Société

Etang-Salé : "Une alerte requin et non une attaque", attestent les témoins


Etang-Salé : "Une alerte requin et non une attaque", attestent les témoins
Le drapeau rouge flotte sur la plage de l'Etang-Salé depuis environ 16h00 cet après-midi alors qu'un requin se serait dirigé dangereusement vers un surfeur. Par précaution, les MNS ont fait sortir toutes les personnes présentes dans l'eau et planté dans le sable les panneaux prévenant la présence d'un requin.

Pour le reste, les sauveteurs n'étaient pas très disposés à communiquer sur le sujet. "C'est un sujet sensible" nous ont ils expliqué en nous demandant de nous rapprocher de la Civis pour davantage de renseignements sur les circonstances de l'incident.

Les témoins présents sur place évoquent un bateau présent sur les lieux au moment de l'alerte donné par les MNS. C'est une dame qui les auraient prévenus. Aussitôt, le drapeau rouge a été hissé et les sauveteurs ont usé du sifflet pour faire sortir tous les baigneurs de l'eau. Une quinzaine de surfeurs se trouvaient vraisemblablement dans l'eau au moment de l'alerte.

Une décision doit être prise demain pour la suite à donner à cette affaire. A son tour, le maire de l'Etang-Salé pourrait prendre un arrêté interdisant la baignade et les activités nautiques à l'Etang-Salé mais rien n'a encore été confirmé sur ce point. Coïncidence malheureuse, Jean-Claude Lacouture s'était justement positionné hier pour le prélèvement de requins sur la commune de l'Etang-Salé (Lire ici), pourtant encore épargnée par les attaques de requins.

Quoi qu'il en soit, les habitués de la plus belle plage de sable noir de l'île semblaient inquiets et contrariés de cette situation, d'autant que nous sommes en période de vacances scolaires et que de nombreux jeunes viennent passer du bon temps à la plage. Après Boucan, les Roches Noires et Trois Bassins, l'Etang-Salé pourrait donc à son tour interdire les activités nautiques...

Jeudi 2 Août 2012 - 19:40
Lilian Cornu
Lu 3881 fois




1.Posté par qqPR le 02/08/2012 20:45
la montagne accouche d'une souris. Mais avec la desinformation d'OPRR ca va devenir une souris garou de combat assoiffée de sang et sanguinaire aussi.

2.Posté par neptune le 02/08/2012 19:04
on va tous mourir

3.Posté par Dom le 03/08/2012 07:25 (depuis mobile)
Ça sent le coup fourré.
N'est on pas entrain d'affoler les gens volontairement pour le plaisir de quelques surfeurs qui ne seront plus là quand on va pleurer la disparition du requin comme on le fait déjà pour d'autres espèces disparues.

4.Posté par noe le 03/08/2012 07:36
Sage précaution pour éviter un autre drame ...
C'est peut-être une souche flottant entre 2 eaux , ou un banc de bichiques , ou des bulles sortant de mon scaphandre ...
La psychose fait voir les choses de toutes les couleurs ... mais l'attrait de l'océan sera tj plus fort ...

5.Posté par MIRITOUSEL le 03/08/2012 08:41
Et si c'était Lurel et Thierry Robert?Luwel le wequin et Wobert le wémuwa.....

6.Posté par Willy Payet le 03/08/2012 09:23
My two cents: suis certain que si les requins bouledogue ou tigre pouvaient se manger en massalé, grillade, shop suey ou carry, bien des vierges effarouchées se ficheraient bien de leur sort, comme ils se fichent du sort des marlins, dorades, thon, tous grands prédateurs, mais dont le destin ne semble émouvoir personne. Tout comme le sort autrement dramatique des requins pélagiques comestibles ne semble pas plus emouvoir la masse bien-pensante (qui mange aussi du boeuf, du porc, du poulet maltraité).
Probablement parce que ces thons et autres mako ne sont pas en mesure de punir le vilain méchant pas beau malotru Homo Sapiens Sapiens qui fout le dawa partout et essaye ensuite de réparer ses bourdes avec des bouts de ficelle.

Sanguinaires....pfffffffff!!!!!!!

7.Posté par plaisancier le 03/08/2012 09:38
5.Posté par MIRITOUSEL
Luwel le wequin et Wobert le wémuwa.....


c'est vrai que lorsqu'on fait caca dans l'eau les remoras se jettent dessus comme si c'etait du caviar

8.Posté par Critique_acerbe le 03/08/2012 10:00
Quand l'Etang Salé devient ... l'Etang de la Mer !

9.Posté par bruce le 03/08/2012 10:02
Monsieur Willy Payet vous venez de mettre le doigt sur le fond du probleme: vous pensez que les vierges effarouchées font un calcul a 2 balles entre requin pelagiques, bouledogue et marlin. C'est un amalgame et une erreur.

Il en demeure pas moins que la motivation de grande majorité des opposants aux pleureuses est tout simplement le respect de vie sauvage, des milieux naturels non trafiqués par l'homme. Cela signifie faire la différence entre les animaux de ferme qui sont elevés pour se nourrir sans pour autant accepter pour autant la maltraitance des elevages concentrationnaires des poulets par exemple. "le gout peï oté"


Concretement, les opposants à la stérilisations des milieux naturels mangent de la viande, du poissons tout en etant conscient que la surconsommation de proteine a un cout carbone ( X kilo de cereale pour produire qq grammes de viande rouge, blanche), que l'aquaculture pollue avec les antibiotiques et la production de farine etc...

Au bout de compte, qu'il s'agisse d'un requin guitare qu'on expose pour faire du fric, d'un requin de 400 kg qu'on expose pour un reccord de peche au gros, ou de l'abattage de poisson pour exorciser une psychose qui s'appuie sur des contre verités c'est la meme chose: d'abord une inutilité mais surtout un rapport à la chose vivante completement "out".

Concretement les opposants à la sterilisations des mileux naturels disent que c'est à l'homme de s’adapter aux mileux naturels et non pas le contraire.

10.Posté par Willy Payet le 03/08/2012 11:34
Monsieur Bruce, tout autant que vous, je suis opposé à une nature stérilisée pour faire plaisir à anin ou aka. Il n'en reste pas moins vrai que le principe de régulation me parait justifié en cas, et uniquement en cas de constatation formelle de la prolifération d'une espèce donnée (que ce soit de requins bouledogues, de chiens croque-moutons, ou de hamsters).
Soyons clairs sur les termes: réguler n'est pas éradiquer, et une prolifération est à distinguer d'une simple augmentation de population. Il est vrai que les passions exacerbées par les décès font parfois deborder le language et les actes, et on observe alors des excès dans les deux sens: certains surfeurs parlant de quasi-extermination de tout ce qui peut nous croquer (je suis piêtre bodyboarder quand j'ai le temps)... et des deep-ecologists un peu misanthropes allant jusqu'à souhaiter la mort de tout les surfeurs (donc la mienne).

11.Posté par JORI le 03/08/2012 11:53
10.Posté par Willy Payet le 03/08/2012 11:34
Quelle différence faîtes vous entre prolifération et surpopulation quand on sait que des millions de requins sont tués par an?. Quel sens donnez vous au mot "régulation" quand nul ne peut dire si nous avons affaire à une sur population ou à une prolifération, en quoi consisterez selon vous cette régulation?. Combien de pièces seraient concernées par cette régulation et pourquoi vous limitez vous à ce nombre et qu'adviendrait il, si dans un mois un autre accident survenait même non mortel?. Ne perdons pas de vue que contrairement aux chiens qui s'attaquent à un élevage de moutons, nous, nous parlons bien d'un loisir qui n'occupe qu'un groupuscule de personnes à la Réunion.

12.Posté par lahope le 03/08/2012 13:07
Entendu hier a Maurice.
Le chauffeur de taxi:" nous avons eu aussi une attaque de requin a Maurice.
Le requin venait de La Réunion"

13.Posté par bruce le 03/08/2012 13:36
Mr Willy Payet il faut considerer les faits:

normal de se poser la question de la proliferation, surpopulation, ou simple augmentation de cheptel. Pour l'instant les reponses à ces questions convergent et ne vont pas dans le sens des affirmations des pleureuses de pqRR:

- Fred Buyle avec son masque a dit ne pas en avoir trouvé, pas meme à proximité de la ferme equacole
- les pecheurs autorisés par le prefet, n'ont ramené qu'une seule capture sur les 10 autorisées en 2011!!!!
- les marquages de l'IRD indique une vingtaine de poissons
- toujours selon l'IRD (JT de RFO) les marquages par les chasseurs à l'arbalete indique une trentaine de poisson

=> ca signifie que pour 20 ou 30 poissons:
- les prelevements ne se jutifient pas
- il faut poursuivre les etudes pour confirmer ces presomptions et verifier que c'est le cas tout au long de l'année
- dans tous les cas, que ce soit maintenant ou il y a 10 ans les pratiques de bon sens, vous les connaissez et elles sont toujours de mise. C'est quand meme scandaleux qu'on se serve des conneries faites par des braco et des inconscients pour fabriquer une fausse realité. A l'inverse perosnne n'a jamais dit que les mieux naturels étaient aseptisée avec zero risques.

au fait: zinfos974 nous annonce que le maire de St leu lance des études pour d’éventuels travaux d'agrandissemnts du port; Connaissant son talent pour la specultation immobiliere, ca n'interpelle personne dans ses attaques contre la réserve marine?

14.Posté par Willy Payet le 03/08/2012 14:15
@ post 11

C'est bien pour cela que j'ai souligné "réguler en cas et uniquement en cas de surpopulation prouvée". Une surpopulation de grands prédateurs qui aurait certainement des effets néfastes sur le millieu marin et pas uniquement sur les loisirs d'un "groupuscule" qui ne vous déplaise, inclue également les baigneurs lambda, qui ne sont à l'abris que dans les lagons (et encore). Lesquels lagons devront supporter plutôt mal que bien la masse suplémentaire des plagistes fuyant Boucan, les Roches, L'Etang-Salé. Mais les extremistes et les affidés entendent ce qu'ils veulent entendre, lisent ce qu'ils veulent lire. Et veulent voir l'homme reclu dans ses cages à lapin, voire disparu de la surface du globe.

Comment réguler, et bien disons le clairement, via la pêche qui n'est pas forcement un massacre organisé, n'en déplaise au groupuscules de deep-ecolo misanthropes. On pêche bien, près de nos côtes, du thon, du marlin, ce sont de très respectables prédateurs, pourquoi faire un blocage sur le requin bouledogue et un amalgame (???) avec les requins pélagiques qui EUX sont menacés mais décimés par centaines de milliers par la pêche industrielle?

Cette régulation éventuelle (en gras) n'aurait lieu, je me répète, qu'en cas de surpopulation clairement prouvée (et pas par des bouffeurs de...subventions) et dans des proportions définies par ceux dont c'est le métier. Mais avec les extrémistes de tout bords, il faut toujours marteller, souvent dans le vide hélas.

En revanche, si on me prouve (des gens sérieux hein, pas des racleurs de fond de caisse de l'Etat) que tout va bien et que tout est normal ou redevenu comme avant le boom économique et démographique péi, et bien, ok, pas de régulation. Et j'irais à l'eau avec une certaine appréhension (c'est déjà le cas, un peu plus qu'avant certes) mais en étant un peu rassuré pour l'avenir de la vie sous-marine locale.

15.Posté par bruce le 03/08/2012 16:59
faut arreter de delirer willly Payet. Le probleme ne vient pas de 20 ou 30 poissons. Ils ont toujours ete là et n'ont gené personne, meme pas les surfeurs de la generation années 90.

le probleme est que non seulement depuis une dizaine d'année la frequention a explosé. Maintenant, c'est plus les week end et pendant les vacances c'est tous les jours qu'il y a du monde, mais surtout ce sont les comportements a risque qui se sont banalisés: Les surfeurs regrettent "l'epoque d'avant", sauf qu'avant il n'y avait pas des dizaines de gazés pour tenter le diable tous les soirs. alors forcement la statistique etait restreinte.

Maintenant certains justifient que le loisir doit prendre priorité pour justifier l'asceptisation du milieu marin. C'est exactement le meme raisonnement que tenaient les bourgeois qui saccagés st gilles dans les années 70 quand ils reclamaient qu'on ramasse les holoturies (ilsn appellaient ca des loches ) et le corail avec l'apparel en grillage que tirait un tracteur. Leur arguments était toujours "le tourisme", "l'adaptation au modernisme".

Aujourd'hui on decouvre les dégâts que ca causé comme une fatalité. Ca suffit, on va pas recommencer toujours les mêmes conneries.

16.Posté par Willy Payet le 03/08/2012 23:20
Et bien nous sommes en partie d'accord Bruce: il ne faut pas reproduire les conneries du passé. Mais aussi éviter d'en faire d'aussi grosses et bien cerner la situation avant d'agir (ou pas) dans un sens ou dans l'autre. Je vous le redit, je ne suis pas pour ou contre la pêche "préventive" ou de régulation, n'exige pas de "massacre de requins" et mon petit confort (utopique, j'en ai toujours eu conscience) de bodyboarder de RTT importe peu. Car je manque d'éléments sérieux (et vous aussi, vos chiffres sont improbables) pour prendre parti. Ce que je demande, c'est que les scientifiques et specialistes arrêtent de se tirer dans les pattes, de se contredire sans arrêt , et de ce fait de passer pour des guignols. Je réclame la vérité et les actes appropriés, qu'ils plaisent ou non aux surfeurs...ou aux deep-écolos!

17.Posté par Bruce le 04/08/2012 07:31
Mr willy Payet, mes chiffres que vous dites "improbables" vous pouvez les lire sur zinfos974:


Jeudi 5 juillet 2012
Le Quotidien a interrogé Antonin Blaison, chargé d’études à l’institut de recherche pour le développement (IRD). Il y a 23 requins marqués mais les plongeurs du comité régional en auraient vu 35, dont un seul avec une marque. Un point positif : 12 des 23 marqués sont des tigres qui viennent moins à la côte.

Dans la presse écrite de ce jour, les pécheurs de St Gilles disent la meme chose: eux aussi, s'attendent à rentrer bredouille.



18.Posté par Willy Payet le 04/08/2012 11:03 (depuis mobile)
Chiffres connus. Peut-être réalistes, mais je n'arrive plus à faire confiance à ce Monsieur de l'IRD. Mais si c'est vrai, Bello peut lever ses interdictions, le risque esttrès faible. J'ai des doutes, peut-être infondés, vous l'accorde-je!

19.Posté par Willy Payet le 04/08/2012 11:03 (depuis mobile)
Chiffres connus. Peut-être réalistes, mais je n''arrive plus à faire confiance à ce Monsieur de l''IRD. Mais si c''est vrai, Bello peut lever ses interdictions, le risque esttrès faible. J''ai des doutes, peut-être infondés, vous l''accorde-je!

20.Posté par Bruce le 04/08/2012 12:36
entierement d'accord: Bello deconne en maintenant les interdictions. C'est la solution de facilité en reaction à qq pleureuses et qq commercants pourris prets a n'importe quoi pour ramasser une compensation.

- il y a les vigies pour les clubs, les societés privées et les particuliers qui veulent en beneficier
- il y a les filets de baignade a boucan et roches noires
- il y a les panneaux d'information pour les surfeurs libres que rien n'empeche de prendre leur precautions individuelles (lunettes de natation pour observer au peak, autocollant shark camo, sharshield etc...)


apres , il faut liberer la mer de ces interdictions infantilisantes et demago

- n'importe qui est capable de comprendre que le minimum pour les observatino est de 2*12 mois pour les differents cycles saisonniers.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales