Politique

Etats généraux : “Où sont les femmes ?”, s’interroge Frédérique Lebon

“Je voudrai d’abord faire remarquer qu’il n’y a que deux femmes parmi la dizaine de personnes assises à votre table”, a lancé Frédérique Lebon, ex-déléguée à la condition féminine à La Réunion, en direction de Girod de Langlade, préfet responsable de l’organisation des Etats généraux.


C’est sans conteste l’un des couacs du lancement des Etats généraux : la faible représentation de la femme parmi les présidents et les rapporteurs. “Il n’y a que neuf femmes pour une soixantaine d’hommes”, a relevé Françoise Huot-Jeanmaire, travailleuse sociale.
Quelques minutes auparavant, Frédérique Lebon, ex-déléguée à la condition féminine, avait fait cette même remarque à Girod de Langlade, préfet délégué à l’organisation de cette manifestation.
Si Nassimah Dindar a acquiescé et a applaudi l’intervention, Girod de Langlade a eu cette réplique digne des grands dramaturges : “Nous n’allons pas commencer à nous déchirer”. Aucune femme dans la salle ne s’est levée pour lui répondre ; “Vas, je ne te hais point”.
Plus sérieusement, Frédérique Lebon a fait un constat qui amène à s’interroger : huit ateliers, aucune présidente. Ce fait est surprenant dans une société réunionnaise encore matriarcale.
Jeudi 30 Avril 2009 - 07:17
Jismy Ramoudou
Lu 1573 fois




1.Posté par novel le 30/04/2009 09:20
il y a quelques jours, à l'annonce de noms des rapporteurs et présidents, je faisais déjà cette remarque .... et suis ravie que Mesdasmes Françoise Huot-Jeanmaire et Frédérique Lebon l'ont fait remarquer publiquement.
Constatant que les ateliers auront lieu d'abord en groupes restreints d'hommes ( surtout) bien avisés, bien choisis, avant que les propositions soit discutées publiquement, il est facile de prévoir que les solutions qui pourraient émergées de pensées différentes .... ont peu de chance de voir le jour ...
------------

post du 23 avril à propos de la liste des rapporteurs et présidents ....
On prend "presque" les mêmes et on recommence.Voilà pourquoi les idées tournent en rond.
Quelle est la part d'objectivité d'un rapporteur qui a déjà des opinions bien déterminées par rapport à ce qu'il gère habituellement, par rapport à son implication déjà très grande dans l'orientation du développement de La Réunion qui justement montre ses limites.
Ce n'est pas étonnant qu'on sache déjà que ces états généraux soient une vaste fumisterie.
Avec une telle liste de personnalités, déjà largement sur-employés, on ne risque pas de voir réellement de nouvelles idées émerger pour le bien de tous. La technocratie n’a-t-elle pas déjà montrer qu’elle bloquait les possibilités qu’offre le bon sens.
Bien sûr qu'il est nécessaire que des érudits, des hyper compétents des domaines concernés doivent être impliqués dans les débats, mais doivent ils être rapporteurs ? Comment se sont fait les choix de ses personnalités ? Encore une fois le microcosme élito/intello de notre île rapportera ce qu'elle pense déjà .... à la place de 750 000 Réunionnais et un bout. Avez vous déjà vu un élu, un directeur se remettre en cause, accepter les conseils de ceux qu’ils considèrent comme ne comprenant rien puisqu’ils ne sont justement pas dans les hautes sphères …( j’ai voulu mettre les termes d’élus et directeurs au féminin, mais je remarque que la pensée des femmes est encore une fois sous représentée - 13,7%- de l’ensemble des « sélectionnés »)
Je suis curieuse de savoir comment ma voix lambda sera entendue à travers mes participations sur internet. Vais-je y perdre du temps et transformer mes espoirs d’évolution en désillusion ?

Une question : Pourquoi n'a t-on pas fait appel à des journalistes, spécialistes de l'objectivité et de la synthèse pour rédiger les synthèses des ateliers ?
Il y en a quelques-uns et certains sans emploi ...

Au prix de la paix sociale, je souhaite, Mesdames, Messieurs les rapporteurs et présidents, que vos esprits seront ouverts et je compte sur votre altruisme, votre intelligence et votre capacité d’analyse pour entendre ce qui ne va pas en ce monde et en cette île ainsi que les propositions qu’apporteront ceux dont la voix est peut-être sans pouvoir mais peut être extrêmement intéressante pour l'avenir de La Réunion.

2.Posté par nicolas de launay de la perriere le 30/04/2009 09:32
le constat d'une société réunionnaise matriarcale, n'est sans doute pas le plus juste des motifs qui aurait dû inciter à avoir effectivement 50% de femmes..
mais qu'en est il des handicapés, et de toutes les autres catégories visibles ou invisibles, des composantes de notre société ..? les retraités, les inactifs, ..? n'ont ils pas eu aussi, le droit d'être représenté..?

voilà donc une faiblesse de plus à mettre au passif de l'organisation de ces états généraux .! je ne saurai trop conseiller aux rapporteurs et présidents, ainsi qu'à l'experte transversale (qui n'a jamais bossé dans le secteur privé industriel ou commercial, c'est dire sa compétence "transversale"..) lors de la synthèse, de bien mettre en évidence ce qui relève des propositions faites par ceux qui ne sont ni rapporteurs, ni d'une organisation patronale (plus que bien représentés..).

mais bon, il est bon de rêver parfois...

3.Posté par Jean Pierre Chottin le 30/04/2009 12:16
Peu de représentation féminine, un panel de participants d'un choix plus que discutable, une "impréparation" manifeste...
Comme il l'avoue lui même monsieur Girod de Langlade ne connaît rien à la Réunion mais quand même, sur la parité et le pluralisme il n'était pas sorcier de faire mieux.

4.Posté par papapio le 30/04/2009 14:27
“Il n’y a que 9 femmes pour une 60e d’hommes”: Ca ait quand Même 15% Mesdames...
alors que seul 11% des Pères ont obtenu la Résidence de leurs Enfants...
personne pour s'insurger la ??? Mme Frédérique LEBON ? Non ? Toujours pas ?
Notre Député Maire du tampon, M. didier ROBERT nous a reçu, lui, s'insurge aussi, doit remettre un rapport au Président en ce sens.... Qu'en pensez VOUS ???

"Frédérique Lebon, ex-déléguée à la condition féminine", Discriminatoirement SEULE REPRESENTEE EN PREFECTURE (voir HALDE) ,ne s'insurge pas contre les Monopoles (niant la Loi Paritaire) des Femmes...

"Si Nassimah Dindar a acquiescé et a applaudi l’intervention", radiée de l'UMP pour la bonne cause, c'est que les DEVISES Perçues, distribuées en son Nom, (1er Budget de l'Ile) en dépendent sous condition de sanctions lourdes des Pères, pour leur genre, Nature...

société réunionnaise encore matriarcale: Vivre sur les acquis ? sur le dos des Enfants ? Encore longtemps ?.....

ETES VOUS CONTRE LA PARITE ? OU POUR LA PARITE FEMININE SEULEMENT ? ? ? ?

5.Posté par franck974 le 30/04/2009 20:53
on n'en a rien à faire qu'il n'y ait que deux femmes !

ridicule vraiment

6.Posté par etjosedire le 01/05/2009 05:15
Pourquoi voudriez vous qu'il y ait plus de femmes ? Voudriez vous humilier Françoise en nommant dans les ateliers des femmes qui auraient sans conteste fait de l'ombre à la nulle à papa ?

La femme réunionnaise aboutie c'est: Françoise; et aucune autre.

Si les femmes alibis se mettent à réfléchir maintenant et à être impertinentes, où allons nous ?

Ce qu'il y a d'admirable chez Popol c'est l'énergie surhumaine qu'il déploie pour tenter de nous faire prendre Pierre et Françoise pour des lumières.

Autant lui dire la vérité: "Popol ! Ce sont bien tes rejetons. Sois réaliste ! Ils sont nuls ! Tu ne peux même pas avoir la consolation qu'à ta disparition, les alimentaires d'aujourd'hui qui te fleurissent en Inde où ailleurs, un peu comme des embaumeurs avant l'heure, auront la reconnaissance du ventre. Tes deux rejetons seront marginalisés et certains ont les crocs qui dépassent tellement que le parquet est rayé. Tes nombreux enfants biologiques, politiques vont se livrer à une telle guerre fratricide que très vite le PCR entrera dans ta MCUR en tant que vestige des temps modernes.

A ton âge Popol, il est temps que tu te reposes, et ce n'est pas parce que tu es contraint de rattraper les dérapages de tes rejetons que pour autant tu retarderas le déclin amorcé. Papa Raymond aura été comblé. Mais Grand Père Raymond n'a pas lieu d'être fier, et c'est trop tard pour qu'il en soit autrement. Quand le peuple est naïf il est facile de le blouser. Mais si ce peuple perd ses oeillères, il vaut mieux être bons comédiens, sinon on se fait siffler. Malgré toutes les académies que tes rejetons ont fréquenté à grands frais, ils ont échoué et ils n'ont aucun mérite à faire valoir pour justifier les émoluments, prébendes qu'ils perçoivent.

La réalité est triste à constater, et je comprends que tu fermes les yeux souvent depuis pas mal de temps. Le jour où une larme débordera et coulera le long de ta joue, tout le monde comprendra qu'enfin tu es devenu lucide."

7.Posté par cristeen le 01/05/2009 07:09
l'autorité préfectorale et un certain nombre de personnes faisant partie de la cour ont toujours réagi de la sorte
ils sont persuadés d'être les détenteurs
d'une intelligence suprême
sans ironie aucune mais un tit couyon lé en train fai court à zot partout
permettez moi le sourire

8.Posté par JFB le 01/05/2009 08:13
bravo mesdames d'avoir relevé cette discrimination , ou est la HALDE? nous aimerions avoir leur avis sur le sujet ...
le problème n'est pas qu'une question de chiffre mais sur ce que les femmes peuvent apporter aux états généraux ,surtout si c'est pour mieux faire ,
à mon avis le Monsieur qui vient d'arriver à la Préfecture par une telle bavure n'a plus sa place dans ces états généraux !

9.Posté par thierry le 01/05/2009 10:26
Et les alcooliques ? et les illettrés? population importante qui je le rappelle justifie la MCUR ! qui représente ces personnes ?

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales