Social

Etang-Salé: La Semader pense aux couples de la classe moyenne

Faciliter l'accession à la propriété à des couples de la classe moyenne, voici le nouveau concept que lance la Semader à l'Etang-Salé. L'opération "Palmiers bleus" en appelle d'autres un peu partout dans l'île.


Etang-Salé: La Semader pense aux couples de la classe moyenne
PSLA pour prêt social location-accession : il faudra s'habituer à ce "jargon de techniciens", comme le concède Joël Personné, directeur de la Semader. Au coeur de la Zac du Collège, à l'Etang-Salé, 17 maisons de type R+1 vont être livrées en novembre 2014 (le terrassement a commencé en juillet dernier). Leur particularité réside dans le montage financier qui sera proposé à leurs futurs occupants.

L'opération est en effet la première du genre à la Réunion. Elle applique le concept de "prêt social location-accession" (PSLA). Dans les faits, il s'adresse aux jeunes ménages actifs aux revenus moyens (2500 euros) mais qui aspirent à devenir propriétaires. Pas une mince affaire lorsque l'on ne fait ni partie des foyers les plus modestes, ni des plus aisés. Les éternels oubliés de la classe moyenne sont d'une certaine manière encouragés, se réjouit le maire Jean-Claude Lacouture.

Le PSLA tient son credo dans une promesse qui a de quoi faire jalouser : devenir propriétaire de sa résidence principale à 1.500 euros "garantis" le mètre carré. Là où les prix du marché de l'immobilier atteignent les 2.600 euros le mètre carré. Une aubaine à saisir, surtout dans un cadre attractif comme celui de la Zac du Collège qui verra sortir de terre des équipements de proximité comme une crèche. Comme son nom l'indique, le logement doit obligatoirement passer par une phase locative d'au moins six ans. Au-delà, le prix de vente du bien demeurera "intéressant", maintient la Semader, puisqu'aucune hausse sur son prix ne sera répercutée, même en cas d'envolée du prix de l'immobilier.

"Construire la ville plutôt que la subir"

Autre point fort, et pas des moindres, le PSLA donne droit à des avantages fiscaux, une TVA réduite sur le prix d'achat et surtout, une exonération de la taxe foncière pendant 25 ans. Enfin, le PSLA permet l'accès à des droits sociaux comme l'APL, et ceci, dès la phase locative.  

En 25 ans de présence sur le territoire réunionnais, la Semader reste associée à ses logements vers des "publics très sociaux", concède Joël Personné. "La pose de cette première pierre de logements en PSLA perpétue cet esprit d'innovation de la SEM", assure-t-il. Avec désormais cette nouvelle approche en faveur de ces "foyers aux revenus médians mais qui ne peuvent accéder au marché du libre", complète le maire. Un juste retour des choses pour Jean-Claude Lacouture qui y voit l'opportunité d'inscrire les Palmiers Bleus au sein du plus vaste aménagement de la ZAC. Une façon de "construire la ville plutôt que la subir", ajoute le premier magistrat et également président de... la Semader, depuis 2006.

Un deuxième projet de PSLA est en cours à l'Etang-Salé. D'autres suivront (2014-2015), sur les communes de Saint-Pierre, Saint-Louis, le Port, Saint-Denis ou encore le Tampon. Soit 202 nouveaux logements estampillés PSLA. La machine est en marche.

------
Exemples de prix de vente :
134.966 euros pour un T3 de 92m2
172.000 euros pour un T4 de 117m2
192.530 euros pour un T5 de 131m2

Etang-Salé: La Semader pense aux couples de la classe moyenne

Etang-Salé: La Semader pense aux couples de la classe moyenne
Mardi 13 Août 2013 - 15:10
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 7212 fois




1.Posté par BIZARRE BIZARRE.????? le 13/08/2013 15:39
quand les bâtiments risques de s’écrouler sur la tête des locataires, c'est le directeur qui part au casse pipe, mais pour les projets a l'aube des municipales c'est le président de cette SEMADER qui sort du bois " les palmiers bleus""ca vient d’où de ST MARTIN cette appellation..??

2.Posté par GRRR le 13/08/2013 16:14
sans compter le ton "publi-reportage" infect.

"la semader pense aux couples de la classe moyenne"..... la semader pense à son fric ouais!

maintenant quand un "promoteur" (ou bailleur social) de très mauvaise réputation fait une nouvelle "résidence", on pousse le cynisme jusqu'à la présenter de manière objective comme un cadeau à une partie de la population. Mieux qu'une annonce dans le JIR, et gratos en plus.

ca fait un bail que tout le monde sait que la SEMADER ne fait pas de cadeaux, à part à ses dirigeants
.

3.Posté par maroco le 13/08/2013 16:38
17 ? Quels sont les critères d'attribution ?

4.Posté par @ MAROCO le 13/08/2013 17:02
toujours la même recette être copains coquins...

5.Posté par Bernardin de sinpyr le 13/08/2013 17:59
Et j'espère qu'elles seront en "PRIORITÉ" livrées aux couples de réunionnais qui voient souvent leur demande refusée.

6.Posté par mafia réunionnaise ... le 13/08/2013 18:48
je réponds aux critères mais célibataire ! ai-je droit ???

7.Posté par Dessinateur le 13/08/2013 19:23
Je suis le seul à réagir mes c'est super chère on est à 1000 à 1200 euros du m² de nos jours soit
90000 euros à 110000 euros en plus 900euros mensuel la classe moyenne c'est dur ! la classe moyenne perçoit combien 3000euro par mois il y a de très belle casse au même prix voir moins chère.
Avec un revenue mensuel de 3000eur les banques accorde des prêt !! Mais il est ou l'aide à l'accession? ?

8.Posté par marcel le 14/08/2013 04:25
A la Réunion il y a des entreprises capables de faire bien, mais attention aux sous-traitances, ces grosses entreprises capables de prendre les gros marchés et ensuite les redistribuent aux petites. Je pense qu'il il y a vraiment des choses à faire dans ce sens, car, à voire les prix de l'immobilier à la Réunion, c'est incroyable, des fois je me demande qui peut encore acheter. et la dedans, je ne vois pas la commune des Avirons, pas assez alléchant peut être, mr le Maire!!!!

9.Posté par Copier coller le 14/08/2013 07:51
Ces "villas" ressemblent à un projet venu d'ailleurs ...presque pas d'ouvertures en façades, des patios, pas de débords de toitures, ni brise soleil ...j'espère que la SEMADER a prévu dans un prochain article de nous expliquer, comment ses logements s'adaptent aux réunionnais que nous sommes! S'endetter sur 20 ans pour se retrouver avec une cuisine américaine, des toilettes dans la salle de bain, et un séjour de 20 m2, c'est nous prendre pour des couillons! Au premier cyclone les heureux propriétaires se retrouveront avec de belles piscines!

10.Posté par almuba le 14/08/2013 07:55
SEMADER...nière chose à faire.

11.Posté par Poucette le 14/08/2013 08:22 (depuis mobile)
pour une fois, initiative à saluer....
c'est quoi une classe moyenne???? officiellement y a un plafond ?????

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales