Faits-divers

Esclavage moderne: Les exploiteurs de Chagossiens condamnés

La condamnation est tombée hier, au tribunal correctionnel de Saint-Denis. 10 mois de prison avec sursis, 5.000 euros d'amende et interdiction de séjour en France, voilà les peines prononcées à l'encontre du mauricien et de l'anglais qui ont exploité 14 ouvriers chagossiens.


Esclavage moderne: Les exploiteurs de Chagossiens condamnés
L'affaire ne laisse pas indifférente et est racontée dans la presse du jour. 14 Chagossiens avaient été employés par des entrepreneurs dans une entreprise de récupération de ferraille. 900 euros de salaire leur avait été promis et c'est finalement l'horreur qu'ils connaîtront à la Réunion. Pour trois mois de travail, les hommes ne percevront que 500 euros. Une coupe sèche dans leur budget pour payer les frais quotidiens : eau, électricité, loyer. Ils étaient hébergés dans des conditions indignes par leurs employeurs.

Le tribunal correctionnel a reconnu coupable de travail dissimulé, rétribution insuffisante et soumission à des conditions d'hébergement indignes, les deux employeurs malhonnêtes et les a donc condamné à 10 mois de prison avec sursis, 5.000 euros d'amende et une interdiction de séjour en France. 
Mercredi 30 Septembre 2009 - 10:20
Audrey Caldone
Lu 971 fois




1.Posté par Chef d entreprise le 30/09/2009 11:52
Encore des juges bolchevik qui freinent la construction européenne, alors nous contribuons a l'essor économique des travailleurs de l'espace shengen.

Marre des freins à la liberté d'entreprendre. Si ca continue on va devoir se délocaliser à maurice ou à madagascar.


2.Posté par GRENADE974 le 30/09/2009 13:06
Ils s'en tirent bien ces êtres inhumains et exploiteurs....10 mois avec sursis = nul, alors qu'1 mois ferme serait plus dissuasif. J'espère qu'ils sont condamnés à rattraper le manque de salaire des chagossiens

3.Posté par virago le 30/09/2009 14:21
ASSEZ ! La provoc débile et le mépris pour nos cousins sont inutiles ! Même les plus durs du MEDEF ne tiennent pas des propos pareils.

4.Posté par boyer le 30/09/2009 15:05
La colonie est misérable, l'agriculture souffre, l'argent manque..., nous sommes tributaires du dehors pour les bras destinés à l'agriculture, alors que nos villes et nos campagnes sont toutes infestées par une armée de désoeuvrés

1887, le gouverneur Richard

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 17:53 Le CROSS évacue un marin philippin par hélicoptère

Vendredi 2 Décembre 2016 - 10:51 St-Louis: Collision entre un bus et une voiture

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales