Société

Espace mémoriel à la prison Juliette Dodu: Le dossier examiné "avec attention" par le gouvernement

L'ancienne prison Juliette Dodu deviendra-t-elle un espace à la mémoire des ancêtres? Dans un courrier adressé fin juin 2015, le gouvernement assure avoir "pris connaissance avec attention" du dossier porté par le Crefom et le collectif "Un musée pour Juliette Dodu". Un courrier "encourageant" selon le Crefom qui se dit déterminé à poursuivre le combat.


En réponse au courrier de Patrick Karam, président du Crefom, transmis au Premier Ministre Manuel Valls le 18 mai dernier, et portant sur les revendications du Crefom   et du Collectif "Un musée pour la prison Juliette Dodu",  le chef de cabinet du premier Ministre, Sébastien Gros, déclare dans une lettre datée du 30 juin 2015 avoir "pris connaissance avec attention" du dossier. Il assure également le transmettre à Ministre de la culture et de la communication Fleur Pellerin et à la Ministre des Outre –mer George Pau-Langevin, "afin qu’elles en prescrivent un examen approfondi".

Sébastien Gros rappelle que le projet de transformer la prison Juliette Dodu en espace mémoriel a "été présenté en détail par le délégué du Conseil Représentatif des Français d’Outre- Mer (Crefom) à La Réunion aux collaborateurs du Premier Ministre et l’attention du Préfet a été attirée à cette occasion sur l’intérêt de ce dossier". Et précise que Patrick Karam sera "tenu directement informé de la suite qui sera réservée" au projet.

Lors de la visite de Manuel Valls à la Réunion, une délégation du Crefom et du collectif, conduite le délégué régional du Crefom avait été reçue le 11 juin 2015 par M. Vedel, collaborateur du Premier Ministre accompagné des représentants du Préfet de La Réunion. 

"Une réponse encourageante"

A cette occasion ont été exposées leur revendications, qui reprenaient les arguments déjà transmis par Patrick Karam dans son courrier à Manuel Valls. Il était demandé au Premier Ministre "de bien vouloir intervenir pour qu’il y ait une modification du cahier de charges, afin que soit intégré formellement dans le projet de construction un espace mémoriel dédié à l’histoire des ancêtres des Réunionnais et de La Réunion".

Autres revendications: "Faire mentionner dans le prochain appel d’offres que lancera l’Etat pour les fouilles d’archéologie préventive que les "historiens" du collectif fassent partie d’un comité de suivi des travaux de recherches afin de donner  toute crédibilité à cette opération" et "que l’Etat s’engage à soutenir et à accompagner ce projet d’espace dédié à la mémoire".

"Le Crefom se félicite de la saisine du dossier par les plus hautes instances gouvernementales quatre mois après qu’il ait été sollicité par les responsables du collectif (...), déclare-t-il dans un communiqué. C’est en effet  au mois de février 2015 que le Crefom s’est engagé dans cette action en  multipliant ses interventions tant locales, avec notamment une première audience en mai 2015 avec Dominique Sorain, Préfet de La Réunion, que nationales avec le courrier déterminant de Patrick Karam".

La réponse du gouvernement est, ajoute le Crefom, "encourageante et renforce notre détermination à poursuivre le combat  avec le collectif  (...) pour que l’intégration d’un espace mémoriel dans le projet d’aménagement du site de la prison Juliette Dodu devienne une réalité en hommage à nos ancêtres".
Dimanche 12 Juillet 2015 - 13:43
Lu 1275 fois




1.Posté par noe le 12/07/2015 16:51
On devrait raser ce lieu de perdition , de criminels , de violeurs .... ces bas-fond d'une autre époque devraient devenir le 2e jardin d'état de St Denis ... un espace vert au milieu des tours !

Je ne vois pas la raison de garder ce lieu pourri et en faire un musée des crimes !

2.Posté par REUNIONNAIS le 12/07/2015 17:16
Beau combat que celui d'honorer la mémoire de nos ancêtres, par un espace mémoriel dans ce lieu qui n'a apparemment pas servi qu'en emprisonner des délinquants de droit commun mais aussi les esclaves marrons et les engagés indiens qui avaient l'audace de se révolter contre le système esclavagiste.

3.Posté par Frigidaire le 12/07/2015 18:32
Entre un projet de logements promis à un bailleur social et l'ancienne prison Juliette DODU tant décrié en son temps, la Mairie et l'Etat avaient confirmé leur promesse. Valls reviendra t-il sur une promesse de Hollande au Maire de Sindni ? Ce serait à voir. Le mémorial sera une plaque en marbre posée quelque part dans l'ensemble et à la première rénovation la plaque sera déposée et rangée dans les sous-sol des immeubles.

4.Posté par Pat 974 le 12/07/2015 19:13
pat974
Un mémorial dans ce qui était la honte de la république. Pour des gars qui ont tué violé volé. ????
Toujours vouloir vivre dans le passé.
Ailleurs, les vieilles prison du temps de Napoléon ou des anciens cloitres anté 1900 qui ont fermés. Ont étés transformés en hôtel de luxes ou resto gastronomique d'étoilé ou en lieu de la culture du savoir "musé, médiathèque....."

5.Posté par idée!! le 13/07/2015 09:06 (depuis mobile)
Pourquoi pas créé un centre de rencontre contre la violence.

6.Posté par Redlist974 le 13/07/2015 10:37 (depuis mobile)
Vu son emplacement en centre ville faire en sorte que la municipalité en face en endroit attractif,quel intérêt de garder cette carie en plein centre ville,aucun intérêt architectural et quel détenu en garde un souvenir agréable ?

7.Posté par ZembroKaf le 13/07/2015 16:29
Il faut raser cette honte de la république...!!!

8.Posté par Pat.B le 13/07/2015 16:31
Je partage l'opinion de Noé, un espace vert serait sympa à cet endroit. Un lieu pour se détendre, pour s'aérer, se promener, quelque-chose pour égayer un peu ce centre ville sans âme.

9.Posté par Hips...!!!!! le 13/07/2015 20:02
C'est un peu comme au monopoly, 85% de nos politiques sont passés par là !!

10.Posté par lilia le 13/07/2015 21:38
Des jardins pourquoi pas , avec autour un espace artisanal comme à st gilles les hts !
Il n'y a pas actuellement de site proposant des produits artisanaux sur le centre ville de st Denis .
Mais surtout pas de logements sociaux ou de musée mémorial !!

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales