Politique

Etats généraux : Kiltir Partou dit stop à la surrémunération

Le Collectif Kiltir Partou a rencontré hier matin le président de la commission 8 des Etats généraux, Roger Ramchetty, afin de lui soumettre ses propositions concernant l'éducation, la langue, la culture, la mémoire, le patrimoine, le secteur professionnel de la culture, l'économie culturel, l'emploi local... L'accent a surtout été mis sur la suppression de l'indexation des salaires.


Le Collectif Kiltir Partou qui regroupe 41 associations au total, a soumis à Roger Ramchetty un ensemble de propositions pour l'atelier 8 des Etats généraux. Il demande principalement la suppression de l'indexation des salaires. Cela permettrait selon le collectif la création d'emplois dans le médico-social par exemple. Le collectif entend signer une charte avec les partenaires sociaux et donner la priorité de l'emploi à compétence égale aux Réunionnais.

Autre point abordé, la ratification par la France de la Charte Européenne des langues minoritaires et le vote d'une loi donnant un véritable statut aux langues régionales de France.

Pour l'éducation, Kiltir Partou souhaite que le système scolaire "permette à l'enfant d'inscrire son île dans son histoire, et de s'inscrire lui-même dans la langue et la culture de ses parents et de ses ancêtres". Le collectif attend "une reconnaissance officielle et affirmée de la langue créole comme langue maternelle, pour une plus large majorité des élèves "...

Le développement du secteur professionnel de la culture et de l'économie culturelle doit passer entre autres par "la structuration du secteur professionnel de la culture par une prise en compte plus systématique des problématiques socio-économiques réelles dans la politique culturelle publique" selon les représentants de Kiltir Partou.

En ce qui concerne la commission culture, Kiltir Partou propose la création d'un pôle spécialisé dans la culture urbaine. Un lieu où pourraient s'exprimer les pratiquant de graffe, du rap et tous les nouvelles pratiques culturelles.

En terme d'emplois, le collectif demande en premier lieu la mise en place d'un programme de résorption de l'emploi précaire dans l'administration publique ainsi que l'embauche dans les activités urbaines, en lien avec le développement durable.
Dimanche 14 Juin 2009 - 08:47
Karine Maillot
Lu 2151 fois




1.Posté par El bourracho le 14/06/2009 09:15
Je ne vois pas en quoi la suppression de la surnumération permettrait la création d'emplois dans le médico-social ? Ces sommes resteraient à Bercy. Pas un sou ne parviendrait à la Réunion, faut pas rêver.
De toute façon, il faudrait que ces personnes s'informent un peu mieux, les nouveaux retraités ne touchent plus la surnumération. SEULS, les fonctionnaires REUNIONNAIS continueront de la percevoir, puisque nés sur l'île et ayant fait 15 ans au minimum dans l'administration sur l'île.
Vous allez vous mettre à dos les fonctionnaires réunionnais.

2.Posté par franck974 le 14/06/2009 09:17
l'emploi précaire : eh bien passez des concours !
quelle bande de frustrés !
et le créole que je parle comme tout le monde : quelle plaisanterie de vouloir l'enseigner ! parlons déjà bien plusieurs langues vivantes

pour qui ils se prennent?
inconnus au régiment ces gens là

cela devient fatiguant la démagogie permanente

3.Posté par boyer le 14/06/2009 10:23
bonjour
je suis fonctionnaire et je demande a ce monsieur et a tous les autres de cesser de
tirer sur les fonctionnaires. vous dites suppression d'un acquis je vous dis OK. mais aussi
il faut supprimer le 13 eme mois 14 eme voire meme pour certain 15eme suppression de tous les avantages rmi, apl,api suppression des avantages des compagnies aeriennes pour leurs salariés suppression des voitures de fonctions aux couleurs de la societe (n'importe laquelle, privé ou public on aura un salaire et on gerera ce salaire un point c'est tout. monsieur seriez vous d'accord a accepter toutes ces suppressions? j'en doute. un salaire et on mange ,pas de salaire et on ne mange pas
j'oubliais aussi suppression de l'ars et de toutes les primes existantes
je suis gentil en vous disant """"salutations"""""

4.Posté par CALOUS2 le 14/06/2009 10:38
Suppression de l'indexation des salaires prônée par Kiltir partou :

Erreur ! Du n’importe quoi ! J’espère que les responsables des Etats généraux écouteront d’autres points de vue avant de prendre une décision !

Cette suppression de l'indexation des salaires ne se justifie que si certaines conditions sont réunies :

Principale condition :

Que tous les prix pratiqués ici à la Réunion soient quasiment les mêmes que ceux pratiqués en France métropolitaine ; cela suppose que nous, ici, ayons le même taux de TVA qu’en France métropolitaine et que l’Octroi de mer appliqué à la Réunion disparaisse.

Toutefois, si on maintenait l’octroi de mer, que le taux de la TVA + celui de l’Octroi de mer ne dépasse pas 19,6%. Les mêmes prix qu’en France Métropolitaine.

« Nous l’est pas plus, nous l’est pas moins » !

Pourquoi l’ l'indexation des salaires se justifie actuellement ?

Pour la bonne raison que les Prix à la Réunion sont supérieur à ceux de la Métropole : C’est constaté et reconnu par Paris !

Donc il a fallu compenser le manque à gagner. D’où la mise en place de l'indexation des salaires.

Dans un esprit de justice, tous les travailleurs de la Réunion devraient voir leurs salaires indexés, cela n’est pas le cas.

Pourquoi les fonctionnaires bénéficient de cette compensation et pas les autres?

Parce que leur Employeur, l’ETAT, a accepté d’apporter à ses agents qui ont été recrutés sur concours une juste rétribution : L’indexation des salaires.

Pourquoi les autres travailleurs ne bénéficient-ils pas de l’indexation des salaires ? Parce que leurs employeurs n’ont pas prévu le faire.

Que ces gens s’en prennent à leurs employeurs et cessent d’en vouloir aux Fonctionnaires.

Ce serait une erreur de vouloir appliquer les idées de Kiltir Partou :la suppression de l’indexation des salaires.

Ce serait appauvrir les fonctionnaires de la Réunion, diminuer leur pouvoir d’achat par rapport à celui de leurs collègues de la Métropole,

Pendant les grèves de fonctionnaires de 2004, on a vu ce que cela a donné :

On a retenu des montants assez important sur les salaires de nos collègues. Pendant deux mois, les commerçants de l’île se sont retrouvés en difficulté, faute de clients.

Pour achever, il est bon de rappeler que les « petits boulots » sont la plupart du temps rétribués par les Fonctionnaires, ceux là-même que l’on veut « étouffer », plus par jalousie et méconnaissance qu’autre chose.

N’oublions pas que le fonctionnaire est présent lorsqu’il s’agit de faire avancer par le financement le BTP, le tourisme, et autre achats de biens de consommation.

Créole Kiltir’Partout, rouv’ ton zié ! coup’ pas lo branch’ oussa ou l’est assize !

5.Posté par Gérard Manvussa le 14/06/2009 10:49
Certains devraient se renseigner avant de proposer n'importe quoi.
Savez vous que les caisses de l'Etat ne font en fait qu'une et une seule. L'argent sorti pour telle ou telle dépense est justifié par des dizaines de documents. Pour le reste qui aurait été retenu sur les revenus de telle ou telle catégorie de personnel, serait à la disposition de la France entière et non pas réservé à La Réunion ou à un autre département, ou encore dévolu aux services sociaux... Vraiment n'importe quoi.
On tape sur les fonctionnaires, et lorsque ce sera fini, il faudra chercher un autre bouc émissaire.

6.Posté par jiji le 14/06/2009 11:18
Post 4

Pourquoi les autres travailleurs ne bénéficient-ils pas de l'indexation des salaires ?parce que leurs employeurs n'ont pas prévu de le faire. Que ces gens là s'en prennent à leurs employeurs et cessent d'en vouloir aux fonctionnaires"

-----------------------------------------------------------------------------


Cette sincérité vous honore.

Mais ne craignez vous pas que les nombreux jardiniers et femmes de ménages prennent vos conseils à la lettre et viennent demander des comptes à certains fonctionnaires qui paraît-il sont de grands et généreux employeurs ?


7.Posté par ANONYME77 le 14/06/2009 12:39
Je suis fonctionnaire (militaire et bientôt affecté dans mon île!) L'idée est certe bonne, mais pourquoi pas faire le problème inverse. L'état réconnait que la "vie est chère" en outre mer. Ainsi pour pallier à cet état de fait les salaires de ces fonctionnaires sont indexés sur la vie. Pourquoi ne pas également indexer les salaires privés! C'était La revendication du LKP guadeloupéen! et le COSPAR? Pourquoi ne pas indexet également le RMI? l'APL?.
Pour ma part je suis dès fois scandalisé des avantages percus par certains fonctionnaire locaux! Indexation(entre 25 et 55 %!!), avantages fiscaux, logement, bonus pour la retraite (cas des gendarmes métros faisant campagnes)....etc.

8.Posté par fabienne couapel sauret le 14/06/2009 13:02
Pour réduire les dépenses publiques, il faudrait surtout réduire le train de vie des élus et réduire leurs avantages nombreux et multiples, frais de mission.....souvent non justifiés.

9.Posté par Jean Pierre Chottin le 14/06/2009 13:51
Le rap, le graffe, l'usage réaffirmé du créole, bref la kiltir partout voila certainement ce qui va préparer nos enfants aux défis de demain.
Heureusement qu'il y aura peut être quelques postes à pourvoir comme guide à la MCUR si les critères de recrutement ne sont pas exclusivement familiaux.

10.Posté par El bourracho le 14/06/2009 14:32
"Kiltir partou" émanation du PCR. On voit se mettre en place, sur ordre du PC, diverses associations, comités.
Ce que recherche le PCR, c'est diviser. Puisque la majorité des réunionnais est contre la maison barbie de fifille, faut frapper les impudents.
Ne vous trompez pas de cible. Regardez bien qui entoure Vergès à la pyramide inversée ? Combien de fonctionnaires territoriaux, dont fait partie le conseil régional, touchent la surnumération ?
Allez Mme Alendroit, choisissez une autre tête de turc, la jalousie est mauvaise conseillère. Incitez plutôt vos amis à passer des concours au lieu de passer votre temps à pleurnichez, là, vous serez utile et dans votre fonction.

11.Posté par boyer le 14/06/2009 16:46
a moin, mi di stop à la surremeneration de francoise verges. 14.000 euros y doit bien faire dans les 500%

12.Posté par looping974 le 14/06/2009 18:17
certes la surémunération peu apparaitre comme injuste ( mais comme il a été dit comme au loto ceux qui tenté le concours.......)
la supprimer serait une catastrophe économique tout cet argent est directement réinvesti sur l'ile ( achat construction etc) et contribue ainsi à créer des emplois

supprimer la surémunération les fonctionnaires continueront à vivre ......pas de nombreux autres

ps je ne suis pas fonctionnaire

13.Posté par ERIC le zoreil le 14/06/2009 19:09
oui c'est clair supprimez la surrémun arffff !!

bonne réflexion jiji et d'autres ....

Il y a vraiment des gens qui ne bitent que dalle ici ! déplorable ......

Ah au fait bravo pour ces dernières élections arffff votez les mêmes ;-))


14.Posté par boyer le 14/06/2009 19:13
Avant qu' Alendroit et Medea viennent donner des lecons sur les rémunérations à la Réunion, qu'ils aient la pudeur de detailler les salaires des collectivités à 5 ou 6000 euros.

combien touchent-ils avec leur subventions glanées à la Region?


et de rappeler les surremunerations:

SAFER: 41 %
Chambre d'agriculture: 50%
Air france: 30% + bonus pour les "gens de l'extérieur"
Banques: 50%, 40% aux antilles

15.Posté par boyer le 14/06/2009 19:46
kiltir partou compte prendre sa carte à l'ump?

16.Posté par thierry le 14/06/2009 20:54
kiltir partou....intelligence nulle part !

17.Posté par etjosedire le 14/06/2009 22:01
Une commission chargée de la culture qui conclut que c'est économiquement qu'il faut agir, faut vraiment avoir affaire à des débiles profonds.

Ceci laisse présager des conclusions de la rapporteuse transverse, politologue déclarée, directrice des sépultures d'esclaves désignés par Eugène Rousse, l'autre gaga portois, conteur du dimanche qui se prend pour un historien.

Tous ces spécialistes présentés en tant que tels par le PCR, font pâle figure quand ils sont confrontés à des vrais spécialistes en la matière. Mais cela le décérébré de base n'a pas besoin de le savoir.

Sarko doit être content de telles conclusions. En effet les responsables des ateliers économiques ont dû trouver la proposition de la suppression de la surémunération tellement stupide, que Popol pour respecter ses engagements n'a pas trouvé mieux que de faire reprendre la promesse par l'atelier culture.

Cuba va bientôt être un paradis avec ce que ces alimentaires, demeurés et abrutis sont entrain de préparer pour La Réunion.

Messieurs je redoute beaucoup pour vous le jour où il vous faudra rendre des comptes à ces gens que vous bernez en ce moment.

L'idéologie du PCR, telle le champignon, ne pousse que sur du fumier. Vous faites tout pour en produire bientôt à grande échelle.

Ce qu'un Debré aura construit avec peine durant des décennies, faisant par la même obstacle au PCR, Sarko trahissant ceux qui ont voté pour lui, défait le tout et nous cède en offrande à Popol, celui qui n'a jamais travaillé de ses mains et qui a toujours profité de la sueur des autres, quand ce n'est pas plus; Ponama pourrait raconter certaines choses.

Les EG = Entubage Général, histoire de rester poli.

18.Posté par marie 974 le 14/06/2009 22:30
Vous avez raison de poser le problème.Peut être que cela prendra du temps, nous ne ferons pas l'économie d'un débat franc et clair.
Si depuis Mr Barre, on avait continuer à bloquer les salaires des fonctionnaires qui touchent la surrémunération, avec l'augmentatation des salires en Métropole , le differentiel aurait été à l'heure actuel pratiquement nulle.
La surremunération a été mis en place à l'époque, pour inciter les métropolitains à prendre des postes de fonctionnaires dans les dom tom parcque il n'y aurait pas eu suffisament de locaux qualifiés pour le faire et en même temps comme le niveau sanitaire semblait insatisfaisant, cette mesure devait faire oublier les éventuels désagréments.
Nous sommmes en 2009,notre éconmie s'est bâtie avec cet état de fait.
Notre société va créer d'aures équilibres.
Nous devons défendre la discrimination positive
Nous subisssons depuis des décennies une gouvernance ZOREIL , pratiquement tous les postes de commandements sont tenus par eux.
Les arrangements entre copains vont bon train....
Comme les zoreils sont au postes de direction ils sont au courant des recrutement avant les autres et font venir leur entourage au désavantage des locaux de souche.
Cela se fait aussi bien dans la fonction publique que dans le privé.Les injustices , on en connaît à gogo.Le système va se perpétuer longtemps si le gouvernement ne légifère pas.IL y a domination d'une catégorie de citoyens sur une autre ou le réseau , le lobbing jouent plein pot.
Le peuple a été patient, la révolte n'est pas loin.
Nous pouvonsdans l'état français et l'espace européen garder nos traditions et être modernes

19.Posté par William le 15/06/2009 08:49
Je suis pour cette suppression de la sur-rémunération. J'ai la naïveté de croire que ce qui pouvait justifier ce privilège (le coût de la vie) va être abordé et que les états généraux pourront trouver une solution... Si la coût de la vie baisse... tout le monde s'y retrouvera.

Et je crois qu'il faut supprimer cette sur-rémunération. C'est un pas indispensable à franchir pour que les loyers et les billets d'avion baissent ! Il faut faire les choses dans l'ordre ... supprimons tout ce qui peut entrainer la hausse des prix ! Et tant pis si certains refont leurs valises !

20.Posté par Pierre le 15/06/2009 09:43
Une fois de plus il est difficile d’aborder des sujets tabous sans se faire traiter de xénophobe, de jaloux, d’idiot… Peut-on parler de la question de l’indexation dans un climat serein ? Je donne mon simple point de vue de citoyen (je précise : je suis fonctionnaire, réunionnais, parent d’élève, je ne fais pas de politique) et contrairement à certains « grand » penseurs qui se sont exprimé ici, je ne prétends pas avoir la vérité absolue. Il n’est pas question de dire que les fonctionnaires sont trop payés. La question à se poser est quelle est l’économie de l’île que nous voulons dans 20 ans, l’économie pour nos enfants. Si nous voulons une économie en bonne santé, développée, juste, solidaire, … il faut arrêter de se boucher les yeux sur la question de l’indexation. D’ailleurs ce n’est pas uniquement les salaires de la fonction publique qui doivent être analysés, d’autres secteurs sont aussi concernés.
Dans chaque famille réunionnaise il y a des gens qui travaillent dans le privé, d’autres dans le public. La vie est pourtant chère pour tout le monde, le rmiste, l’ouvrier, le fonctionnaire. Mais le système actuel instaure artificiellement un grand écart des salaires entre ces différentes classes sociales.
Posons-nous calmement la question des avantages ou des inconvénients de l’indexation, des primes, des aides, …
Avantages :
- cela permet à une partie de la population de vivre à peu prés correctement ;
- cela soutien la demande, donc fait vivre des activités indirectes (consommation, restaurants, loisirs, …) donc crée des emplois indirects;

Inconvénients :
- sujet polémique qui divise les Réunionnais, les familles réunionnaises ;
- ralentit la création d’emplois dans certains secteurs car le coût du travail est plus élevé ;
- maintient un certain niveau de prix des bien de consommation car une bonne partie de la classe moyenne peut consommer (même difficilement) à ce prix là (billets d’avions, …) ;
- maintient encore plus la dépendance/assistanat économique de l’île par rapport aux transferts financiers qui viennent de la métropole ;
- ralentit la mise en place d’une économie développée : la Réunion est riche (PIB/hab important) mais pas développée (importation de presque tout ce qu’on consomme, trop peu de valeur ajoutée crée dans l’île, balance commerciale pas assez équilibrée) ;
- pour la jeune génération trop grand attrait de la fonction publique par rapport au secteur privé, « le secteur publique c’est la planque, sécurité de l’emploi, bien payé » ;
- instauration d’une économie artificielle.


Alors moi, avec mon modeste niveau de réflexion, je suis prêt à jouer le jeu, je me demande si un jour ou l’autre il ne faudrait pas avoir le courage de se poser la question de la suppression de l’indexation :
- pas d’un seul coup (avec par exemple un étalement sur 50 ans) ;
- accompagné d’un rattrapage quantitatif au niveau de divers secteurs publiques (enseignants, hôpital, secteur social, …). On paye un peu moins mais en contre partie on embauche plus. Dans ces conditions, les emplois indirects ne devraient pas être touchés par la suppression de l’indexation.

21.Posté par CALOUS2 le 15/06/2009 09:51
Ce que dit William est logique. La condition siné qua none est qu'on obtienne une fois pour toute DES PRIX QUASI INDENTIQUES à ceux de la France continentinentale.

Cette condition réellement réunie, la surrémunération n'a plus lieu d'être.

Tout le problème est de savoir si Paris est prête à tout faire pour que cette condition devienne réalité !

NB : Si les salaires sont les mêmes que ceux de la France continentale, je pense que beaucoup de gens préfèreront habiter en Europe avec un niveau de vie supérieur et bien des avantages et, de temps en tant viendront chercher un peu de soleil soit ici, soit à Maurice.

22.Posté par anonyme le 15/06/2009 09:56
Je suis favorable à la suppression de la surrémunération: il suffit de demander à ce que la somme soit basculée sur un fonds destiné au développementr économique des DOM pour compenser la perte pour le département. Ainsi, la Réunion ne sera plus une destination trustée par des fonctionnaires zoreils en fin de carrière souhaitant augmenter leur capital: à l'époque c'était destiné à attirer à la Réunion des cadres ayant une formation supérieure, ce qui étaitr légitime vu qu'on en trouvait peu en local, mais aujourd'hui cette surrémunération ne se légitime plus étant donné que de nombreux réunionnais font les grandes écoles et/ou sont cadres A dans la fonction publique. La Réunion n'est plus le repoussoir qu'elle était et cette surrémunération est devenue perverse avec un effet d'éviction sur le personnel local et crée une inflation artificielle. Il est d'ailleurs amusant que sur tout ceux la défendant, un seul ne soit pas fonctionnaire...

L'argument consistant à dire que le privé a aussi ses avantages est inepte: le privé à la Réunion dispose des mêmes avantages qu'en métropole (sauf dans le cas "d'abuseurs publics" bien connus dont le tour viendra... Je pense notamment aux patrons de stations services) alors qu'il s'agit là d'un avantage supplémentaire par rapport à la métropole qui est totalement indû: je rappelle quand même qu'en métropole les fonctionnaires sont payés partout pareil, y compris à Paris où le coût de la vie est tout à fait comparable à ce qui se fait ici... La vision colonialiste consistant à dire "on fait vivre des locaux grâce aux petits boulots qu'on leur donne" est limite raciste , une fois ça pris en compte, quand même, d'autant que cet argent pourrait servir à la même chose d'une autre façon... Et comme ça a déjà été signalé, pourquoi ne pas appliquer la même surrémunération à vos employés?

Seul petit bémol, selon l'insee, les salaires réunionnais sont tous plus élevés qu'en métropole (sauf pour les ouvriers), y compris chez les employés aux salaires proches du smic. Hormis le cas des cadres, cependant, l'augmentation des salaires n'a cependant rien de comparable avec l'augmentation accordée aux fonctionnaires. Il ne faut pas non plus oublier que dans cette moyenne est pris en compte le salaire des fonctionnaires, ce qui revient à dire que la hausse des salaires dans le privé est nettement moindre, étant donné que le secteur public représente une grande part des emplois à la Réunion.

A noter également que l'indexation des salaires sur le coût de la vie est l'une des causes de la crise économique des années 70, en raison d'une crise de l'offre. Or une crise de l'offre c'est assez largement le problème réunionnais et ce qui nous pend au nez actuellement avec les subprimes.

En somme: il faudrait supprimer en partie la surrémunération pour l'amener au niveau de ce qu'on trouve dans le privé et transférer les fonds dans un compte destiné au développement économique réunionnais (tiens, financer les 50 euros d'augmentation par exemple) .

Dernière précision: je suis fonctionnaire et j'ai passé les concours... Mais j'imagine que je serais malgré tout taxé de jalousie par mes confrères...

23.Posté par boyer le 15/06/2009 10:25
Depuis des années la remuneration des fonctionnaire stagne car les gouvernements ratfarin et sarkozy ont gelé les revalorisations. L'indexation dom est quand à elle la même depuis des decennies.

Avec l'égalité sociale les écarts de revenus se soit resorbés depuis les années 90 . Pourtant depuis 2001 les écarts de revenus se sont amplifiés et l'insee donne l'explication

L’augmentation des revenus ne s’est pas faite de manière uniforme au sein de la population : les personnes ayant un niveau de vie inférieur au 1er décile ont vu leur niveau de vie moyen augmenter de 5 %, c’est-à-dire un peu plus que la moyenne.

Dans les catégories modestes, les niveaux de vie moyens ont tendance à stagner voir décroitre.

À l’inverse, les niveaux de vie moyens des plus aisés ont augmenté et ce d’autant plus que l’on se situe sur le haut de la distribution.
En effet, le niveau de vie moyen des 20 % de la population la plus aisée s’est accru de près de 8 % sur la période.L’embellie économique de la période 2001-2006 leur a été profitable et ils ont vu leurs revenus d’activité augmenter de 9 %.


Visblement le PCR veut aider l'UMP a detourner l'attention qui pourrait se porter sur les vrai profiteurs.

24.Posté par JUBILATION 57 le 15/06/2009 13:37
Ecrivez, écrivez, écrivez, il en restera quelque chose!
Participez, participez, participez, il en restera quelque chose!
Les Paroles s'envolent, les écrits restent!
JEGO dit : "IL N'EST PAS DANS L'INTENTION DU GOUVERNEMENT DE TOUCHER A LA SUREMUNERATION".
SARKO et le GOUVERNEMENT ont décidé de créer les états généraux.
Malins ces Politiques puisque lorsque les états généraux auront rendu les rapports, en septembre, la loi des finances 2010 sera sur le point d'être examinée dans les Assemblées et puisque c'est des associations qui demandent la suppression de la surrémunération pourquoi ne pas l'étudier. Déja le PS s'est prononcé pour une baisse à 20%.
Pour la surpension, je rappelle que sa suppression étalée s'est fait trés vite!
Alors de grace, arrêtez de tirer vers la bas!
80% des Fonctionnaires dans les iles sont des originaux de ces Iles, donc arrêtez de vous fouetter!
C'est l'état qui va en profiter et non les Iles!

25.Posté par etjosedire le 15/06/2009 14:07
Les spécialistes qui s'expriment, pensent qu'en appauvrissant le fonctionnaire le réunionnais se portera mieux. C'est à se demander où est la logique de ces raisonnements. JP Virapoullé n'avait il pas fait entériner le principe qu'une augmentation d'un point de la TVA allait éradiquer le chômage à la Réunion et que ce ne ne serait plus qu'un vague souvenir ?

Il n'a pas compris, et malheureusement il n'est pas le seul, qu'en matière de comptabilité publique le principe est la non affectation des recettes. C'est comme cela que les petits vieux n'ont jamais vu un centime de l'ex-vignette auto censée participer au financement de leur retraite. Le point de TVA de Vira comme la suppression de la surémunération des fonctionnaires ne profiteront aucunement aux réunionnais.

Comment les importateurs vendront ils moins chère parce que le fonctionnaire gagne moins ? Les pays pauvres devraient consulter en vitesse ces utopistes.

Que ceux qui prônent de telles solutions s'habituent à s'en passer, car s'ils pensent qu'ils achèteront moins cher, ils se leurrent et lourdement. Ils risquent même de payer plus cher car l'effet volume jouera en leur défaveur.

Quant au fait de mettre les zoreilles dehors pour les remplacer par des créoles, il n'y a qu'à voir comment sont gérés le Département et la Région. Les créoles au pouvoir c'est Dindar + Vergés. Comme objectif je préfère encore garder les zoreilles !

Il me semble que certains forcent sur les hallucinogènes .....

J'aimerais que ces grands penseurs expliquent ce qu'ils feront des RMistes ou RMA qui développent à outrance le système parallèle de la débrouille et qui de la sorte se payent des voitures de luxe, des voyages d'agrément...

Je sais que j'aurais droit aux écrits indignés. Donc défoulez vous si ça peut vous soulager.

26.Posté par Nikolette le 15/06/2009 15:38
Kiltir Partou se vante, il n'y a pas 41 associations, beaucoup ne sont pas officiellement dans le collectif même si elles ont signé la feuille de présence à la première réunion et d'autres sont partis, comprenant que tous ça est archi récupéré !.....de plus c'est un peu drôle de voir que des militants qui ont certainement manifesté veulent des suppressions d'acquis sociaux gagnés par les syndicats quand pense Yvan et les autres ? ça serait un super cadeau pour le gouvernement alors là je comprends pas ce paradoxe;;;car l'argent resterait à Paris c'est évident
Alors pourquoi aussi le mot Kiltir ? c'est pas du tout ça !....on voit bien qu'il n'y a pas beaucoup de vrais artistes dans ce collectif, et ceux qui y sont , je me demande qu'ont-ils a gagné ?

27.Posté par anonyme le 15/06/2009 15:54
Monsieur etjosedire,

Vous voyez ici un problème de non affectation des recettes. Vous avez tort: il ne s'agit pas d'une recette mais d'une économie. Il suffit de promulguer une loi disant grosso modo "l'Etat donnera à chaque DOM une enveloppe à destination de telle mission équivalent à la masse salariale totale des fonctionnaires d'Etat en poste dans les dom * le chiffre qui va bien, réévalué chaque année" . Et vous obtenez quelque chose de très proche (mais c'est une version simplifiée) : vous n'allouez pas de ressources, vous redirigez une dépense, c'est TRES différent.

En cas de suppression pure et simple de la surrém, ça fera autant d'impôts en moins à prélever pour payer ces salaires, impôts dont une partie vient des salaires (permettant donc de maintenir le salaire brut plus bas sans affecter le salaire net des salariés, et par salaire net j'entends une fois payés les charges fixes telles qu'impôts locaux, locations... ) et l'autre des entreprises. C'est donc un raisonnement qui se tient...

Pour l'achat moins cher je peux vous garantir qu'au moins en ce qui concerne l'aspect locatif, qui est un vrai problème à la Réunion pour les ménages pauvres, la différence se fera sentir vite...

Reste deux passages que je trouve insultants: pour vous, parce que les collectivités locales sont mal gérées, ça démontre que les réunionnais ne savent pas gérer correctement les fonds publics? Et que sans les zoreils, ils n'arriveraient nul part? Pour cette raison vous préférez donc que ce soit des zoreils qui viennent ici que des créoles? C'est limite raciste, paternaliste et colonialiste comme propos quand même! Diriez vous la même chose si ce n'était pas de madame Dindar mais de monsieur Frêche dont il était question?

Quant aux rmistes qui tricheraient, beaucoup est déjà fait pour les retrouver. S'il faut en faire plus, plus sera fait. Mais de là à jouer les vierges effarouchées, il y a de la marge.

28.Posté par franck974 le 15/06/2009 16:47
post 27 : posez vous seulement la question : pourquoi l'Etat ferait cela ? pour vous faire plaisir ? en outre : il y a plusieurs fonctions publiques
les situations ne sont pas identiques
en quoi la surrem vous gêne t elle ?

29.Posté par etjosedire le 15/06/2009 18:01
Anonyme il est regrettable que JP Vira n'ait pas réclamé la loi d'affectation du surplus de TVA pour la Réunion. Par ailleurs n'importe quelle Collectivité locale vous dira que quand l'État doit leur transmettre des fonds par suite de transmission de charges, ils ne sont jamais certains de les toucher et les délais sont longs. De plus rien ne dit que cette loi ne soit pas abrogée par la suite...

L'économie opérée dans le cas de figure que vous évoqué serait envisageable, à mon humble avis, si La Réunion était seule à financer les surémunérations. Comme il s'agit d'un financement à l'échelon national, je ne suis pas certain que les particuliers et entreprises de la Réunion constatent une baisse sensible et significative de leurs impositions.

Loin de moi de vouloir dénigrer les compétences créoles. Regardez combien de ces compétents ont été usés et jetés par la dinde du département, tout ça parce que ces messieurs et dames, par leur compétence justement, n'ont pas voulu couvrir les lubies et autres dépenses ou décisions de la dame. Nul n'est prophète en son pays. Le zoreil, par le turn over qui lui est imposé, n'a pas le temps de prendre racine et de sombrer dans les combines et autres joyeusetés attachées aux fonctions et qui corrompent à la longue ceux qui se sédentarisent. Vous avez enfin le phénomène réseaux qui est loin d'être négligeable.

Pour ce qui est de Monsieur Frêche, il faut lui reconnaître des qualités: ce n'est pas un idiot, il gère sa Région intelligemment, il n'est pas du genre à mélanger la gauche et la droite pour présider et.... il a de l'humour. Donc aucune comparaison n'est possible avec la dame du département.

Merci de vos remarques.

30.Posté par boyer le 15/06/2009 18:10
Nikolette (post 26) a raison, dans ces 41 assos il n'y a que des assos bidons ou on retrouve les memes tetes qui se sont octroyé 3 ou 4 casquettes ( la liste est sur temoignages).

Detail amusant on retrouve une assos comique: l'Association des Producteurs, Auteurs et réalisateurs de La Réunion (APAR). ca recoupe l'article billet de Pierrot Dupuy: Subventions à l'audiovisuel: L'argent i manque à nous?


mon dieu! heureusement le ridicule ne tue pas.

31.Posté par Thigui le 15/06/2009 18:35
Supprimer la majoration des fonctionnaires, quelle lumineuse idée ?
Une certitude : une économie paralysée, bloquée pour de trés longues semaines (voir le conflit de la CAF et de la sécu) ; l'économie réunionnaise ne le supporterait sans doute pas. Une économie confrontée à une une forte baisse de la demande et de l'emploi ; la surémunération permet de financer de nombreux emplois à domicile qui profitent à de nombreux réunionnais(nousnous, aides familiaux, jardiniers).
Où est le gain pour l'économie réunionnaise ?

32.Posté par thierry le 15/06/2009 18:58
Nul n'est prophète en son pays. Le zoreil, par le turn over qui lui est imposé, n'a pas le temps de prendre racine et de sombrer dans les combines et autres joyeusetés attachées aux fonctions et qui corrompent à la longue ceux qui se sédentarisent. Vous avez enfin le phénomène réseaux qui est loin d'être négligeable.

€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€€

c'est bien pour ça que depuis des lustres l'état a toujours fait tourner ses fonctionnaires loin de leur région natale....devenir fonctionnaire c'est accepter de bouger, et savoir qu'on aura de l'avancement qu'en déménageant....c'est la règle pour tous, zoreils et créoles !

Ce qui devient gênant c'est que certains remettent en cause cette règle, non pour tout le monde, mais juste pour eux seuls, en bons égoïstes à tendances insulaires !

33.Posté par boyer le 16/06/2009 06:31
Les dockers en greve défendent leur surremuneration: l'entreprise (georges Michel) conteste le travail du dimanche payé triple alors qu'en métropole il est payé double.

Mais que font Jego et kiltir partou contre ces privilégiés coloniaux?

34.Posté par anonyme le 16/06/2009 09:26
Monsieur (vous comprendrez que je reste anonyme pour des raisons ayant trait à mon devoir de réserve) ,

Monsieur Virapoullé fait ce qu'il veut et il assume son incompétence ou sa (...), s'il y a lieu. Quant aux collectivités locales, vous avez parfaitement raison. Il s'agira donc de surveiller attentivement l'évolution du dispositif. Avec le mode de calcul que j'ai proposé plus haut , le système n'aurait pas besoin de monitoring: il s'adapterait lui même automatiquement, l'Etat ne pouvant pas (ce qu'il fait aujourd'hui) arguer de différences de calcul. Il sera toujours temps de manifester au moment des difficultés à venir, mais il est regrettable qu'un avantage acquis distorde notre économie et ne puisse être revu sans déclencher des protestations corporatistes de notre corps, ce qui, vous l'avouerez, est dommageable à l'image même du service public et nuit à notre mission en donnant l'impression d'un manque de neutralité et même d'un certain colonialisme...

Vous oubliez le cas des fonctionnaires locaux: eux aussi bénéficient de ces avantages, qui ne sont pas financés par une aide de l'Etat. La suppression dudit avantage entraînerait donc une diminution de la masse salariale des collectivités locales qui représentent environ 70% de leurs dépenses de fonctionnement dont on peut dire, pour simplifier, qu'elles sont égales aux recettes fiscales des communes. La diminution d'un tiers de la masse salariale des collectivités réduirait donc leurs besoins de financement par l'impôt de 23% ... Bien entendu ce sera sans doute moindre mais quoi qu'il en soit leur situation financière sera améliorée, leur permettant soit d'investir soit de recruter plus soit de baisser les impôts locaux d'autant. Il sera également possible dans ces conditions de baisser... l'octroi de mer, compte tenu d'un moindre besoin de financement. Je peux donc vous assurer qu'on le sentira très vite.

Vous considérez que le créole venant s'installer à la Réunion sera pris par nature dans les phénomènes de réseaux et d'influences. Mais dans ce cas, le problème se poserait également en métropole, dont les régions ne sont pas moins corrompues que la Réunion. Pourquoi dans ce cas un régime dérogatoire destiné au turn-over à la Réunion visant à empêcher le fonctionnaire créole de rentrer et aucun système empêchant le breton de prendre un poste en Bretagne, le parisien à Neuilly, le marseillais à Marseille? Les réseaux marseillais sont moins dangereux? Que le créole, comme tout bon fonctionnaire, ait régulièrement à changer d'affectation n'a rien de choquant. Qu'on aboutisse à un système mettant en place un système où seul le créole se verrait interdire de demander son affectation à la Réunion pour quelques années en raison de la forte demande des cadres métropolitains recherchant la surrémunération pour leur carrière alors que les natifs des autres Régions peuvent demander leur affectation dans leur Région natale en métropole sans difficulté particulière, c'est malsain.

Thiguy, sur ses remarques sur la demande et l'emploi, ignore superbement toutes les propositions de compensations et de réaffectations formulées par les intervenants...

35.Posté par tdy974 le 16/06/2009 09:46
Moi je vous le dis, enlever la surremuneration à la Réunion et je vous assure qu'on sera loin d'atteindre le million d'habitants en 2030....ça ferait fuir ceux qui ont été motivés par le soleil, la montagne, la mer ET SURTOUT LES 35%!!! Mais aussi on ne verrai plus d'avion atterrir au mois de juillet/aout avec je ne sais combien de fonctionnaires prés à profiter du système qui est tellement juste envers les réunionnais.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales