Blog de Pierrot

Et si le sondage sur Marine Le Pen n'était qu'un leurre ?

Dimanche 6 Mars 2011 - 17:50

Et si le sondage sur Marine Le Pen n'était qu'un leurre ?
Bizarre quand même ce sondage publié ce matin par Le Parisien Dimanche donnant Marine Le Pen en tête au 1er tour, si l'élection se déroulait dimanche prochain.

Pour moi, il s'agit ni plus ni moins que d'un coup monté destiné à faire peur aux Français.

Comment se fait-il qu'on n'ait questionné "un échantillon d'un échantillon" de Français que sur l'hypothèse qui a le moins de probabilité de se produire : un affrontement Sarkozy/Aubry/Le Pen ?

Est-ce parce que, en cas d'affrontement Sarkozy/Strauss-Kahn/Le Pen, la nouvelle patronne du Front national n'avait aucune chance d'arriver en tête? Et que ça aurait moins fait vendre le journal et moins fait peur aux Français?

Et puis, arrêtons de nous faire peur à bon compte. Disons le clairement : Marine Le Pen ne sera jamais présidente de la République. Ne doutons pas un seul instant que, comme en 2002 où une énorme majorité de socialistes avaient voté pour Jacques Chirac, ils seraient prêts à en faire de même en 2012, tout comme une énorme majorité d'électeurs de Droite préfèreraient voter pour Dominique Strauss-Kahn, voire même Martine Aubry, pour faire barrage à l'extrême droite.

En tous les cas, c'est ce que moi je ferai, sans aucune hésitation

Reste une question : Qui a le plus intérêt à faire ainsi peur aux Français? Qui a le plus à y gagner? L'UMP ou le PS? Là, j'avoue que je n'ai pas la réponse, mais je pencherais plutôt pour les amis de Nicolas Sarkozy...
Pierrot Dupuy
Lu 11865 fois


Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

256.Posté par le congo chez tintin le 18/03/2011 19:43

Ne reste plus qu'à congo d'aller militer activement pour le MRAP et SOS Racisme, afin que ces mouvements soient plus visiblement associés au racisme anti blanc..

-------------------------------------------

Mais je milite, à ma manière...de l'extérieur, en les poussant au cul !

Tu as fait un magnifique lapsus en associant ces assoces au racisme anti blanc !

Personnellement je ne suis pas aussi radical...ces assoces ne sont pas responsables du phénomène...c'est simplement leur coté géométrie variable dans la lutte anti raciste qui me parait anormal , et les discrédite totalement à mes yeux !

255.Posté par Socialiste mouvance antisémite (dec. 2010 ) le 18/03/2011 12:18

Depuis ce soir 18 heures, des militants de la Ligue de Défense Juive occupent le siège du PS, rue de Solférino. Certains se sont même enchainés aux grilles afin de dénoncer la complicité du PS quant aux propos anti-juifs tenus par Kader Arif et Bariza Khiari, lors d’un entretien avec Pierre Moscovici : « Au Parti Socialiste il y a trop de juifs, il faut commencer à dés-enjuiver pour contrer leur lobby », a martelé l’homme politique algérien. Il est vrai que l’attitude du PS consistant à prendre systématiquement le parti des islamistes a de quoi susciter la colère. Quelle sera le comportement de Martine Brochen-Aubry dans cette affaire… à suivre ?

A cette occasion, la LDJ a, par ailleurs, émis un communiqué que nous reproduisons ici.

COMMUNIQUE DE PRESSE DE LA LIGUE DE DEFENSE JUIVE

Suite aux révélations consternantes des déclarations faites devant une délégation du P.S Français dirigé par François Hollande et Pierre Moscovici le 06 juillet 2006. Alors premier secrétaire du PS, François Hollande était reçu par Amar Saadani à l’époque président de l’assemblée populaire nationale algérienne APN.
Selon un haut responsable du RCD à qui les socialistes français ont rapporté les propos confirmés par la suite par un ex-responsable du FFS, lors de l’entretien en présence de M Moscovici secrétaire national aux relations internationales, Kader Arif et Bariza Khiari : le troisième homme fort de l’Algérie fidèle à son antisémitisme primaire lâcha sans sourciller « au PS il y a trop de juif il faut commencer à dés-enjuiver pour contrer leur lobby » (Source Zahir Boukhelifa de l’Agence de Presse Kabyl).
Cette annonce a été passée sous silence et est restée sans effet majeur de la part du P.S qui, jouant le jeu politicien des atouts et du pouvoir, ne chercha pas à froisser ses interlocuteurs racistes au regard de « possibles » futurs partenariats si le PS venait à prendre le pouvoir politique en France et en vue d’une « internationale socialiste » solidaire.
C’est pourquoi, La ligue de défense juive dénonce ces propos et a envahi ce jour, mercredi 23 décembre à 15h, le siège du Parti socialiste pour dénoncer la complicité déplorable du P.S dans les propos anti-juifs sus cités et la mollesse de la classe politique à dénoncer ces haines anti-juives qui se généralisent un peu partout à travers notamment des campagne anti-israéliennes où la gauche trouve son pain bénit antisioniste.

254.Posté par nicolas de launay de la perriere le 18/03/2011 03:03

Ne reste plus qu'à congo d'aller militer activement pour le MRAP et SOS Racisme, afin que ces mouvements soient plus visiblement associés au racisme anti blanc..

au fait, un français qui traite un français de con, c'est de l'injure tout court ou de l'injure raciste?

253.Posté par nicolas de launay de la perriere le 17/03/2011 17:22

marine ne projette pas dans l'avenir, elle projette dans le passé.. avec elle, c'est un bon en arrie(n)re assurée !

252.Posté par Jacques Attali votera t' il Marine ??? le 17/03/2011 13:28

Discours de Jacques Attali....qui ne peut être nauséabond par définition puisque cette homme est de gauche et appartient à une minorité stigmatisée...toute comparaison avec les propos du FN est bienvenue !


http://www.dailymotion.com/video/x5ez5p_news#from=embed&start=257



En ce qui concerne les gaulois et l'identité du peuple français, la notion de grandeur..., vous ne manquerez pas de noter que d'un coup les propos de cet "intellectuel" changent radicalement !!!

A quoi sert-il de parler des « racines » d’un pays, comme le fait le Président de la république et toute la droite, sinon à donner, implicitement ou explicitement, à ceux qui s’y rattachent un droit de propriété sur le pays, ou au moins une priorité sur les autres ? (…) C’est aussi une dérisoire manigance pour minimiser le formidable héritage des Lumières, qui commencent d’ailleurs en France au 12ème siècle, avec l’arrivée, par des traducteurs juifs, de textes musulmans porteurs de la pensée grecque.
C’est de tout cela qu’il faut être fier. C’est cela qui fait la grandeur de ce pays.

251.Posté par le congo chez tintin le 17/03/2011 10:33

de quel sondage parles tu 97400 ?

pour ma part, voici ce que je lis sur " le monde" d'hier !

http://www.lemonde.fr/idees/article/2011/03/16/les-partis-republicains-sont-ils-incapables-de-projeter-les-francais-dans-l-avenir_1493567_3232.html

Marine Le Pen en tête au premier tour des futures élections présidentielles. Ce qui était vu comme un cauchemar mais surtout comme une plaisanterie il y a encore quelques semaines prend corps pour la première fois dans une récente série de sondages. Certes, un sondage n'est pas une vote et, à chaque élection présidentielle, un candidat déclaré crée la "surprise" avant de refluer et de finir largement distancé par les qualifiés au second tour. Mais tout de même : près d'un quart des Français prétendent vouloir voter pour Marine Le Pen en 2012.;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;
Face à ces bouleversements du monde et aux évolutions que connaît la société française, c'est peu dire que les partis républicains se sont montrés dans l'incapacité à offrir une grille de lecture et à porter un projet permettant aux Français de se projeter avec confiance et enthousiasme dans l'avenir.

250.Posté par le congo chez tintin le 17/03/2011 09:48

Récapitulons...quand je disais "rien ou si peu" de fait pour défendre nos concitoyens blancs...et que la liste ne serait pas longue à faire !


2005....ratonnades anti blancs lors des manifs lycéens...rien, SOS wacism réagit pour pondre un communiqué alibi après une énorme pétition !

2006...affaire du gendarme à saint martin, ou la population danse en se réjouissant "on a tué un blanc !!"..enfin une réaction !

2009...se disent que ce serait sympa de faire quelque chose après l'agression raciste hyper médiatisée d'un étudiant blanc dans le bus..bravo !

2010..affaire du mrap 66



A part ça...que des déclarations de principe, peu médiatisées d'ailleurs...(comparées à "l'affaire banania ou girot de langlade !!! )...RIEN !

Vu l'ampleur du racisme anti blanc en France, et l'ancienneté de ce phénomène...l'action de ces assoces payées par nos impôts et censées nous défendre frise le nul !

Rappelons que dès 99, Dominique Baudis déclarait: “C’est ainsi, je ne peux plus sortir dans certains quartiers sans me faire traiter de sale Français”.

249.Posté par 97400 le 17/03/2011 05:14

dernier sondage Marine Le Pen s'ecroule car son programme vu en detail est vide rien de rien le neant sauf sur l'immigration et le populiste incompatjble avec la République contraire au droit de l'homme

innaplicable sauf pour ses disciples qui croient dur comme fer mais ils regarderont le train passer comme d'abitude en pleurant on l'aura un jour mais en reve



248.Posté par Caton2 le 16/03/2011 23:59

247. La pêche à la palourde est un art. Ça ne s'enseigne que par compagnonnage. Si tu vas en Bretagne, un jour, fais moi signe. Peut-être que je consentirai à te transmettre mon savoir. Peut-être...

247.Posté par nicolas de launay de la perriere le 16/03/2011 23:32

Il faut bien que les initiatives vers l'autre, proviennent de quelqu'un, quand l'Etat est en panne.

Selon toi, il ne faudrait donc qu'il n'y ait rien ? quelle est ton alternative à ses mouvements ? les donneurs de leçon à la petite semaine, confortablement installés dans l'anonymat et le confort de leur suffisance, m'ont toujours fait sourire..

Pour la pêche à la palourde, j'attends que tu me renseignes sur les bons coins ; toi, l'étron et l'autre con(go) ne doivent pas manquer de connaître les moindres recoins pour cela.. et sur la partie technique de cet art, j'attends aussi vos conseils, pro que vous êtes (si si, ne faites pas les modestes, je sais demeurer humble face à votre supériorité technique en la matière).

Tiens, un truc m'amuse.. si prompts à dénoncer l'atavisme en matière politique (les Vergès, les Vira..), ceux là ne réagissent pas sur cet argument face à Marine, fille (hélas) de son père... père qui demeure, ne l'oublions pas, président d'honneur (et donc influent) de ce parti FHaine.. FN comme Fondamentalement Nul ? Fichtrement Naze..?

246.Posté par Caton2 le 16/03/2011 21:55

245. Le nico glutineux. Cette vilaine et haineuse colère est un aveu. Tu sais très bien, toi qui es un ex coco chic, que ces associations anti-racistes ne sont que des émanations du mouvement socialo-communo-troskiste. De la manip pure et dure.
Tu vois, moi ça m'amuse. L'hypocrisie humaine m'amuse. C'est ce qui me rapproche de Cambronne. Des mecs comme toi, le nico glutineux, il y en a des tonnes. En plus chacun d'entre eux se croit important. C'est dérisoire. Va donc pêcher la palourde. Faut savoir la traquer. C'est malin les bivalves sous le signe de Venus! À ne pas confondre avec les moules...

245.Posté par nicolas de launay de la perriere le 16/03/2011 20:53

Ces deux associations luttent contre le racisme sous toutes ses formes.
Oser prétendre le contraire est le syndrome d'une tare congénitale.

Le jour où elles lutteront contre la bêtise, gageons qu'avec nos deux énergumènes Fhaineux de service, elles auront là un bel exemple qui servira pour bien des années, d'exemples.

Relis les posts et les liens que j'ai indiqué, congo, les dates y sont mentionnées.

quand une association écrit "contre toutes les formes de racisme", toi, tu décrétes que tous les racismes doivent être énumérés afin de rendre crédible son message.. eh bé, tu portes bien la première syllabe de ton pseudo !

Franchement, plus ça va , plus je me pose la question de l'intérêt pour vous de vivre à la Réunion, vu la multiculturalité et la multiconfessionnalité en présence..ça doit être dur de vivre dans un bunker mental tel que les vôtres.. Vivre en médisant, en maugréant contre l'autre qui n'est pas de la même couleur que vous, ça doit vous faire mal.. bronzer ? je n'ose penser le réflexe que vous devez avoir en regardant vos tronches un peu foncé par le soleil..à moins que vous ne rosissiez genre crevette sur la poêle..?

Franchement, je vais relancer le thierrython.. le caton-congo thon (sans oublier votre poto chicken)... je comprends définitivement votre souci d'âne o nima...pas foutu d'assumer publiquement vos positions, ça doit être dur de vivre dans la contradiction, la peur de l'autre, et partisan de la non évolution.. la simple lecture de l'Histoire de France, ça vous donne de l'urticaire ???

allez les rigolos Fhaineux, je crois que l'on va exploser le score des pots sur la thématique "marine, la démagogue selon C. Vaneste- mythe ou réalité" ?

244.Posté par le congo chez tintin le 16/03/2011 20:14

Super tes deux liens Caton.

Si après ça on a encore des ahuris qui viennent prétendre que ces assoces sont partiales et apolitiques....ce sera à en pisser de rire !


Remarque il faut des naïfs partout, il y en a d'assez stupides pour croire que DSK est compétent, intègre... et ferai un bon président...malgré les tonnes de casseroles qu'il traîne et que Mitterand lui même (le champion des ripoux) l'ait foutu dehors !


http://www.lepost.fr/article/2011/03/15/2435488_un-an-avec-dsk-une-bourde-passee-inapercue-en-france-qui-fache-la-grece.html


Amusante vidéo du "visionnaire DSK" accompagné de son ami Ben Ali..

http://www.rue89.com/2011/01/15/la-video-qui-fait-mal-dsk-vante-la-tunisie-de-ben-ali-185764

243.Posté par Fait pitié ! le 16/03/2011 20:02

Non, les sondages Marine Le Pen ne sont pas des leurres. Les uns après les autres, ils montrent la progression inéluctable de Marine Le Pen.

Pire, Sarkozy, de plus en plus souvent en 3ème position, est éliminé dès le 1er tour !

Allez, les pronostics sont ouverts : dans quel délai voyez-vous le premier sondage avec Sarkozy en 4ème position ?


242.Posté par le congo chez tintin le 16/03/2011 19:47

Si c'est vraiment "ancien " que sos wacism et le Mrap défendent les blancs....b[ben mets nous en lien la liste des affaires avant 2010 ou ils auraient défendus des blancs Delopette...c'est pas compliqué...ni très long lol !!!]

Si tu nous mets pas ce lien les zinfonautes vont finir par croire que ces assoces n'ont jamais défendu de blancs Delopette...à moins qu'ils ne connaissent déjà la vérité ?


Ci-joint le lien du MRAP66, et les réactions quand ils se sont occupés du cas Picard....ça vaut le jus !


Comment peut-on parler de racisme dans ce cas là ?
Rappelons nous que le « racisme anti-blanc » a été inventé par les fascistes skinheads.

b[La violence pour ces jeunes n’est pas du racisme mais bien un exutoire, pour échapper aux discriminations qu’ils subissent tous les jours,
alors qu’ils sont parqués dans des ghettos invivables où ils sont harcelés par des policiers violents et racistes.

De plus, je ne qualifierais pas ces actes -certes maladroits- d’agression, mais bien d’appel au secours à une france encore vichyste (sarkozy) qui n’a jamais voulu avouer ses crimes centenaires sur les populations africaines, et qui est toujours liberticide seulement pour les musulmans (interdiction du nikab, islamophobie…).

La solution n’est pas dans les actions en justice ni dans la violence policière, mais bien dans les aides aux quartiers (soit disant sensibles) et l’acceptation des autres cultures.
]b
http://mrap66.wordpress.com/2010/04/27/agression-de-marc-henri-myriam-et-leur-petite-fille-reaction-du-mrap-66/


Fort heureusement de nombreux natios sont présents sur le site pour aider nos amis du MRAP lol qui semblent désappointés de découvrir en 2010 la réalité du racisme que subissent au quotidien et depuis des années les français de la part de leurs protégés qui agissent en toute impunité....

Merci à l' AGRIF, merci à Marine !

241.Posté par le super DSK chez les grecs le 16/03/2011 18:55

La diffusion du documentaire sur Dominique Strauss-Kahn le dimanche 13 mars sur Canal+ a créé de vives polémiques en Grèce selon Le Figaro. Invité à s’exprimer sur la situation du pays, le directeur général du FMI a déclaré que les Grecs «truandent un maximum», une déclaration qui a été très mal perçue…

«La réalité, c’est que ces gens-là, ils sont dans la merde. Et gravement… Mais, eux-mêmes, ils ont un peu bricolé, ils n’ont pas payé d’impôts, c’est un peu le sport national ici: ça truande un maximum…» C’est en ces termes que Dominique Strauss-Kahn a souhaité commenter les différentes images de protestation en Grèce et répondre aux critiques lancées par les manifestants athéniens.

«Depuis dimanche, presse écrite, journaux télévisés, émissions politiques, éditorialistes et politiciens se relaient pour réagir, parfois violemment au propos de DSK», relate le Figaro. Ainsi Notis Padapopoulos, directeur de la rédaction du quotidien grec Ta Nea a déclaré: «Venant d’un socialiste, qui en plus, veut être président de la République française, c’est trop!» Sur le site d’informations Tovima (1), le propos est plus nuancé (2):

«Il ne faut pas se leurrer. Pendant des années nous avons vécu après coup, repoussant les échéances, espérant qu’un Deus ex machina puisse un jour trouver le moyen de tout nettoyer (…) De toute évidence, les principales responsabilités appartiennent à un système politique qui nous a conduit à la faillite.»

* Extrait partiel de SLATE

240.Posté par Caton2 le 16/03/2011 18:48

SOS RACISME
http://puteaux-libre.over-blog.com/article-histoire-secrete-des-origines-de-sos-racisme-de-serge-malik-50709553.html

Dans les années 83-85 le racisme était à son comble : bavures policières, meurtres d’arabes et d’antillais, alliance RPR -FN à Dreux et vedettariat de Le Pen.

Serge Malik croyait au combat antiraciste comme moyen efficace pour vaincre l’intolérance, l’exclusion et les inégalités sociales. L’apparition soudaine d’Harlem Désir dans l’émission de Michel Pollac « Droit de Réponse » a été un véritable tremplin pour lui. Enfin, il a trouvé un espace au sein duquel il pourrait s’exprimer et aider les jeunes à comprendre et à se faire comprendre. Sans la moindre hésitation, il laissa tomber son métier de comédien et s’engagea à fond dans SOS.

Pendant des années, comme d’autres militants, Serge donna de tout son temps et de toute son énergie à SOS. Naïf, il n’avait pour seul moteur que le rejet de l’intolérance et du racisme.

Puis au fil des années, quand les masques tombèrent, il se rendit compte qu’il a été abusé, manipulé et utilisé au service de politiciens avides pour lesquels l’immigration et l’intégration n’étaient qu’un instrument politique.

Touche pas à mon pote n’était qu’un slogan, une valise vide. Pourtant pour des milliers de gens, c’était la promesse d’une vie différente, l’espoir de la tolérance et du changement.

Les pseudos antiracistes étaient essentiellement des organisateurs de spectacles politiques, médiatiques et musicaux. Ils ont triché et menti. Pire, ils ont contribué à la banalisation du fait raciste et ont apporté de l’eau au moulin puant de Le Pen et tout cela pour des besoins alimentaires et des ambitions personnelles.

Profondément écoeuré, l’auteur nous confie dans ce livre l’histoire de ce mirage.

Le grand patron et fondateur de SOS est Julien Dray. Au début des années 80, ce dernier était trotskiste ; il fonda le Mouvement d’action syndicale (MAS). Dans les facs et les cités, Julien Dray plus connu alors sous le sobriquet de Juju, brandissait fièrement son trotskisme pour donner l’image d’un révolutionnaire. Le MAS n’était pour lui qu’une passerelle ; en réalité il se sentait coincé dans les coulisses du monde politique, il voulait prendre un raccourci et éviter le long parcours du combattant comme n’importe quelle « limace » militante. Il troqua la casquette trotskiste peu rentable contre l’habit du militant socialiste en y apportant un formidable cadeau au PS : SOS Racisme, l’association championne de la jeunesse.

Mitterrand accourut pour donner sa bénédiction à la création de la nouvelle association. Il était heureux de rencontrer de « vrais » gauchistes et de « vrais » jeunes dont la présence à la cour témoignerait de son humanisme et montrerait à quel point ce dernier est à l’ « écoute du peuple et concerné par les problèmes sociaux » surtout qu’on était à l’époque des désillusions de l’après mai 81 et que les indicateurs socio-économiques du gouvernement Mauroy étaient catastrophiques.

Le Président mit alors tous les moyens matériels et humains du parti à la disposition de SOS. Avec le soutien de l’appareil du PS, il fallait pallier la carence médiatique et institutionnelle des mouvements beurs et vite récupérer la lutte des jeunes des cités. L’idée donc de créer une association jeune animée par des jeunes et pour des jeunes dont la fonction serait la lutte contre l’exclusion sous toute ses formes tomba à pic.

Juju commença par annihiler ses concurrents potentiels. L’action entreprise par les beurs au début des années 80 fut réduite à néant. Sans appareil national pour les soutenir, les association beurs ont vite été mis K.O. par SOS.

Pour le lancement de la spectaculaire assoce, il fallut trouver des slogans et des discours se rapprochant le plus possible des préoccupations quotidiennes des immigrés.

Une histoire montée en toute pièce que les potes vont répéter à satiété va devenir la légende de la création de SOS. Elle met en scène Diego, un black de l’assoce, présent dans une rame de métro. Une horrible vieille dame blanche cherchait son porte monnaie en jetant des regards accusateurs sur Diego. Puis tous les autres voyageurs fixèrent méchamment le pauvre Diego et des relents de lynchages se firent sentir. Heureusement que la vieille retrouva son porte monnaie ; cette histoire traumatisa le malheureux Diego qui annonça à ses potes son intention de rentrer au Sénégal. Les potes, pour garder Diego en France ont décidé de créer l’association des potes en la baptisant « Touche pas à mon pote Diego ».

Après les slogans et la légende, il fallut constituer le bureau et distribuer les rôles.

SOS fut hiérarchisée en trois niveaux. Le premier était le « palier des beurs » constitué de tâcherons : ménage, préparation des victuailles, gardiennage, tri des badges, réception, etcetera.

L’échelon d’au-dessus fut composé des « fondateurs » formant le bureau national (BN) où figuraient certains « beurs officiels ».

Enfin la tête de pyramide, triée sur le volet par Dray, fut constituée principalement par la garde prétorienne ayant fait le même parcours que Juju : la fac, la ligue, le MAS, le PS et enfin SOS.

Le choix du président n’a posé aucun problème pour Juju ; Harlem possédait toutes les qualités : il est black, sérieux, combatif et surtout malléable, obéissant et très dévoué au boss.

En effet, Harlem a suivi à la trace son maître à penser. Tous ses mouvements étaient entièrement contrôlés et maîtrisés par Juju. Les désirs de Dray étaient des ordres pour Désir. Sa supposée spontanéité lors des émissions télévisées n’était que le résultat d’un coaching intensif mené par le grand chef.

Petit à petit, Harlem le « gauchiste » sombra corps et âme dans le star system ; il découvrit les résidences secondaires et les chalets de montagnes, il rencontra le gratin mondain et tout ce qui compte dans le pays : des riches industriels, des décideurs, la « véritable » politique, le pouvoir et ses enivrants parfums ; à ce moment, l’apparat prit le dessus sur les idées.

Si le choix du président fut facile, le recrutement des beurs au sein de SOS s’avéra un vrai casse-tête et tournait carrément au casting. Il fallait que les beurs sélectionnés ne soient pas politisés et fassent « banlieues », ou, si ce n’est pas possible, il convenait de les choisir parmi les fidèles du PS d’Ile-de-France.

Ce qui rendait la tâche plus difficile encore est que Juju avait placé à la tête de SOS des membres de l’UEJF (Union des étudiants juifs de France), ultra-sionistes pour la plupart et très provocateurs. L’UEJF qui, pourtant n’avait aucun projet et ne s’intéressait à aucune action antiraciste monopolisa SOS. D’ailleurs, dans un article publié dans le monde du 14 juin 1985, Philippe Bernard s’étonna de la composition de la direction de SOS qu’il trouvait un peu accaparée par des juifs.

Avec cette réputation d’association sioniste et anti-palestinienne, Juju a bien réussi à tenir les beurs indésirables à distance.

Après Paris, vint le tour de la province. Les comités locaux étaient constitués de petits groupes et le schéma de recrutement était le même qu’à Paris La section locale devait toujours être chapeautée par des amis sûrs de Dray, fidèles et soumis. En cas de difficulté, SOS dépêchait des « commissaires politiques ». Ces derniers insufflaient « l’esprit du bureau national » aux militants, et réorganisaient les bureaux des comités en y nommant les membres sur mesure recrutés sur place. En tant qu’association du PS supervisée par l’Elysée, SOS a systématiquement utilisé les implantation locales du PS et de la Ligue en combattant durement les initiatives provenant du PCF, parti pour lequel Dray voue une haine viscérale (d’ailleurs c’est l’une des raison pour lesquelles Dray déteste le MRAP, association proche du PC).

Le « centralisme démocratique » de la SOS faisait que l’information ne circulait que dans le sens Paris-province et jamais entre les différents comités. Tout devait transiter par Paris, enfin disons par Dray.

Les fonctions des militants se limitaient à organiser des actions spectaculaires, des manifs, des grèves, des « dîners parrains » et autres, à prendre contact avec la galaxie médiatique, artistique et intellectuelle, à préparer le journal Touche pas à mon pote, à toujours donner à manger aux médias et provoquer des « affaires » même avec des éléments peu fiables...

Les potes ne devaient poser aucune question ni sur le fonctionnement politique, administratif et financier de SOS, ni sur les manipulations électorales, ou la fabrication des adhérents en nombre presque illimité, et encore moins sur les rapports, mandats et titres bidons. Le chef a bétonné son Bunker avec tant de soins que tout contestataire était vite isolé et sa tentative était par avance vouée à l’échec.

Le carnet d’adresses bien rempli de Juju, son réseau bien établi et ses soutiens nombreux rendaient son bastion intouchable.

Les francs-maçons furent parmi les premiers alliés de SOS. Il y avait aussi des grands industriels proche du PS comme Christophe Riboud ou Pierre Bergé ; ils firent des dons et introduisirent SOS dans le monde des affaires. Mais l’aide la plus précieuse fut celle des trois organisations proches du PS : la MNEF, la FEN et la CFDT.

Les principaux collaborateurs de l’Elysée à SOS étaient Jean-Louis Bianco, Jacques Attali, Jack Lang et d’autres. Ils fournirent à SOS les « parrains » : Guy Bedos, Yves Simon, Simone Signoret, Coluche, Pierre Bergé, et cætera. De plus, SOS avait profité largement des services offerts par Gérard Colé et Jacques Pilhan, principales figures de communication de Mitterrand.

Dès le début, Le Matin de Paris et le Nouvel Obs étaient acquis à la cause. Le mensuel Globe a été le plus fervent supporter des potes. Dirigé par Georges-Marc Benamou, un proche de Bernard Henry Levy (BHL), le mensuel a lourdement fardé l’assoce pour l’aider à ne pas être perçue comme une officine du PS.

BHL fut l’un des tout premiers à se précipiter pour proposer « spontanément » ses services aux potes. Le « philosophe » et Marek Halter ont joué un rôle décisif dans la médiatisation en profondeur de SOS. BHL parrain, puis initiateur de l’agence de presse SOS, a ouvert l’association sur d’autres mondes de la politique et a provoqué sa rencontre avec beaucoup d’intellectuels.

Au début, le quotidien Libération était très critique vis-à-vis de SOS. Les deux journalistes Favereau et Beau confirmaient l’antinomie SOS-Beur. Ils dénonçaient l’absence de légitimité de SOS vis-à-vis du mouvement beur et l’influence grandissante de l’UEJF dans les instances dirigeantes de l’assoce. Ne voulant pas changer de ligne éditoriale, les deux journalistes furent donc priés de s’intéresser à d’autres sujets ! Et deux autres journalistes tout « neufs » sortis du chapeau magique, prirent la relève.

Depuis, les liens avec Libé changèrent radicalement et le quotidien devint l’un meilleurs soutiens de l’assoce.

Le premier concert fut produit par Sylvain Moustaki et Eric Basset. Le choix n’était pas un hasard ; en effet, Erik Basset était socialiste et ami de Jean-Marie Le Guen, alors premier secrétaire de la fédération de Paris du PS. Pour la réussite du concert, le Président de la République et son Premier ministre vont faire intervenir leurs collaborateurs auprès des grands donateurs potentiels : des entreprises publiques et certaines grosses sociétés privées furent sollicitées d’apporter leur aide à SOS.

D’émission en émission, de spectacle en spectacle et de concert en concert, SOS a réussi à s’imposer comme une icône de la vie politique française.

L’immigration et l’intégration n’ont jamais été une cause pour SOS et ses promoteurs mais seulement une couverture pour un certain nombre d’activités moins nobles et plus politiques : L’antiracisme étant une affaire juteuse, un bon filon.

Les fanfaronnades de SOS contre le FN n’ont jamais empêché ce parti de prospérer ; au contraire l’assoce fut un tapis rouge emprunté par le parti d’extrême droite pour passer de l’ombre à la lumière. L’émergence du FN dans le champs politique a affaibli le RPR ce qui facilita la réélection de Mitterrand.

L’UEJF fut rassurée : le « danger » de l’émergence d’une élite politique beur autonome susceptible d’être sympathisante de la noble cause palestinienne est écarté.

Dray, Harlem Désir, Malek Boutih et toute la garde prétorienne furent largement récompensés : des postes et des prébendes furent distribués par le PS sans compter.

Par contre, les beurs sur le dos desquels ce mirage s’est monté, moisissent toujours dans leurs cités délabrées et se débattent encore dans leurs problèmes récurrents.

Histoire secrète de SOS-Racisme, Serge Malik, 1990, Albin Michel

239.Posté par Caton2 le 16/03/2011 18:38

Quelques précisions sur Le MRAP cher à notre Nico de la branche glutineuse.

http://www.scribd.com/doc/2402576/Une-breve-histoire-du-MRAP

Le MRAP une organisation historiquement proche de la gauche, essentiellement de la gauche communiste. L’organisation n’aime cependant pas que l’on souligne ces liens, et le 2 juin 1995, le MRAP portait plainte contre François Nordman, adjoint au maire du 20e arrondissement de Paris, qui avait déclaré : « Le MRAP est d’un antiracisme sélectif et est notoirement manipulé par le PCF. »
Pourtant les faits sont là : les premiers locaux du MRAP ont été ceux de la société éditrice de l’Humanité, organe de presse du Parti Communiste Français, et le MRAP est invité à tenir un stand à chaque fête de l’Humanité, comme le PCF envoie ses représentants officieux lors des congrès du MRAP . Comme le personnel des organisations qui le précédèrent et le préfigurèrent, le personnel propre du MRAP a des liens évidents avec le Parti Communiste Français. André Blumel, son premier président fut l’un des six signataires socialistes du Pacte d’Unité . Pierre Lyon-Caen, importantmagistrat, était membre du PC. Son successeur, Pierre Paraf appartint àFrance-Pologne, au Mouvement pour la Paix, à l’Aral et au SecoursPopulaire Français : ces différentes organisations sont connues pour êtreproches du PCF. Dans le Comité d’honneur de l’époque, on retrouve Claude Aveinne, Alfred Kastler, H. Laugier, T. Monod, Vercors, Diomède Catroux et Pierre Cot, tous signataires de l’appel des 13 . Citons également Robert Ballanger, Henri Alleg, Robert Merle, Georges Séguy et Jean Ferrat. Tous sont des personnalités communistes.
L’actuel dirigeant du MRAP est Mouloud Aounit, algérien naturalisé français le 17 mars 1986.
Officiellement M. Aounit est employé à la mairie communiste d’Aubervilliers où il est censé diriger un service d’accueil et d’information du public. Il s’agit d’un emploi fictif. Ses débuts politiques semblent avoir eu lieu au sein d’un comité communiste de soutien aux
étudiants Sierra-Léonais constitué à l’université de Paris-VII. Rapidement il dirige la section de Seine-Saint-Denis du MRAP, hébergée par la municipalité communiste de Stains. C’est d’ailleurs dans le département à majorité communiste de Seine-Saint-Denis que le MRAP compte le plus de comités locaux.
Enfin le MRAP participe régulièrement à des manifestations aux côtés du PCF ou des organisations communistes satellites, ne dédaignant pas d’aller voir plus à gauche à l’occasion : le 8 juin 1996 à Saint-Ouen Mouloud Aounit intervenait comme l’un des principaux orateurs d’une réunion de la Ligue Communiste Révolutionnaire.
Il n’est pas question de refuser à un mouvement proche des du Parti
Communiste Français le droit de s’exprimer. Encore faudrait-il que le publicà qui l’on présente un rapport concernant « la nouvelle extrême droite surinternet » soit averti de l’orientation politique marquée du mouvement quiproduit ce rapport. De fait, la très grande majorité des moyens de pressequi ont diffusé ce rapport du MRAP ou qui en ont repris les termes n’ont pascru bon d’apporter au grand public cette précision.
De plus, les amitiés politiques du MRAP semblent influencer ses initiatives depuis ses origines : dès le deuxième congrès du MRAP le 11 juin 1950, l’organisation demandait aux délégués présents de signer l’Appel de Stockholm en faveur de l’Union Soviétique.Durant la même période, le MRAP prit assez violemment le parti des épouxRosenberg . Il est assez difficile de croire que le MRAP voyait sincèrement les Etats-Unis comme en Etat antisémite et à l’évidence c’est à l’orientationpolitique du MRAP qu’il faut attribuer cet engagement dans une campagneinternationale animée par l’Union Soviétique et les partis communistes européens.
Deux événements posent ensuite au MRAP un cas de conscience : le procès Slansky (1952) en Tchécoslovaquie, puis le procès « des blouses blanches » en Union Soviétique (1953). Ces deux procès ont un caractère antisémite affirmé. Fidèle à sa vocation de lutte contre le racisme, le MRAPdevrait alors dénoncer ces procès antisémites. Il n’en fait rien, et l’on voitmême certains de ses membres prendre la plume pour défendre la politique stalinienne. C’est le cas de Louis le Guillant, qui publie en février 1953 dans
la Nouvelle Critique un article intitulé « médecins criminels ou science pervertie » pour défendre les thèses staliniennes. A la même période, et toujours en raison de ses sympathies communistes, le MRAP prend position contre la création de l’état d’Israël, ce qui entraîne une scission dont va naître en 1954 le Cercle Bernard Lazare. André Bulawko rapporte : « Je n’en suis que l’un des fondateurs [du Cercle Bernard Lazare] et
j’en ai été le premier secrétaire général. Mon idée était de créer un cadre pour un groupe d’adultes, anciens du Hachomer, dont les enfants faisaient partie du mouvement de jeunesse. Au début, notre tentative se limitait à des rencontres amicales. C’est alors qu’une trentaine de membres du MRAP, dont André Blumel, ancien membre
du cabinet de Léon Blum, qui n’étaient pas d’accord avec la position prise par cet organisme contre l’état d’Israël, ont souhaité créer un cercle. Ce que nous avons fait en utilisant notre local, rue de la Victoire. Et comme c’était le moment du procès des blouses blanches, nous avons décidé de le nommer Bernard Lazare, parce que cet
homme, qui a été le premier à défendre Dreyfus, représente le symbole du combat contre l’injustice, notamment à l’encontre des juifs. »
Dès ses origines, les relations du MRAP avec le Parti Communiste semblent avoir détourné l’organisation du combat antiraciste. Du moins peut-on direavec certitude que lorsqu’une tension apparaissait entre le combat antiraciste et les consignes données par le Parti Communiste, la questionétait tranchée en faveur des consignes communistes, s’il le fallait au mépris du combat antiraciste qui est pourtant le but affiché du MRAP.
Sans doute cela ne veut-il pas dire qu’il faut voir en tout l’influence du parti communiste derrière les actions ou les prises de position du MRAP. Mais là encore, il semble que les journalistes qui ont rapporté, reproduit, commenté un rapport fait par le MRAP sur un sujet politique ont manqué de la plus élémentaire prudence en ne rappelant pas au public que le MRAP n’est pas vierge de tout engagement politique et est profondément lié au Parti Communiste. Surtout quand ce rapport concerne l’extrême droite, que le Parti Communiste Français présente comme son pire ennemi.
Plus près de nous, le MRAP a pris ces dernières années des positions claires à propos du conflit entre Israéliens et Palestiniens : il s’oppose à la politique de colonisation israélienne et soutient la plupart des revendications territoriales palestiniennes. Une grande partie du rapport du MRAP, parle de juifs sionistes dans lesquels il voit une composante de cette « nouvelle extrême droite sur internet ». On peut là aussi s’étonner qu’aucun des journalistes qui ont reproduit le rapport du MRAP ne semble avoir mis en garde ses lecteurs en précisant que c’est une organisation aux prises deposition anti-sionistes connues et répétées qui met ainsi en cause des gens qu’elle dénonce comme « sionistes ». Encore une fois, il ne s’agit pasd’empêcher tel ou tel d’exprimer ses vues ou ses convictions, mais de nepas laisser croire que ce rapport serait neutre alors qu’il ne l’est manifestement pas si l’on considère l’histoire et les positions de l’organisation qui le signe et le diffuse.
Cela est d’autant plus grave que le 7 octobre 2000 s'est déroulée à Paris
une manifestation organisée par le PC, le MRAP et les Verts, pour protester contre la politique israélienne à l'égard des Palestiniens. Au cours de cette manifestation, on a pu entendre des cris tels que « à bas les juifs » ou « mort aux juifs ». Sans doute les organisateurs d’une manifestation ne sont-ils pas toujours responsables de ce qui peut s’y crier. Mais peu après, le député Laurent Dominati demandait au gouvernement s’il comptait engager des poursuites contre les auteurs des slogans antisémites et les organisateurs de la manifestation. La réponse du premier ministre Lionel Jospin fut vague, mais la réaction du MRAP fut vive : il porta plainte non contre les auteurs de ces slogans racistes et antisémites, mais pour diffamation contre Laurent Dominati…

238.Posté par nicolas de launay de la perriere le 16/03/2011 18:33

233.
wiki et les sites de SOS Racisme et MRAP sont concordants et cela depuis des déclarations relativement anciennes !!

arrête de jouer à l'autruche.. on ne sera pas d'accord, malgré les écrits produits alors que tu restes sur la supputation ou plutôt l'ignorance.


237.Posté par spin doctor le 16/03/2011 17:46

les sympatisants fn se font toujours et encore des illusions...des cocus en puissance !
la pen ne sera pas élue ! faut vous l'expliquer en combien de langues ?...hélas y'a deux tours !
le " réflexe républicain " z'avez oublié ?....déja qu'elle n'est même pas certaine d'obtenir les 500 signatures car son parti est sur la paille et qu'aller chercher ces signatures coûte une fortune!...ensuite , elle aura qui à présenter aux législatives pour obtenir une majorité ?
mais allez , soyons fous !... imaginons qu'elle parvienne à se faire élire et à ramener une majorité à l'assemblée...elle aura un sacré blème à faire adopter des lois , le sénat risquant de basculer à gauche prochainement...mais bon , gazons nous grave à l'optimisme délirant et admettons qu'elle soit élue et qu'elle fasse adopter des lois sur...les fonctionnaires tiens...
vous croyez que les syndicats maîtres absolus de la fonction publique lui laisserontappliquer son " programme " si tant est qu'elle en ait un ?...réveillez-vous les gars !
elle ferait quoi , envoyer les condés ou..l'armée pour " mater " les mutins ?...ben voyons !
non messieurs , votre " championne " ne ferait rien de mieux que les autres , elles serait même ridiculisée avant d'avoir bougé un doigt et cela ouvrirait un boulevard à la gauche pour
des siècles...la seule et unique façon que ce pays sorte un jour de cette impasse ou les forces nuisibles de la fonction publique , défendant leurs seuls intérêts si particuliers sur le dos du reste du pays , l'entrainent inexorablement , sera de laisser le ps revenir au pouvoir
( ce qui est très probable , surtout grâce à marine )...il mettront le pays en faillite en moins de deux , comme en grèce ou en irlande , et sera alors le fmi qui viendra leur imposer le remède de cheval...on a pas fini de rigoler...surtout si il y est encore au fmi le dsk ! LoL !

236.Posté par Cambronne le 16/03/2011 16:44

232.Posté par nicolas de launay de la perriere le 16/03/2011 15:18
30 ans de politique marxiste ?? bigre..! chirac, juppé, de villepin, fillon ? des marxistes ?

encore un psychologue à deux balles..

Parce que la France n'est pas en pleine soviétisation selon vous ?

235.Posté par Caton2 le 16/03/2011 16:34

Deux balles. Two balls?

234.Posté par le congo chez tintin le 16/03/2011 16:02

Bienvenue à toi psychologue apolitique...

Ton diagnostic semble très fin dans de nombreux domaines (de la pire espèce loool), salutations !

233.Posté par le congo chez tintin le 16/03/2011 15:54

Mdrrrrrrrrrrrr..... l'argument final de Delopette censé clore le débat lorsque sa suffisance est lasse, alors qu'il permet à peine de le poser...WIKIPEDIA !!!


Pourquoi ce lien Delopette, c'est celui des victimes de racisme anti blanc qui auraient été défendues par tes assoces à géométrie variable qui serait intéressant...N'AS TU RIEN DE PLUS PERTINENT qui confirmerait tes allégations , à moins que tu n'ais rien trouvé...vu qu'ils n'ont jamais rien fait ( hormis quelques belles paroles bien trop tardives pour être sérieuses ) de sérieux contre ce racisme...et pour punir les auteurs !!!

232.Posté par nicolas de launay de la perriere le 16/03/2011 15:18

30 ans de politique marxiste ?? bigre..! chirac, juppé, de villepin, fillon ? des marxistes ?

encore un psychologue à deux balles..

231.Posté par psychologue apolitique le 16/03/2011 14:46

2012 doit être la continuité de ces 4 dernières années et voir la France aller toujours vers plus de progrès, avec moins d'immigration, moins d'impôts et moins de fonctionnaires. C'est la seule façon que nous avons de pouvoir enfin restaurer notre grandeur et nos valeurs, sapées par des décennies de communisme.

La majorité silencieuse voit bien le résultat de 30 années de politique marxiste : plus de fonctionnaires, plus d'immigrés, plus d'impôts... Il est grand temps d'inverser la tendance et le Front National porte ces valeurs.



Dans la tragédie que subit son peuple après le violent tremblement de terre, puis le terrifiant tsunami ayant, à son tour, gravement endommagé des centrales nucléaires, on remarque la puissance de cette nation, fédérée par un fort sentiment d'appartenance à une même culture et à une même civilisation : un héritage qui, visiblement, habite chacun dans ses comportements les plus habituels.
Ce qui frappe est la dignité des victimes et la solidarité naturelle qui se dégage de cette population, qui a su préserver un socle homogène.........................
.............................

Monsieur Durieux est en train de se faire dépasser par un certain Nicolas de launay de la pir espèce. 5 posts de suite : le psychologue que je suis trouve ce cas très inquiétant, sinon désespéré. Il ne tiendra pas jusqu'en 2012.


230.Posté par le congo chez tintin le 16/03/2011 14:40

Les faits Delopette, les faits !!!


Je t'ai déjà dit que SOS wacism et autres sont forcés désormais et depuis très peu de temps (merci Marine !)...de reconnaître du bout des lèvres le phénomène pour ne pas être totalement décrédibilisés..., ce sous la pression de la droite nationale qui a réveillé l'opinion publique, histoire de ne pas être totalement discrédités !


Mais à part ça, à part ces belles paroles type résistants de 1945....quand se sont ils portés partie civile en France pour défendre des blancs ?
Quand ont ils mené des campagnes dans nos Banlieue pour lutter contre cette forme de racisme ?


Dénoncer enfin Mugabe, et encore, à voix basse... à l'heure ou sort un film sur le génocide des blancs qui perdure depuis des années au Zimbabwe...mais c'est vraiment le moins qu'on puisse faire !

Tu as bien sur remarqué que ces gauchistes ne vont surtout pas jusqu'à s’interroger sur leur responsabilité....eux qui ont toujours soutenu Mugabe, et ont tout fait pour qu'il prenne le pouvoir !


Que font ils pour lutter contre les discriminations subies par les blancs en Afrique du sud ?
Apportent ils le moindre soutien aux centaines de milliers de victimes de la politique raciste des fidèles de Mandela ( le "champion" des anti racistes lol ) ???

Non bien sur....Apportent t'ils un soutien aux métis, indiens, chinois de la région du Cap qui sont depuis peu les nouvelles victimes des noirs Mandelistes...comme il fallait s'y attendre ?


Pas pour l'instant..., faudra surement attendre que ce soit à la mode, que sorte un film...ou que Marine dépasse les 30%...et après en bons récupérateurs nos assoces anti racistes à géométrie variable viendront essayer de nous faire croire qu'ils ont toujours lutté contre leur copain Mandela.... lorsqu’ils passaient leur temps à faire des procès à Banania et à l'oeuvre d' Hergé !!!!





Merveilleuse déclaration de lozès du CRAN en 2010, qui ne semble pas sur que le racisme anti blanc existe...mais s'engage (enfin, et si c'est prouvé..;hein Patrick !) à faire quelque chose....dans le futur !


Ne pas parler du racisme anti-blanc : un déni de réalité »

Hier, dans rue 89, Patrick Lozès du CRAN (Conseil Représentatif des Associations Noires, en photo), assurait qu'un observatoire de lutte contre le racisme allait être créé : « Pour son instauration, notre association va travailler en étroite collaboration avec le ministère de l'Intérieur.»
Il ajoutait « S'il y a du racisme contre le groupe majoritaire [les Blancs, ndlr], il faudra aussi le combattre.»

http://annagaloreleblog.blogs-de-voyage.fr/archive/2010/12/07/ne-pas-parler-du-racisme-anti-blanc-un-deni-de-realite.html

J'ai trouvé intéressant que ce soit un membre de cette association qui parle de cette forme de racisme envers le groupe majoritaire car, comme l'explique un jeune et brillant sociologue sur le Bondy Blog (média en ligne qui a pour objectif de raconter les quartiers populaires et de faire entendre leur voix au niveau national, lire la note d'Anna à ce sujet), c'est une réalité trop souvent ignorée dont il faut parler pour le bien de toutes les personnes concernées, d'un côté, comme de l'autre, victimes et agresseurs. J'ajouterai que parler de cette réalité éviterait, à mon sens, de donner des voix au Front National, ce qui représente en soi une bénédiction.

229.Posté par nicolas de launay de la perriere le 16/03/2011 13:11

pour finir sur ce sujet :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Racisme_antiblanc

228.Posté par nicolas de launay de la perriere le 16/03/2011 13:01

Vivien durieux..tu persistes ou tu le fais exprès ??

227.Posté par nicolas de launay de la perriere le 16/03/2011 13:01

et lien wiki sur SOS racisme

http://fr.wikipedia.org/wiki/SOS_Racisme#Positions_de_SOS_Racisme_vis-.C3.A0-vis_du_racisme_.C2.AB_antiblanc_.C2.BB

Des personnalités d'extrême-droite comme Jean-Marie Le Pen ont parfois accusé les associations antiracistes comme SOS Racisme de pratiquer une forme de racisme « antiblanc » et « antifrançais » :

« L’antiracisme, instrument politique d’aujourd’hui, comme le fut l’antifascisme avant guerre n’est pas un non-racisme. C’est un racisme inversé, un racisme antifrançais, antiblanc, antichrétien. »[28]

SOS racisme, pour sa part, présente son projet comme une lutte contre toutes les formes de racisme et de discrimination raciale[1], y compris celles tournées envers les blancs. À cet égard, comme le reportent Le Figaro et le Nouvel Observateur, l'association s'est positionnée notamment dans le cadre de l'affaire du « racisme antiblancs » sur l'île de Saint-Martin en 2006.[29],[30] L'association s'est indignée de l'attitude des badauds qui se seraient réjouis de la mort accidentelle du gendarme Raphaël Clin et qui auraient proféré des propos racistes à son encontre. [29],[30] L'association SOS racisme a proposé de se constituer partie civile dans cette affaire pour soutenir la plainte de la femme du gendarme. [29],[30].

« SOS Racisme a annoncé dans la soirée par voie de communiqué qu"après avoir contacté la famille du défunt", elle avait décidé de se porter partie civile. L'association s'est déclarée "indignée de l'attitude raciste et inhumaine des gens qui ont hué Raphaël Clin après qu'il se fut fait heurter par une moto. » [30]


De façon plus générale, Samuel Thomas, l'un des leaders de SOS Racisme reconnaît que le racisme se trouve dans toutes les couches de la population française, y compris dans celles issues de l'immigration. Il considère donc nécessaire d'éduquer aussi bien les uns que les autres. Il refuse toutefois le terme de « racisme antiblanc » parce que non seulement il privilégierait une logique communautariste, mais aussi parce que le terme est instrumentalisé par l'extrême-droite [31]. L'association dit vouloir lutter contre le racisme, sans faire de distinction communautariste et antagoniste entre les racismes. Peu de temps après la pétition de 2005 contre les « ratonnades anti-blancs », il déclara à ce sujet :

« SOS Racisme n’a jamais pratiqué l’angélisme sur les formes variées de racisme. Nous voulons éduquer les Français, mais aussi les publics issus de l’immigration.[...]La pédagogie antiraciste ne peut supporter le discours de «victimisation », qui encourage les gens à ne défendre que leur communauté. Il faut défendre tout le monde.[...]Nous ne pouvons accepter la notion de racisme anti-blanc parce qu’elle est une thèse défendue depuis longtemps par l’extrême droite »[31]

L'association s'est également positionnée en 2009, dans l'affaire de l'agression d'un passager blanc dans un bus de la RATP par une bande de jeunes (et filmée par une caméra de surveillance). L'association qualifie l'agression de « raciste » [32] et la condamne fermement[32]. Elle déplore en même temps la récupération faite par l'extrême-droite de ce fait divers[32]. Comme elle l'indique sur son site officiel :

« SOS Racisme a pris connaissance, comme tout le monde, de la vidéo de l’agression raciste qui s’est déroulée dans un bus de la Ratp. Nous tenons en premier lieu à condamner fermement cette agression, et à rappeler que le racisme existe malheureusement pour tous. SOS Racisme n’est pas dupe de la récupération qui a été faite de cette vidéo. Nous déplorons l’usage qui est fait par certains, de cette agression raciste afin de véhiculer leurs propres idées et positions racistes sous couvert de dénoncer le racisme « anti-blanc ». Ces personnes dévoient le combat contre le racisme en se parant des habits de l’antiracisme, SOS Racisme reste très vigilant vis-à-vis de ces dérives. » [32]


226.Posté par nicolas de launay de la perriere le 16/03/2011 12:57

autre lien pour le con(go) de service :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Mouvement_contre_le_racisme_et_pour_l'amiti%C3%A9_entre_les_peuples#Prises_de_position_contre_le_racisme_.C2.AB_antiblanc_.C2.BB

extrait (milieu de page)
Prises de position contre le racisme « antiblanc »

Le MRAP reconnait et se prononce contre tous les formes de racisme, et bien entendu le racisme envers « les blancs », ou plus généralement les européens, notamment au Zimbabwe, en Côte d'Ivoire, ou bien en France même.

Sur le plan international, le MRAP déclarera solennellement par exemple dans un communiqué du 13 novembre 2004 : « Le MRAP exprime son effroi et son dégoût devant les insupportables exactions commises par les bandes de pilleurs sur la population civile française et dénonce l’inacceptable climat xénophobe « anti blanc » entretenu par les tenants de ce concept raciste « d’ivoirité », porté et soutenu par Laurent Gbagbo. Devant cette chasse aux blancs, avec son cortège d’atrocités physiques et de blessures morales qui ont généré des insultes, des violences, des viols, le MRAP exprime sa solidarité à toutes les victimes et à leurs proches et attend que tout soit mis en œuvre pour que tous les auteurs et les commanditaires politiques de ces forfaits monstrueux soient recherchés, identifiés et fermement condamnés. »

Dans le cadre strictement français, le MRAP peut s'associer à des victimes dans les cas où le racisme semble être une des motivations des agresseurs, comme en avril 2010 lors d'une agression d'un couple à Perpignan.


puis concernant cette affaire à Perpignan, ci dessous le copier coller du communiqué du MRAP 66 (http://mrap66.wordpress.com/2010/04/27/agression-de-marc-henri-myriam-et-leur-petite-fille-reaction-du-mrap-66/)

Le MRAP 66 condamne tout naturellement l’agression et les propos racistes tenus à l’encontre de Marc-Henri et leur petite fille, la semaine passée. Notre juriste a rencontré la famille et leur a proposé de déposer une plainte contre x auprès du Procureur de la république de Perpignan pour « injures raciales ». Le MRAP 66 sera aux cotés de la famille dans toutes démarches juridiques que celle-ci souhaitera entreprendre.

La violence est quotidienne en France et Perpignan n’est malheureusement pas épargnée.

Qu’une famille doivent quitter la ville par peur pour son intégrité physique et morale est intolérable.

On parle de plus en plus de « racisme anti-blanc ». Le racisme est en lui-même abject qu’elle qu’en soit les auteurs. Aucun racisme ne peut en justifier un autre, aucune discrimination ne peut en justifier une autre.

Le MRAP 66 est aux cotés de toutes les victimes de quelque origine qu’elles soient, suggérer le contraire serait stupide et aussi bien mal connaître notre combat pour la tolérance, la fraternité et l’amitié entre les peuples de notre mouvement.

L’incivilité, l’absence de repères et d’éducation de certains, la peur de parler ou de se défendre pour d’autres doit nous interpeller comme citoyen. Dans quelle société voulons-nous vivre ? Le tout sécuritaire, les caméras, un gendarme derrière chaque citoyen, la méfiance et la haine sont-elles des réponses ou le combat de chacun est-il une tentative de dialogue pour une société plus humaine ?

Permettez-moi, au nom du MRAP 66, d’espérer une écoute, un dialogue, une main tendue vers l’AUTRE de quelques origines que l’on soit.
-----------------------------------------------------------------------------

faut que t'arrêtes tes délires, tir' malol dans ton zié congo, et essaie d'être moins crétin, ça aidera tout le monde, et toi en premier.
Grandit un peu !

225.Posté par nicolas de launay de la perriere le 16/03/2011 12:44

au fait tu en as mis un temps pour trouver un petit quelque chose à te mettre sous la dent !!!

Désolé, j'ai pas que ça à foutre de surveiller tes délires, con(go) de service.
documente toi mieux la prochaine fois, énoncer que l'absence de prise de position du MRAP sur le racisme anti blanc, construction rappelons le, du FN, ou l'absence de positionnement en tant que partie civile, démontre que le MRAP ne se soucie pas de ce phénomène, est une contre vérité absolue.

Face à la preuve, tu restes au niveau de l'aveugle. mais au fait, ne dit on pas qu'au royaume des aveugles, les borgnes sont roi... (c'est pas JM LP qui se masquait un temps l'oeil..??!!), cet adage te va à merveille.

tiens voilà un copier coller (pardon pierrot), utile à lire :
http://fr.answers.yahoo.com/question/index?qid=20100802115939AAeo7Ck


L'association "SOS RACISME" est agréée par l'Education nationale comme
"Association éducative complémentaire de l'enseignement public".

http://www.sos-racisme.org/

http://fr.wikipedia.org/wiki/SOS_Racisme…

Samuel Thomas, l'un des leaders de SOS Racisme reconnaît que le racisme se trouve dans toutes les couches de la population française, y compris dans celles issues de l'immigration.
Il considère donc nécessaire d'éduquer aussi bien les uns que les autres.

Il refuse toutefois le terme de « RACISME ANTIBLANC » parce que non seulement il privilégierait une logique communautariste, mais aussi parce que le terme est instrumentalisé par l'extrême-droite.
L'association dit vouloir lutter contre le racisme, sans faire de distinction communautariste et antagoniste entre les racismes.

Peu de temps après la pétition de 2005 contre les "ratonnades anti-blancs", il déclara à ce sujet

"SOS Racisme n’a jamais pratiqué l’angélisme sur les formes variées de racisme. Nous voulons éduquer les Français, mais aussi les publics issus de l’immigration.[...]
La pédagogie antiraciste ne peut supporter le discours de «victimisation », qui encourage les gens à ne défendre que leur communauté. Il faut défendre tout le monde.[...]
Nous ne pouvons accepter la notion de racisme anti-blanc parce qu’elle est une thèse défendue depuis longtemps par l’extrême droite".

L'association s'est également positionnée en 2009, dans l'affaire de l'agression d'un passager blanc dans un bus de la RATP par une bande de jeunes (et filmée par une caméra de surveillance).
- -- - - -- - - -- - - -- - - -- - - -- - - -- - - -- - - -- - - -- - - -- - - -- - - -- - - -- - - -- - - -- -
L'association qualifie l'agression de "raciste" et la condamne fermement.
Elle déplore en même temps la récupération faite par l'extrême-droite de ce fait divers.

Comme elle l'indique sur son site officiel:
- -- - - -- - - -- - - -- - - -- - - -- - - -- - - -- -
" SOS Racisme a pris connaissance, comme tout le monde, de la vidéo de l’agression raciste qui s’est déroulée dans un bus de la Ratp.
Nous tenons en premier lieu à condamner fermement cette agression, et à rappeler que le racisme existe malheureusement pour tous.
SOS Racisme n’est pas dupe de la récupération qui a été faite de cette vidéo.
Nous déplorons l’usage qui est fait par certains, de cette agression raciste afin de véhiculer leurs propres idées et positions racistes sous couvert de dénoncer le racisme « anti-blanc ».
Ces personnes dévoient le combat contre le racisme en se parant des habits de l’antiracisme, SOS Racisme reste très vigilant vis-à-vis de ces dérives."


Encore une fois congo, tu affirmes sans savoir, la non médiatisation n'est pas un aveu de déni de la part des associations. tu fais fausse route dans ton discours provocateur pro Fhaine, mais faut il s'en étonner ?

Tu es né petit, tu demeures petit par ta pensée. A croire que tu es payé par le FN pour distiller sur zinfos ses positions à deux balles...!!

224.Posté par le congo chez tintin le 16/03/2011 11:47

Belle déclaration de principe du MRAP, mais ce n'est qu'une déclaration de principe non suivie d'actions dans la réalité...(au fait tu en as mis un temps pour trouver un petit quelque chose à te mettre sous la dent !!! )

Qu’espérais tu Nicolas, qu'une organisation "anti raciste" admette ouvertement qu'elle ne traite pas tous les racismes, es tu naïf à ce point... ?


Trouve moi donc la liste des affaires ou le MRAP s'est porté partie civile pour défendre des blancs.....
Comment expliques tu que les liens que j'ai fourni donnent toujours zéro réponse ???





Les faits Delopette, les faits....ils sont têtus les faits, et c'est ça qui est pertinent !

Retourne te faire bercer par les belles paroles du MRAP si ça t'amuse, tu n'abuseras pas grand monde ici avec ta déclaration de principe...les promesses n'engagent que ceux qui y croient, as tu déjà oublié ?



La vérité c'est que le MRAP (sous la pression des électeurs de la droite nationale) commence à peine à reconnaître le racisme anti blanc, et encore... du bout des lèvres...histoire de ne pas se discréditer totalement dans l'opinion !


cf cette affaire de 2010...ou le MRAP a enfin conseillé aux victimes de porter plainte....sans se porter partie civile !!!

Pour le MRAP, qui explicite pour la première fois, en Pays Catalan, des faits discriminatoires portant sur une famille d’origine européenne qui s’apprêterait à « quitter la ville par peur », le combat contre ce « racisme anti-blanc », régulièrement brandi par l'extrême droite, est justifié car « aucun racisme ne peut en justifier un autre, aucune discrimination ne peut en justifier une autre ».



Tout ceci n'est que poudre aux yeux bien sur, car dans le même temps le MRAP soutient "les indigènes de la république" alors que Houria Bouteldja (président 100% allogène des "indigènes"..) a pourtant été condamnée en Justice pour propos racistes contre les blancs français....

Suite à cette condamnation....as tu vu une seule assoce antiwaciste demander la démission de Houria Bouteldja ???


http://www.europe-israel.org/2010/11/le-m-r-a-p-perd-le-nord-et-la-justice-francaise-retrouve-sa-boussole-%E2%80%93-par-rachel-franco/


Le deuxième article concerne un autre procès à venir, celui de Houria Bouteldja, Présidente des « Indigènes de la République » dans le procès pour injures raciales à l’égard des Français qu’elle a surnommés de « souchiens » (ou sous chiens) voulant parler des Français de souche. Sur plainte de l’AGRIF, le Juge d’Instruction de Toulouse lui a signifié sa mise en examen pour injure raciale.


La dame, vous la connaissez, n’est-ce pas ? J’ai visionné plusieurs vidéos du personnage et je me suis promenée dans les dédales du site « Indigènes de la République ».

Cela sent mauvais et il ne fait pas bon s’y attarder. Il y a là des relents de haine qui n’ont d’égal que la bêtise des propos qui y sont tenus. C’est d’ailleurs en ces lieux de discorde que pour la première fois j’ai lu les termes de « féminisme islamique ». J’avoue que je n’ai pas souhaité aller plus loin : il y a des associations de termes qui me donnent la nausée, tant ils sont insultants pour toutes ces femmes battues et lapidées, pendues et brûlées au nom d’un islam ravageur pour les droits des femmes.


Ainsi, pour la première fois il me semble, le phénomène du racisme anti-français est reconnu et poursuivi !

Au regard de ces deux affaires judiciaires, je me demande tout de même pourquoi le MRAP n’a pas agi contre Houria Bouteldja, et puisque le choix a été de s’attaquer aux publicités de Banania,
qui est une affaire montée en épingle et proprement ridicule, pourquoi n’a-t-il pas au moins le courage de rejoindre le NPA d’Olivier Besancenot, qui lui, apporte son soutien à celle qui se réclame « indigène de la République » ?


223.Posté par Vivien DURIEUX le 16/03/2011 11:33

POST 222, Nicolas BRAC de LA PERRIERE, après 222 ans de NAPOLEON à NABOLEON de "SEXES, MENSONGES & VIDEOS" ,depuis la révolution du 14 juillet 1776,

VIVE COMME UN BOOMERANG, LE TSUNAMI DE LA REVOLUTION FRANCAISE PACIFIQUE DE LA SAINT NICOLAS 2010,avec Eri CANTONA retirant 750.000 €.

Avec après la démission de BEN ALI et MOUBARAK, la démission de Nicolas SARKOZY co-prince du LATRAN,d'ANDORE, Présidant du monde, du G 20 du G 8, par amour de MARIANNE devant démissionner dans "THE KARACHI GATE" et l'affaire Jeanne FRUTEAU à LA REUNION où Nicolas SARKOZY intervient au moins 3 fois, n'étant pas SECRET DEFENSE D'Y VOIR" clair !?

Dans "des affaires qui heurtent l'esprit de la république", selon Huguette BELLO, notre Député PCR de l'île Bourbon au Palais Bourbon ,parlant de "La case Fruteau de Laclos échappe à la mairie et sera détruite" dans le JIR et "La maison Fruteau, quel avenir" devant être un HOTEL RELAIS & CHATEAUX, comme LE PARC HOTEL DU MAÖDO tous deux fermés!?

222.Posté par nicolas de launay de la perriere le 15/03/2011 23:01

tiens...

http://www.rue89.com/2011/03/15/fillon-en-ferrari-nouvel-accroc-a-la-republique-exemplaire-195070

221.Posté par nicolas de launay de la perriere le 15/03/2011 20:55


http://www.franceculture.com/emission-les-pieds-sur-terre-le-racisme-au-quotidien-33-racisme-au-quotidien-2011-02-09.html

pour ceux que cela intéresse..

220.Posté par nicolas de launay de la perriere le 15/03/2011 20:50

t'es vraiment une autruche congo...

http://www.mrap.fr/contre-le-racisme-sous-toutes-ses-formes/discriminations/le-mrap-condamne-le-racisme-sous-toutes-ses-formes/?searchterm=racisme contre les blancs
----------------------------------------------------------------------------------------------------
Des injures, des dégradations, et plus graves, des violences contre les personnes sont régulièrement qualifiées par la presse et certains responsables politiques de racistes "anti-français" ou "anti-blancs". Les mêmes personnes, qui sont souvent très discrètes lorsque les victimes sont autres, accusent le MRAP de rien faire dans ce cas.

Des incidents récents, liés aux matchs de sélection pour la coupe du monde de football, ont relancé ces accusations.

Le MRAP rappelle qu'il lutte contre le racisme sous toutes ses formes, quels qu'en soient les auteurs et quelles qu'en soient les victimes. Toutes les discriminations et violences fondées sur la "race", l'ethnie, la nation, la culture, la religion sont condamnables, d'où qu'elles viennent. Toutes les victimes ont droit à l'aide du MRAP.

Depuis de nombreuses années, le MRAP lutte contre le racisme dans le sport, dans les stades et à l'extérieur. Il a apporté son soutien aux luttes contre l'homophobie dans le sport. Quelle légitimité dans la critique du MRAP peuvent bien avoir celles et ceux qui détournent le regard du noyautage de clubs de supporters par des nazillons, des affrontements violents entre supporters de différents clubs français, des injures racistes dans les stades, des déclarations racistes, homophobes ou machistes de responsables sportifs ?...

Le MRAP rappelle que le sport-spectacle est devenu l'enjeu d'intérêts financiers énormes et qu’il est souvent instrumentalisé par les pouvoirs politiques. La lutte contre le racisme dans le sport, comme celle contre le dopage ou la triche, doit prendre en compte ces éléments.

Si des supporters d'une équipe ont commis des dégradations et ont été jugés, il faut aussi faire la lumière sur les accusations de racisme de la part de la police envers des supporters qui manifestaient pacifiquement leur joie. Si ces faits sont avérés et restent impunis, il ne s'agit pas de " délits non élucidés " parmi d'autres, mais d'un dysfonctionnement grave des institutions de la République.

Dans un Etat de droit, il est légitime de pouvoir contester une politique publique qui instrumentalise l'identité nationale, la Nation ou la République aux fins de stigmatisation d'une fraction de la population. C’est dans ce contexte qu’il est indispensable de replacer un certain nombre de manifestations de révolte contre les symboles d'un État (drapeaux, hymnes, etc..) qui traduisent une contestation de la politique de cet État beaucoup plus qu'une forme de racisme contre tout ou partie de ses nationaux.

La réponse à y apporter se doit évidemment d’être différente. Dans le premier cas, c'est une forme de racisme qui doit être combattue au même titre que les autres. Dans le second, il doit y avoir débat sur les causes, justifiées ou non, de cette contestation et la réponse politique à y apporter.

Le MRAP condamne fermement toute exploitation raciste et xénophobe de tels incidents. Il rappelle que le débat sur "l'identité nationale" loin d'y mettre fin, ne fera qu'accroître les tensions au sein de la société française et il rappelle son exigence de construction d'un projet citoyen rassembleur, dans le respect de l’égalité de tous les citoyens.

Paris, le 11 décembre 2009.
----------------------------------------------------------------

quand on ne sait pas chercher, on demande
quand on ne sait pas lire, on demande
quand on essaie comme tu le fais d'orienter bien malheureusement les lecteurs, on fait amende honorable. En es tu capable ?

Le mrap combat le racisme sous toutes ses formes, faudrait que tu ailles y faire une petite formation..?

http://www.mrap.fr/contre-le-racisme-sous-toutes-ses-formes/discriminations/education/catalogue-des-outils-deducation-contre-le-racisme
voilà de quoi grandir un peu, mon petit con(go) de service !

219.Posté par nicolas de launay de la perriere le 15/03/2011 20:42

catonDE et ses délires anti islam en pleine action !
à coup sûr, tu dois pas fréquenter tous les jours la rue maréchal leclerc !

les masques tombent, tant mieux !

218.Posté par nicolas de launay de la perriere le 15/03/2011 20:40

"brac de la perrière", c'est ce qui me fait dire que vivien dur de la feuille.!!

laisse donc brac de la perrière où il est..

217.Posté par un petit gars de la marine le 15/03/2011 18:33


Il faut que la lumière se fasse dans notre petit cervelas rabougri, « frileux », « renfermés », « racistes », « ploucs », « deschiens » etc, etc...

la tentative de manipulation électorale a débuté, elle va durer un an, une année de carnaval assourdissant, de ridicule achevé, d’indécence éhontée, d’absurdité débridée, de démagogie échevelée... et bien sûr d’incompétence extra - ordinaire !
Mais rassurez-vous nous ne serons pas dépaysés puisque ces mauvais acteurs (très mauvais) seront les mêmes qu’il y a dix ans (en plus vieux), ils diront les mêmes idioties et se comporteront tout aussi stupidement.

216.Posté par le congo chez tintin le 15/03/2011 12:37

qu'il y ait du racisme anti blanc, mais qui le conteste ??!! personne.

------------------------------------

Le MRAP, ou les autres assoces du genre qui n'ont jamais trouvé le moyen (ou si peu pour quelques unes...) de se porter partie civile dans une affaire de racisme anti blanc par exemple ?

Faisons une petite ballade sur le site du MRAP, tu viens Delopette ?


Au sommaire, antisémitisme, racisme anti-noir, anti-arabe, anti-roms… mais pas de racisme anti-français, ni de racisme anti-blanc !!!

http://www.mrap.fr/contre-le-racisme-sous-toutes-ses-formes/

Recherche sur l’ensemble du site « racisme anti-blanc » Recherche infructueuse.

http://www.mrap.fr/search?SearchableText=racisme+anti-blanc


Autre recherche avec "face de craie", une injure raciste on ne plus plus courante...RIEN !
http://www.mrap.fr/search?SearchableText=face+de+craie

Passons à Bolosse, une pratique discriminatoire raciste hyper pratiquée dans les cités que tu sembles si mal connaitre...RIEN !
http://www.mrap.fr/search?SearchableText=bolosse



Donc ils défendent tout le monde....sauf les blancs. Ils ne contestent même pas le racisme anti blanc, ils font comme s'il n'existait pas....


Il a fallu que des assoces se montent tel l' AGRIF pour traîner Houria Bouteldja (les sous chiens !) et la martiniquaise CGTiste (sa lé a nou lé pa ta yo) pour faire enfin tomber les premières condamnations...






215.Posté par Caton2 le 15/03/2011 12:25

Le débat sur l'islam a fait sa première « victime ». Abderrahmane Dahmane, conseiller de l'Elysée à l'intégration depuis janvier, a été remercié vendredi par Nicolas Sarkozy. Le chef de l'Etat lui a reproché la virulence de ses propos (« L'UMP de Copé, c'est la peste pour les musulmans »), jeudi soir, lors d'une réunion à la Mosquée de Paris. « Je n'ai pas l'intention d'être le supplétif alimentaire de Sarkozy ou de Copé, a commenté Dahmane après son limogeage. Je vais me mettre en campagne pour défendre la dignité des musulmans dans ce pays. » Il a aussi appelé ces derniers à ne pas renouveler leur adhésion à l'UMP si le débat sur l'islam, prévu le 5 avril, n'est pas annulé. Claude Guéant a aussitôt riposté, défendant « un débat profondément sain ». « Il ne s'agit pas de stigmatiser qui que ce soit. Il ne s'agit pas non plus de reculer devant les tabous », a expliqué le ministre de l'Intérieur. (France soir)
Qui a dit que le communautarisme n'existait pas? Voila un monsieur qui pensait faire du lobbying à l'intérieur du gouvernement, mais qui crache dans la soupe parce qu'il n'est pas maître du jeu. Il s'étonne d'être viré... Et voilà maintenant qu'il montre son vrai visage en appelant à un vote communautariste anti UMP! C'est la République islamiste que veut ce Monsieur, pas la démocratie.

214.Posté par Vivien DURIEUX le 15/03/2011 12:18

NICOLAS BRAC DE LA PERRIERE

Qui est sénile ,qui est ALZHEIMER ,qui a dit:

"la France de LILLE à TAMANRASSET", "Les Réunionnais sont des couillons, les arabes des hystériques et les noirs des enfants"

"Charles de GAULLE, le plus grands diviseurs des français" Antoine de SAINT EXUPERY

Qui le 19 Mars 1962 a signé "UN CESSEZ LE FEU" , après ordonné aux armées de l'air, de terre et de mer de tirer sur des civils le 5,6,7 février 1962 à ORAN , aprés avoir fait assassiner 50.000 personnes à SETIF , aprés le 8 Mai 1945 ,faisant 10.000 morts en février 1962 à ORAN, plus 450.000 français musulmans égorgés" dont Madame PC à LA REUNION, bourreau de Jeanne FRUTEAU fait l'éloge en public, "souhaitant que la même chose arrive à LA REUNION "!!!???

213.Posté par lol le 15/03/2011 11:36

Aller à gauche, c’est changer les règles du jeu!
François Mitterrand, premier président de gauche de la Ve République, aurait dû créer une VIe République avec les valeurs de gauche de ses électeurs. Comment concevoir un gouvernement de gauche gérant une république dont les règles ont été faites par et pour la droite? Comme chacun sait, quand on s’engage en auto dans un rondpoint à l’anglaise, on ne peut que sortir à droite! Si on ne le veut pas, il faut tourner sans arrêt ou changer le Code de la route. F. Mitterrand nous a mis dans cette situation. Le PS tourne sans arrêt pour trouver une sortie qui n’existe pas. Certains de ses «éléphants» ont marre de tourner «en rond» Ils virent à droite. Aller à gauche, c’est aussi supprimer certains avantages des élus. La politique ne doit plus être un métier. Aller à gauche, c’est faire en sorte que les élus donnent des orientations à des fonctionnaires chargés de les faire appliquer. Un point, c’est tout! et celà ils ne le souhaitent pas , ils préfèrent rester à droite pour leur porte feuille.

212.Posté par nicolas de launay de la perriere le 15/03/2011 10:30

congo,
tu te ridiculises tout seul. en as tu conscience?
la France sous marine, c'est la France qui boit la tasse.

qu'il y ait du racisme anti blanc, mais qui le conteste ??!! personne.
qu'il y ait du racisme anti beur, anti black, mais qui le conteste ??!! personne.
faut il pour autant mettre l'accent sur l'un ou l'autre de ces comportements, ou comprendre pourquoi ces racismes existent pour mieux le combattre?

Faut grandir, mon petit congo..plutôt que te complaire dans un rôle d'iznogood...

211.Posté par le congo chez tintin le 15/03/2011 09:42

Quand le Nouvel Obs se transforme en "je suis partout"...ou la gooche antisémite se plait à dénoncer un complot.

http://www.rue89.com/2011/03/14/qui-a-decontamine-le-fn-le-nouvel-obs-lance-la-polemique-194930


Finkielkraut et Zemmour « agents de notabilisation »
Dans son dernier numéro consacré à l'ascension de Marine Le Pen, l'hebdo s'en prend bille en tête à des journalistes et d'intellectuels souverainistes et/ou réacs, les accusant d'avoir fourni au FN le corpus idéologique dans lequel il puise aujourd'hui. Cinq noms sont particulièrement cités :

Alain Finkielkraut,
Eric Zemmour (Le Figaro, RTL, France 2, i>Télé),
Ivan Rioufiol (le Figaro),
Philippe Cohen (Marianne2.fr),
Elisabeth Lévy (Causeur).
Un article signé par Arianne Chemin accuse ces « agents de notabilisation » d'avoir « décontaminé la pensée FN » en « brouillant les repères et les pistes » :

210.Posté par le congo chez tintin le 15/03/2011 09:29

Et si les français se tournaient vers Marine car ils en ont plus que marre d'entendre des conneries de ce genre depuis plus de 30 ans ?


Quand un Français tue un Arabe, c’est forcément un crime raciste, quand un Arabe tue un Français, c’est forcément un fait-divers.

Jean Pierre-Bloch, président de la LICRA, 1980

209.Posté par le congo chez tintin le 15/03/2011 09:09

Voilà ce qui va arriver aux petits gauchos islamistes lorsque ce brave Obelix gentil tout plein en aura marre de leurs provocations...faut pas se leurrer !


http://img143.imageshack.us/i/osg.mp4/

208.Posté par dignité le 15/03/2011 08:28

Je me demande sincèrement si ceux qui s'expriment sur ce blog sont parfaitement informés des réalités politiques du moment.
Pour ma part , je fais le constat que Sarkozy est rejeté par une grosse majorité des français. Sa dernière bourde concernant la Lybie ne va pas l'arranger. Avouer que reconnaître un gouvernement d'opposition quand celui en place ( qu'on a dans un passé très récent glorifié ) n'a pas encore dégagé, traduit une finesse diplomatique rare.

Je constate aussi que les sondages flatteurs de Marine Le Pen sont instrumentalisés par un donneur d'ordre dans le but de favoriser le vote utile. Derrière cette stratégie il y a un lobby, partisan du capitalisme financier, qui trouverait avantage à ce que Sarkozy reste Président ou que DSK le devienne.

Pour parler de la gauche je constate que les tricheurs du congrès de Reims (eh! oui je maintiens qu'il y a eu triche à Reims) continuent à oeuvrer pour étouffer Ségolène Royal . DSK qui n'est pas candidat est soi-disant plébiscité par les français alors qu'il ne vit pas en France, ne s'oppose pas au pouvoir en place, ne dit pas ce qu'il fera une fois élu, est en train d'étouffer les grecs par la cure d'austérité qu'il leur impose en sa qualité de Directeur du FMI. Sachant que sa descente dans l'arène des primaires le dégonflera comme une baudruche le voilà en train de magouiller pour supprimer celles-ci dans l'espoir d'une désignation directe . Comme lâche on n'en fait pas mieux.

Martine Aubry quant à elle a accédé au 1er secrétariat du PS en trichant . Malgré cette triche monumentale, prouvée et démontrée, elle a eu ce poste avec un écart de 102 voix . Et encore cet écart " gigantesque et significatif" elle le doit à Guérini , président de la dédération PS de Marseille ainsi que l'a déclaré un élu de cette ville récemment (les médias d'importance n'en parlent curieusement pas ). Forte de cet "exploit" elle estime qu'elle a la légitimité nécessaire et suffisante pour représenter le parti en 2012. Quelle éthique, quelle morale, quelle sagesse! En tout cas avec de telles " vertus" la droite ne se gênera pas pour l'écrabouiller dans une campagne qui s'annonce dure et impitoyable.
La seule quiparaît honnête et sincère dans ce marigot c'est Ségolène Royal. Victime de l'appareil de son parti qui estime qu'elle n'est pas assez représentative du PS, victime du traquenard de Reims où elle s'est fait voler la victoire, victime des élites journalistiques parisiennes otages des lobbies financiers, victime des instituts de sondages qui veulent l'effacer de la mémoire des français, victime de sa condition de femme belle et classieuse dans un pays de machos , victime d'une psychologisation collective des français tendant à s'opposer à l'arrivée d'une femme à la tête du pays. Cette femme d'origine sociale relativement modeste a connu l'excellence scolaire et a fait les meilleures écoles de la République. Les tenants du pouvoir qui sont nés avec une cuillère d'argent dans la bouche estiment qu'elle n'est pas assez bien pour diriger le pays . Pour eux des gens comme Sarkozy qui ne menacent pas leurs privilèges valent beaucoup mieux.
J'espère que Ségolène Royal s'imposera malgré les médias, malgré les instituts de sondages qui appartiennent tous à des gens riches qui ne l'aiment pas, malgré son propre parti plus apte à défendre les prés carrés de ses élus locaux plus notables que défenseurs du peuple.
Pour moi c'est elle et ce ne sera qu'elle. Les autres, quels qu'ils soient, n'auront pas ma voix.

207.Posté par le congo chez tintin le 15/03/2011 06:26

Tiens, Delopette lit L' express ?

Il y a donc une infime possibilité que sa seigneurie ait enfin connaissance de ce que subissent ses compatriotes des quartiers populaires alors....verra t'on ce chantre de l'antiracisme (à géométrie variable ) se mobiliser pour cette noble cause ?

http://www.lexpress.fr/actualite/societe/comment-parler-du-racisme-anti-blanc_970808.html


Le racisme anti-blanc est une réalité embarrassante. Dans un essai, le sociologue Tarik Yildiz l'aborde de front, pour éviter notamment de laisser le sujet aux extrêmes.

"Sale Français(e) de merde!" Cette expression les renvoyant à leurs origines françaises, Guillaume, Bastien, Anne, Hasan et les autres l'ont entendue souvent. C'est ce que décrit Tarik Yildiz au travers de neuf entretiens avec un collégien, un lycéen, une étudiante, des professeurs et des parents d'élèves de Seine-Saint-Denis.
Dans son essai, Racisme anti-blanc, Ne pas en parler: un déni de réalité*, ce doctorant en sociologie de seulement 25 ans dresse une cartographie du phénomène dans certains quartiers de certaines villes d'Ile-de-France.
Insultes, crachats, coups, les protagonistes de l'étude se disent victimes d'une intolérance qui touche les blancs parce qu'ils sont - ou sont considérés - comme des 'Français de souche', en opposition aux Français issus de l'immigration", explique l'auteur, par ailleurs collaborateur du Bondy Blog.

"Il m'est arrivé de mentir plusieurs fois en m'inventant des origines que je n'avais pas (...) Je sentais qu'on était mieux intégré au groupe si on n'était pas 100% français."




Voilà comment le FN est devenu le premier parti chez les jeunes..à force de subir du bolossage de la part de colons, tout simplement !

1 2 3 4 5 » ... 6
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >