Faits-divers

Etang-Salé: Aucun proche ne s'est manifesté pour la jeune femme


La jeune fille a été percutée sur la quatre voies de l'Etang-Salé (photo d'archives)
La jeune fille a été percutée sur la quatre voies de l'Etang-Salé (photo d'archives)
Un piéton a été mortellement percuté par une voiture ce jeudi vers 4h30 sur la quatre voies de l'Etang-Salé.

La raison de la présence de cette jeune femme sur cet axe rapide et à cette heure est pour l'heure totalement indéterminée.

Plus délicat encore pour les gendarmes, la deuxième jeune femme présentée ce matin comme la personne qui accompagnait la victime est une fausse piste.

"Il n'y a aucun lien entre les deux personnes", affirment les gendarmes qui veulent du même coup éteindre la rumeur.

Aucun papier d'identité trouvé sur la victime

La deuxième jeune femme qui a donc été aperçue à proximité de l'accident ce matin a visiblement été débarquée d'un véhicule qui se trouvait lui-même dans les ralentissements occasionnés par l'embouteillage. C'est une dispute avec le conducteur du véhicule qui l'aurait incité à quitter l'habitacle.

L'identité de la victime n'est, à 17h, pas encore connue. La Compagnie de gendarmerie de Saint-Pierre envisage même de diffuser dans la presse la photo de la victime pour un appel aux proches qui ne se sont pour l'heure pas manifestés.

Aucun papier d'identité n'a été retrouvé sur la jeune victime. C'est en examinant le contenu du téléphone mobile de cette dernière que les enquêteurs ont pu extraire une photo correspondante. Le GSM ne leur sera d'aucune utilité pour retracer son parcours les heures qui précèdent l'accident. Le mobile était en effet désactivé, sans carte SIM.

L'âge de la victime demeure lui aussi indéterminé. A peine la vingtaine, voire mineure.

Les gendarmes envisagent toujours trois scénarios

Un examen de corps a été pratiqué. Il a révélé que le décès est survenu sur le coup. Les prélèvements toxicologiques sont en cours pour déterminer si elle était alcoolisée et/ou sous l'effet de stupéfiants.

L'audition de la conductrice qui a percuté la piétonne relève pour sa part qu'elle avait bien gardé son alignement dans la voie de droite en direction de Saint-Pierre. Le choc n'a pas été frontal mais légèrement de biais.

Trois scénarios restent donc ouverts. Soit la conductrice a fait un écart pour se déporter vers la bande d'arrêt d'urgence. Ce qu'elle conteste.

Soit la piétonne essayait de traverser la voie rapide. Soit enfin, elle s'est jetée délibérément sur la voiture selon les trois hypothèses formulées par la gendarmerie.

La conductrice confirme par ailleurs qu'elle roulait "normalement" sur la quatre voies et qu'avant l'impact, elle n'avait vu aucun obstacle.
Jeudi 19 Mars 2015 - 18:43
Lu 8584 fois




1.Posté par ZembroKaf le 20/03/2015 10:20
La conductrice confirme par ailleurs qu'elle roulait "normalement" sur la quatre voies et qu'avant l'impact, elle n'avait vu aucun obstacle.

En tout cas bon nombre de piétons "marchant" sur les voies rapides le soir...ou essayant de traverser...cela devient un GROS PROBLEME de sécurité !!!
même en ville il y a plus de piétons qui marchent dans les rues que sur les trottoirs, dans mon quartier de la ravine blanche où les trottoirs ont été refaits....les gens ont garder cette habitude de marcher dans la rue...normalement !!!!

2.Posté par Mamitu le 20/03/2015 11:02
Déjà, pour retrouver la famille, il eût été judicieux de mettre la photo du visage de cette jeune personne. Quant aux conclusions de la gendarmerie, cette piétonne ne devait pas être située sur la voie de droite sans se mettre en sécurité derrière une barrière, même pour y faire du stop.

Voici un extrait du site de la prévention routière :

"Une précision pour les routes de campagne : hors agglomération, vous devez vous tenir près du bord gauche de la chaussée sauf circonstances particulières (manque de visibilité, zone de travaux…). (art. R412-36). Marcher à gauche sur la chaussée vous permet de voir arriver les voitures en face de vous et vous laisse donc le temps de vous ranger. Si vous marchiez à droite, vous pourriez être surpris par une voiture arrivant dans votre dos. "

Donc, même si cette jeune personne était à droite, elle a bien vu arriver cette voiture ; mais n'a pas reculé. Dans la mesure où cette voiture laissait croire qu'elle allait prendre les auto-stoppeuses, ces dernières auraient dû reculer et attendre l'arrêt de ce véhicule.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales