Politique

Etat et Région Réunion s'engagent pour la création de 1.000 emplois d'avenir


Etat et Région Réunion s'engagent pour la création de 1.000 emplois d'avenir
Ce début d'après-midi, Marylise Lebranchu, ministre de la réforme de l’Etat, de la décentralisation et de la fonction publique a signé une convention d'engagement avec la Région Réunion pour la mise en place d'un dispositif visant la création de 1.000 emplois d'avenir à la Réunion.

Etaient notamment présents pour cette signature Ibrahim Patel, le président de la Chambre de Commerce et d'Industrie de la Réunion, ainsi que Yann de Prince, le président du Medef Réunion. Leur présence témoigne de l'intérêt du monde de l'entreprise pour cette signature.

"Le gouvernement a choisi d'ouvrir les emplois d'avenir aux entreprises. Cela représente une chance pour la jeunesse qui met ainsi le pied à l'étrier pendant trois années. Il s'agissait pour le gouvernement de répondre à une urgence, celle d'éviter que certains jeunes ne deviennent les oubliés de l'histoire, une fois le retour de la reprise économique", a-t-elle commenté.

Didier Robert, président de la Région, a été salué pour l'initiative de la collectivité régionale : "Depuis le début, nous travaillons pour que les emplois d'avenir soit portés en priorité par les entreprises, et non seulement vers les emplois non marchands".

Etat et Région Réunion s'engagent pour la création de 1.000 emplois d'avenir

Mardi 9 Juillet 2013 - 16:11
Gabriel Kenedi sur place
Lu 797 fois




1.Posté par SOLEIL le 09/07/2013 16:20
Mr ROBERT, en faisant signé ces contrats, protège ses arrières, car les élections municipales c'est pour bientôt
Aussi vivement 2014 et on en reparlera

2.Posté par Beaucoup de sagesse le 09/07/2013 17:52
C'est avec beaucoup de sagesse que l'Etat accepte d'écouter les Réunionnais, d'écouter les propositions de La Région Réunion qui recherche des solutions pour faire face à la crise.

Je dis bravo au Président de Région et remercie l'Etat PS

3.Posté par Rendre à César ce qui est à César le 10/07/2013 10:37
Y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis. Les critiqueurs de service (1) de février 2012 l'ont dans le baba et la mémoire courte. Ils étaient nombreux à critiquer les parlementaires du Progrès. Force est de constater que leur appel a été entendu par le conseil général et le conseil régional, soit 1750 emplois d'avenir enfin en voie de réalisation.

On ne peut que saluer la décision sage de nos élus de Droite qui ont compris que l'Etat offre des solutions. Si on n'épuise pas les quotas proposés par l'Etat, comment justifier que le chômage frappe durement la Réunion.? On en est à moins de 1300 contrats signés en ce 18 juin. A qui la faute ? aux communes qui font de la résistance politique et qui ne réagissent que sous la pression de la rue (exemples: ST-Louis, St-Pierre). Combien de communes de Droite (19 au total sur 24) vont encore refuser aux jeunes cette chance ?

Conclusion: Nous devons travailler à réduire le chômage. Car comme la pauvreté et l'illettrisme, ces urgences ne devraient pas être politisées. On ne peut que féliciter les élus du Progrès qui ont insisté pour réclamer la signature rapide des 5000 contrats Emplois d'Avenir.

1_ Référence

NB: Il serait temps que les journalistes cessent la confusion entre Contrats Emplois d'Avenir avec Contrats d'Avenir. Si les deux sont à l'initiative de la Gauche, le premier est le dispositif actuel et le second remonte à Jospin. C'est juste pour informer.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales