De toute façon cela ne pouvait pas être pire face aux deux vieux pataugas de la techno-structure pro Capitalistes Anti libérale que pour la forme que sont Mer et Sarkozy, Beigbeder faisant que Laurence Parisot reste parfaite dans son rôle.

138.Posté par Basile le 28/10/2008 16:27
Patrick FLOC'H , faut pas comparer Napoléon le Grand avec Naboléon le minable (dixit Cohn Bendit !)

137.Posté par Patrick FLOC'H le 28/10/2008 15:39

135. Posté par Basile le 28/10/2008 14:13

Il semble que, depuis quelques semaines, Sarkozy soit en train de virer socialo, non ?

Mais Sarkozy Dry, c'est 'La Couleur du socialisme, le Goût du socialisme, mais n'est pas du socialisme'


Si si ou oui oui cela est bien du socialisme tels que le bon Karl Marx l'avait imaginé comme Aristide Brian à su en son temps l'appliquer , et comme l'Empereur dictateur Nicolas Sarkozy va nous réécrire l'histoire de France après le communiste Guy Môquet, Jean Jaurès et la Laïcité et République sociale, les colonies et tant d’autres… Nicolas Sarkozy en campagne, puis au début de son mandat, n’a cessé d’utiliser et de brandir des références historiques. ayant repris le costume de Napoléon Bouônaparte nous a servi dans un discours novateur comment faire la nouvelle éconmie Marxiste , pour quelqu'un qui se revendique de droite après avoir cité JAURES et BLUM, SARKOZY évoque aujourd'hui MARX....en attendant prochainement certainement avec les nombreux voyages en Chine MAO et KIM II-SUNG...?

Laëtitia RAMOLINO - BONAPARTE disait avec l'accent corse " Poulvou qué z'a doure ! "

D'autant que le pire reste à venir avec la chaine d'état

Une émission TV de communication gouvernementale en projet

Le délégué interministériel à la communication Thierry Saussez déclare travailler sur une émission de communication gouvernementale qui, espère-t-il, pourra être diffusée sur une télévision du service public.

L'émission, qui n'en est qu'à l'état de projet, permettrait de répondre aux questions des citoyens, a expliqué sur Public Sénat l'artisan de la récente campagne sur le pouvoir d'achat.

"Je réfléchis à une émission de communication gouvernementale à la télévision, construite sur les questions des Français", a dit Thierry Saussez.

Elle serait diffusée "dans l'idéal évidemment sur le service public", a-t-il ajouté. "Si je le fais sur TF1, on va me dire 'Ben voilà bien entendu, il est allé chez Monsieur Bouygues.'"

"Vous n'avez pas le temps d'ancrer un message, c'est normal c'est pas votre 'job' d'ailleurs à vous journalistes. Moi, je suis là pour ancrer les messages, les réformes et les mesures dans la durée", a encore déclaré Thierry Saussez.

"C'est la différence entre le temps court de l'info et le temps long de la communication", a-t-il ajouté.

Source: Reuters


136.Posté par boyer le 28/10/2008 15:19
hier cet empaffé, de baron selliere disait que l'etat etait mauvais gestionnaire. Pourtant dans la Tribune du 10 octobre on apprend que le groupe Wendel est classé en junk bonds.

sur la separation entre bourse et banque, il est bon de rappeler que c'est precisement le Glass-Steagall Act qui a instauré cette separation en 1933 suite à la crise de 29. C'est Reagan (que les liberaux comme Mr Flop venerent) qui l'a démantelé.

liberalism is the problem, government is the solution

En 1978, c'est raymond Barre qui a sorti selliere de la faillite en nationalisant le groupe sidérurgique familial,
C'est , toujours des faillites d'air liberté et euralair que selliere a pu sortir grace a la bienveillance de l'Etat

http://www.denistouret.net/constit/affaire_Euralair.html

135.Posté par Basile le 28/10/2008 14:13

Il semble que, depuis quelques semaines, Sarkozy soit en train de virer socialo, non ?

Mais Sarkozy Dry, c'est 'La Couleur du socialisme, le Goût du socialisme, mais n'est pas du socialisme'

134.Posté par denis le 28/10/2008 11:53
Donc, il y a les entreprises et la bourse d'un coté, les banques de l'autre coté, c'est cela?
Nationalisons toutes les banques pour donner du souffle aux entreprises et à la bourse! Ca donnerait quoi ?
Ou alors, peut on envisager un monde avec une bourse séparée des banques, qui n'auraient (les banques) plus d'autorité sur les entreprises, qui ne gereraient que l'argent style caisse d'épargne ???
Car donner de l'argent aux banques , comme le fait Sarko, c'est ralentir une chute non maitrisable et inevitable.
Sarko, bon ministre de la justice et des affaires etrangeres, nul comme ministre de l'economie et du budget !
Le G20 au lieu de G7 : au moins, la crise financiere permet de "solidariser" le monde, vu que meme les valeurs boursières chinoises sont en baisse :
A crise mondiale, solution mondiale.

La Camif, Patrick, c'est trop cher..... depuis longtemps, je n'y achete plus rien !!!

Le capitalisme est mort !
Vive le libéralisme !
Au fait, oui....Patrick, c'est quoi la différence ????

Retirer son argent de sa banque, ok, ....mais pour le mettre où, en sécurité? Chez soi ???? Jusqu'à l'émergence de nouvelles banques?

133.Posté par Patrick FLOC'H le 28/10/2008 08:41

130. Posté par Bill Vesée le 27/10/2008 21:50
Floch, c'est enfoncer des portes ouvertes de dire que c'est la faute des banques. Commençons par leur retirer momentanément leur jouet : la bourse et nous verrons ce qu'ils "imagineront" à moins que vous ayez "LA proposition salvatrice".

Note : c'est là mon erreur, vous ouvrir la porte à 342 lignes lol


-----------------------------------------------------------------

Ben vous oubliez que 80% de la Bourse c'est le monde réel de l'entreprise, faut dire que la mauvaise foi ou l'ignorance française à cette particularité anti libérale que possèdent ces critiques de servir quelquefois à éclaircir des vérités par l'absurdité. et je vous en remercie pleinement ...Toutes les banques du monde par une inter-connectivitée accrue proposent de nos jours au petit épargnant lambda d’investir en Bourse, pour faire fructifier son épargne. On lui vante les placements les plus avantageux, elle vous avoir l'art et la manière pour expliquer que la conjoncture économique est favorable, et que le moment est venu de se lancer. Le petit porteur crédule écoutera donc son conseiller et investit dans l'ignorance absolu. Ou est la responsabilité de la Bourse? Qui elle est en contact avec le marché ?
Vous voudriez fermer la bourse solution bien gauchiste ces phénomènes honnis par nos élites gauchistes bien-pensantes? toujours plus étatiste histoire de prendre le contrôle de "The Matrix "comme des économistes étatistes qui aiment bien justifier l'existence de leur Léviathan par une notion de « biens publics »biens dont on ne pourrait pas exclure les tiers, que seul l'État pourrait faire émerger et gérer. Cette pseudo-notion est tristement reprise jusque par d'aucuns libéraux, de façon fort hâtive à notre goût. En effet, la gestion d'éventuels « biens publics » ne pose aucun problème, et l'État n'est pas la solution à ce problème hypothétique. ...

Sur quoi se base-t-il pour savoir si son placement est sûr ? Principalement sur les analyses financières de la santé des entreprises, lesquelles se fondent principalement sur le résultat d’exploitation et le compte de résultat des entreprises.

mais lorsque je vois ici que beaucoup s’interrogent encore sur ce vaste monde impitoyable qu’est le monde merdique des banques et de la finance face à celui de l'entreprise et de la bourse. A vos questionnements, je pourrais prendre mon temps pour vous répondre et vous donner ma vision des choses mais vous trouveriez à redire, même dans le monde de Mi.
Je voudrais juste revenir sur la principale interrogation voir motivation, la relation entre le cours de bourse et la performance des entreprises pour faire fermer la Bourse jouer des Banques.

Vous voulez fermer la Bourse? Ok ok ok allons fermer la Bourse, mais préparez vos parapluie la chute risque d'être dure , car pour ne prendre que l'exemple des Russes qui eux ils l'ont fait récemment avec le résultat catastrophique lorsqu'ils ont réouvert - 25%. D'autant que l'on a aucune idées sur "ceux qui possèdent des liquidités" qui infèrent et inter viennent sur les cours, mais ceux qui vendent leurs actions pour réaliser des liquidités et qui poussent ainsi à la baisse du marché.
Le système des Banques nous donne la PREUVE EN LIVE de son absurdité.
Pourquoi vouloir "faut il sauver à m'importe quel prix le soldat Ryan" pourquoi Sarkozy veut il sauver un système qui ne marche plus ? Preuve que Sarkozy et sa clique d'incapables ! n'est pas un libéral il ne l'a jamais été ...le président de la transp-errance aurait-il peur de la vérité qui fache?-
Pour sauver les intérêts mesquins des lieutenants du Capitalisme Financier ???
Pour continuer à laisser mourir la moitié ou les 2/3 de l'humanité dans la misère ???

Vous avez vu la campagne de pub d'Action contre la Faim et de UNICEF ? 1 Milliard d'enfants souffrent de la malnutrition manque d'eau .
Combien aujourd'hui de ceux qui osent venir cracher sur ces traders ont-ils gagné en spéculant sans travailler depuis 20ans ne serait-ce qu'un peu d'argent grâce à des placements financiers et/ou boursiers sans même le savoir (assurance-vies, plans BA BE BI BO BU, livrets A ou Z et autres) ? Le "scandale installé" de situation me révolte autant que les pratiques ultra-capitalistes foireuse mais me fatiguent beaucoup plus.
Ce n'est pas tellement La Bourse du reste qui m'inquiète dans l'immédiat le plus mais l'assèchement du crédit dû au manque de confiance si bien orchestré par des banques stupides et peureuses qui lui aura un effet direct sur l'économie et sur notre pouvoir d'achat. Preuve encore que dans l'empressement les milliards injectés, pour sauver la faillite des banques, n'était pas la bonne solution pour résoudre la crise dans son ensemble..
Tenez hier pourquoi personne n'est venu sauver la CAMIF?
Faut il accuser les profs qui n'achètent plus à la camif ?
Je vois pas la différence entre une Banque qui est une entreprise comme une autre, preuve qu'il y a discrimination sur le traitement ..
Lorsque une entreprise dépose son bilan une entreprise qui ne peut plus payer ses dettes doit faire ses comptes et déposer son bilan au tribunal de commerce. Celui-ci décidera d'une procédure : un redressement judiciaire avec continuation de l'activité, une reprise ou une liquidation définitive, c'est à dire la vente de tout ce que l'entreprise possède afin de payer au moins une partie des dettes aux différents créanciers.
Et bien pour les Banques il en va de même , si demain matin tous les clients viennent retirer en même le même jour leur argent , la banque doit être en mesure d'assurer les retraits...
Hors il n'en est rien , les banques en France ne pourront s'exécuter pour le faire...
La crise serait donc à son paroxysme… c’est possible, mais dans le Paroxysme des mots c'est vite oublier les responsables comme une histoire de TOTO+ TITI + TATA sont dans le même bateau et le SOCIALISTE + CAPITALISTE + TRADERS, tombent à l'eau qu'est ce qui reste ? nous sommes ce que notre cerveaux a su enregistré, cela étant petit, et il faudrait peut être sortir du syndrome de Peter Pan en prendre conscience des réalités entre monde virtuel et économie réelle vous aurez remarque un est masculin l'autre et féminin .
Si vous aviez été a la place des traders, je reste persuadé que vous auriez fait exactement pareil, et surtout ne me dite pas non, surtout ci vous avez un livret A, placer pour gagner toujours+, quelle est la différence, ce n'est pas a la même échelle, mais au bout du compte, le genre humain en voudra toujours avoir + c'est dans sa nature...
Au cas ou vous ne le saviez pas mais des larmes et du sang ont beaucoup coulé pendant la grande dépression de 1929... pourtant l'humanité à la mémoire courte et personne ne se rappelle pas des révoltes, on ne se souvient que de la grande crise financière... je pense que quelquefois il faut être un peu plus pragmatique et malin quand on n'a pas les moyens de la révolte... Car avec la dictature en place s'il vous vient l'envie de descendre dans la rue pour protester, tout de suite, vous avez de forte chance de vous retrouver nez à nez face à une compagnie de CRS sur le dos !
Un conseil faites comme moi en bon libéral que je suis, ne perdez pas votre temps allez vite retirer tout votre pognon de votre banque !
Une recette plus efficace, et il n'y aura personne pour vous l'interdire aucun flic sur le dos pas de cou de matraque pour vous l'empêcher !
Pour la première fois de leur histoire les français établiront un vrai rapport de force libéral en faisant ça , une révolution parfaite dans le calme sans armes sans combattre sans guillotine !
" les banques vont sauter les unes après les autres" et l'on reconstruira d'autres sur de nouvelles bases libérales saines ...
Vous allez voir comment cela va assainir le marché , comme vider la baignoire de toute son eau ...
Vous verrez c'est aussi la meilleure façon de réclamer des choses pour faire plier le gouvernement qui vit au dessus de ces moyens !

132.Posté par Patrick FLOC'H le 28/10/2008 07:20
131. Posté par boyer le 28/10/2008 05:14
Je recommande l'interview particulièrement cynique et arrogant du tres liberal et tres "risquophile" baron sellières dans "l'invité d'inter"encore podcastable sur le site web de france inter.

A la question sur la moralité il répond: je m'en bat les *ouilles
A la question sur la privatisation des bénéfices et la nationalisation des pertes, il répond: je m'en tape


---------------------------------------------------------------

Sacre bleu je vous répondrais bien une tirade du bon capitaine Archibald Haddock « espèce de... », « bande de... » et « bougre de... ».

L'image même de votre ignorance et cela démontre bien vos limites en matière économique pour ne pas faire la différence entre Libéralisme et Capitalisme sur ce qu'est en réalité le libéralisme avec le parfait exemple de cette incohérence doctrinale, en choisissant le baron Ernest Antoine Sellières dans "l'invité d'inter Radio d'état Pravda anar alter mondialos bolchos touticuanti "On le constate en passant, par rapport à une image contemporaine systématiquement déformante, le libéralisme n’est donc ni originairement droitier, ni principalement économique.

Car tout le monde sait que sa seigneurie Ernest Antoine Sellières est l'archétype de ce que la grande bourgeoisie française s'offre de plus abjecte et de plus gerbant en matière de Capitalisme il n'a jamais été un libéral sinon il ya longtemps que ça se saurait ?

Preuve encore la confusion qui règne assimiler le Libéralisme au Capitalisme? Se serait comme dire que le Facteur Besancenot fait alliance avec Lepen ? Surtout lorsqu'ils font dans le populiste avec des leçons de morales sur la misère?

L’identification fautive du libéralisme face aux aberrations du système capitalisme moderne pousse le débat politique français dans une impasse. Le quiproquo est d’autant plus inextricable que la confusion est entretenue aussi bien par les défenseurs du libéralisme que par ses ennemis. Or, il n’y a finalement pas grand rapport entre cette philosophie générale de la vie en société qu’est le libéralisme, dont les retombées irriguent également les domaines économique, social et politique, et ce régime économique moderne de l’entreprise et de la production de richesses qu’est le capitalisme, susceptible d’être lui-même plus ou moins libéral d’ailleurs.



1 2 3 4
Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 17:47 La Réunion monte à bord du Train des Outre-mer

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales