ZinfosBlog

Et si j'étais heureux pendant mes vacances ?


Et si j'étais heureux pendant mes vacances ?

Bonjour ami lecteur – trice !
 

Je vous ai laissé la dernière fois avec cette phrase en suspens : "et si j'étais heureux pendant mes vacances ?"
 

Vous allez me dire que c'est presque un pléonasme (et non le pléonasme n'est pas un saignement de nez !) et pourtant on rencontre beaucoup de vacanciers qui, avant même de partir sont déjà dans une bulle négative.
 

Est-ce un mal français ? Peut-être. Il est vrai que nous avons la réputation d'être les champions du monde du "faisage de gueule" et de la râlerie chevillée au corps !
 

Souvent feinte et débonnaire cette vilaine habitude peut aussi devenir une plaie tant pour la personne qui en abuse que pour votre serviteur qui la subit.
 

En effet et fort naïvement je pensais, à mes débuts dans ce métier, que nous n'aurions à faire face qu'à des visages béats, rêveurs et extasiés à l'idée même de partir en vacances !! Que nenni ami lecteur -trice !
 

On voit très souvent débarquer des personnes au visage émacié par la lourde charge que de choisir son prochain voyage ! Va-t'on pouvoir les rassurer en leur expliquant le bonheur que d'être sur une plage paradisiaque ou dans un temple perdu au coeur d'une jungle asiatique ? Allons- nous pouvoir les (trans)porter dans la réalisation d'un voyage rêvé depuis tant d'années ?
 

Non. Il est assez étonnant de découvrir que tout un chacun sait exactement quelle voiture acheter quel type de TV on veut regarder mais pour les voyages les certitudes s'effondrent, le doute habite le futur voyageur qui du coup s'en remet à nous pour découvrir avec des indices aussi faibles qu'un "budget" des dates et un profil de famille, quel sera son futur voyage idéal !
 

Nous voilà donc devenus des détectives voire même des extralucides qui, sans même l'aide d'une boule de cristal, allons devoir faire mouche en vous proposant ce fameux Graal inconnu de vous tous !
 

Et du coup on comprend cette mine triste et sombre quand vous passez le seuil de l'Agence de Voyages qui prend des airs de tente de cartomancienne ! Va-t'on réussir à transformer le plomb de la vie de tous les jours en or de vacances sublimes ?
 

Du coup c'est nous aussi qui faisons grise mine en voyant arriver le futur voyageur sans certitude sinon celle de nous jeter en enfer si nous ne perçons pas les secrets inavoués de leurs attentes touristiques !
 

Après quelques minutes on découvre enfin ce qui vous motive car en plus d'être agent de voyage, détective, Madame Irma, nous sommes aussi psychologue, éducateur, coach, professeur et agent matrimonial ! En effet, il faut au moins tous ces talents pour délier votre langue aussi cadenassée que Fort Knox ! Et souvent la magie opère : on comprend votre cheminement, vos attentes et enfin un sourire vient zébrer votre visage aussi anxieux et fermé que lors de votre premier rendez-vous chez le proctologue !
 

Il nous aura fallu du temps avant que votre mine sombre s'illumine et irradie avant même que les effets du soleil de vos futures vacances agissent !
 

Alors un conseil quand vous passez le seuil non pas du Tartare mais de votre Agence de Voyages : Dites cette phrase magique : "Je voudrais être heureux pendant mes vacances !" Et alors vous verrez que l'agent qui vous fait face bondira de bonheur au souvenir de son voeu originel qui était de proposer à des gens souriants du bonheur à l'étranger ! Car en résumé c'est bien cela notre métier : nous efforcer de vous proposer des vacances qui vous apporterons du bonheur et des souvenirs si doux qu'ils viendront contrebalancer les heurts et les chaos journaliers, mais pour cela il faut laisser au seuil de la porte vos problèmes et votre anxiété pour pouvoir construire ce fragile esquif qui se nomme : le voyage (presque) parfait !




Suivez le ZinfosBlog d'Alizoa Voyages
Jeudi 11 Mai 2017 - 09:21
Ton agent de Voyages... ou pas !
Lu 2428 fois



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter