Politique

Etang-Salé: Le Conseil municipal demande l'autorisation de prélever des squales

Alors qu'un surfeur a donné l'alerté hier après avoir aperçu un requin au large de la plage de l'Etang-Salé, le Conseil municipal de la commune a émis une motion sur la crise requin. Il réitère sa volonté de permettre le prélèvement de requins. Voici l'avis en détail :


Etang-Salé: Le Conseil municipal demande l'autorisation de prélever des squales
"Depuis ces deux dernières années, les attaques de requins se sont multipliées sur le littoral Réunionnais avec des conséquences souvent tragiques.

Parmi les activités nautiques les plus exposées à ce risque, les surfeurs ont payé un lourd tribut depuis 2011 avec pas moins de 7 attaques dont 3 mortelles.

D’autres usagers de la mer (Kayakistes, plongeurs…) ont par ailleurs fait l’objet d’attaques aux conséquences moins graves mais aux causes toujours préoccupantes.

Nonobstant les dispositions prises depuis lors : fermetures des plages de Boucan Canot et des Roches Noires durant de longs mois, pose de filets anti-requins, lancement d’une étude comportementale, encadrement des activités par la mise en place de vigies, signalétique appropriée…,les différentes activités nautiques demeurent très exposées au risque.

Ainsi, et outre les drames humains qu’engendrent cette situation, l’économie de notre île, et particulièrement son image touristique, est, après la crise du chikungunya, une fois de plus mise à mal.

Avec la fermeture successive des spots de Boucan Canot, des Roches Noires et celui des Trois Bassins, de plus en plus d’usagers se replient sur notre commune pour pratiquer leurs activités nautiques favorites.

Jusqu’ici relativement épargnée, la plage de l’Etang-Salé n’en est pas moins exposée, comme les autres, au risque requin nonobstant les mesures particulières qui y ont été prises tant par la Commune que par la CIVIS ou la ligue de surf.

Cette situation préoccupante nous amène à nous positionner sur le risque requin et sur les dispositions à prendre pour le rendre sinon nul, mais du moins acceptable.

La multiplication de ces attaques consécutives à la mise en place de la Réserve Marine nourrit depuis plusieurs mois déjà, une vive polémique sur le lien de causalité entre ces deux faits et donc, sur la pertinence de ladite réserve ; ainsi que sur la nécessité ou non d’autoriser la pêche aux requins dans le périmètre de la réserve.

1/ Sur la pertinence de la Réserve marine :

L’instauration en février 2007 de la Réserve Marine a été bénéfique à double titre :

- Au niveau environnemental, l’effet de la réserve sur la préservation des colonies de coraux et sur la biodiversité marine est admise de tous et doit être encouragée.
- Au niveau économique, outre la valorisation touristique de notre patrimoine maritime, les pêcheurs sont les premiers à constater les effets positifs de la réserve marine sur la reconstitution des ressources au bénéfice de la profession bien sur, mais au bénéfice des générations futures surtout.

Cependant, si chacun admet l’effet positif de la réserve sur la reconstitution de la faune marine, certains réfutent l’augmentation corrélative de l’augmentation du nombre de requins auprès de nos côtes au mépris des observations qui sont faites par les professionnels de la mer et surtout au mépris des faits dramatiques de multiplication des attaques qui y sont constatées.

Avons-nous encore besoin de longues années d’études pour comprendre que l’interdiction de pêche dans une zone déterminée entraîne mécaniquement une augmentation de la faune préservée de tout prédateur sur ladite zone ?
De combien de victimes supplémentaires avons-nous besoin avant de se décider à prendre les mesures qui s’imposent ? Avons-nous les moyens à la Réunion de nous priver de notre déjà maigre façade maritime et de l’activité touristique qui va avec ? Devons nous pour autant jeter le bébé avec l’eau du bain et remettre en cause le principe même de la réserve marine ? Ce débat de société doit à notre sens ne souffrir d’aucune tentative de récupération politique, mais également d’aucune intolérance partisane.

Ce n’est pas servir la cause écologiste que de refuser l’évidence : OUI la réserve marine est
une bonne chose, OUI elle a permis de reconstituer la faune marine, OUI il y a plus de requins prés de nos côtes aujourd’hui qu’hier.

La nature repose sur un savant équilibre. La réserve marine en instituant des zones sanctuaires, en réglementant les aires et les périodes de pêche a contribué à rétablir cet équilibre. En protégeant les requins de tout prédateur, elle a aussi rompu ce bel équilibre.

2/ Sur la nécessité d’autoriser la pêche aux requins dans la réserve marine

Toutes les études du monde, bien que nécessaires ; tous les dispositifs technologiques, bien qu’utiles ; ne suffiront pas à rétablir une sécurité minimale sur nos côtes sans une pression sur la population de requins qui s’y est établie.

C’est pourquoi l’autorisation et l’organisation de prélèvements de squales dans la réserve marine paraissent indispensables à rétablir l’équilibre dans cette zone.

La protection de notre environnement n’exclut pas la régulation des espèces dangereuses dont la prolifération est accentuée par les mesures de protections.

A ceux qui ont fait de l’écologie une religion, il parait utile de rappeler que la définition même du développement durable implique la conciliation des impératifs environnementaux, sociologiques et économiques.

En conséquence, la Commune de l’Etang-Salé pourrait participer au dispositif de régulation d’espèces dangereuses par tous moyens décidés par les autorités gestionnaires et conditionne sa participation future aux instances de la réserve marine par une meilleure prise en compte, par cette dernière, aux côtés de la dimension environnementale, des considérations sociologiques et économiques.

Après en avoir délibéré et à l’unanimité des membres présents, le Conseil Municipal de la
Commune de l’Etang-Salé :

CONSIDERANT la multiplication d’attaques de requins aux abords de nos côtes,

CONSIDERANT les impératifs de protection des activités humaines dans les zones vouées à ces activités,

CONSIDERANT la nécessaire régulation des espèces dangereuses seule gage du retour à l’équilibre

DEMANDE que soient organisées des opérations de prélèvement des espèces dangereuses,

DECLARE être prêt à participer auxdites opérations de régulation dans le cadre fixé par les autorités compétentes.

Fait, lu et signé en séance publique, les jour, mois et an que dessus.
Pour Extrait Certifié Conforme
Le Maire,
Jean Claude LACOUTURE."
Vendredi 3 Août 2012 - 09:14
.
Lu 2159 fois




1.Posté par NzOB le 03/08/2012 09:28
CONSIDERANT

que la pirogue péchait à la traine et remontait un poisson quand le requin a mordu son flotteur, que le requin est innocent puisqu'il n'est pas revenu charger le braconnier immergé suite au naufrage de son embarcation

que 2 surfeurs du debut d'année 2011, surfait illegalement au dela de l'horaire autorisé et a proximité de ravine qui venait de couler

que le mairie porte une responsabilté en matière de rejet des eaux grises des stations d’épuration, en matiere de drapeau rouge caca

DECLARE

qu'il n'y a aucune raison de procéder à des battues punitives et expiatoires


2.Posté par Problématique du porte monnaie le 03/08/2012 09:49
Félicitation. rien à dire tout est là.
Ce texte devrait être le protocole de mise en place des actions à mener immédiatement sur la cote ouest.

3.Posté par Une observatrice usagère de l'Etang Salé les bains le 03/08/2012 10:06
Monsieur LACOUTURE et son conseil municipal ont parfaitement raison de réagir de cette façon.
De plus, de grace, mettez des heures de pratiques pour essayer d'éviter des attaques aux heures ou les spécialistes attestent que les requins chassent à partir de telle heure de la journée. Très souvent en fin d'près-midi à partir de 16 heure. Hier le requin a bien été aperçu au alentour de cette heure de fin d'après-midi.

4.Posté par une habitante de st paul : on veut le même maire ! le 03/08/2012 10:46
Bravo au Maire de l'Etang Salé et à son conseil municipal pour son le sens de cette décision, pour leur engagement et leur sens des responsabilités.
merci d'avances pour les vies qui seront sauvées grâce à cela.
Nous autres Saint Paulois, sommes verts de jalousie de n'avoir pas des élus aussi compétents !

5.Posté par Zbob le 03/08/2012 10:47
Post 3:
Tout surfeur qui se respecte connait les risques inhérents à sa pratique sportive et il connait également les heures où il est peu conseillé ( pour ne pas dire tout à fait déconseillé de surfer)
S'il ne les respecte pas , c'est q'il n'est pas nsurfeur responsable et digne de pratiquer cette activité.
Mais il n'est pas rare que certains s'en fichent éperdument ( j'ai entendu dernièrement un surfeur dire" j'attends 17 h , j'irai faire un petit tour sur la vague car il y a moins de monde"...Que penser de tels comportements.
Il y a fort à parier que ,lorsque les interdictions ou les limitations seront mises en place par les autorités, qu'elles soient préfectorales , municipales ou autres, il y aura des "braves gens" pour protester car "la mer est à nous" nous sommes Réunionnais ,nous faisons ce que nous voulons chez nous" "la nature est à tot le monde"... et autres conneries du même genre que l'on entend par exemple lorsque le volcan entre en éruption.
On parie?

6.Posté par Willy Payet le 03/08/2012 11:05
-Considérant qu'il n'y a aucune loi indiquant l'heure légale de la pratique du surf, de la moto, du tricot ou du visionnage du foot à la télé avec une bière à la main, nonobstant les certitudes d'intervenants visiblement mal renseignés, nous, Willy Payet du Maname du Grand Man Allright, jugeons le commentaire précédent nul et non avenu.

7.Posté par Zbob le 03/08/2012 11:32
à Willy Payet:
Il n'y a d'ailleurs aucune loi donnant l'heure la plus propice à se faire bouffer par un requin c'est vrai!
Mais dans ma grande naïveté , et connaissant quelques surfeurs réguliers et, ma foi , réputés sérieux , je ne faisais que répéter ce qu'ils disent.
C'est vrai aussi qu'un sportif prend les risques qu'il veut , après tout , du moment qu'ensuite , en cas d'accident dû à son imprudence , il ne vienne pas casser les C...lles à tout le monde !

8.Posté par arrete n°1744 du 15 juillet 2008 le 03/08/2012 11:33
article1;
le present arrêté réglemente la circulation des navires des engins de plage et de sport nautique ainsi que la protection des lieux de baignade sur le littoral de La Réunion

article2:
sont considérés comme engin de plage:
- les embarcations mues par l'energie humaine donc la longueur est inferieure à 4 m ou la largeur inferieure à 0,45 metres


article 5
les engins de plage, les embarcation non immatriculées et les VNM sont autorisé à circuler depuis le lever du soleil jusqu'a 1 heure avant son coucher. Cette limite est reportée au coucher du soleil en cas d'activités surveillée par un club ou une association reconnue . (le fric ca ouvre la porte des passe droit)

Article22: poursuite et peines encourues
38 euros

9.Posté par noe le 03/08/2012 11:41
Cessons d'écrire des arrêtés inutiles et inefficaces ...passons aux actes !

Pêchons quelques spécimens et voyons si dans leur estomac , il y reste des ossailles humains ...
On sera vite fixé !

10.Posté par Willy Payet le 03/08/2012 11:55
Bon, redevenons sérieux un instant: j'ai presque 18 ans de "mer" derrière moi, en tant que bodyboarder, puis photographe de bodyboard puis simple observateur, puis de nouveau pratiquant depuis quelques temps. Donc, les consignes de base, je les connais un peu (spots à éviter, horaires à risques, ravines en crue, eau sales...). Et étant poly-pratiquant de sports de pleine nature, suis conscient que le fait de venir "pleurer" en cas d'accident après avoir pris des risques important peut agacer le bon peuple.

Mais le fond du problème n'est pas la. Ce qui me titille le plus, c'est de savoir la vérité sur l'état de la population de requins bouledogues dans les eaux côtières de la Réunion. Y-a-t-il vraiment prolifération et pourquoi. Si oui, alors il faut réguler même si cela passe par l'elimination d'individus tout en traitant les causes en profondeur. Car les proliférations dans la nature ne sont jamais de bon présage. Plus que mon petit problème de bodyboarder pas très rassuré en entrant à l'eau depuis quelques temps, c'est l'équilibre du milieu marin qui me préoccupe. Il faut de la place en mer pour toutes les espèces naturellement présentes, mais si on peut éviter l'hégémonie potentielle du carcharinus leucas dans nos eaux, ce serait tout bénéf pour les autres espèces que ces requins chassent. Et aussi pour les humains qui font trempette, surfers ou pas!

11.Posté par david Vincent le 03/08/2012 12:02
Maintenant que les psychopathes font de la politique ( lois anti - discrimination ) ...et si on utilisait Lacouture ou T Robert etc comme appât , ce serait un double avantage pour le pays ! On pourrait même dire un triple , car la Réunion cesserait de détenir le palmarès dans le domaine .

12.Posté par Willy Payet le 03/08/2012 12:07
@ post 8: et bien dans ce cas, je suis libre de faire ce qui me chante, puisque "longueur inférieure à 4 m OU largeur inférieure à 045 m"...donc, ma Morey Boogie Mac 7 xp Alex Bunting n'est pas un engin de plage, puisque de largeur supérieure à 45 cm (de peu, mais puisque nous somme dans le pinaillage procédurier).
Qui plus est ce même Mach 7 n'est pas exclusivement mu par l'énérgie humaine, car j'utilise les courants pour monter au pic, l'énergie des vagues pour les rider, et cette même énérgie pour rentrer au bord! Ou alors jen'ai pas compris la loi.
Mais comme je ne suis pas si con que ça, je suis la plupart du temps déjà hors de l'eau 1 heure avant le couché du soleil.

13.Posté par Caton2 le 03/08/2012 12:10
Le requin, voilà un animal qu’il est sympathique. Il pourrait nous raconter presque toute l’histoire de la vie sur terre. Il paraît qu’il existait il y a 420 millions d’années. Respect !
Parce que nous on est arrivé il y a seulement 4 millions d’années. Le problème c’est qu’en 420 millions d’années, les requins, ils n’ont pas réussi à apprendre à parler. D'ailleurs il n'ont pas appris grand chose. C’est même pas sûr qu’ils se souviennent de quoi que ce soit. Parce que question cerveau, c’est pas le top. Faut pas compter sur eux pour savoir ce qui c’est passé. C’est couillon d’avoir vécu aussi longtemps et d’être toujours aussi ignare qu’au début. Mais question odorat, là ils sont super bon. Il paraît qu’ils vous sentent à des kilomètres. Tu vois, tu sors de chez toi avec ta planche, et le requin, il est au large. T’as mis ta crème solaire favorite, et toc, le requin il t’a repéré . Mais il ne va pas se presser pour aller te croquer sur ton spot, il va juste se prélasser en te suivant à l’odeur. Puis, en un coup de nageoire, à cinquante à l’heure, il va te cueillir vite fait. Super, non ?
Question dents, pas besoin de dentiste, ça se remplace tout seul. Paraît qu’un requin, il perd trente mille dents en une vie !
Faut dire qu’il a la mâchoire facile. Vas-y que je te croque tout ce qui passe. Son estomac, c’est un poème de Prévert : des boîtes de conserve, une montre, un bloc moteur, une pièce d’armure, des morceaux de chaise, un tambour de machine à laver, des bouteilles, des chaussures, des ceintures, un sac à main… et un raton surfeur. Question sexe, c’est un violent. Alors la nature a blindé la femelle. Double épaisseur de peau. Parce que la bête elle mord quand elle b…
Le requins, faut les comprendre ! S’ils tuent tout ce qui bouge et même ce qui ne bouge pas, c’est qu’ils ont eu une enfance difficile ! Dans le ventre de maman, c’était la bagarre, à mort. Ouais, comme ils étaient trop nombreux maman disait battez-vous, mangez vous ! Et ils le faisaient ces cons ! Alors, à la sortie, les rescapés, ils sont formés pour faire requin ! Pas besoin d’école ! Un idéal de vie quoi ! Un exemple ! Hein les écolos ?

14.Posté par bast le 03/08/2012 12:17
Si on continue à déverser du caca, des déchets, à augmenter le taux de sédiment (apport terrigène) avec un urbanisme anarchique et mal géré eaux de plus en plus terreuse se déversant dans le lagon à chaque forte pluie) : le lagon est juste condamné dans tous les cas...réserve ou pas réserve.

Allez à saint leu en face de la station d'épuration pour vérifier par vous même.....Tuer les requin ne changera rien à la sécurité des surfeurs qui surfent aux environ de 17h en hiver dans des eaux pollués....
J'AI L4IMPRESSION QUE LE REQUIN EST BIEN PRATIQUE POUR FAIRE OUBLIER LES CARENCE EN MATIERE F2CALE DES MAIRES : SOUVENEZ VOUS COMBIEN IL Y A EUT D'INTERDICTION pour cause de bactérie sur les plage cette année...la perte du pavillon bleu : ça ça va tuer le tourisme...pas besion des requins ( plus nombreux ou pas).

15.Posté par JORI le 03/08/2012 12:21
10.Posté par Willy Payet le 03/08/2012 11:55
Selon vous il y aurait prolifération de requins (surtout bouledogues) certainement à cause de la réserve marine, qui à écouter tous les surfeurs servirait de garde manger qu'aux seuls requins bouledogues car les autres ayant certainement une intelligence moindre ne trouvent pas cette réserve sur leurs cartes mentales. Donc, qui dit surpopulation de requins dit surpopulation de poissons dans cette réserve puisque ce prédateur viendrait exclusivement s'y nourrir. Cela veut aussi dire que tous les poissons savent où se cacher pour vieillir pénard et à l'abri de ces prédateurs puisqu'ils seraient tous confinés dans la réserve, sachant lire et donc déterminer le périmètre de la réserve à ne pas dépasser. Mais quelqu'un peut il nous dire quels espèces de poissons en quantité si importante qu'elle attirerait ces requins sévissent exclusivement dans cette réserve marine, car à écouter nos surfeurs, ce ne serait plus une réserve mais un gigantesque élevage de poissons en tout genre. Imaginons un instant une bulle dans laquelle il y aurait une quantité phénoménale de poissons, que les requins regarderaient tout en salivant ne pouvant y entrer tout comme les poissons ne cherchant surtout pas à en sortir, qui constituerait la réserve marine, voilà ce que voudrait nous faire croire les surfeurs. Ce ne serait il pas un peu minimaliste de leur part ?.

16.Posté par JORI le 03/08/2012 12:28
Et si dans cette réserve il n'y avait pas plus de surfeurs et baigneurs que de proies potentielles habituelles pour les requins?.

17.Posté par CONSTAT D''''''''ECHEC???.. le 03/08/2012 12:29
ilfaudrait commencer a prélever ces conseillers alimentaires de certaine mairie qui vote n'importe quoi pour faire plaisir a certains roitelets de maires,???.

18.Posté par solarine le 03/08/2012 12:38
merci, il était temps que ce problème soit pris au sérieux. N'en déplaise à tous les extrémistes ayatollah khomeini écologistes sois-disant protecteurs de la nature qui en font moins que les surfeurs pour protéger leur écosystème, le requin bouledogue s'est développé au détriment des autres espèces de requins, tuant les petits requins de récif. Il est temps que l'homme contrôle un peu ce qui se passe dans cette réserve marine. Je vous rappelle que trois familles ont été endeuillées pour enfin qu'on prenne des décisions.
Dans la vie, il faut être un peu courageux. C'est finalement ce que fait cet homme politique.

19.Posté par CURIEUX???.. le 03/08/2012 13:19
le maire de l'etang salé devient un spécialiste des arrêtés municipaux , de plus en plus bizarre tout ce qui se passe dans cette commune??.

20.Posté par Bertel le 03/08/2012 14:12
La population réunionnaise va finir par en venir aux "actes" avec ce milieu de parasites couchés sur leurs planches qui veulent satisfaire leur désir en tuant la faune et la flore.
Leur volonté de détruire la faune maritime pour leur surf ,ça ne se fera pas.La Réunion n'a pas besoin de peigne culs comme ça ,en retard de 3 ans sur UNESCO et de 50 sur les mentalités des grands pays proches de l'océan (australie,etats unis) .

Bertel de Vacoa

21.Posté par david Vincent le 03/08/2012 14:51
Tout compte fait mon idée précédente n'est pas terrible ... ce serait cruel envers les requins eu égard aux paroles de Voltaire " UN SERPENT PIQUA JEAN FREON . QUE PENSEZ VOUS QU'IL ARRIVA . CE FUT LE SERPENT QUI CREVA " . En tout cas , si Lacouture ou T Robert ont un jour leur cerveaux exposés dans un musée , tout comme celui Voltaire , ce serait bien évidemment pour des raisons opposées et sans aucun risque de se les faire voler !

22.Posté par Cyrille le 03/08/2012 15:24
Nous n'avons pas une mentalité différente des grands pays proches de l'océan.
Les Australiens envisagent eux aussi de chasser les requin les plus dangereux.
Là aussi il y a polémique.

http://cetacesetfaunemarine.wordpress.com/2012/08/01/le-grand-requin-blanc-bientot-chasse-en-australie/

A noter que le Grand blanc est une espèce protégée pas le Bouledogue.

@ Bertel Alors avant de vouloir faire des leçons de morale, renseignez vous.

23.Posté par Cyrille le 03/08/2012 15:51
Par ailleurs, il faut également dénoncer l'inconscience de certains.

http://whalesandmarinefauna.wordpress.com/2012/08/01/whale-washes-up-in-sydney-ocean-pool-australia/

24.Posté par tic tac tic tac le 03/08/2012 16:03
combien il y a de requin bouledogue près de nos cote? vu ke personne et capable de donner un chiffre exact,comment pouvez vous dire kil y a augmentation de requin bouledogue.vous les avez conter?pa 2 fois le mm jespere et tien c bizzard il on vu un aileron mai il peuve pa dire si c un requin ou autre: une raie pour raffraichir les mémoires de se ki on cru a un requin alor ke cété pa le ka ou peu etre un dauphin ou a un gros poisson con conner pa ki sor du plu profond de la mer. mdr.je me demande si se n'ai pas les meme requin ki vien pre de nos cote la frodra i réfléchir.

25.Posté par fucking bastard le 03/08/2012 17:01
a propos de l'exemple australien: si on racontait la realité des "surfeurs" australiens en indonesie?

=> de gros porc buveurs de bieres qui ressemblent aux francais en vacance a mada

26.Posté par le garde manger le 03/08/2012 17:28
maintenant il est interdit de tirer sur certains animaux sauf dans les cas ou des vies humaines seraient menacées". Alors du coup avant de tirer sur le gibier, on doit crier:

"mon dieu il fonce droit sur nous"


oh?? c'est un daim! Pour ca, il faut utiliser du 46 ned!

27.Posté par William le 03/08/2012 17:29
tout est là : http://www.rue89.com/2012/08/03/je-naime-pas-les-surfeurs-jaime-les-requins-234373

28.Posté par Bertel le 03/08/2012 17:40
Rappelons toutefois qu'à La Réunion , l’attaque de l’environnement par le tourisme massif semble un problème beaucoup plus grave que les requins, qui ont toujours croqué de humanoïde quand l’occasion se présentait.

Dans 50 ans, les écolos réintroduiront le requin (importé d’Australie) Réunionnais massacré entre temps,des hordes de baigneurs et d’ hôteliers révoltés mettront le feu à la préfecture en demandant des compensations financières.

Notre monde de fous est sans surprises.

29.Posté par Caton2 le 03/08/2012 17:51
28."Rappelons toutefois qu'à La Réunion , l’attaque de l’environnement par le tourisme massif semble un problème beaucoup plus grave que les requins" .
Tourisme massif?

30.Posté par Bertel le 03/08/2012 18:20
Oui , je maintiens. Le bétonnage des Saint Gilles et de la Côte Ouest est bien dû au Tourisme massif et à la cupidité sans limite des zoreils.

Bertel De Vacoa

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales